vendredi 30 juillet 2010

OSCAR PILL Tome2: LES DEUX ROYAUMES de Eli Anderson






Résumé:

Oscar Pill est désespéré : depuis un an, plus le moindre signe des Médicus, et ses pouvoirs semblent s’être volatilisés… Jusqu’au jour de l’épreuve de la Passerelle, qui le précipite dans le second Univers intérieur, celui des Royaumes des Souffles et de Pompée.
Mais surprise : quatre jeunes Médicus se joignent à lui pour ce voyage. Parmi eux Moss, son ennemi juré. Les aventures périlleuses et les décors s’enchaînent dans ces deux Royaumes dont il doit rapporter les deux parties du second Trophée… et peut-être la mystérieuse et très secrète Table d’émeraude qui pourrait ramener son père à la vie.

L'avis de Dup:

Tome 2 "avalé" encore plus rapidement que le premier, avec toujours autant de plaisir.
Les aventures d'Oscar Pill au sein des deux royaumes sont de plus en plus périlleuses. Il ne sera plus seul cette fois, il devra faire équipe avec d'autres jeunes apprentis Médicus comme lui, en quête de leurs trophées. Seulement voilà, parmi ceux-ci se trouve son pire ennemi dans la vie de tous les jours et notamment à l'école, le grand teigneux de Ronan Moss qui ne cherche qu'une chose, la bagarre. Et donc Oscar, en plus de devoir surveiller ses arrières à cause de ce dernier, va devoir également affronter non pas des Pathologus, mais LE grand méchant Pathologus, le Prince Noir en personne.
Heureusement, il pourra compter sur ses vrais amis: Valentine, l'intrépide Erythrocyte et Lawrence, le savant Hépatocyte, qui sont toujours à ses côtés.
Il rencontrera le Dieu Eole, découvrira les ravages du tabac dans ce royaume des Souffles. C'est super bien décrit, imagé ( limite on poserait là sa dernière cigarette.... "sifflote")
Il croisera également la Reine Mitra dans son magnifique palais Coronaire, et comprendra vite les méfaits des abus (alcool, alimentation grasse, etc...) dans le royaume aquatique de Pompée. Où le moindre dérèglement menace en cascade tous les autres royaumes intérieurs. Où l'apport de médicaments lorsqu'ils deviennent "obligatoires" sont des béquilles plus que nécessaire...etc!
Grandes leçons de choses, de moralité, mais faites de façon très ludique et avec toujours autant d'humour, qui auront sans aucun doute un impact sur nos chères têtes blondes!
En tous cas moi je vous le recommande et surtout j'en redemande.

Albin Michel
620 pages
19 euros


mardi 27 juillet 2010

OSCAR PILL Tome1: LA RÉVÉLATION DES MÉDICUS de Eli Anderson





Résumé:

Je m'appelle Oscar Pill et je ne suis pas un garçon comme les autres.
Je suis un Médicus : j'ai le pouvoir extraordinaire de voyager dans n'importe quel corps vivant. Comme mon père, qui fut autrefois un célèbre Médicus avant de disparaître. Aujourd'hui, l'humanité entière est à nouveau menacée : Skarsdale, le sombre Prince des Pathologus, s'est échappé de sa prison. Et moi, j'ai été choisi pour l'affronter. Il me faut braver tous les dangers et rapporter un Trophée d'un endroit où je ne suis jamais allé.
Un univers mystérieux qui se trouve... dans le corps humain.


L'avis de Dup:

Une découverte qu'il me tardait de faire, vu toutes les critiques enthousiastes que j'ai pu lire sur ce livre. Et bien c'est chose faite et je ne regrette pas! Un nouvel Harry Potter en puissance ce jeune Oscar Pill, même si l'on ne joue pas dans le même registre.
Mais le parallèle est quand même flagrant:
- ses aventures commencent alors qu'il n'a que 12 ans.
- il est orphelin de père, un mystère plane sur la mort de son papa qu'il compte bien découvrir...
Et je prédis un succès aussi grand à notre petit Médicus car une fois fermé ce premier tome, je n'avais plus qu'une envie me ruer sur le suivant!

L'idée de ces mondes à part est vraiment géniale. Le notre, le "normal" et les cinq autres, ceux de l'intérieur:
- Le monde d'Hépatolia, pour tout ce qui concerne la digestion
- Le royaume des Souffles et de Pompée, pour la respiration, le coeur et la circulation sanguine
- L'univers d'Embrye qui concerne le domaine de la reproduction
- Génétys, un univers technologique de pointe qui rayonne et gère tous les autres univers tel un gigantesque ordinateur central: les gènes!
- Cérébra pour le cerveau...

Et donc dans ce tome 1 nous allons découvrir les pouvoirs, mais aussi les devoirs des Médicus, et découvrir avec Oscar Pill le monde d'Hépatolia. L'auteur créé avec Hépatolia, un véritable monde, avec des collines et des montagnes, des rivières et des fleuves, des routes et des autoroutes, des villes, des usines... Les différentes cellules sont transformées en habitants, avec leurs particularités soit, mais cela créé des peuples différents et c'est génial!
Les personnages sont attachants, les méchants vraiment détestables, c'est passionnant et plein d'humour. A l'instar de Harry Potter et de ses jeux de mots sur les formules magiques, nous avons ici des jeux de mots sur les différentes parties du corps humain. C'est délicieux, et je pense même que certains jeux de mots doivent passer bien au-dessus de la tête de nos ados car nécessitent un minimum de connaissances sur l'anatomie et le fonctionnement du corps humain.
Je vous en cite un ou deux pour le plaisir:

Il y a le dangereux passage du Col Hédoc :))

"Votre famille sait-elle que vous vous êtes enfuie?"
Réponse de Valentine hilare, érythrocyte de son état, qui a suivi Oscar Pill dans notre monde:
"Vous savez, ma mère elle a eu plusieurs millions d'enfants, elle ne bouge pas de sa loge dans la maternité de la Moelle du Grand Humérus, je suis sûre qu'elle ne s'est pas aperçue de mon absence! " :)) :))

Délicieux je vous dis!!!

Sur ce, je vous laisse pour continuer à découvrir les nombreux dangers qui existent dans le royaume des Souffles et de Pompée et suivre les aventures d'Oscar Pill qui est un grand de 13 ans maintenant! ;)

Albin Michel
570 pages
19 euros

lundi 26 juillet 2010

Challenge Milady





Excellente idée que ce challenge! Je ne pouvais pas ne pas y participer vu tous les Milady dans ma bibliothèque (d'ailleurs on devrait en avoir un gratuit pour 10 achetés! :D). 
Merci à Archessia d'en avoir eu l'idée et de l'avoir proposé!

En voici le principe (extrait du Blog d'Archessia):

Alors, si vous allez visiter le site officiel de Milady, vous trouverez juste à droite huit catégories que je retranscris ici :

*Fantasy
*Bit-Lit
*Indiana Jones
*Terreur
*Science-Fiction
*Largo Winch
*Dragon Lance
*Les Royaumes Oubliés

Pour faciliter les choses, j'ai classé les niveaux de lecture en 5 modes. Ainsi, vous avez le choix entre :

*Le mode LIBRE => Lire un livre Milady de la catégorie de son choix.
*Le mode DOUBLE => Vous devez choisir 2 catégories et lire un livre de chaque.
*Le mode TRIPLE => Lire 3 livres de 3 catégories
*Le mode QUATUOR => Lire 4 livres de 4 catégories
*Le mode VAILLANT => Lire des Milady dans 5 catégories ou plus

Mais... Eh oui, il y a un mais ! Car, quel que soit le mode que vous choisirez, il faudra également lire un Milady Graphic ! Par conséquent, en plus de votre ou vos lecture(s) choisie(s), il faudra lire une de ces BD ! Et pour toutes vos lectures, vous m'annoncez vos chroniques par commentaires et je mettrai les listes à jour. Et pour les inscriptions, pareil, vous me le signalez par commentaires.

Sachez aussi qu'aucune limite de temps n'est imposée ! Vous commencez le challenge quand vous voulez et vous le terminez quand vous voulez ! Autrement dit, c'est un challenge illimité !

 Je m'inscris donc (pour le moment) au mode Quatuor avec:

Fantasy:
Légende de David Gemmell 
(ben quoi? Ca me donne une excuse pour me replonger dans Gemmell)

Terreur:
Zombie Island (Zombie story tome 1 ) de Wellington

Graphic:
les dossiers Dresden: Welcome to the Jungle

Bit-lit:
L'appel de la Lune (Mercy Thomson tome 1)



LA FORMULE PREFEREE DU PROFESSEUR de Yoko Ogawa




Moi je l'ai lu dans cette version:

Broché: 246 pages
Editeur : Actes Sud (31 août 2005)
Collection : Lettres japonaises
Prix: 20 euros
 Mais il existe aussi en "poche", toujours chez acte sud, mais collection Babel à 7,50 euros.

Quatrième de couverture

Une aide-ménagère est embauchée chez un ancien mathématicien, un homme d'une soixantaine d'années dont la carrière a été brutalement interrompue par un accident de voiture, catastrophe qui a réduit l'autonomie de sa mémoire à quatre-vingts minutes. Chaque matin en arrivant chez lui, la jeune femme doit de nouveau se présenter - le professeur oublie son existence d'un jour à l'autre - mais c'est avec beaucoup de patience, de gentillesse et d'attention qu'elle gagne sa confiance et, à sa demande, lui présente son fils âgé de dix ans. Commence alors entre eux une magnifique relation. Le petit garçon et sa mère vont non seulement partager avec le vieil amnésique sa passion pour le base-ball, mais aussi et surtout appréhender la magie des chiffres, comprendre le véritable enjeu des mathématiques et découvrir la formule préférée du professeur... Un subtil roman sur l'héritage et la filiation, une histoire à travers laquelle trois générations se retrouvent sous le signe d'une mémoire égarée, fugitive, à jamais offerte... 


L'avis de Phooka:


 Ben oui je sais, ce n'est pas mon "genre" de lecture habituelle, mais ma voisine de bureau a beaucoup aimé ce roman et me l'a prêté pour me le faire découvrir! Franchement elle a bien fait car même si je reconnais que je ne lirais pas ce genre de roman tous les jours, il restera dans ma mémoire longtemps c'est certain!
Un histoire simple, qui pourrait être presque banale même s'il n'y avait le charisme des trois personnages principaux:
Le professeur dont la mémoire ne dure que 80 minutes et qui redécouvre tous les matins le monde qui l'entoure. Malgré ce lourd handicap il reste un génie des mathématiques et son amour des nombres rythme sa vie!
L'aide ménagère pour qui chaque matin est aussi un recommencement car elle doit se présenter au professeur comme au premier jour!  Elle va se prendre au jeu des nombres et de leur mystère!
Le fils de l'aide ménagère, surnommé root par le professeur parce qu'il a la tête plate comme une racine carrée va aussi apprendre à connaître et apprécier ce drôle de personnage.
Ces trois là vont devenir des amis contre vents et marrées, malgré toutes les impossibilités et les obstacles! Cette amitié va reposer sur les nombres, sur leur mystère et leurs secrets! Ils vont partager bien plus que ne partagent les gens ordinaires, bien qu'ils se redécouvrent tous les matins.

Les mathématiques comme ciment de l'amitié improbable entre ce professeur amnésique, son aide ménagère et son fils de 10 ans. Un superbe conte qui vous "prend au tripes"! C'est très très fort, superbement écrit. A lire, sans hésitation!






vendredi 23 juillet 2010

LA FILLE DANS LE VERRE de Jeffrey Ford






Résumé:

Arnaquer des riches crédules en organisant chez eux des séances de spiritisme est une chose, être soi-même la victime d'une sorte d'hallucination inexplicable en est une autre.
Schell, illusionniste de talent, bien placé pour être le plus sceptique des hommes, a pourtant bien vu dans le reflet d'une baie vitrée l'image d'une fillette disparue. Fantôme ? Hallucination ? Mauvaise farce ? Dans l'Amérique en crise puritaine et hypocrite de la prohibition et alors qu'en Europe les thèses nazies donnent de la voix, Schell, accompagné d'un immigré mexicain de dix-sept ans et d'un ancien hercule de foire, refuse de trancher et décide de retrouver l'enfant.
Pouvait-il imaginer qu'il allait, par sa curiosité, heurter de plein fouet un monde obscur et terrifiant ?...


L'avis de Dup:

Voilà plusieurs jours que j'ai fini cette lecture, mais je ne savais par quel bout prendre ce roman...historique?...policier?...pour en faire un article. Et pourtant, je peux vous dire que je reste encore sous le charme de ce récit, de l'écriture et de l'humour de Monsieur Jeffrey Ford.

Le côté historique donc:
L'auteur m'a promené dans l'Amérique du début des années 30, avec la prohibition et la Grande Dépression juste après le crack boursier de 1929. L'ambiance est bien décrite car on navigue entre les vraiment riches...et la "fange". Et même si les riches le restent, les autres ont du mal, beaucoup de mal...et donc tous les moyens sont bons pour gagner sa croûte!

Le côté policier ensuite:
Diego, le narrateur, jeune mexicain orphelin abandonné dans la rue, est adopté par Thomas Schell, arnaqueur de métier. Schell, avec son acolyte Antony, ancien hercule de foire, lui apprend les ficelles du métier, auquel il s'adapte à merveille déguisé en Oudou le fakir. Les séances de faux spiritismes réalisées chez de riches crédules valent leur pesant de cacahuètes, je vous promets!!! :))
Sauf qu'un jour, Schell aperçoit le reflet d'une fillette dans une baie vitrée, lui le plus grand charlatan de Long Island! Et quelques jours après, ils apprennent dans le journal l'avis de disparition de la petite fille d'un magnat industriel, dont la photo concorde avec la vision de Schell !!! Voilà qui change complètement la donne dans la tête de notre mystificateur, et il entraine alors son acolyte et son protégé dans une enquête "gratuite", à la recherche de la vérité. On évolue alors dans une Amérique encore aux prises avec les thèses racistes du Ku Klux Klan. Diego épargné jusque là par son père adoptif découvre brutalement la réalité des choses et pire encore, car le KKK et ses idées ne sont rien à côté de ce qui se profile à l'horizon: les thèses eugéniques qui prennent de l'ampleur en Europe et qui trouvent de plus en plus d'adeptes de ce côté de l'Atlantique...

Très agréable moment de lecture que ce roman qui a reçu le prix Edgar Allan Poe en 2006, que je vous recommande vivement.

Merci à Livraddict et les Editions Folio policier pour ce partenariat.

Folio policier
380 pages
7 euros




jeudi 22 juillet 2010

LES LAMES DU CARDINAL Tome 2 de Pierre Pevel



Tome 2: L'alchimiste de l'ombre


Bragelonne (18 juin 2009)
304 pages, Prix: 20 euros

Quatrième de couverture


Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d'Europe.
Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d'élite, une compagnie clandestine d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.
Mais alors qu'ils ont rendez-vous, par une nuit d'orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d'un complot à venir, ils sont loin d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui va s'abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l'Alchimiste des ombres...



L'avis de Phooka:
Je commence par faire mon Mea Culpa...J'ai lu ce tome 2 peu de temps après sa sortie et c'est seulement maintenant que je réalise qu'il n'apparait pas sur ce blog!  Blog où justement les deux co-bloggueuses sont des fans inconditionelles de la série et de  l'auteur, Pierre Pevel!

Un deuxième tome plus sombre, plus "fantasy" peut être que le premier, car la magie noire y a une place prépondérente!
On y retrouve avec plaisir tous les personnages du tome 1 bien sûr, toujours aussi hauts en couleur et aussi fascinants! Ils ont tous leur zone d'ombre et les liens qui les unissent sont parfois étranges. Leur passé est souvent assez nébuleux, ce qui fait que ces "héros" ne sont pas toujours aussi parfaits qu'on l'imagine!

Le scénario est assez proche du tome 1: complot contre le trône de France, les lames entrent en action , le complot est déjoué et les "méchants" sont punis. Le roman se dévore quasi d'une traite, et le plaisir de lecture est au rendez-vous à chaque page. Oui mais...une fois de plus Pierre Pevel nous sort un retournement de situation absolument fabuleux dans les 10 dernières pages. Le genre de truc qui fait qu'on aurait envie de lui tordre le coup quand on referme le livre. Bon sang, on veut savoir ce qui va se passer!!!!! Y'a des fois où je vous hais monsieur Pevel! :D

Et puis ce qui est absolument extraordinaire, à l'instar du tome 1, c'est la façon dont Pierre Pevel recrée le Paris du XVIIième siècle. On a l'impression d'y être, d'y vivre. Sincèrement je trouve que c'est un vrai tour de force! Il y a même des fois où j'avais l'impression de sentir les (mauvaises) odeurs des rues parisiennes! On est complêtement immergé dedans. C'est vraiment très fort!

Bref, en résumé, un tome 2 qui est, à mon avis, encore meilleur que le tome 1! Vivement le tome 3 donc!!!




Pour rappel, le tome 1 de cette série vient juste de recevoir le prix Morning Star Du David Gemmell Legend Awards, ce dont je ne suis pas peu fière! Z'avez vu qui avait écrit le review??? :D

En tout cas, encore toutes mes félicitations à Pierre Pevel!


Le tome 3 sort le 17 septembre, nous l'attendons avec impatience!


LE CERCLE D'ATUAN








Enfin j'ai franchis le pas!

Je me suis inscrite au forum du cercle d'Atuan!

J'allais très souvent sur ce site, sans oser m'y inscrire et en bavant d'envie devant les discussions qu'il y avait.

Le principe de ce cercle, est de lire chaque mois une oeuvre différente de SFFF (Science Fiction Fantasy Fantastique), et de la commenter sur le forum. Le livre du mois est choisi par les différents participants à ce cercle et commenté chapitre par chapitre.

Ce que j'aime c'est que les oeuvres choisies sont vraiment éclectiques, pas forcément des romans "à la mode" et les discussions sont approfondies.
Ce que je n'aime pas...j'ai peur de ne pas être à la hauteur!!
Mais le concept me plait énormément et je suis sûre qu'on est amené à lire un livre avec un autre oeil dans ces conditions , alors j'essaye, je me suis donc inscrite avec la ferme intention de participer à la prochaine lecture du cercle. 
Je vous tiendrais au courant bien sûr!



mercredi 21 juillet 2010

Le chant des Trolls, un roman graphique co-écrit par Pierre Bottero et Gilles Francescano




Je relaye ici une information trouvé sur fantasy.fr et que j'ai envie de partager! 


Rageot publiera en octobre prochain un roman graphique né de l’imagination de l’écrivain Pierre Bottero et de l’illustrateur Gilles Francescano.

Le Chant des trolls est un projet sur lequel ont travaillé deux ans Pierre Bottero et son ami Gilles Francescano.

L’ouvrage racontera une histoire inédite située dans l’univers de Gwendalavir (Le Pacte des Marchombres, La Quête d’Ewilan, Les Mondes d’Ewilan).


Les 200 pages de l’ouvrage seront quasiment toutes illustrées : « Il s’agit du plus gros boulot de ma carrière d’illustrateur ». Un boulot que n'aura pas eu la chance de voir achevé Pierre Bottero, décédé dans un accident de moto l'an dernier.

Le Chant des trolls devrait être disponible le 20 octobre 2010 pour moins de 19 euros.



Si ça c'est pas une bonne nouvelle! 




mardi 20 juillet 2010

LES HERAUTS DE VALDEMAR Tome 2 de Mercedes Lackey



Tome 2: L'Envol de la Flèche 


Talia a peine à croire qu'elle est enfin un Héraut. Désormais elle patrouille avec son fidèle Compagnon à travers le royaume de Valdemar afin de maintenir la paix et rendre la justice. Mais même si son rêve le plus cher vient de se réaliser, il lui reste à affronter une épreuve bien plus terrible que celles qu'elle a déjà surmontées. Car c'est contre ses démons intérieurs qu'elle doit lutter à présent et si elle ne parvient pas à maîtriser ses pouvoirs, sa vie et peut-être même l'avenir du royaume sont en péril.

L'avis de Phooka:

On retrouve avec plaisir notre jeune héraut Talia, qui va aller à la frontière nord faire ses preuves. Alors que nous pourrions nous attendre à des grandes aventures et de multiples dangers à affronter, les épreuves que va traverser Talia s'avèrent d'une tout autre trempe. Elle va finalement devoir lutter contre elle même et exorciser ses démons intérieurs! Sa tendance innée à douter d'elle même (renforcée il faut le reconnaître par des ragots bien ciblés), vont lui faire perdre le contrôle de son don. Talia va donc d'abord apprendre à se connaître elle-même et ensuite elle pourra faire preuve de ses qualités de héraut.
Rien d'extraordinaire dans ce tome 2, sauf que nous suivons Talia avec toujours  autant de plaisir. Le livre se lit en un rien de temps, à la fois parce qu'il est court, mais aussi parce qu'on se laisse prendre à l'histoire. Ce n'est pas de la grande fantasy héroïque. Pas de grandes batailles, de combats titanesques, ni de héros impassibles et sans pitié. Je ne sais pas comment qualifier ce roman, on pourrait dire de la fantasy "légère", un petit peu mièvre il faut le reconnaître, mais qui se lit néanmoins avec beaucoup de plaisir! Ce n'est pas la Fantasy que je préfère, mais je l'ai lu avec enthousiasme. Le personnage de Talia est suffisamment complexe et sympathique pour qu'on ait vraiment envie de le suivre!
Je lirai le tome 3 c'est sûr!

Lecture commune avec Mallou, Hécléa, Setsuka

Editions Milady 280 pages, 6 euros

lundi 19 juillet 2010

LE CHEMIN DES OMBRES de Jérome Noirez



Quatrième de couverture:


Depuis la disparition de ses parents, il revient à Amaterasu de diriger le clan Isanami. Charge d'autant plus lourde pour la jeune femme que la reine Himiko et ses armées implacables se massent aux portes du village, et que son frère, Susanowo, s'est exilé dans la forêt. On le dit fou, violent, pétri de haine à l'égard de sa soeur... et prêt à commettre l'irréparable. Sous l'influence de leur mère, devenue souveraine du royaume des morts, qui nourrit le projet macabre de réunir sa famille par-delà les frontières de la vie, Susanowo kidnappe Amaterasu. Commence alors pour les deux adolescents un voyage qui les emmènera bien plus loin qu'ils n'auraient pu l'imaginer...

L'avis de Phooka:


Une jolie petite gourmandise que ce chemin des ombres! Petite parce que le roman est court et non pas par sa qualité!
Un roman court oui, mais pour une fois je ne râle pas, il est juste de la longueur qu'il faut, pour raconter cette légende japonaise. Comme un conte qu'on entendrait au coin du feu, Noirez nous entraine dans la mythologie japonaise ancienne. Ne voyez pas ce roman comme un "pillage" des légendes d'un peuple, non pas du tout! Jérôme Noirez se l'approprie et nous en donne SA version! Une version superbe car on sent à quel point l'auteur aime et connait le Japon. C'est un récit plein de poésie et de sensibilité, avec des touches de couleurs tellement étonnantes que le lecteur "voit" le paysage par les yeux des héros et en "sent" tous les arômes comme s'il était sur place!
Quant aux personnages, ils sont eux aussi très réussis et psychologiquement très complexes. Susanowo, le frère est un être torturé, mal dans sa peau, rempli de haine et il va comprendre petit à petit ses erreurs..
Sa sœur, Amaterasu, semble plus sûre d'elle et pourtant ce n'est que façade...
Susanovo va kidnapper sa propre sœur et cet enlèvement va les obliger à vivre ensemble, à confronter leurs souvenirs, leurs expériences et finalement les amener à s'entraider et à s'apprécier.
C'est vraiment un roman très réussi et très visuel. Le passage vers le monde des morts, le monde ténébreux et d'une force incroyable. De même que la partie se passant près des chutes. Il m'en reste des images très fortes.
Je ne suis pas une "fan" du japon et je n'étais pas "prédestinée" à ce genre de lecture, mais là, je me suis laissée emporter dès les premières pages et il m'a été difficile de ne pas finir le roman d'une traite. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Clan des Otoris qui m'avait fascinée de la même façon. La Fantasy mélangée à la mythologie japonaise donne une sorte de poésie présente nulle part ailleurs. Et Jérôme Noirez manipule cet effet de façon très réussie. Je ne saurais que vous conseiller de découvrir ce petit, mais puissant, roman. Il convient aux jeunes et aux adultes, de la même façon. Vous ne serez pas déçus!

N'empêche je verrais bien une suite moi! Que devient Susanowo à l'âge adulte? Je suis sûre qu'il va vivre des aventures passionnantes et j'aimerais bien les connaître!

J'ai Lu, 188 pages, 5,60 euros.



Quelques mots sur le travail de l’éditeur Mango, qui publia en 2008 l’édition originale reprise par J’ai Lu en poche en 2010. S’inscrivant dans la démarche didactique des Editions Gulfstream, la collection « Royaumes Perdus » - placée sous la houlette du très grand Xavier Mauméjean qu’il n’est plus besoin de présenter - destinée à de jeunes lecteurs, mais, vous l’aurez compris, pas que, étoffe son roman d’un appendice nous retraçant les arcanes de la tradition shinto, qu’elle complète d’un lexique fourni exposant les différents noms des personnages du roman, tous rattachés à des figures emblématiques des légendes japonaises. Si l’on s’évade en prenant le plus grand plaisir, ce n’est pas sans apprendre... Et puis, en guise de cerise sur le gâteau, la couverture, avec cette police de caractères gravés en lettres d’or, et cette illustration alléchante signée Miguel Coimbra qui habille le tout d’un charme esthétique certain...

(Extrait de la chronique du cafard cosmique sur le chemin des ombres)

Et il se trouve que j'ai aussi la version Mango du roman..donc en fait je l'ai en double! Oui je sais je suis incorrigible....

samedi 17 juillet 2010

L'ÉTÉ SERA CHAUD, L'ÉTÉ SERA CHAUD !!!



Comme je n'ai pas une liste de ouf en Lecture Commune comme Phooka...
Il faut bien que je m'occupe cet été!

Alors moi je vais m'occuper sérieusement de tous mes Challenges
Fantasy pour les nuls
Stephen King
Littérature policière des 5 continents
Je veux du Héros


Cependant comme ceux-ci sont un brin "frivoles", je m'en rajoute un vrai, un pur et dur.
Un Challenge LITTÉRAIRE quoi!



Organisé par HappyFew et Chiffonnette dont je vous laisse découvrir via les liens les termes du-dit Challenge... humour quand tu nous tiens! :)) :)) :))

Les HARLEQUINADES 2010


Voici le logo


Où alors celui-ci:





VOUS PRÉFÉREZ LEQUEL VOUS?






vendredi 16 juillet 2010

LES DRAGONS DE LA CITE ROUGE de Erik Wietzel






Quatrième de couverture

Le prince héritier de Redfelt a été enlevé. La rançon? Une épée magique, jusque-là conservée dans les profondeurs de la citadelle. Sa lame retiendrait prisonnières les âmes des dragons qui ont failli réduire Redfelt en poussière trois siècles plus tôt. Mais les émissaires royaux ont disparu, ainsi que la rançon. La reine Éline se tourne alors vers Alec Deraan, un chasseur de primes. Ils furent amants à l'époque où il était un officier de la couronne promis à un brillant avenir. Aujourd'hui, c'est un loup solitaire dont le seul ami est un dragon. Car Alec cache un secret: il est possédé par une démone aussi séduisante que dangereuse, un succube qui lui prête main-forte en échange de l'exclusivité de ses faveurs. Troublé par ses retrouvailles avec une souveraine qu'il lui est interdit d'aimer, Alec accepte la quête à contrecœur et s'envole vers des contrées lointaines. Le temps presse: les dragons de l'épée pourraient se réveiller et achever la destruction interrompue il y a trois cents ans.



L'avis de Phooka:

Bon commençons par le début: J'ADOOOOOORE!
Gros coup de coeur, carrément et ce, depuis les premières pages!

Il faut que j'en dise plus? Ok, vous l'aurez voulu, ne venez pas pleurer ensuite parce que vous allez vous sentir obligés de vous précipiter chez votre libraire pour l'acheter! =D


Voilà donc une superbe histoire de Fantasy "classique". Classique parce qu'on y retrouve absolument tous les ingrédients de l'imaginaire de la Fantasy, depuis le "guerrier solitaire et blessé" jusqu'aux dragons en passant par les nains, les elfes, les Trolls et les sorciers. Mais classique ne veut pas dire ennuyeux, loin de là, très loin même! Le récit est mené tambour battant, servi par une écriture superbe et une fois commencé il est quasi impossible de reposer le roman. Je vous promets! Je l'ai lu en 2 soirées et je crois que j'aurais pu le lire d'une traite si j'en avais eu le temps!
En particulier, moi qui suis très sensible aux personnages, je suis servie avec ce roman!
Alec est un héros "à la Waylander", un héros au lourd passé, désabusé, cynique et qui ne fait confiance qu'à son dragon, Arkan.
Arkan, un dragon qui parle et qui lui aussi a le profil de héros désabusé! Impressionnant le mélange de son coté humain et animal. Humain par sa parole, sa pensée et son comportement. Animal par sa nature et sa violence au combat.
A eux deux ils vont essayer de sauver Nathan, le jeune prince de Redfelt, fils de la reine Eline. Nathan qui va grandir et devenir un héros lui aussi, Eline, elle, devra apprendre à être une vraie reine, à prendre son destin en main et à diriger son peuple.
Et que dire de la mystérieuse Shen Sey? Personnage totalement indispensable à l'histoire , avec qui Alec a signé un pacte et quel pacte!!! Et pourtant on ne sait rien d'elle! Ni ses origines, ni ses envies, ni même ce qu'elle est! Elle est là, telle une ombre et disparait aussi vite qu'elle est apparue. Est elle du coté des "bons" ou des "méchants"?
Et ainsi de suite, le roman est truffé de personnages d'une richesse incroyable, de héros, de méchants, de gens du peuples dont les portraits sont tous exceptionnels. A eux tous, ils donnent au roman une complexité et une densité vraiment hors du commun! En quelques pages, on les aime ou on les déteste et on les quitte à regret. Il faut vraiment du talent pour arriver à donner vie comme ça à de si nombreux protagonistes.

Rajoutez là-dessus une aventure trépidente qui ne laisse pas le temps au lecteur de souffler. Un héros qui court à travers le monde, pour sauver le jeune prince et qui se heurte à beaucoup de problèmes et vous comprendrez vraiment pourquoi ce roman est une belle réussite.

Les lecteurs chagrins reprocheront que c'est trop court et effectivement d'un coté ils ont raison. Quand on voit la richesse du monde crée par Wietzel et la qualité de ses personnages, il y aurait eu matière à une superbe trilogie j'en suis sûre. Alors c'est vrai que parfois on est un peu frustrés de ne pas en savoir plus sur des personnages tels que Jade, cette "soigneuse de dragons", ou sur Raag le nain qui l'accompagne. C'est vrai aussi que la dernière bataille aurait pu être plus développée. Mais moi , je reconnais que je suis contente pour une fois de lire un livre de Fantasy avec un début et une fin, même si par ailleurs j'aime les longues saga! C'est rafraichissant et surtout ça montre à quel point l'auteur a du talent et des capacités a créer des mondes et des histoires extraordinaires. Un vrai conteur!

Malgré tout, si vous me lisez Mr Wietzel, j'ai une requête: pourriez vous écrire une deuxième histoire dans ce monde. Un récit où on saurait si Alec trouve le bonheur, si Arkan va filer le parfait amour avec Cestia, Si Eline va être une bonne reine, si elle va tomber amoureuse de Shaïman, si Nathan va devenir un grand roi, si Arkan encore va retrouver son feu, et Shen Sey que va t'elle devenir...???
Allez, s'il vous plait!!!!!!

En tout cas, ce qui est sûr c'est que je conseille absolument à tous de lire ces dragons de la cité rouge. C'est du pur plaisir!

(Qu'est ce que je suis contente d'être co-éditeur du prochain thriller d'Erik Wietzel, avec un tel talent ça va être énorme!)


Bragelonne, 366 pages, 20 euros.

Parce que ce livre ferait une très bonne introduction à la fantasy pour non initié, et un très bon livre pour les initiés, je le soumets pour le challenge "la Fantasy pour les nuls".



Parce que Alec est un héros tel que les aime Nadège, je le soumets aussi au challenge "Je veux du héros".





jeudi 15 juillet 2010

POTENS de Ingrid Desjours






Résumé:

Trop d'intelligence rendrait-il inhumain ? Potens fait couler beaucoup d'encre.

Beaucoup de sang aussi. A la suite du meurtre barbare de Charlotte, une de ses membres les plus dépravées, Potens se retrouve dans la ligne de mire de la psycho-criminologue, Garance Hermosa. Club pour surdoués, Potens est souvent décrit comme un repaire de génies asociaux et névrosés, parfois décrié et accusé de véhiculer des idéaux eugénistes. Infiltrée dans le club, la jeune femme défie un assassin aussi habile que manipulateur.

Exercice d'autant plus périlleux qu'un événement tragique la renvoie à un passé qu'elle aurait préféré oublier... Potens : l'intelligence, c'est d'en sortir. Vivant. Après Echo, Ingrid Desjours signe un deuxième thriller machiavélique qui vous conduira là où votre imagination n'aurait jamais osé s'aventurer.

L'avis de Dup:

Je suis sans voix, j'ai eu beau laisser tomber la pression pendant 24 heures après avoir fini ma lecture: rien n'y fait. J'ai des bleus partout, surtout à l'âme...
Que dire, c'est tout simplement énorme. Déjà Echo m'avait emballée, Potens est encore une pointure au-dessus: oui, ENORME!

L'enquête d'abord qui est compliquée à loisir. Qui est menée tambour battant et nous induit en erreur de chapitre en chapitre. Ingrid Desjours nous manipule comme elle veut en nous faisant évoluer au sein de ce groupe de surdoués: Potens. Car tous peuvent être le meurtrier idéal, tous ont un grief à reprocher à la victime. Et surtout tous ont les capacités intellectuelles pour falsifier la réalité, modifier les preuves, dénoncer subtilement le "copain", défendre "l'ami". Bref, un vrai panier de crabes dans lequel nous plonge l'auteur!
La morale est secouée également car la victime est tellement chargée que, malgré son meurtre ignoble dès le premier chapitre, on n'éprouve aucune pitié, aucune compassion pour cette femme aussi manipulatrice que les autres, voire plus.

Mais là où l'auteur fait très fort, c'est que même ce côté enquête passionnant devient secondaire tant elle fait la part belle à ses deux personnages principaux!
La brillante et so sexy criminologue, Garance Hermosa se dévoile de plus en plus. Son passé tente de ressurgir malgré toutes les barrières qu'elle a érigé depuis toute petite. Garance arrive petit à petit à relâcher la bride. Elle apparaît plus humaine, moins joueuse avec les sentiments des autres comme dans Echo. On comprend au fil des pages tout ce qu'elle a enduré gamine, alors on pardonne, on a vraiment envie qu'elle y arrive. Mais c'est sans compter sur le côté machiavélique d'Ingrid Desjours!
Quant à Patrick Vivier, ce cher commandant avec sa belle voix grave, j'avais déjà eu un gros faible pour lui... inutile de vous dire que cela ne s'est pas arrangé! Pauvre Patrick, Ingrid vous êtes sans coeur!

Et cette fin, déroutante, qui reste à prouver, qui reste en point d'interrogation même si...
On a passé tout le livre à démonter, déboulonner, décortiquer et éclairer favorablement tout ce qui pouvait peser contre ce personnage!!!
Mince alors, je me suis faite rouler dans la farine.

Mais comme j'aime ça, et aussi comme ce n'est pas encore ce coup-ci qu'ils furent heureux et eurent beaucoup d'enfants...et bien je serai au rendez-vous pour le suivant!

Je remercie la Bob-Team et les éditions PLON pour ce délicieux partenariat!

Editions PLON-Nuit blanche
375 pages
19 euros



mercredi 14 juillet 2010

Un petit point sur mes lectures communes pour la rentrée..





ou comment se créer un agenda de ministre par son incapacité à résister à la tentation...

par Phooka

Voici la liste:

Les étranges talents de Flavia de Luce de Alan Bradley [7 sept ] 
 


Été 1950. Le paisible manoir de Buckshaw est agité par de surprenants événements. Un oiseau mort, timbre collé au bec, est retrouvé devant la porte de la cuisine, un cadavre fait son apparition au beau milieu d’un plant de concombres, et le maître de la famille, le colonel de Luce, n’est plus lui-même. Le plus mystérieux ? Quelqu’un a subtilisé un morceau de l’écœurante tarte à la crème de Mme Mullet.
Avec son œil affuté et son laboratoire de chimie, c’est Flavia, l’une des trois filles de Luce, qui va mener l’enquête dans le passé tourmenté de son père.

La magie sanglante est un pouvoir ravageur. La jeune Elena le tient entre ses mains? et bien plus encore.

Car tout dépend du Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles auparavant. Seuls les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement, le Journal Sanglant est caché à Val?loa, la cité légendaire sur laquelle règne Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir.

Pour s?en emparer, Elena aura bien besoin de ses compagnons, dont le guerrier manchot Er?ril, le seul homme capable de déverrouiller les protections magiques, ou encore de son dragon Ragnar?k?

Vin ne connait de l?Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d?acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l'allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n?est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l?Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l?enfer, nourrit un projet fou : renverser l'Empire.
Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c'est même le seul dans sa " catégorie " : c'est un magicien, un vrai. Aussi, lorsque la police de Chicago se trouve devant un cas qui dépasse ses compétences, c'est vers lui qu'elle se tourne. Car notre monde de tous les jours regorge en fait de choses étranges et magiques - dont la plupart ne s'entendent pas très bien avec les humains. C'est là qu'Harry entre en scène...
 
Rachel Morgan est une jeune femme comme les autres... mais il ne faut pas se fier aux apparences : c'est une sorcière ! Après sept ans passés à chasser les criminels qui se cachent parmi les créatures de la nuit, Rachel démissionne et lance sa propre agence. Le seul problème, c'est que personne n'est censé quitter cette police très spéciale, et Rachel est aussitôt traquée par des tueurs munis d'un bel assortiment de malédictions bien vicieuses. Le seul moyen de s'en sortir ? S'associer avec une vampire envoûtante et pour le moins inquiétante... 



À la suite d’une catastrophe mondiale les pays les plus développés sont envahis par des hordes de zombies cannibales. Seules quelques enclaves subsistent, en Somalie notamment. À la recherche d’un remède au virus, un groupe d’adolescentes surarmées, menées par un vétéran, se rend à New York. Tous se croient préparés au pire. Mais dans l’île de Manhattan en ruine, ils vont bientôt découvrir que la non-mort est loin d’être le destin le plus terrifiant…





LA QUETE DE DELTORA Tome 1 de Emily Rodda



 Tome 1: Les Forêts du Silence






Quatrième de couverture:

Le Seigneur des Ténèbres projette d'envahir Deltora. Seul obstacle à sa soif de conquête la Ceinture magique dont les sept pierres précieuses possèdent de mystérieux et puissants pouvoirs. Hélas, le tyran triomphe. Un matin, les pierres sont dérobées puis dissimulées aux quatre coins du royaume. Le sort de Deltora semble scellé à jamais... Dans le plus grand secret, Lief et Barda partent à la recherche des joyaux. Mille et un périls les attendent 


L'avis de Phooka:


D'abord une petite digression à propos de ce livre. je l'ai acheté il y a déjà quelque temps pour la bonne et simple raison que j'ai trouvé la couverture superbe (sorte de 3D) et il était dispo d'occasion pas cher sur un site internet. Comme quoi on voit que je fais toujours des achats réfléchis.....

Je l'avais un peu oublié dans ma PAL (comme toujours) et comme je cherchais un livre "qui ne me prenne pas la tête" vu la chaleur actuelle, je suis tombée sur celui ci et je me suis plongée dedans. C'était hier soir tard. Ce matin il était fini.
150 pages me direz vous, évidemment ça se lit vite!
C'est vrai mais ce n'est pas que ça!
L'histoire est super bien écrite et le sujet prenant!
C'est un livre pour les 9 -12 ans, mais je vous promets que bien des adultes s'y laisseraient prendre!
J'aime beaucoup le tour que nous joue l'auteur de nous faire découvrir dans la première partie du roman deux jeunes garçons qui ont tout pour faire des héros parfaits. Et puis passé la moitié du roman (c'est à dire à la fin de la première partie) on se rend compte que les héros et bien..ce n'est pas eux!!! J'ai trouvé ça très fort! On fait donc connaissance avec les héros (les vrais! :D) dans la deuxième partie et c'est parti pour une longue quête pleine de danger (ben oui évidemment une quête sans danger c'est comme si vous lisiez un livre sur vos courses chez Leclerc ou carrefour!). Dans ce tome 1 nous n'avons que la toute première partie de cette quête et franchement j'ai vraiment très très envie d'en lire la suite! C'est frais, pleins de rebondissements et d'aventure! C'est absolument génial pour les enfants et..pour les chaudes journées d'été!
Je conseille vivement!

Tiens je vais faire une petite série de lectures d'été pour fortes chaleurs et neurones fatigués!


Pocket Jeunesse, 150 pages, 8,10 euros.

mardi 13 juillet 2010

L'ANGE DE LA NUIT Tome 2 de Brent Weeks




Le Choix des ombres







Le tueur parfait n'a pas de nom, il a plusieurs visages. Kylar Stern a renoncé à sa vie d'assassin. Son maître Durzo et son meilleur ami Logan Gyre, l'héritier du trône, ont trouvé la mort au cours de l'invasion brutale du pays par les armées du Roi-dieu. Kylar part s'installer dans une autre ville, fait de nouvelles rencontres et change de métier. Mais lorsqu'il apprend que Logan est toujours vivant, prisonnier dans une prison infâme où il doit cacher son identité, Kylar est confronté à un terrible dilemme : abandonner la voie des ombres à tout jamais et vivre heureux avec sa petite famille, ou bien replonger dans la violence et mettre à profit ses talents mortels pour sauver son pays et son ami... au risque de tout perdre. 


L'avis de Phooka:

Depuis le temps que je me promettais de replonger dans les aventures de Kylar, c'est enfin chose faite!
Après un premier tome, L'Ange de la nuit, que j'avais trouvé très bon mais très sombre, j'ai trouvé le second tome ...très bon mais très sombre! :D
C'est de la très bonne Fantasy, disons le tout de suite, comme ça c'est clair!
Mon problème (et c'est complètement de ma faute), c'est que j'ai laissé passer trop de temps entre le tome 1 et le tome 2 et que ma mémoire est mauvaise. Du coup je me suis un peu perdue avec les personnages et j'ai eu du mal à démarrer le roman. Fort heureusement tout est revenu au fil de ma lecture!
Parce qu'ils sont nombreux ces personnages, et complexes! Ils mènent leur bout de vie indépendamment. Leurs destins parallèles vont les amener à se croiser et/ou à influer les uns sur les autres!
On retrouve Kylar bien sûr, devenu tellement puissant depuis qu'il est "l'ange de la nuit". Puissant oui, mais complètement perdu, ne sachant plus ce qu'il doit faire de sa vie.
Et puis Elène qu'il aime et qui ne comprend pas la vie qu'il mène jusqu'au jour où...
Logan Gyre, le pauvre roi déchu va apprendre à connaitre son peuple en fréquentant bien malgré lui sa lie. il y trouvera plus de noblesse (et plus d'horreur) aussi que parmi ses anciens courtisans.
Et Vi! Vi qu'on déteste pour tout ce qu'elle fait, mais qu'on ne peut s'empêcher non plus d'aimer pour ce qu'elle est.
Et les putains de Mama K , qui vont défendre leur pays avec leurs "armes" et au péril de leur vie..
Et tellement d'autres encore que je ne vais pas tous les citer, mais sachez qu'ils ont tous un impact énorme sur l'histoire!
Tant de personnages, tous aussi passionnants et réussis les uns que les autres, qui donnent une richesse incroyable au roman. Ca fait vraiment penser à Gemmell (désolée de revenir à un de mes auteurs fétiches), mais la comparaison est bonne car dans Cet Ange de Nuit comme dans les romans de Gemmell, même le plus insignifiant des personnages a son heure de gloire et peut influer sur le destin d'un pays! C'est grandiose!
Leurs destins se mêlent, s'entremêlent, leurs actions sont héroïques ou horribles. Les batailles font rages, les combats sont violents et sans pitiés. mais les destins sont souvent tragiques, d'où cette "sombritude" dont je parlais au début (comment ça c'est pas français "sombritude", moi je trouve que ça exprime bien le ton du roman, voilà!)
On ressort de cette lecture fourbu, exténué mais aussi perdu, car il y a tellement de personnages qui interagissent que on ne comprend pas clairement où ça va aller. On ne sait même pas finalement qui sont les gentils ni qui sont les méchants! C'est ça finalement le point fort de cette trilogie.
Quel plaisir!
Il faut que je lise le tome 3 rapidement cette fois!!


Editions Bragelonne, 546 pages, 25 euros


Et je soumets cet article à Nadège dans le cadre du Challenge "Je veux du héros"



lundi 12 juillet 2010

Sortie le 23 septembre du tome 8 de Tara Duncan



Une chronique sur ce roman ICI




 C'est annoncé , il est même en pré-commande sur certains sites marchands (Ok, je l'avoue je l'ai précommandé, je suis fan!!)! Le tome 8 de Tara Duncan, L'impératrice Maléfique, de Sophie Audouin-Mamikonian sort le 23 Septembre. J'ai hâte parce que c'est une série que j'aime bien et que je lis toujours avec plaisir!





Bannie sur Terre pour avoir failli détruire AutreMonde, Tara est coupée de toute sa vie passée… jusqu'au jour où surgit dans la bibliothèque de sa grand-mère un de ses plus proches amis, blessé. La jeune fille va découvrir avec terreur que quelqu'un profite de sa totale impuissance pour s'en prendre à ses proches. Folle d'angoisse et de rage, elle entre illégalement et en grand secret sur le territoire magique.

Pour un peu, je dirais presque "vivement la rentrée"!!!





JIMMY ET LE BIGFOOT de Pascal Girard





 Quatrième de couverture:

"-Sais-tu combien de personnes ont vu le vidéo depuis deux semaines?
-mm... J'sais pas... Vite de même, j'dirais 10 000?
-956 932 
-woo...
-J'ai l'air d'un cave devant le monde entier !
- Ben là ... pas tant qu'ça"



Jimmy et le Bigfoot est l’histoire d’un adolescent, devenu une vedette bien malgré lui sur Youtube à cause d’une vidéo où on peut le voir danser... Le pauvre Jimmy doit aussi jongler avec l’amitié, l’amour, vivre en région et un Bigfoot sur les Monts-Valins. Vaste programme. Pascal Girard propose avec son deuxième livre à la Pastèque une oeuvre au ton juste avec des dialogues qui font mouche, servi par un dessin ultra précis.




L'avis de Phooka:

Bon alors déjà je vais expliquer la raison pour laquelle je me suis ruée sur cette BD. Elle est simple, je pars en vacances au Québec dans 3 semaines! Du coup j'ai eu envie d'anticiper mon départ et de me plonger par avance dans cette région du monde que j'aime beaucoup.
Bon d'accord ce n'est pas très littéraire comme raison, mais elle en vaut une autre non?
Réception de la BD. Ce qui frappe immédiatement c'est la qualité de "l'objet". Oui ça peut paraître idiot, mais cette BD est belle et agréable en main. C'est déjà un critère que je considère comme important pour un roman, mais pour une BD ça joue encore plus.
J'ouvre et je m'y plonge.
La première chose qu'on remarque c'est le style du dessin. Et au début on le trouve plutôt "bizarre" . le trait est simple, voire même simpliste, très épuré et en même temps "tremblotant". Et ça donne une drôle d'impression, à la limite ça peut même être un peu rébarbatif. Mais le fait est que on s'y habitue parfaitement au fil des pages et on se rend compte que ce trait apparemment si simple donne en fait énormément de détails! En quelques coups de crayons, l'auteur arrive bien a retranscrire les émotions qui traversent les personnages et à nous faire entrer dans les paysages et les décors.



La deuxième chose qu'on remarque pour nous français c'est évidemment le langage, avec ces expressions qui n'appartiennent qu'aux québécois! Ca donne une saveur absolument fabuleuse aux dialogues. Un moment de fraicheur et de plaisir!
Et l'histoire me direz-vous? une seconde j'y arrive!
On suit l'histoire de Jimmy, un ado qui n'a pas la vie forcément très facile! Ces potes ont eu la "bonne" idée de mettre une vidéo de lui en train de danser sur youtube! Le pauvre Jimmy habite une petite ville (Chicoutimi) et tout le monde le connait...donc tout le monde a vu cette vidéo. Il se retrouve en proie aux quolibets et moqueries de toutes sortes. 
On le suit dans sa vie dans son intimité, on le voit vivre, agir avec ses potes et sa famille. C'est souvent touchant et certainement très réaliste! Les personnages sont très crédibles (aussi bien Jimmy que ses potes) et l'auteur arrive à la fois par le dessin et les dialogues a nous faire comprendre leur psychologie.

Au final c'est une belle BD sur l'adolescence, les premières amours et l'accession au statut d'adulte. Le tout est servi par un dessin étrange mais extrèmement réussi.



Un grand merci à Blog O'Book et aux éditions La pastèque pour ce partenariat BD (ça change des romans habituels, une belle expérience!)

Editions La Pasteque, 50 pages, environ 12 euros.



dimanche 11 juillet 2010

USURPE de Laurent Terry



Résumé:

Brillant homme d'affaires de San Francisco, Thomas Eckelton ouvre les yeux ce matin-là sur un véritable cauchemar : il est au coeur d'El Paraiso, le tentaculaire bidonville de Bogotà, une des villes les plus dangereuses au monde.

Il n'a ni papiers d'identité ni argent. Il est seul, dans un univers ultraviolent. Comble de l'horreur, il découvre qu'il a changé de visage ! Pourquoi l'a-t-on abandonné dans la métropole de tous les dangers ? Comment revenir dans la société lorsqu'on a perdu son identité ? Comment lutter contre ceux qui, dans l'ombre, ont tout fait pour vous détruire ?




L'avis de Dup:

Tout d'abord je tiens à féliciter le chef de la collection nuit blanche de chez PLON pour ses choix. Il ne me reste que Potens à découvrir, mais ayant dévoré Echo, je ne doute pas une seule seconde du plaisir de lecture qui m'attend. Usurpé est le troisième à mon actif, après Surhumain puis Le fils des brûlés.

Usurpé donc:

Voilà un thriller qui joue bien son rôle, celui qu'on lui demande: des nuits blanches!
Non pas parce qu'il est gore, qu'il fait frissonner d'horreur, non pas du tout. Mais seulement parce qu'il est passionnant, que l'auteur maîtrise à merveille l'effet page-turner et qu'on ne peut s'empêcher malgré l'heure avancée de se dire: "Allez, encore un petit chapitre"...
Construit sur une alternance de chapitres courts entre les aventures malheureuses de Thomas Eckelton et l'enquête sur sa disparition menée par une équipe du FBI à San Franscico.

Les personnages sont bien campés, et on entre rapidement en empathie avec eux, pour des raisons souvent bien différentes!
Tom d'abord, forcément, avec tout ce ce qu'il subit! Pas tendre Monsieur Terry!!! Il le plonge dans un véritable cauchemar, où il n'a que son intelligence (et un peu beaucoup de chance quand même...) pour trouver des solutions pour s'en sortir. Mais il se démène comme il faut et réussit enfin à quitter Bogota et revenir sur le sol américain. Mais il se rend compte très vite que la situation est bien pire que prévue, que Bogota et ses bidonvilles c'était presque "du pipi de chat" :))
Chacun des agents du FBI est sympa. Ils ont tous un passé lourd, qui des casseroles, qui des cassures personnelles, et forment une équipe hétéroclite mais soudée par l'amour de leur métier. Même le vilain méchant Sonny, on finit par l'apprécier...

Et pendant que Tom se débat et se demande QUI ?, que le FBI patauge, nous on ne peut s'empêcher de se poser la question POURQUOI ? Un rachat d'entreprise, une OPA, peut se faire sans mettre en place une telle machination!
Et bien la surprise est de taille...mais je ne vous révèlerai rien! Et toc! :))
Chapeau Monsieur Terry: mission accomplie! Avec une belle morale dans cette histoire, j'aime bien et je le conseille vivement!

Je remercie Livraddict et les éditions PLON pour cet excellent partenariat!

Editions PLON
340 pages
18,50 euros