vendredi 30 avril 2010

AIME-MOI, CASANOVA de Antoine Chainas



Résumé:

Que faire lorsque vous êtes flic, drogué au sexe, que vous n'avez jamais mis les pieds plus d'un quart d'heure dans votre bureau et que vous hantez les coins les plus interlopes de la ville en étant harcelé par les femmes ? Que faire lorsque vous devez retrouver votre coéquipier disparu et que cette enquête vous plonge au coeur d'une spirale infernale où tournent comme des démons une dresseuse zoophile, des tueurs à gages philosophes ou un boxeur depuis trop longtemps K.-O.? Que faire quand le plus dangereux d'entre tous, le plus contradictoire, le plus imprévisible et le plus détesté, n'est autre que vous-même ?...

L'avis de Dup:

Quel roman surprenant! Polar, vous avez dit? Ah oui, c'est vrai qu'il y a une enquête de menée, oui, mais c'est tellement secondaire!
C'est le premier livre que je lis d'Antoine Chainas, et pourtant, ce monsieur je vois très bien qui il est. Deux fois de suite je l'ai vu dans des salons (Sang d'Encre à Vienne et Quai des polars à Lyon je crois), installé derrière sa pile de livres, toujours à côté d'un auteur que j'allais voir. Et je faisais la queue pour une dédicace à côté, et Mr Chainas s'ennuyait, pas grand monde pour lui. Je revois très bien sa grosse pancarte ANTOINE CHAINAS posée sur sa pile et lui derrière qui jouait nerveusement avec son stylo en détaillant la queue de son voisin... Est-ce-là qu'il a été inspiré pour son roman qu'on pourrait intituler ainsi: " La malédiction de la queue" ? (...humour, bien sûr!!! )
J'ai été à deux doigts de l'abandonner d'ailleurs ce livre tellement j'étais, non pas choquée mais écœurée par les scènes de cul des premières 50 pages. Et je dis "cul" volontairement, non pas pour provoquer, mais pour prévenir les futurs lecteurs: dire scène de sexe, c'est trop... propre!
Mais en avançant dans le roman, on comprend: Elles sont là pour expliquer le personnage de ce flic, Milo Rojevic surnommé Casanova, elles sont là pour nous en dégoutter, elles sont là pour nous piéger!
La manœuvre est très subtile puisqu'au fil des pages on s'y attache à ce pauvre Casanova de pacotille, mais elle était diablement risquée: j'ai vraiment failli arrêter ma lecture et faire une critique incendiaire, et pour cela je vous en veux Monsieur Chainas!
L'enquête donc est totalement secondaire, c'est plus le parcours "initiatique" de cet homme qui vit comme une malédiction le fait d'être beau gosse, d'avoir une belle gueule. Qui ne peut s'empêcher de conclure chaque regard d'envie qu'il suscite par une séance de cul, bien souvent chargée de colère. Il réalise alors que cette envie permanente a détruit sa vie, ses amours, ses amitiés, son boulot. Il n'en peut plus de se dégoutter lui-même, de réaliser qu'il est un drogué: un drogué du sexe!

En résumé, roman noir plus que polar, très original, que je conseille vivement! Une chose est sûre, Monsieur Chainas, je ne me tromperai pas de "queue" au prochain salon de polars :)))

Un grand merci à la BOB Team et aux Editions Folio Policier pour cette découverte surprenante et sympathique.



Hommage à Denis Guedj



L’écrivain et mathématicien Denis Guedj, professeur d’histoire et d’épistémologie des sciences mais aussi comédien et scénariste, est mort samedi à l’âge de 69 ans, a annoncé sa famille.

Je relaye ici le message de Aproposdeslivres qui souhaite lui rendre un hommage en réunissant des billets sur les romans de Denis Guedj.



Comme j'ai commencé il y a déjà quelque temps, son roman "La théorème du Perroquet", je m'inscris donc et profite pour faire connaître cet hommage. Vous avez 2 mois pour lire et chroniquer l'un des romans de Denis Guedj. 







Littérature policière sur les 5 continents



A MOI , et c'est drôlement plus facile de passer après ma cop's, elle a déjà tout dit, tout expliqué sur ce Challenge :))
Alors pour plus de renseignements, il faut aller voir par là


Et bien ce n'est pas prochainement mais en même temps ou presque, que je vous dis que je me suis inscrite moi aussi avec beaucoup de plaisir à ce nouveau challenge. D'abord parce qu'il me plait beaucoup dans son principe, ensuite parce qu'il n'impose pas de dates butoirs !!! Car il faut reconnaître qu'entre toutes nos Lectures Communes et nos Partenariats... le programme est bien chargé, mais j'adore!
Et puis, comme dit Phooka, chercher des nouveaux livres comme dépoussiérer notre PAL, cela fait trop trop plaisir!!!

Alors moi, je cogite plus du tout, ma liste est arrétée, et beaucoup moins gourmande que celle de Phooka, juste un pour chaque continent même si certains sont de sacrés pavés :))

Pour L'ASIE, j'ai choisi le Japon avec Monstrueux de Natsuo KIRINO

Pour L'OCÉANIE, ce sera l'Australie avec Et il ne restera que des cendres de Kathryn FOX

Pour L'AFRIQUE, je file au Sénégal avec La vie en spirale de Abasse NDIONE

Pour L'AMERIQUE, le seul Jeffery DEAVER que je n'ai pas encore lu: La carte du pendu

Pour L'EUROPE, j'irai en Espagne pour La cathédrale de la mer de Ildefonso FALCONES




Littérature de l'imaginaire sur les 5 continents



Me voilà engagée dans un nouveau Challenge crée par Catherine .Je découvre en cherchant les titres que je vais proposer pour les 5 continents à quel point il est passionnant. Je fouine sur le net, je regarde ce que j'ai en stock dans ma BAL.. du pur plaisir!

En parallèle ma co-bloggueuse Dup va participer au défi de la littérature policière sur les 5 continents. Beaucoup de belles découvertes en perspectives!!! Elle vous en parlera sans doute très prochainement.


Voici les modalités du défi telles que décrite sur le blog des littérartures de l'imaginaires


Afin de répondre aux questions des nouveaux venus, de ceux qui n'ont pas suivi la création de ce défi depuis le début (ici le 4 avril 2009) et de tous les participants, voici les modalités de ce défi littéraire.

Intitulé du défi
Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents
Créatrice du défi
Catherine du blog La culture se partage et du défi Littérature policière sur les 5 continents

Durée du défi
Du 4 avril 2009 (en hommage à Winston Smith le personnage de 1984, de George Orwell) à... (pas de date limite)

Tout le monde peut-il participer à ce défi ?
Oui (du moment que vous savez lire et rédiger une chronique de lecture en bon français) !

Comment participer à ce défi ?
Vous avez décidé de participer à ce défi ? Bravo ! Faites-vous d'abord connaître en commentaire sur l'article originel même si vous n'avez pas encore fixé votre liste de 5 livres. Ensuite rédigez un texte dans lequel vous vous présenterez (ainsi que votre blog et votre liste même si elle n'est pas définitive) et que vous m'enverrez à laculturesepartage[at]yahoo[dot]fr ou litteraturesdelimaginaire[at]yahoo[dot]fr pour que je le rajoute sur ce blog dans la catégorie Les participants.

Comment choisir vos 5 livres ?
Le but est de choisir un livre d'un auteur de chaque continent (*), donc un Européen, un Américain, un Asiatique, un Océanien et un Africain. Pour les quatre premiers continents, c'est facile de trouver car le choix est vaste et diversifié. Mais pour l'Afrique, c'est plus compliqué car ce genre de littérature est souvent oral et peu d'auteurs sont connus et traduits. C'est pourquoi j'ai établi une liste d'auteurs pour chaque continent : ces listes ne sont pas exhaustives mais tout de même bien fournies et vous pouvez me contacter pour donner d'autres auteurs.
(*) Contrairement au défi Littérature policière sur les 5 continents où il faut lire un auteur du continent (et pas une histoire se déroulant sur tel continent), il y a dans les littératures de l'imaginaire des mondes différents, parallèles, interstellaires, etc. donc choisissez bien un auteur de chaque continent mais peu importe où et quand le récit se situe.

En lire plus ?
Vous souhaitez lire plus d'un livre par continent ? Ou vous inscrire pour un deuxième tour ? Vous êtes totalement libre ! Le but étant de lire et de partager.

Quel genre de livres choisir ?
Dans les littératures de l'imaginaire, il existe plusieurs genres (consultez la page Genres et sous-genres), vous êtes donc libres de votre sélection : SF, fantastique, fantasy, conte... Vous pouvez choisir un roman, une nouvelle, une bande dessinée...







Pour le moment, je cogite toujours sur ma liste. Voici où j'en suis:

Amerique:
Dave Duncan (Canadien) Les lames du roi (dans ma BAL)


Océanie:
John Flanagan (Autralie) l'apprenti d'Araluen (dans ma BAL)
ou
Trudi Canavan (Autralie) la trilogie du magicien noir (dans ma BAL aussi)
ou
Sarah Douglass: (Autralie) La trilogie d'Axis (dans ma BAL aussi..oui je sais elle est monstrueuse cette BAL)


Asie:
Ashok-K Banker (Inde) Le Râmâyana, Tome 1 : Le prince d'Ayodiâ


Afrique:
Amos Tutuola (Niger) L'ivrogne dans la brousse


Europe:

Pierre Pevel (France) La trilogie de Wieldstat (dans ma BAL)






jeudi 29 avril 2010

Vous avez jusqu'au 31 mai pour voter...




Pour le David Gemmell Legend Award 2010!



Et cette année nous avons un frenchie parmi les finalistes et pas n'importe lequel, notre chouchou sur ce blog: Pierre Pevel!

Alors nous comptons sur vous pour voter
(voir les liens ci dessous)





mercredi 28 avril 2010

DEUX CIERGES POUR LE DIABLE de Laura Gallego Garcia

« De nos jours, plus personne ne croit aux anges, même s'il y a des gens qui croient aux démons. Pourtant les anges existent vraiment. Ils ont toujours existé. Comment je le sais ? Parce que mon père en était un. Avant d'être assassiné. Je n'ai désormais plus qu'une idée en tête : trouver le démon qui a fait ça et le tuer de mes propres mains. »


L'avis de Phooka:

Laura Gallego Garcia...Quand j'ai vu qu'elle avait sorti ce nouveau roman, j'ai sauté dessus. Plusieurs raisons à cela. D'abord j'ai adoré les chroniques de la tour dont j'ai vraiment dévoré les volumes. Ensuite l'éditeur (Baam) avait mis le premier chapitre en ligne et à sa lecture j'étais tout de suite tombée sous le charme. Et puis aussi...j'avais trouvé la couverture très belle .J'ai donc craqué dès sa sortie mais comme toujours avec moi, le livre est resté finalement dans mon immense PAL. Cette lecture commune était donc l'occasion rêvée de l'en ressortir et de enfin le lire. Je m'en réjouissais à l'avance!

Malheureusement j'avoue que j'ai été un peu déçue. Pourtant le sujet est original, mais peut être un peu trop ambitieux pour un roman jeunesse. L'idée de base m'a vraiment plu mais l'auteur n'arrive pas à la développer suffisamment. Pourtant les personnages sont sympathiques, accrocheurs et surtout originaux (anges, demi anges, démons, une joyeuse bande...). L'héroïne, Cat, va chercher à découvrir qui a tué son père, ange de son état. Pour cette quête, elle va se retrouver alliée à un « jeune » démon prénommé Angel...Elle va découvrir beaucoup plus qu'elle ne le pensait au départ.

On suit avec plaisir les tribulations de Cat dans ce monde peuplés d'anges, pas forcément sympathiques et de démons fidèles à eux-mêmes. Franchement cette histoire est sympathique et originale, alors je ne sais pas pourquoi je ne suis pas plus enthousiaste. Il manque quelque chose, l'histoire ne décolle pas vraiment même si elle est très intéressante!

Le point fort de l'histoire est incontestablement l'idée de départ de voir vivre dans notre "monde à nous" des anges et des démons qui peuvent être n'importe qui que vous croisiez dans la rue. Sous leur forme humaine,ils n'en restent pas moins des anges ou des démons et agissent en tant que tels. Ils sont en guerre perpétuelle les uns contre les autres, mais aussi contre les humains qui détruisent petit à petit la terre sur laquelle ils vivent.
Pour moi le coup de génie de l'auteur est quand même d'avoir "tué" l'héroïne vers la page 100 et de l'avoir fait revivre sous forme de fantôme. C'est à mon avis le point décisif du roman, le moment où il devient plus intéressant.

Les points faibles sont malheureusement nombreux. L'histoire ne m'a pas enthousiasmée  vraiment. C'est intéressant mais pas passionnant. Ce qui m'a le plus agacée c'est la répétition de ce discours pseudo écolo, comme quoi les hommes détruisent leur planète d'où cette alliance entre anges et démons pour sauver notre planète. Ce n'est pas que l'idée soit mauvaise, loin de là, mais c'est juste que l'auteur fait répéter ces arguments écolos par plusieurs personnages du roman et que ça finit par devenir lassant.

Donc pour moi ce n'est pas un coup de cœur. Je l'ai lu avec plaisir mais sans passion. je reconnais être déçue car j'en attendais beaucoup plus.


Lecture commune avec Fée Bourbonnaise, Heclea, Azariel

Editions BAAM, 443 pages, 15 euros.



lundi 26 avril 2010

16 LUNES de Kami Garcia et Margaret Stohl


Résumé:

J'ai longtemps rêvé de cette fille.

Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j'avais su qu'en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction... J'étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d'avance.


L'avis de Dup:

A part le schéma classique du départ qui fait beaucoup penser à Twilight: Une nouvelle qui arrive au lycée de Gatlin, une "pas de chez nous" rejetée par tous, sauf par Ethan tombé sous le charme. Mais il s'avère qu'en plus de ne pas être de Gatlin, celle-ci, Lena a des pouvoirs pas franchement naturels... Un air de déjà-vu désagréable qui m'aurait fait poser le livre immédiatement si ce n'est le nombre d'avis positifs que j'ai pu rencontrer sur la blogosphère.
L'idylle entre nos deux jeunes commence, et Ethan découvre un monde à part, le monde des Enchanteurs, qui n'a rien à voir avec le nôtre, pauvre Mortels! Celui-ci se divise en deux clans, ceux qui ont ou ont été choisi par la Lumière, et ceux qui ont ou ont été choisi par les Ténèbres. Les bons et les méchants, blanc ou noir...seulement voilà, il y a aussi des gris, des qui luttent pour rester blanc et inversement! Qui croire, en qui faire confiance? Et Lena ne saura son devenir qu'à minuit, le jour de ses 16 ans. Il ne reste à nos amoureux que quelques mois pour contrer le destin, pour comprendre comment y arriver.
Lecture agréable, écrite avec humour, le tout sur fond de guerre de Sécession: car le jour J tombe le jour de la reconstitution annuelle grandeur nature de la fameuse bataille de Honey Hill datant de 1864 qui a eu lieu près de Gatlin, et dans laquelle participent quasiment tous les membres mâles valides de la ville. Pour moi le point fort de ce livre c'est l'humour d'Ethan face aux situations rocambolesques qu'il doit affronter...
Un peu de Bit-Lit de temps en temps, c'est agréable, mais point trop n'en faut, en tout cas pour moi! Même si quelques questions restent sans réponses ( pourquoi le grand Plan nécessitait en amont la mort de la mère d'Ethan, etc) , je ne serai pas au rendez-vous pour 17 lunes et les suivants... même si je ne vais pas pouvoir éviter de les acheter car une de mes filles est plongée dedans et visiblement se régale :)) Et je rajoute que cela ne me dérange pas car le livre objet en lui-même est magnifique!

Editions Hachette, collection Black Moon: 634 pages, 18 euros

dimanche 25 avril 2010

ETERNELS tome 2: Lune Bleue de Alyson Noël




Quatrième de couverture:

Ever apprend à maîtriser ses récents dons d’immortelle avec Damen, son âme sœur, qui l’initie aux pratiques obscures de son nouveau monde, Summerland. Ils vivent ensemble le parfait amour, jusqu’au jour où Damen est frappé d’un mal soudain et inconnu qui détruit peu à peu sa mémoire, son identité… et met sa vie en péril.
Prête à tout pour le sauver, Ever explore les dimensions mystiques de Summerland, où elle découvre le passé de son grand amour – une terrible histoire qu’il espérait lui cacher… Elle apprend aussi les secrets du temps et surtout l’existence d’un portail qui apparaît au moment de la lune bleue et permet de circuler entre les différentes époques.
Or la lune bleue approche… Ever doit alors faire face à un choix déchirant : remonter le temps pour ramener sa famille à la vie ou rester dans le présent et sauver Damen, qui s’affaiblit un peu plus chaque jour.



L'avis de Phooka:



Enfin! J'ai pu retrouver mon tome 2 avec la suite des aventures d'Ever!

Après un tome 1 qui avait un petit air de déjà vu, on attaque dans ce tome 2 une histoire plus originale et on quitte enfin la lignée Twilight.

L'histoire commence un peu comme celle du premier tome. Un nouvel élève , Roman, arrive dans le collège d'Ever qui file toujours le parfait amour avec Damen. Autant Damen est un beau ténébreux, autant Roman est son antithèse, beau blond aux yeux clairs. Il s'attire tous les regards des filles du collège et tente d'attirer l'attention d'Ever par tous les moyens. Peine perdue, Ever est définitivement amoureuse de Damen et elle ne va pas se laisser séduire par Roman. Pire que ça même, pour une raison inexpliquée, elle éprouve une haine féroce de ce dernier. Et elle a bien raison! Sans dévoiler le reste de l'intrigue, disons juste que Roman va se révéler bien autre qu'un simple collégien arrivant de Londres...Ever va se retrouver seule et devoir lutter contre lui, ses plus proches amis s'étant détournés d'elle. Heureusement elle trouvera une alliée inattendue en la personne d'Ava.

Voilà donc un deuxième tome dont l'intrigue est plus originale que le premier. Ever va se révéler être une héroïne à part entière. Elle va faire front à toutes les difficultés placées sur son chemin et elle va apprendre à se battre avec ses propres moyens. Ce n'est pas forcément très original, mais ça se lit avec plaisir. C'est de la bit-lit, on ne s'attend pas à énormément de surprises, juste à passer un agréable moment. Ce qui se trouve être le cas avec ce tome 2.

L'intrigue est suffisamment complexe pour qu'on ait envie de toujours tourner la page pour savoir ce qui va se passer et surtout comment notre héroïne va pouvoir s'en sortir. Damen, bien qu'étant le centre de l'histoire, va passer un peu plus au second plan, car ici c'est vraiment Ever qui monopolise l'attention et c'est d'elle dont on va apprendre beaucoup à travers ses actes, même si des révélations sur le passé de Damen seront au centre de l'histoire.

Au final, un tome 2 bien agréable à lire. Bien sûr, c'est à réserver aux amateurs du genre, il faut garder en tête que c'est de la bit-lit et ne pas en attendre autre chose (je tiens à la préciser parce que j'ai lu quelques critiques un peu acerbes de gens qui clairement n'aiment pas le genre. Je comprends complètement qu'on aime pas la bit-lit, je n'en suis perso pas forcément très fan non plus, mais à partir du moment où on a ce genre de roman entre les mains on sait pertinemment à quoi s'attendre! ;))
 
Merci à la BOB team de blog O'book et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Editions Michel Lafon, 315 pages, 16 euros.

samedi 24 avril 2010

LE COLLEGE FANTOME de Jean-Philippe Arrou-Vignod


Quatrième de couverture

La punition de Sébastien Britt pour son mauvais travail est sévère : il est prisonnier d'un lugubre collège au sommet d'une forteresse. Pour se réconforter il tient son journal car il est seul. Seul ? Pas si sûr ! Camille la fille du directeur lui présente sept élèves fantômes qui le chargeront d'une bien périlleuse mission.




L'avis de Phooka:

Une fois n'est pas coutume je vais vous parler d'un petit livres pour les enfants de 8-11 ans. je l'ai lu avec mon fils (8 ans), et j'ai trouvé l'histoire particulièrement bien écrite et bien construite. l'histoire de Sébastien est racontée à travers son journal, avec parfois des chapitres très courts (une demi page) les jours où il ne se passe pas grand chose et d'autres plus longs. Ce procédé d'écriture tient l'enfant en haleine pendant sa lecture. Du coup il a envie de savoir ce qui va se passer. ca fait un tout petit peu peur, il y a de l'actions des personnages sympathiques (et d'autres moins), une fin inattendue. Bref, tout y est pour en faire un roman passionnant pour nos jeunes lecteurs. l'histoire est originale, l'écriture soignée et même moi y ait pris beaucoup de plaisir.
Je conseille donc vivement!

Editions Gallimard jeunesse environ 3 euros

jeudi 22 avril 2010

Les Hérauts de Valdemar, Tome 1 : Les Flèches de la Reine de Mercedes Lackey

Résumé:

A treize ans Talia sera bientôt mariée de force et devra se comporter en épouse docile. Pourtant son esprit est rempli de légendes au sujet des Hérauts de Valdemar et elle ne souhaite qu'une chose: échapper à cette servitude. Aussi pense-t-elle vivre un rêve lorsqu'elle croise la route d'un Compagnon, un de ces chevaux légendaires qui choisissent les Hérauts. Et lorsqu'elle s'engage à le suivre, elle ne se doute pas des implications et du lien qui les unit désormais... Car Rolan n'est pas un Compagnon ordinaire et en choisissant la jeune fille, il l'a chargée d'une tâche bien lourde: celle de veiller sur la petite princesse héritière Elspeth. Et cette tâche s'avérera très dangereuse, car le royaume compte beaucoup d'ennemis prêts à pousser à la folie et même à tuer celle qui doit devenir le Héraut Personnel de la Reine.


L'avis de Phooka:

Voilà donc le premier tome d'une trilogie qui est dans ma PAL depuis pas mal de temps. Je l'ai achetée car j'en avais entendu du bien et quand je l'ai eu en main, j'ai trouvé que la couverture faisait un peu cul-cul la praline...Il faut dire que j'avais lu Leïlan entre deux (de Segura) et j'avais trouvé cette trilogie très mièvre. Du coup, chat échaudé craignant l'eau froide, j'avais associé Lackey à Segura et donc j'ai laissé cette trilogie tomber au fond de ma PAL.
Gràce à une lecture commune lancée sur livraddict, j'ai dépoussiéré mes livres et j'en ai attaqué la lecture!
Franchement au début j'ai eu très peur! Le premier chapitre est d'une banalité et d'une mièvrerie telle que j'ai failli laisser tomber. Mais comme j'avais promis de le lire je me suis accrochée.... et j'ai bien fait!!!
Certe l'héroïne est pure comme un ange, n'a jamais aucune mauvaise pensée et se comporte toujours bien. Elle a vécu des moment pénibles avec les siens et se retrouve dans cette école de Héraults entourée de "preux" élèves qui vont devenir ses amis (évidemment ce n'est pas si simple, il y aura quand même quelques méchants élèves qui vont la poursuivre de leur méchanceté..). Racontée comme ça, l'histoire fait très cliché c'est vrai! Mais on finit par s'y attacher à cette Talia (malgré son coté première de la classe) ainsi qu'à son cheval-compagnon Rolan. Talia a quand même du mordant (il n'y a qu'à voir la façon dont elle va rééduquer la princesse héritière Elspeth...) et je pense que son personnage va continuer à se développer dans les tomes suivants (même choses pour les personnages secondaires). Du coup j'ai hâte d'attaquer la suite!!


Lecture commune avec Mallou, Hécléa, Setsuka

mardi 20 avril 2010

WALKING DEAD Tome 1 et 2

Tome 1 - Passé décomposé

Ce jour là, Rick Grimes est un policier qui sort du coma dans lequel il fut plongé après avoir pris une balle. Mais voilà, il se retrouve seul dans l'hôpital, et les premières personnes qu'il croise sont des morts qui marchent et cherchent à se nourrir de chair fraîche. Il quitte le Harrison Memorial Hospital pour essayer de retrouver sa maison. Mais tout le monde a fui. Il pense que sa femme Lori et son fils Carl sont chez ses beaux-parents à Atlanta. Il passe prendre des armes au poste de police et prend la route vers Atlanta.Rick va découvrir que le monde a changé.
Tome 2 - Cette vie derrière nous
Rick a retrouvé sa femme Lori et son fils Carl parmi un groupe de rescapés. Il y a retrouvé aussi son ami et collègue Shane. C'est ce dernier qui s'est occupé de Lori et Carl pendant le coma de Rick. Mais Shane est tombé amoureux de Lori et son comportement change.
Rick propose au groupe de prendre la route et de se trouver un endroit plus sûr car les attaques de morts-vivants risquent d'être plus nombreuses et mortelles. Déjà, Amy et Jim ont perdu la vie suite à un assaut de ces créatures. Shane pète les plombs et manque de tuer Rick, qui ne doit la vie sauve qu'à Carl son fils, qui abat Shane.
Rick prend le groupe en mains et à bord du camping-car de Dale, ils prennent la route cherchant un endroit sûr...

L'avis de Phooka:


Alors voilà bien une BD que je n'aurais jamais lu en temps normal. De dessins en noir et blanc, visiblement hyper violents, le genre de truc qui me rebute... Mais voilà, dans ma petite bibli de village, une fois tous les 2 mois les lecteurs qui le souhaitent se réunissent pour discuter de leur coups de coeur. L'une des bibliothécaires nous a expliqué qu'elle était franchement étonnée du succès de cette BD et que du coup elle l'avait lu par curiosité alors que ce n'était pas du tout sa tasse de thé; Elle avait dévoré tous les 10 tomes en un rien de temps!!
N' y croyant pas trop, mais curieuse tout de même, j'emprunte les 2 premiers tomes. Je les laisse trainer à la maison, mon mari s'en empare...et les dévore en un rien de temps! La coïncidence commence à être étrange. Du coup, à mon tour, je m'y colle..et j'ai fini les 2 tomes en une seule soirée!!!
Alors oui c'est hyper violent (surtout ne laissez pas vos enfants lire ça), c'est du noir et blanc (rien à voir avec la BD classique), le scénario est complètement bateau (un homme se réveille à l'hôpital après quelques jours de coma et se retrouve seul au milieu d'une civilisation de zombies, il va chercher sa femme et son fils et se joindre à un groupe de réfugiés obligés de fuir). Mais malgré tout ça, ou à cause de tout ça, quand on commence à lire cette série, on ne peut plus la lâcher! Je ne saurais pas bien expliquer pourquoi! C'est à mi-chemin entre du Stephen King et du Romero. La seule chose que je pourrais vous conseiller c'est de le lire! Je ne suis pas manga, je ne suis pas BD en noir et blanc hyper violente, et pourtant j'adore! Aucune idée comment l'expliquer...lisez le! Moi, je vais aller chercher les tomes suivants!
Editions Delcours, environ 12 euros.

ÉTERNELS de Alyson Noël

Je publie la chronique de Phooka, coincée en Thaïlande, que j'ai reçue par mail ce matin...

Résumé:

Avant l'accident, Ever Boom était une adolescente populaire et joyeuse.
Quand elle perd toute sa famille dans cet épisode tragique, elle reçoit soudain un terrible don: celui de lire dans les pensées des gens et de connaître leur vie simplement en les touchant. Elle se renferme sur elle-même et évite le contact des élèves du lycée qui la regardent comme une chose bizarre... Jusqu'au jour où elle rencontre Damen Auguste. Damen est mystérieux et d'une beauté inquiétante.
Toutes les filles se le disputent mais c'est à Ever qu'il s'intéresse. Or c'est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d'où il vient. Damen n'est pas un simple mortel, Ever en est certaine. Elle sait aussi qu'elle est profondément et irrémédiablement attirée par lui.



L'avis de Phooka:

Honnêtement c'est du copié/collé de Twilight. Même genre de situation de la jeune fille "différente" dans son lycée, jusqu'au bel inconnu aux pouvoirs surnaturels qui va bien sûr tomber amoureux de cette fille ordinaire. Les va et vient classiques: je t'aime, je ne t'aime plus etc, etc... Vraiment on change les prénoms et on relance la machine à rèves... Oui, mais voilà, je dois être la plus nunuche des critiques car je suis encore tombée dans le piège et j'ai bien accroché à cette histoire. Damen ne remplacera sans doute jamais Edward dans le coeur des fans, mais il a "quelque-chose", c'est certain! Notre héroïne est elle aussi différente dans le sens où elle possède dès le début de l'histoire des pouvoirs assez extraordinaires qui lui permettent entre autre de lire dans la pensée des gens. Pouvoir acquis depuis le terrible accident de voiture qui a tué toute sa famille. Mais pour elle ce pouvoir est une malédiction et l'oblige à s'isoler de tous les autres gens, et en particulier des jeunes de son lycée. Elle est donc la bête curieuse, l'Ipod rivé sur les oreilles, lui délivrant une musique assourdissante qui lui permet d'atténuer les pensées de tous ses camarades. Depuis qu'elle est orpheline, elle vit une vie terne chez sa tante. Jusqu'au jour où Damen arrive au lycée, Damen beau comme un dieu et dont toutes les filles sont folles. Je vous laisse imaginer le reste de l'histoire, c'est franchement facile... :)))
Damen n'est sans doute pas aussi craquant qu'Edward, mais Ever a quand même bien plus de personnalité que Bella et cela rend le roman très agréable à lire. Et puis la recette "jeune fille solitaire et beau ténébreux avec un soupçon de pouvoirs mystérieux" marche à tous les coups (en tous cas avec moi) et on accroche avec plaisir à cette histoire peu originale.
Pour pimenter le récit, vient s'y greffer un personnage de "méchante" parfaitement réussi qui va s'en prendre à Ever et surtout à ses amis. On découvrira petit à petit qui elle est, et à travers elle, qui est vraiment Ever. Une intrigue suffisamment complexe et réussie pour tenir en haleine le lecteur et l'empêcher de reposer le roman! Je ne pensais pas accrocher à ce point, mais j'ai suivi avec passion le déroulement de cette histoire!

Pour résumer, je dirai que cette histoire, malgré son gros air de déjà vu, accroche très bien le lecteur. De la bit-lit qu'on lit avec plaisir (sans se prendre la tête bien sûr!). J'ai vraiment hâte de lire la suite. Le tome 2 vient de sortir et j'espère vraiment que l'histoire prendra un virage par rapport à Twilight. Et je n'ai qu'un regret c'est que je ne l'ai pas sous la main, mais qu'il m'attend dans ma bibliothèque, chez moi, à plus de 9000 km d'ici!!!

Un grand merci aux Editions Michel Lafon et à la BOB team de Blog'O Book pour ce partenariat. Le tome 2 très bientôt, dès que je trouve un avion qui veut bien voler pour rentrer!

Editions Michel Lafon 15 euros


lundi 19 avril 2010

DE FIÈVRE ET DE SANG de Sire Cédric


ENTRE CAUCHEMAR ET RÉALITÉ, LA COURSE FOLLE DE DEUX TRAQUEURS DE DÉMONS...
Si vous saviez comme cette phrase d'accroche précédent le résumé est tellement vraie!

Résumé:

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle...
Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S'agit-il d'un réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde?
Suspens, angoisse, horreur, sensations étranges, crises de démence, folie meurtrière, rite satanique...
Un thriller oppressant qui entraîne ses lecteurs au-delà de la raison.

L'avis de Dup:

Ben mes amis, quelle claque je viens de me prendre! Impossible à lâcher ce livre, et quand la force des choses m'y a obligée, j'avais en permanence la tête encore dedans.
Du Stephen King d'avant, de la grande époque, mêlé à du thriller d'aujourd'hui, quel plaisir de lecture! Mais en plus, comble du bonheur, du thriller français. On navigue entre Toulouse et Paris en passant par l'Ariège au côté d'un couple improbable de profileurs. Eva Svärta, une belle albinos dont des blessures profondes lui fait mener une vie de solitaire, est très attachante. Tout autant que le commandant Alexandre Vauvert du SRPJ de Toulouse, qui fait tandem avec elle et qui va inévitablement tomber amoureux.
Ils traquent tous les deux un tueur en série pas comme les autres... qui semble renaître de ses cendres. Ils l'ont eu et pourtant ça recommence. Et ce tueur sanguinaire est accompagné de monstres improbables, des "sortes" de loups. Des créatures comme venues de l'enfer, assoiffées de sang qui sèment la terreur dans les rangs des policiers et gendarmes qui arrivent "presque" à s'entendre pour cette chasse à l'homme. Oui, les guillemets sont bien là... la rivalité demeure malgré tout.
Nos auteurs français n'ont plus rien à apprendre des américains, je vous le promets. C'est du tout bon! Et je ne sais pas si je vais retrouver ce couple de profileurs dans L'Enfant des cimetières, mais je l'ai déjà commandé, je l'attends avec impatience et je peux vous dire qu'il ne va pas trainer sur ma PAL celui-là!
Je tiens également à souligner la beauté de l'ouvrage aussi, la couverture est magnifique. Un grand bravo aux éditions Le pré aux clercs que je remercie pour ce partenariat avec Livraddict.

Le pré aux clercs: 450 pages, 18 euros


vendredi 16 avril 2010

LA LIGNE DE SANG de DOA


Résumé:

Cela n'aurait pu être qu'un banal accident de moto sur les hauteurs de la Croix-Rousse. Un homme dans le coma victime d'un accrochage...C'est le début d'une enquête des plus troubles menée à l'instinct par les officiers de police Marc Launey et Priscille Mer. La victime, entourée de mystères, est bien trop inquiétante. Tout sue l'angoisse et la peur dans sa grande maison vide. Trop de portes fermées, de questions, de silences oppressants. Sa compagne même a disparu, comme volatilisée, et personne ne sait rien. Jamais cette dernière ne mentionnait son nom. Jamais elle ne parlait de lui. A sa demande. Comme s'il avait voulu ne jamais exister. Comme s'il avait souhaité que personne ne puisse un jour savoir ce qu'il était vraiment...



L'avis de Dup:

Dire que j'ai été fascinée par ce livre est un faible mot. J'ai été happée par la plume et l'imagination de l'auteur. La construction de l'intrigue est remarquable.
Une enquête de police qui démarre vaguement, sur de simples soupçons. Marc, capitaine à la SRPJ de Lyon, appuyé par Priscille lieutenant, ne peut pas se soustraire à cette certitude qui le taraude: Madeleine Castinel a disparu, Paul Grieux son ex, le motard accidenté est responsable. Oui, mais comment, pourquoi, rien ne cadre. L'enquète piétine, rien de tangible, mais des malaises à la pelle...
On navigue entre Lyon, la Savoie (Entremonts-le-Vieux) et l'Isère (Grenoble, Voreppe) , que des villes que je "connais" d'une manière ou d'une autre, qui rajoute au plaisir de lecture.
Puis l'enquète prend un virage à 90° quand ils découvrent les activités macabres auxquelles s'adonnait Paul Grieux. Pédophilie, séquestration d'enfants, tortures, meurtres... la liste est longue des horreurs commises. Seulement cela n'éclaire en rien le rapport avec Madeleine, ni où elle est, ni si elle est vivante ou non.
Dans une ambiance de plus en plus sordide, les rebondissements n'arrêtent pas et on plonge dans la magie noire, le satanisme, le vaudou, le loubérou (loup-garou) et même l'alchimie. Paul Grieux n'est plus comateux, il est proche de l'état de légume, avec quelques phases de lucidité où il développe un dédoublement de la personnalité et des phases très brèves d'agitation violente. Il est toujours hospitalisé en Neurologie à Lyon et pourtant il semble diriger encore beaucoup de choses...
Ce livre est glauque, il stresse, il effraye, mais il fascine du début à la fin. J'ai vraiment bien aimé, bravo!

Un grand merci à Blog'O Book et les éditions Folio Policier pour ce partenariat.

Folio poche: 644 pages. Environ 8 euros

lundi 12 avril 2010

Carte postale de Bangkok (Phooka)




Malgré les tristes évènements qui ont eu lieu a Bangkok, nous visitons la ville accablée de chaleur. Nous préférons utiliser le plus possibles les transports fluviaux (très bien organisés, une fois qu'on a compris le truc on se déplace très facilement et très rapidement), de façon à éviter le plus possible les lieux de manifestations que nous risquerions de croiser si nous prenions un taxi.
Il fait incroyablement chaud, c'est assez pénible, mais nous étions prévenus!
La nourriture est excellente et pas chère.
On trouve des fruits (et des jus) à profusion, c'est un régal.

Quelques images...




 



dimanche 11 avril 2010

LE LIVRE DES MORTS de Glenn Cooper


Résumé:

New York, mai 2009.

Six morts violentes se succèdent en quelques jours. Les modes opératoires sont différents, les victimes n'ont aucun point commun, hormis celui d'avoir reçu quelque temps plus tôt une carte postale de Las Vegas, avec une simple date, celle du jour de leur mort. Très vite, la presse s'empare de l'affaire et celui qu'elle surnomme le " tueur de l'Apocalypse " a tôt fait de semer la psychose dans la ville.
Les autorités, désorientées par l'absence d'indices, se tournent. vers Will Piper, ancien profileur d'élite dont la carrière a été brutalement interrompue à la suite d'un drame personnel. Lorsque de nouvelles cibles reçoivent à leur tour des cartes postales leur indiquant le jour de leur mort, Will va tout mettre en oeuvre pour empêcher le tueur d'agir à nouveau. Mais les noms des victimes sont déjà dans Le Livre des morts...L'enquête de Will ne va pas tarder à prendre un tournant complètement imprévu pour le mener au coeur des secrets les mieux gardés du gouvernement américain.
Une mission confidentielle de Churchill en 1947 auprès du président Truman, un monastère sur l'île de Wight, la zone 51 : autant de pièces d'un puzzle machiavélique que Will devra résoudre pour faire triompher la vérité. Avec cet ouvrage à la construction remarquable et à l'intensité dramatique époustouflante, vendu à plus d'un million d'exemplaires et best-seller dans de nombreux pays européens, Glenn Cooper manipule le lecteur et nous offre un thriller envoûtant, idéal pour les amateurs de suspense et les passionnés d'histoire.


L'avis de Dup:

Après deux nuits quasiment blanches et des moments grapillés à droite ou à gauche dans les journées pour lire et finir ce livre, c'est une Dup sous le choc qui vous livre son avis.

Ce livre est tout simplement ÉNORME! Et dire que c'est le premier livre de cet auteur, et bien amateurs de Thriller l'avenir nous réserve encore beaucoup de plaisir de lecture. Quelle imagination, et surtout quelle mise en scène magistrale de cette intrigue, c'est époustouflant.

* 2009 - L'enquête sur le tueur de l'Apocalypse est reprise et menée tambour battant par Will Piper avec qui on est en osmose de suite. Oh oui il me plait ce profiler du FBI, belle gueule mais aussi grande gueule qui n'hésite pas à bousculer sa hiérarchie, qui drague tout ce qui porte jupon mais bon, si et seulement si, le cul sous le dit jupon est présentable bien sûr, et sirote un peu trop de whisky en fin de journée mais qui le sait pertinemment...
* 1949 - Découverte incroyable lors de fouilles archéologiques sur l'île de Wight. Le Premier Ministre britanique d'après guerre se rabat sur Churchill, son adversaire battu aux élections, pour gérer le problème. Churchill accepte le défi, analyse, et balance "la patate chaude" à Truman, Président des Etats-Unis...
* 777 - Abbaye de Wight, le 7 Juillet. Une étrange naissance, le septième fils d'un septième enfant, d'un septième, etc...

Et l'auteur jongle avec ces trois périodes pour mettre en place une intrigue à coupler le souffle: stressante mais pas toujours (c'est à noter...on n'est pas angoissé tout du long, non on a envie de savoir!) , enrichissante et passionnante, là oui, toujours! (Il n'y a qu'à voir mes nuits blanches...)
Bref, un bonheur de lecture comme j'aime tant.
Je ne sais plus où j'avais lu une critique sur ce livre, qui commençait par: " Ce livre est une tuerie, dans tous les sens du terme...."
C'est cette critique qui m'a fait commander ce livre, et il a fait juste un aller-retour sur ma PAL...

Et c'est ainsi que je finirai mon avis, en plagiant: CE LIVRE EST UNE VÉRITABLE TUERIE, DANS TOUS LES SENS DU TERME!!!
Mais je rajoute que je suis déjà sur les starting-blocs pour la sortie du suivant, annoncé pour 2011, avec au bonheur, toujours Will Piper.
Ce sera Le livres des âmes.


Editions Le Cherche Midi: 420 pages. 21 euros

vendredi 9 avril 2010

SURHUMAIN de Thierry Brun

Résumé:

Flic infiltrée dans les rangs de la pègre, Béatrice Rapaic endure sa difficile condition de femme parmi les mercenaires du crime.
Le parrain se fait vieux, une guerre des gangs s'annonce. Dans cette ambiance crépusculaire rôde Asano, tueur implacable qui serait doté de facultés surhumaines.
Béatrice est envoyée en première ligne pour le détruire. C'est le choc de deux réprouvés.
Dans cette confrontation mortelle, entre désir et combat, qui sera la proie de l'autre?

Avec Surhumain, Thierry Brun signe son troisième thriller.


L'avis de Dup:

Que j'ai eu du mal au début avec ce livre! Et j'en veux à cet auteur que je ne connaissais pas encore...mais que incessamment sous peu, je vais chercher à me procurer ses livres précédents. Car oui, la mayonnaise a pris, bien pris même! Mais quel dommage d'avoir dû attendre presque la moitié du livre. Je dois avouer que si ce livre n'avait pas fait l'objet d'un partenariat, je l'aurai abandonné bien avant cette moitié! Je n'arrivais pas à apprécier les personnages. Tous étaient froids, calculateurs, nageant dans un monde de magouilles et compagnie, trafics en tout genre...même cette fliquette balancée dans le milieu par son patron, "infiltrée" lui a-t-on dit. C'est le monde dur des mafias, des caïds qui ont la main-mise sur tout: la police, la justice, la politique et quasiment tout le reste du tissu social de la grande ville de Nancy.
Et puis, petit à petit l'auteur nous livre le passé de chacun. Des blessures jamais cicatrisées, des traumatismes profonds, enfin on commence à comprendre le pourquoi du comment. Et même si cela n'excuse pas tout, l'empathie pour ce couple improbable (un tueur, une flic) surgit.
Une écriture nerveuse, directe. Pas de superflu dans les phrases: très souvent sujet-verbe-complément-point. L'auteur ne s'embarrasse pas de pronoms ni d'adverbes. Ca frappe, ça percute...c'est voulu et ça marche!
Et contre toute attente, j'ai fini par être en phase avec le plus affreux de tous, cet Asano, et souhaiter, que dis-je, prier pour qu'il s'en sorte car il y a encore plus pourri autour de lui! Avec Béatrice aussi... mais c'est sans compter sur l'auteur, implacable lui aussi: un vrai meurtrier en série de ses personnages! (Sourire machiavélique!!!)

Un grand merci à Livraddict , les éditions PLON pour ce partenariat et aussi à l'auteur lui-même pour ce plaisir de lecture.

mercredi 7 avril 2010

Les conventions françaises Science-fiction & Fantasy 2010 à Grenoble



L'affiche vient se sortir (elle est belle non?), donc j'en profite pour vous faire part des dates et lieu de la 37ième Convention française de la Science Fiction et de la toute première Convention française de Fantasy. 
Lieu: Grenoble
Dates: 26 au 29 août 2010


Le site des deux conventions.

Invité (non exhaustif) Jean Pierre Andrevon, Charlotte Bousquet, Alain Damasio...

Ces deux conventions, co-organisées par les associations Les Rêv'Ailleurs et Elbakin.net.


 



mardi 6 avril 2010

Interview de INGRID DESJOURS



Ingrid Desjours, auteur archi-connute partout et sur ce blog

La voici: Recto / Verso

J'espère que vous avez eu le temps de l'admirer car now, c'est too late...



Elle a écrit:
Echo / Potens



Échange de mails :

"Bonjour Ingrid, et surtout merci de jouer le jeu avec nous !
Les vrais questions sont en gras, le reste c'est mon baratin d'incorrigible bavarde..."

"Salut Dup' alors nous serons deux bavardes, et en plus, j'adore les petites remarques off !"




1) Je lis sur la 4ème de couv de Echo: " Diplômée en psychologie clinique et spécialisée en sexo-criminologie, Ingrid Desjours a longtemps exercé auprès des délinquants sexuels..." , pouvez-vous nous en dire plus sur le cursus de cette formation qui semble passionnante ?
J'ai une de mes filles que cela intéressera sans aucun doute, elle est actuellement en P1 avec la ferme intention de faire soit psychiatre, soit légiste pour atteindre la passerelle vers la crim

En fait quand je suis entrée en fac de psycho, j'ignorais que je m'orienterais vers la criminologie ! C'est une discipline dont on ne parlait pas, à l'époque, et Hollywood n'avait pas encore rendu les profilers célèbres ! L'année précédent mon changement d'orientation, ou plutôt ma spécialisation, j'ai lu un article dans un magazine féminin (le genre de lecture qui horrifiait mes camarades de promo qui se trouvaient bien trop sérieux pour ces bêtises). Il y était question d'un centre en Belgique qui expertisait et aidait les délinquants sexuels, en collaboration avec le ministère de la justice. L'idée a germé comme ça. J'ai contacté ce centre, leur ai demandé à faire un stage. J'ai fini mon cursus là-bas, y ai travaillé plusieurs années et, au final, me suis formée essentiellement sur le terrain aux méthodes que j'évoque dans mes romans.



2) Cette formation vous destine-t-elle à n'écrire que du thriller ou pensez-vous un jour tenter un autre genre littéraire ?
Là je pense à Thierry Serfaty devenu Eli Anderson...ou Eric Wietzel qui a fait l'inverse, auteur de fantasy adulte et qui vient de sortir un thriller.

J'aime bien le thriller. Mais je sens que mes envies d'écriture évoluent. Dans le prochain roman, je vais déjà me libérer du principe de l'enquête, dans lequel je me sens à l'étroit. Je souhaite jouer plus sur l'angoisse, le suspense, créer de la tension. Je me moque de savoir si le méchant est capturé à la fin. J'ai juste envie de découper des belles tranches de vie bien saignantes. Le fantastique, l'horreur, me tentent aussi énormément. Il est donc fort à parier que je m'y mette bientôt, sans pour autant oublier de faire ce que j'aime le plus : disséquer l'âme humaine.

et bien moi je vous promets d'être au rendez-vous pour tout ce qui sera estampillé Ingrid Desjours !



3) Quelles ont été vos influences et qu'est-ce-qui vous a amené vers l'écriture ?


L'écriture a toujours été là. Parfois impérieuse, parfois en sommeil. Et j'ai eu aussi la chance de rencontrer un éditeur qui a cru en moi, et de rencontrer des lecteurs, aussi. Ce sont eux qui font l'auteur. Mes influences ? Je ne sais pas. Je suis d'ailleurs un peu embêtée avec la notion d'influence au point que je lis très peu de contemporains, dans mon genre. Je redoute le plagiat même inconscient. En revanche, plus jeune, j'étais une fan invétérée de Stephen King, Ann Rice, Robin Cook, René Barjavel. J'aime qu'un roman m'emmène ailleurs, me malmène, me fasse ressentir des choses. Alors, j'essaie d'écrire ce que j'aimerais lire...

CQFD : je comprends pourquoi j'aime vous lire...


4) Vous continuez à bosser à côté ou vous vous consacrez entièrement à l'écriture maintenant ? Gardez-vous un créneau pour la lecture, et quel genre affectionnez vous ?
Ça c'est parce que je suis une grosse lectrice et que je suis curieuse :))

Ah ! Ah !! Petite curieuse ! Oui, j'ai d'autres activités que l'écriture de romans, mais j'ai définitivement arrêté la psy... enfin, presque, puisque je suis consultante sur l'aspect psychologique de certaines séries TV françaises. Comme vous le savez sûrement, je coordonne "CONNEXIONS" le roman participatif écrit avec des internautes, en partenariat avec l'émission au Field de La Nuit et Les éditions Plon. Je chronique aussi pour la revue ALIBI, qui paraîtra en janvier prochain, dans toutes les bonnes librairies : c'est une revue trimestrielle dédiée au roman noir, qui, je l'espère, va devenir incontournable ! Sinon... j'écris deux, trois petites choses sous pseudo... mais je ne vous en dirai rien (sauf que le pseudo est lui-même une anagramme... on ne se refait pas !)

Bon, et bien, je sens que je vais lancer un jeu sur le blog et demander à tout le monde de trouver des anagrammes à partir de votre nom...

Et bien sûr, je lis ! Le dernier livre que j'ai savouré, c'est "Seul le silence" de RJ Ellory. Quelle belle plume (et bravo à son traducteur, Fabrice Pointeau ! Son travail sur le texte est admirable) et quelle magnifique réflexion sur les notions de culpabilité, de devoir, de destin ! J'ai eu la chance de rencontrer RJ lors d'un salon, récemment, et non seulement c'est un formidable auteur, mais en plus c'est vraiment un homme charmant, simple, accessible. Tout ce que j'aime !

Décidément, j'ai commencé il y a peu le dernier Ellory, "Les Anonymes", et depuis je n'entends parler que de ce "Seul le silence"! Je suis sous le charme de l'écriture de cet auteur, donc il va falloir absolument que je me procure ses livres précédents !




5) Lorsque vous écrivez, avez vous déjà toute l'histoire en tête dans les moindres détails (comme un story board de film ) ou vous laissez vous parfois surprendre par l'histoire ?

En général je pars avec une idée bien arrêtée... qui vole très vite en éclats ! Tout ça à cause de mes personnages, d'ailleurs. Je leur peaufine a priori un profil psychologique, un passé, une histoire... et quand je les mets en contact les uns avec les autres... ils ne réagissent pas forcément comme je le pensais, mais comme ils le peuvent... ce qui fait évidemment évoluer les choses ! Et j'adore ça, parce que du coup, ils arrivent à me surprendre ! Et là je suis dans un délicieux dédoublement de personnalité, où je suis à la fois l'auteur et le lecteur ! C'est génial :-)

Oui alors ! Vous donnez presque envie de prendre la plume !


6) Echo et Potens m'ont ravie comme vous le savez déjà. Va-t-on retrouver le couple choc que j'affectionne: Garance et Patrick ? Et surtout, allez vous "calmer" Garance vis à vis de mon chouchou ? :))

Alors déjà, merci de me dire ça, Dup. On a tellement envie que ses bébés plaisent aux lecteurs. Que l'histoire les embarque, que le style les ravisse, comme vous dites ! C'est vraiment touchant de lire ça. On retrouvera Garance, c'est sûr, mais pas forcément dans le prochain roman (ou alors de façon subliminale !). Et notre profileuse préférée sera très loin d'être calmée : elle apparaîtra même dans un rôle pour le moins déstabilisant ! Quant à votre chouchou... il est pour l'instant fermement décidé à garder ses distances. On verra bien si le "destin" (alias ma plume) sera d'accord avec ça !

Note à moi même: prévoir le paquet de kleenex à ma prochaine lecture... pauvre Patrick !



7) J'ai glané sur facebook que ce n'était pas un, mais deux "bébés" à venir: un petit scoop rien que pour nous ???
Allééééééééééeuh !!!

Vous êtes trop jeune pour mourir, Dup !

PFFFFF, limite j'ai envie de mourir là !!!


8) Et maintenant la question qui tue et pour laquelle le joker est interdit ! :)) Je ne peux m’empêcher d'amalgamer Garance et Ingrid ( vous aurez beau la rendre blonde ou rousse, elle restera dans ma tête avec votre joli minois ! ). Êtes-vous aussi manipulatrice qu'elle dans la vraie vie ?
...Pauvre Mr Desjours :))))))

Je suppose que je pourrais, en effet. Mais quel intérêt ? Obtenir les choses par manipulation, n'être jamais sûre que les gens vous aiment pour ce que vous êtes vraiment, abuser de leurs faiblesses... c'est triste, je trouve. Et un peu facile, aussi. Je n'aime pas la facilité et je crois aux vertus de la bienveillance et de la sincérité. Garance a encore du chemin à parcourir, mais je ne lui montrerai pas la direction... oui, oui, on peut être bienveillante et sadique !

Ingrid-doucement-mais-sûrement-Desjours

:)) , j'adore !
Merci beaucoup Ingrid !



lundi 5 avril 2010

LA TRILOGIE VALISAR tome 1 L'EXIL de Fiona McIntosh

Quatrième de couverture:
Loethar est un tyran ambitieux et impitoyable. A la tête d'une terrifiante armée de mercenaires et de renégats, il a déjà conquis deux nations, ne laissant dans son sillage que dévastation et vies brisées. Il convoite maintenant le royaume de Penraven : un pays riche, doté d'un port important. d'un littoral étendu et d'abondantes ressources naturelles. Mais, cette fois, le tyran veut davantage qu'une couronne. il rêve d'empire et nourrit une obsession grandissante pour la magie. Et s'il veut renverser le roi Brennus de Penraven, neuvième de la lignée des Valisar, c'est parce qu'il possède le pouvoir de coercition: tous les héritiers valisars naissent depuis des siècles avec ce don sinistre qui leur permet de soumettre entièrement les gens à leur volonté. Si Loethar s'imprègne de la magie de ces êtres d'exception. nul ne pourra plus l'arrêter. Or, pour y parvenir, il est convaincu qu'il faut les consommer...

L'avis de Phooka

J'ai découvert Fiona McIntosh avec la trilogie du dernier souffle . Fort heureusement j'avais commencé cette trilogie en ayant les 3 tomes "en stock" car je n'ai pas pu les lâcher avant d'avoir fini. Fiona McIntosh n'est pas le genre d'auteur à écrire des mièvreries, croyez moi sur parole, elle n'y va pas de main morte avec ses personnages principaux ou secondaires et que ce soit amis ou ennemis, leur chemin tracé par ses romans est jonché de morts. Elle n'a aucune pitié et rajoutez par là dessus qu'elle a une imagination débordante pour les histoires complexes, avec de multiples rebondissements et des fins inattendues et vous aurez un tableau assez complet de cet auteur!
Donc quand le tome 1 de la trilogie de Valisar est sorti, et même si j'en mourrais d'envie je me suis dit que je n'y toucherais pas avant que les 3 tomes soient disponibles, car je ne supporterai pas l'attente. Mais c'était compter sans Dup qui n'a rien trouvé de mieux que de me prêter ce tome 1 et je n'ai pas pu résister à l'envie de le lire!
Et me revoilà donc plongée dans les aventures incroyables et tortueuses inventées par Fiona McIntosh! Au milieu d'une guerre meurtrière, de massacres d'enfants, de cannibalisme et j'en passe. Rien ne nous est épargné, et une fois de plus elle réussit son pari. Le pari de nous captiver et de nous empêcher de refermer le roman avant de l'avoir fini. Elle crée un méchant très méchant, mais dont certaines réactions font qu'on ne peut pas le détester. Des gentils, avec parfois des comportements un peu étranges et à propos desquels on ne peut s'empêcher de douter. De qui faut il se méfier, qui pourra rendre la paix à ces terres? Difficile à dire! En tout cas, le lecteur suit le destin de tous les personnages avec passion. Fiona McIntosh les soumet à toutes sortes d'épreuves, elle n'a aucune pitié pour eux et on souffre de tout ce qu'elle leur fait subir. Mais quel plaisir!!! Cette auteur a vraiment un don exceptionnel, elle crée des personnages très complexes et elle a aussi l'incroyable talent de créer des rebondissements et des ramifications totalement inattendues dans son histoire. C'est vraiment énorme! A lire absolument, sans restriction!!!

LA SUIIIITE! VIIIIITE!!!

Edition Bragelonne, 475 pages: environ 20 euros


dimanche 4 avril 2010

Premiers résultats pour la shortlist du DAVID GEMMELL LEGEND AWARD


Le scoop de ce Dimanche de Pâques!

Voici la shortlist pour le DAVID GEMMELL LEGEND AWARD.
Les votes ont été clôt avant -hier (le 31 mars) et les résultats annoncés, ce dimanche.

Sont encore en courses après la première série de votes:


Morningstar (Meilleur roman de Fantasy -débutant )

The Cardinals’ Blades by Pierre Pevel 
The Drowning City - Amanda Downum
The Adamantine Palace - Stephen Deas
The Sad Tale of the Brothers Grossbart - Jesse Bullington
Lamentation - Ken Scholes


Legend Award (Meilleur Roman de Fantasy)

The Gathering Storm - Robert Jordan & Brandon Sanderson
The Cardinals’ Blades by Pierre Pevel
The Dragon Keeper - Robin Hobb 
Best Served Cold - Joe Abercrombie
Fire - Kristin Cashore



Il y a aussi une catégorie de la plus belle couverture et la couverture du roman de Pierre Pevel est aussi nominée! Carton plein!!!

Je suis vraiment contente que l'excellent roman de Pierre Pevel Les larmes du Cardinal (en anglais The Cardinals ' Blades) ait été sélectionné dans toutes les catégories! Yeeeeesss! Merci à tous ceux qui ont voté!!!
Toutes les infos détaillées sur le site du DGLA