mercredi 31 août 2011

Le mois d'octobre sera LE MOIS DE...



Eli Anderson






Un chouchou de ce blog et de bien des lecteurs, Eli Anderson, le papa d'Oscar Pill nous rejoint au cours du mois d'octobre pour venir échanger avec toi, moi, nous, bref tout le monde :))


Je vous mets en lien tout d'abord l'interview géniale d'Eli où j'en prends plein mon grade... mais j'assume, d'autant plus que ce fut un délicieux échange !


Ensuite les chroniques de Book en Stock sur THE Oscar Pill.


- La révélation des Médicus : Oscar Pill 1 
- Les deux royaumes : Oscar Pill 2
- Le secret des éternels : Oscar Pill 3

Bon, il a une autre casquette notre cher Eli, mais je ne sais pas s'il veut la jouer maintenant !?!?




Amis blogueurs c'est à vous de jouer!

Donnez-nous en commentaire ou par mail à l'adresse habituelle : bookenstock(at)gmail.com , les liens de vos articles sur des romans d'Eli Anderson, des interview etc etc..

Nous regrouperons le tout dans un article de présentation qui sera publié le 1er octobre, début du Mois de... Eli Anderson. Je ne sais pas encore si ce sera un débat ou une interview participative, voire les deux, mais je vous tiens au courant.

Relayez si vous le pouvez cette info de façon à avoir un maximum de participants! Plus il y aura de monde et plus ce sera passionnant.


On compte sur vous !



En Octobre c'est le mois de Eli Anderson !!!










Nos coups de coeur de cet été...



Nous avons décidé de publier chaque 31 (ou 30 ou 28 :)) du mois, une sélection de quelques livres "coup de cœur" parmi ceux chroniqué dans le mois. Ce mois-ci on "triche" un peu en donnant notre sélection pour juillet et août ... 
Au maximum 2 livres par catégorie (SFFF, THRILLER/JEUNESSE), mais ça peut être 1 ou ...rien.
RDV le 30 septembre pour notre prochaine sélection.



POUR LE MOIS DE  JUILLET

COUPS DE CŒUR SFFF




Dont la chronique se trouve ICI
et


Chronique ICI

Phooka elle a dit deux livres max, mais c'est pas du jeu,
elle me pique les deux places !
Alors je rajoute discrétos la mienne LÀ 
Et toc !

COUPS DE CŒUR THRILLER


Là je monopolise, j'adore :))




Chronique ICI




Chronique ICI

COUP DE CŒUR JEUNESSE



Chronique ICI

POUR LE MOIS D'AOÛT


COUPS DE CŒUR SFFF




Chronique ICI


COUPS DE CŒUR THRILLER




Chronique ICI  


COUP DE CŒUR JEUNESSE



Chronique ICI
et LÀ 
( chut... :)) )

mardi 30 août 2011

Sortie du nouveau Bartiméus de Jonathan Stroud



Voilà une nouvelle qui va faire des heureux !!!!

Le prochain Jonathan Stroud, va nous permettre de retrouver Bartimeus !

Bartiméus -L’Anneau de Salomon
Jonathan STROUD


Collection Wiz
496 pages env.
17 euros
Sortie en Octobre 2011


Pris par un de ses célèbres accès de colère, Bartiméus mange le magicien qu’il est censé servir ! C’est Asmira, une jeune mercenaire aussi débrouillarde que téméraire qui le sauve, et voilà l’irascible djinn à ses ordres. Ce qui n’est pas de tout repos car la jeune femme, aux services de la Reine de Saba, est censée voler l’anneau magique du roi Salomon puis l’assassiner ! Heureusement, l’humour et la ruse de Bartiméus, obligé d’aider Asmira, sont aussi grands que les châtiments qui l’attendent !



Le récit cocasse des aventures tumultueuses de Bartiméus, le djinn le plus arrogant, le plus irrévérencieux qui soit.


(merci de nous citer si vous relayez cette info trouvée ici;))

ELRIC Les buveurs d'âmes de Michael Moorcock et Fabrice Colin (par Phooka)






Editions Fleuve Noir
263 pages
19,50 euros


Résumé :

Prince déchu, dévasté par la mort de son aimée, Elric de Melniboné a juré de ne plus jamais se servir de Stormbringer, son épée maudite qui boit les âmes et lui procure sa vitalité. Accompagné de son fidèle compagnon Tristelune, Elric, abattu et mourant, part en quête de son dernier espoir : l'Anémone Noire, une plante magique ne fleurissant qu'une fois par siècle, qui pourrait lui redonner des forces et de grands pouvoirs. Pour la trouver, il doit gagner les ruines de Soom, une cité perdue au coeur d'une jungle inhospitalière infestée de créatures maléfiques...


L'avis de Phooka:


D'abord pour répondre à une question générale: Oui ce roman peut très bien se lire même si on n'a pas lu les autres tomes d'Elric ! Ce n'est pas parce qu'il est "labellé" Tome 10 qu'il faut avoir lu les neuf autres pour comprendre et apprécier! Par contre si vous avez aimé n'hésitez pas à lire les originaux bien sûr ... ;)

Un peu d'histoire Phookaïenne .... Il y a longtemps bien longtemps dans une lointaine contrée, Phooka a lu la saga d' Elric de Moorcock. Elle se souvient qu'elle avait beaucoup aimé et que Elric n'était pas ordinaire, en tout cas pas un héros dans le sens dont on l'entend généralement. mais la Phooka étant une espèce à la mémoire limitée et défaillante, elle ne se souvient quasiment de rien de plus .... Elle a donc attaqué cet opus numéro 10 avec la même fraicheur d'âme que tous ceux qui ne connaissaient pas Moorcock et son héros Albinos. Fin de la parenthèse.

Et de la fraîcheur d'âme, il en faut croyez-moi pour contrecarrer celle, si tourmentée de notre pauvre Elric. (Elric les belles cuisses si on en croit les commentaires féminins à propos de la couverture, mais ceci est un autre sujet ...). Elric est un prince déchu dont la principale compagne est son épée, Strombringer. Une épée peu ordinaire qui se nourrit des âmes de ceux qu'elle tue. Une épée qui a tué la fiancée d'Elric qui depuis a juré de ne plus jamais s'en servir. mais Elric et Strombringer sont étroitement liés. Sans elle, il dépérit, mais avec elle il devient un monstre sanguinaire ... On comprend bien sûr très vite qu'Elric ne soit pas un joyeux drille ...

Accompagné de Tristelune, son fidèle compagnon, Elric part à la recherche de l'anémone noire, cette plante qui ne fleurit qu'une fois par siècle et qui, il l'espère du moins, pourra le sauver.

Elric est presque mourant, son énergie n'étant plus alimenté par Stormbringer et il va devoir se faire violence pour avancer et pour garder Stormbringer au fourreau comme il se l'est promis.  Il va évidemment rencontrer bien des embûches, et sans Stormbringer pour lui procurer force et pouvoir, il aura bien du mal à s'en sortir. Heureusement il va croiser en chemin de l'aide inespérée.

Franchement j'ai retrouvé Elric avec beaucoup de plaisir. Ce héros si fatigué et désespéré est vraiment un personnage très fort et hors du commun. Mais les personnages secondaires ne sont pas en reste et chacun va apporter sa pierre à l'édifice. Ces femmes et ces hommes qui accompagnent Elric ne sont pas manichéens. Ils ont tous leur part d'ombre, ce qui les rend plus réels et plus attachants. 
Le récit, très court finalement, est émaillé de combats ... pas forcément gagnés d'avance d'ailleurs (voire même plutôt perdus d'avance puisque Elric ne veut/peut pas utiliser Stormbringer).  La lecture coule, fluide et agréable. aventure, action, tout les ingrédients y sont pour procurer un réel plaisir.  J'ai vraiment dévoré ce roman,comme on dévore une friandise, c'est-à-dire avec beaucoup de gourmandise. 

Ce livre aura été un excellent moment de lecture, une fenêtre de fraicheur et même si je ne pense pas en garder un souvenir impérissable c'est déjà pas si mal. Et puis surtout, ça m'a vraiment donné envie de me replonger dans mes vieux Moorcock du coup et ça aussi c'est bien! :))

Donc n'hésitez pas à vous y plonger. Que vous soyez fan de la saga ou que vous la découvriez ! ;)




Lecture commune avec :

Ptitetrolle de http://lecturestrollesques.blogspot.com/2011/08/elric-les-buveurs-dame-m-moorcock-f.html
Mallou de http://labibliodemalou.blogspot.com/
Vozrozhdenyie  de http://livresanctuary.canalblog.com/
Babynoux de http://bibliotheque-quilittout.over-blog.com/
Lebonsai de http://www.bonsaisandbooks.com/
Lamalal' de http://readingisliving.blogspot.com/

Et bien sûr: La chronique de Dup 

lundi 29 août 2011

DIVERGENT de Veronica Roth




Editions Nathan
A paraître le 6 octobre 2011



Résumé en français trouvé chez Francesca  car le livre que j'ai entre les mains est un "épreuves non corrigées", sans résumé.

Dans un monde où on ne peut appartenir qu’à une seule faction parmi 5, une jeune fille apporte le chaos.

Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite.

Les enfants grandissent dans la faction où ils sont nés. À 16 ans ils doivent choisir quelle sera la leur, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité.

Pour Beatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore. Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera le chaos mais lui fera aussi découvrir l’amour...






L'avis de Dup :


L'auteur nous plonge dès les premières lignes dans un monde à part.
D'abord parce qu'il n'y existe qu'une ville et sa banlieue, dont la moitié est en ruine, décrépie et l'autre restaurée, résolument moderne. Une ville avec quelques rares voitures, les rues et le bitume étant défoncés, mais où circulent quelques trains qui ne s'arrêtent jamais ! Tout au plus ralentissent-ils... Et ce monde, enfin cette ville est entourée de grillage, gardée par des factions armées.
Ensuite parce qu'au sein de cette ville la population se divise entre les "nantis" appartenant à l'une des cinq factions et les sans-factions, sortes de SDF vivants de la charité des autres.

Beatrice et Caleb, des jumeaux élevés au sein d'une famille Altruiste ont bientôt 16 ans et la journée du choix ne va pas tarder : ils vont devoir choisir leur faction pour le reste de leur vie. La plupart du temps, les enfants restent dans la faction dans laquelle ils ont été élevés, attirés par ce qu'ils connaissent le mieux...
Si Caleb sait son devenir différent de celui de ses parents, Beatrice ne sais pas. Son coeur balance : Altruistes-Erudits-Audacieux ? Ce qu'elle sait en revanche et depuis peu, c'est qu'elle est une Divergente et qu'elle doit le cacher...
Le jour du choix, son sang coule dans la coupe des Audacieux.

On va suivre alors le difficile apprentissage de cette ado. Ils portent bien leur nom ces Audacieux et tous les novices vont devoir affronter bien des dangers et surtout affronter toutes leurs peurs... C'est un peu "marche ou crève", car un échec et c'est l'aller direct chez les sans-factions ! Avec sa niaque et surtout son secret, Tris puisqu'elle a choisi ce nouveau nom va progresser. Elle va être aidée par Quatre, un instructeur des Audacieux très secret lui aussi. Mais elle va aussi et surtout apprendre à compter sur elle même, elle qui a passé 16 ans de sa vie à s'oublier, à ne penser qu'aux autres ! Apprendre également à ne pas forcément faire confiance aux autres...

Si le début de ce livre m'a semblé pesant, j'étais perdue dans ce monde post-apocalyptique, dès le choix de Tris, j'étais "ferrée". Le récit s'emballe et devient captivant. Ses épreuves, ses choix, ses états d'âmes, ses doutes même, tout est passionnant et amené à un rythme qui fait que très vite ce livre devient un "inlâchable". Donc pour ados soit disant, mais largement pour adulte aussi. Ce récit m'a captivé et maintenant je dois attendre l'été prochain pour me régaler de la suite, misère !!!


dimanche 28 août 2011

Les sorties de septembre 2011 chez ECLIPSE.



ECLIPSE BIT-LIT



Alliance Nocturne – Le Cercle des Sorcières, tome 1 – Diana Pharaoh Francis – Eclipse Bit-lit
Autrefois, Max rêvait d’une carrière, d’un foyer, d’une famille aimante. Maintenant, tout ce qu’elle veut, c’est la liberté… et la vengeance. Une sorcière nommée Giselle a changé Max en guerrière d’une force, d’une rapidité et d’une endurance extraordinaires. Prisonnière de sortilèges, Max n’a d’autre choix que de se battre, d’être l’arme magique personnelle de Giselle, une Lame d’Ombre. Mais ses dons sont sur le point d’être mis à l’épreuve comme ils ne l’ont encore jamais été…
Max va devoir prendre sa place du côté du Bien, si elle survit assez longtemps pour savoir de quel côté il s’agit…



Le Baiser de la Sorcière – Jessie Shimmer, tome 2 – Lucy A. Snyder – Eclipse Bit-lit
Tout a changé dans la vie de Jessie Shimmer depuis son aller-retour en enfer pour sauver son amant, Cooper. Après avoir affronté des forces surnaturelles et occis un démon réputé indestructible, Jessie hérite de pouvoirs obscurs fabuleux… à moins qu’il ne s’agisse d’une malédiction. Saura-t-elle garder le contrôle de ses nouveaux dons ? Jessie est sur le point de le découvrir. Les circonstances de sa naissance, un père mystérieux qu’elle n’a jamais connu et l’aide d’un mignon petit furet transformé en monstre effrayant ont fait de Jessie non seulement une hors-la-loi, mais une révolutionnaire malgré elle au royaume de la magie. Traversant des portails dimensionnels camouflés dans le ciel, croisant des moissonneuses d’âmes diaboliquement sexy, Jessie fonce la tête la première à la rencontre d’ennemis, d’horreurs, de merveilles et d’amants pour se découvrir enfin elle-même…

ECLIPSE FANTASY




Le Seigneur du Silence – Récit complet – Mark Chadbourn – Eclipse Fantasy
Lorsque le plus grand héros de la cité d’Idriss est assassiné, c’est à Vidar, Seigneur du Silence, et à la Garde Pourpre qu’il revient d’enquêter. Mais Vidar est déjà un homme tourmenté : il a perdu la mémoire et possède, enchâssé dans la poitrine, un joyau vampirique qui réclame l’énergie vitale d’autrui.
Aujourd’hui, alors qu’un meurtrier rôde à l’intérieur d’Idriss et que le péril grandit à l’extérieur, dans la forêt dense qui entoure la ville, Vidar doit résoudre un mystère religieux vieux de trois millénaires, qui dévoilera les terrifiants secrets de son propre passé.


ECLIPSE SCIENCE-FICTION




Zone de Guerre – Récit complet – Dan Abnett – Eclipse Science-fiction
Dans un futur proche, les grandes puissances ont colonisé l’espace, après plusieurs siècles de paix fragile entre les blocs économiques de la Terre.
Reporter de guerre vétéran, Lex Falke est à la recherche d’un nouveau Pullitzer lorsqu’il débarque sur la colonie Quatre-vingt-six. Il est chargé de couvrir les opérations des États-Unis, embarqué avec une unité de soldats sur le terrain.
Pour découvrir la vérité sur ce conflit larvé, il intègre un protocole expérimental et illégal : être implanté dans à distance dans le cortex d’un soldat. Ce projet lui permet de se connecter à l’esprit du combattant et de suivre les opérations en temps réel. Mais lorsque le soldat prend une balle dans la tête, Falke se retrouve seul aux commandes du corps qu’il doit désormais faire sien.
Il devra donc tenter de revenir vers ses lignes, en survivant aux combats qui ont éclaté, pour révéler au grand jour la vérité sur le conflit, quel qu’en soit le prix.


ECLIPSE ICÔNE




Sláine : Le Fléau – Le Lai de Sláine Mac Roth, tome 2 – Steven Savile – Eclipse Icône
Tir-Nan-Og. Un pays d’une beauté sauvage où des tribus de farouches guerriers celtes s’affrontent pour la terre et l’honneur. En ce royaume, la main de Dana la Déesse Terre est omniprésente, mais sa flamme brûle plus fort que jamais dans le cœur de Sláine, fils des Sessair.
Sláine Mac Roth a vent d’une machination diabolique concoctée par Slough Feg, le nécromancien, pour détruire le Pays des Jeunes. Afin de déjouer ses plans et sauver son peuple, Sláine doit se rendre dans la dimension dangereuse des Sidhe afin de récupérer plusieurs artefacts magiques. N’ayant pour lui que la chance, l’héroïsme et son fidèle ami Ukko le Nain, Sláine parviendra-t-il au bout de sa quête ? Réussira-t-il à arrêter Slough Feg avant qu’il ne soit trop tard ?

samedi 27 août 2011

vendredi 26 août 2011

LE TERTRE DES ÂMES de Ludovic Rosmorduc




Editions Baam!
314 pages
14 euros


Résumé :

La licorne, animal emblématique de Sétiladom, vient d'être assassinée, et le coupable semble tout désigné : Héribold, le chef de garde. Mais les apparences sont parfois trompeuses et seul le banni d'hier pourra devenir le sauveur de demain. Héribold aura tôt fait de réunir un étrange alchimiste, un arbalétrier redoutable et un imposant guerrier pour une quête incertaine et aveugle : traverser mers et banquises afin de ramener une nouvelle licorne à Sétiladom. Faute de quoi, les Enfers se déchaîneront.


L'avis de Dup :

Roman de Fantasy jeunesse s'il en est, ce livre fut très plaisant à lire pour l'adulte...euh confirmé que je suis ! Même si certaines situations, certains rebondissements m'ont fait sourire, je suis persuadée qu'entre les mains de nos gamins la recette est bonne. Je pense notamment à mini-Phooka, oup's pardon moyen-Phooka. Des chevaliers, beaucoup de magie, une licorne et des dragons.

Des chapitres très courts et une alternance de ces derniers entre les différents intervenants de cette épopée rendent la lecture addictive.On veut savoir ce qu'il va advenir de chacun des protagonistes, d'autant que bien souvent l'auteur à le chic pour couper son récit sur un moment palpitant. Une carte claire, peu surchargée en première page du roman permet très vite de se situer dans ce monde imaginaire et c'est un détail que je trouve important. Elle permet également de ne pas noyer le jeune lecteur dans trop de descriptions des différents déplacements de chacune des équipées.

Si l'histoire reste classique : l'armée des "méchants pas beaux du tout", va de façon imminente attaquer Sétiladom, la cité fortifiée des "gentils", elle reste passionnante. Un groupe de personnages hétéroclites sous le commandement d'Héribold va partir à la recherche d'une nouvelle licorne afin de restaurer les défenses magiques de Sétiladom. Les autres vont s'atteler à parfaire les défenses de la citadelle. Ses hauts remparts ne seront pas suffisants face à une escouade de dragons volant et crachant du feu...

Et même si les personnages sont un brin caricaturaux , le développement de certains m'a beaucoup touchée. Je pense là à l’aïeul Ambroise, mais aussi à Héribold même si je déplore qu'il ne révèle son grand coeur qu'à la fin. Mon regard d'adulte aurait tendance à reprocher qu'ils ne soient pas tous aussi creusés. J'ai apprécié d'en côtoyer d'autres, et avant que je ne les connaisse suffisamment, Ludovic Rosmorduc, homme sans coeur les achève ! Bon, valeureusement je vous rassure, mais tout de même !

Un livre à lire ou à mettre entre les mains de nos têtes blondes ( 9-10 ans) pour leur faire découvrir et surtout aimer la Fantasy car tous les ingrédients y sont présents et bien exploités.

Voir également l'avis de Phooka !

D'autres avis chez : ilnyak1pas, Harmony Petite Sorcière, Sollyne, barbouille, Lady K, Blanche

jeudi 25 août 2011

JACK BARRON ET L’ÉTERNITÉ de Norman Spinrad



Editions J'ai Lu
380 pages
7.60 euros



Présentation de l'éditeur:

Jack Barron est une icône de la télévision, un redresseur de torts moderne, le donneur de coups de pied au cul pour cent millions de gogos accrochés à leur écran tous les mercredis soir. Pour l'irrésistible présentateur, malgré la corruption, la pauvreté et la ségrégation, c'est le " bizness " qui compte avant tout... jusqu'à ce qu'il heurte de front les intérêts du tout-puissant Benedict Howards. Commence alors le feuilleton en direct d'un combat sans merci entre le pouvoir de l'argent et de la politique et celui des médias. Mais la lutte peut-elle être équitable lorsque l'immortalité elle-même fait pencher la balance ?



L'avis de Phooka:


Voilà un roman de science fiction qui est devenu un grand classique.Je l'avais déjà lu il y a pfffiouuuuuu .... longtemps! Et si j'en gardais un bon souvenir, je n'avais plus en mémoire les détails. Mais tout m'est revenu dès les premières pages, preuve que ce livre est vraiment spécial et marquant !

Jack Barron est un ancien "révolutionnaire/activiste/militant" et il est devenu un animateur vedette d'une émission incontournable de la télé: Bug Jack Barron (faites suer Jack Barron) .  Un show dans lequel Jack Barron donne la parole à une victime de la société actuelle et la confronte avec un politicien/grand ponte pour le tourner en ridicule. Jack Barron est un être cynique et rien ne l'arrête. Il n'a de cesse que de pousser ces personnalités du monde politique ou financier dans leur derniers retranchements. Impossible d'ignorer ou d'éviter Jack. Il fait la pluie et le beau temps. Mais si cette émission a pour vocation d'aider "les pauvres victimes de la société", Jack lui a perdu son idéologie de jeunesse et ne s'intéresse plus qu'au côté show business de l'affaire ...Évidemment il choisit ses sujets et ses "victimes" pour faire de l'audience et non pas par grandeur d’âme ... 

Mais lors d'un de ses shows, une "victime" arguant de racisme envers les noirs, va se confronter à Benedict Howards, le directeur de la Fondation pour l'Immortalité Humaine.
Car oui il est possible d'acquérir l'immortalité, du moins en quelque sorte . Pour cela il suffit d'être cryogénisé jusqu'à ce que la médecine/science trouve une cure à votre maladie, voire même à la vieillesse. Mais voilà, ce luxe a un coût et il est loin d'être négligeable ...
Lorsque Benedict Howards se rend compte que Jack est en train de mettre en péril son entreprise (très profitable), à travers son émission, il va proposer un marché à Jack: son silence contre l'immortalité ...

Jack va se retrouver confronté à un choix difficile et il va faire face à sa conscience qui lui remet en mémoire ses idéaux de jeunesse.

Voilà donc le sujet de ce (vieux) roman de SF, incroyablement actuel. Comment ne pas penser à certains de nos présentateurs télé en voyant Jack agir sur le plateau de son show ?
Jack n'est pas un héros au sens propre du terme. Il a renié beaucoup de ses idéaux de jeunesses, il est devenu une star du "ShowBiz" avec tout ce que cela implique. Et Norman Spinrad, auteur engagé s'il en est, nous en fait un personnage incroyablement complexe et tellement humain ... C'est d'ailleurs un des points forts de ce roman, cet incroyable don de l'auteur de nous présenter des personnages complexes et atypiques, mais tellement réels !  Sans compter évidemment sa façon de disséquer notre société pour en faire ressortir tous les travers.

Cette société dirigée par quelques "élus" richissimes au pouvoir financier ou politique sans limite. La cupidité dont ils font preuve. La corruption règne en maitre. Le racisme est toujours présent. Et les idéaux restent ... des idéaux, qui passent avec le temps sans que le société ne change.
Mais le pouvoir est aussi dans les mains des médias qui peuvent diriger les masses ... pour le bien ou le mal ...

Norman Spinrad est un auteur visionnaire et on ne peut que se sentir touché par ce roman, à la fois dérangeant et tellement réel, trop réel sans doute ... malheureusement! Un style vraiment intemporel (écrit en 1969 et tellement d'actualité) et sans concession.

En tout cas c'est une lecture pas ordinaire et franchement indispensable que ce Jack Barron.

Et vous que feriez-vous si on vous proposait l'immortalité? Que seriez-vous prêt à donner en échange ?





Lecture commune organisée par Cachou avec Lorhkan Cécile Desbrun, Endea, Vance

Lire aussi chez : Efelle, Foudre Olympienne,Ifisdead, Traqueur Stellaire ...et pleins d'autres! ;)

mercredi 24 août 2011

SANSHÔDÔ de Jean Millemann


La voie des trois vérités


Editions Ad Astra
117 pages
10,50 euros




Résumé :


Un jour, toutes les radios et toutes les télés interrompent leurs programmes simultanément pour diffuser en boucle l'évidence qui est partout dans le ciel. Les extraterrestres sont là. Les Zitis, comme on dit, parce qu'il est plus facile de leur donner un nom générique plutôt que de retenir celui de chaque espèce qui constitue cette communauté interstellaire. Bien sûr, les gouvernements terriens font semblant que rien n'a changé alors que leur oligarchie prend l'eau de toute part. Bien sûr ils s'efforcent de voler ce qu'on est prêt à leur offrir. Mais c'est la galaxie toute entière qui s'ouvre à l'humanité et c'est une opportunité que seuls les opportunistes sont incapables de saisir.


L'avis de Dup :

Je vous présente là un petit bijou superbement emballé. 
Son coffret : une couverture toute douce, au dessin magnifique et énigmatique. Je l'avais déjà vu sur le net et le design m'avait déjà interpellée. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je l'ai eu en main : il est tout petit  ! (18x12 cm, 1cm d'épaisseur). Pas comme un Poche, un Grand Format miniature :)) Et cette petite taille lui confère encore plus le rôle de coffret à bijoux.
Car ce qu'il contient en est bien un. Et la surprise pour moi est énorme : c'est un recueil de nouvelles, style littéraire que je n'apprécie pas plus que ça, classé Science-Fiction, genre que je fuis habituellement. Ce livre partait donc avec un lourd handicap entre mes mains...

Une même donne commune à ces trois récits : les extraterrestres arrivent, ils sont aux portes de notre planète Terre. A partir de là, l'auteur va nous faire voyager loin, que ce soit sur Terre que dans le cosmos, mais surtout loin dans notre conscience. Il va chahuter bien des principes de base acquits par notre éducation, notre morale... 

La première nouvelle parle d'un jeune homme bardé de diplômes scientifiques qui va devenir émissaire de notre planète. Son rôle : établir sur une station spatiale d'accueil un espace adapté aux terriens, afin de favoriser les échanges inter-raciaux. Il va avoir comme interlocuteur Lanattka-Naguy, une immense Nagaï écailleuse ( jaunes et humides les écailles ) avec trois yeux positionnés un sur le dessus du crâne chauve et deux sur les côtés...une vraie Ziti quoi ! Parallèlement il est chargé par les dirigeants terriens d'espionner le plus de choses possible. Mais que devient l'espionnage lorsque les autres n'ont rien à cacher et au contraire tout à offrir ? Une nouvelle sur l'acceptation de la différence, qu'elle soit physique, intellectuelle ou morale. De questions en réponses, notre homme va découvrir une vérité, sa vérité. C'est beau, poignant, émouvant.

La seconde histoire met en scène un inspecteur bourru, solitaire dont le surnom décrit bien le personnage : Pitbull ! Sa nouvelle enquête est épineuse, c'est le premier meurtre d'un terrien par un Ziti. Un alien au corps velu, pourvu de huit pattes, d'autant d'yeux, et de grosses chélicères en guise de mâchoire...cela vous dit quelque chose ? Oui, on parle bien d'araignées, mais d'araignées de deux mètres de haut pourvu d'une intelligence comparable ( quoique...) aux humains. Le récit est court, plein d'humour ( le coup de griffe aux américains et leurs OGM est génial ) et la chute totalement inattendue et savoureuse. Ma préférée je crois.

La troisième nouvelle, est très brève et très belle. Un juge terrien qui se pose des questions sur son rôle au sein de la société se voit la possibilité d'aller interviewer au-delà de la galaxie l'être, l'entité la plus ancienne. Celle dont les connaissances sont infinies puisque c'est le premier Ziti apparu après le big-bang. Il va apprendre, non comprendre, l'essence même de l'humanité en partageant avec cet alien une des situations les plus banales de la vie, une tasse de thé...Un beau conte philosophique plus qu'une nouvelle d'ailleurs qui incite à la réflexion.

Oui, un vrai petit bijou dans un beau coffret, que je vous conseille de vous procurer, car ces trois histoires sont à lire et à relire. Une très belle découverte !


Un autre avis chez Archessia

mardi 23 août 2011

LES POUBELLES ET LE RECYCLAGE de Stéphanie Guignard et Pascal Lemaître



Les poubelles et le recyclage, de Stéphanie Guignard et Pascal Lemaître.



 Éditions Le Pommier (les minnipommes), 2011.
 64 pages. Dès 9 ans.



Présentation de l'éditeur:


 Rétréci et enfermé par erreur dans un sac de tri sélectif, Tom enquête sur le trajet de nos déchets et découvre les incroyables circuits du recyclage.
À quoi ça sert de recycler ?
Comment s'organise le recyclage des déchets ?
Qu'est-ce que le tri sélectif ?
Où vont les déchets ramassés par les éboueurs ?
Comment réduire nos déchets ?


L'avis de Phooka:

Voilà un très bon livre pour enfant (et pour les grands), superbement construit et bien présenté (très attractif visuellement). A travers une histoire assez rigolote (Tom se retrouve un personnage miniature de ses jeux vidéos et observe tout ce qui se passe en déchetterie), l'auteur sensibilise les enfants (et à travers eux leurs parents) au gaspillage et au besoin de bien recycler.
Le genre de livre qui finalement devrait être distribué à tous les enfants dans les écoles tellement il est bien fait.

Maxi-Phooka (mon papa donc :)) étant responsable des collectes ménagères a trouvé ce petit livre extrêmement bien fait et c'est une belle découverte à lire et à faire lire tout autour de vous!!

L'avis de Mini-Phooka:

C'est un très bon livre parce qu'il était instructif avec une bonne histoire.
C'est l'histoire d'un enfant, Tom. Sa mère lui avait dit d'aller sortir les poubelles ou acheter le pain. Il n'était pas d'accord pour aucun des deux. Tom a été obligé d'aller acheter le pain, mais il continuait à jouer avec sa console de jeu et tout d'un coup il est devenu l'un des personnages de son jeu. Là, il tombe dans le sac poubelle (en tant que personnages tout petit) et il se retrouve à suivre le parcours des déchets et il peut observer tout ce qui se passe à la déchetterie.
C'était une histoire sympa à lire. J'ai appris plein de choses sur les déchets jetés par les humains en France et sur le gaspillage.
La présentation est très bien avec des petits encarts et de chouettes dessins.
C'est bien de faire des livres comme ça parce que ça apprend aux enfants petits ou grands ce que jettent les humains. Il y avait des choses que je savais d'autres pas.  Et peut-être les parents vont apprendre des choses avec ce livre et arrêter de gaspiller. Et les enfants peuvent aussi essayer de dire aux parents ce qu'ils font faux.
Je conseille ce livre à tout le monde (il faut avoir quand même plus de 7 ans sinon ça ne les intéressera pas), même aux parents.


Un grand merci à Lire pour le plaisir pour ces très jolis partenariats jeunesse !

lundi 22 août 2011

D'autres sorties BAYARD JEUNESSE...




Sortie le 4 novembre



L’INVENTION DE HUGO CABRET

BRIAN SELZNICK



Hugo Cabret est orphelin : son père, qui l’élevait, est mort dans l’incendie du musée où il était employé
comme horloger. Ses seuls compagnons sont un automate trouvé dans les décombres du musée, sur lequel travaillait son père, et son oncle, un poivrot qui l’héberge dans les combles de la gare. Un jour, l’oncle
disparaît. Hugo n’a d’autre solution que de se cacher et de poursuivre le travail de l’oncle (régler les horloges) en priant pour qu’on ne le découvre pas. Car il a un but : finir de réparer l’automate de son père. Hugo est persuadé qu’une fois en état de marche, celui-ci lui délivrera un message important. 
Un livre à l’écriture cinématographique, combinant superbes crayonnés de l’auteur, dessins originaux de Méliès et extraits de ses films.

BRIAN SELZNICK est à la fois conteur, dessinateur et concepteur de livres. L’invention de Hugo Cabret a reçu la médaille Caldecott 2007, le prix le plus prestigieux aux États-Unis dans la catégorie livre illustré.

**********

Celui-là je vous ai parlé ICI...


Sortie le 13 octobre

PROPHETIE
Le Maître du jeu

MEL ODOM - JORDAN WEISMAN

La nuit de son treizième anniversaire, Nathan est tiré du sommeil par un étrange cliquetis. Guidé par le bruit, il se rend dans la chambre de son père et trouve, dans une vieille valise, une photo, un carnet et une boîte qui appartenaient sans doute à sa mère, décédée à sa naissance. La boîte contient un jeu maya très ancien. Nathan découvre bientôt qu’il s’agit d’un cadeau du dieu maya de la Création. Remettant le sort de l’humanité en question, celui-ci propose au garçon un défi: si Nathan parvient à le battre au Jeu, la fin du monde prévue en décembre 2012, n’aura pas lieu. Un défi d’autant plus terrifiant que, pour espérer remporter la partie, il faudrait déjà que Nathan connaisse les règles du jeu…


MEL ODOM a écrit de nombreux livres de fantasy et de science-fiction, mais aussi des documentaires sur les jeux vidéo ou des fictions adaptées d’univers de jeux vidéo. Il a également créé des romans inspirés de célèbres séries télé (Sabrina l’apprentie sorcière, Roswell et Buffy contre les vampires).

JORDAN WEISMAN est directeur artistique chez Microsoft. Il a créé plusieurs jeux vidéo à succès et le concept de la trilogie Cathy’s book (Bayard Éditions).



samedi 20 août 2011

En novembre chez Bayard :Scream street »: Une nouvelle collection « frisson »


Le genre de série que mon gamin Moyen-Phooka , devrait adorer!



« Scream street » : Une nouvelle collection « frisson » pour les lecteurs à partir de 9 ans, où se mêlent peur, humour et action, avec pour héros, un loup-garou, un petit vampire et une momie égyptienne !
Dès qu’il se met en colère, Luke Watson se transforme en loup-garou. Ses parents décident de le cacher en lieu « sûr » à Scream Street, un petit monde parallèle peuplé de créatures effrayantes, où il passera inaperçu. Luke devient ami avec Rhésus, un petit vampire, et Cléo, une momie égyptienne ! Mais le garçon cherche le moyen de ramener sa famille chez elle. Pour parvenir à ses fins, Luke devra
retrouver six reliques et affronter toutes sortes de personnages malfaisants.


À partir de 9 ans
Parution
le 17 novembre 



LA DENT DU VAMPIRE
Scream Street, n° 1
Mission à haut risque dans les égouts.

Luke doit retrouver un livre écrit par le savant Skiptone, qui a été confisqué par Sir Sneer, le propriétaire de toutes les maisons de Scream Street. Luke et ses amis parviennent à le lui dérober. En ouvrant le livre, l’esprit du savant leur révèle le moyen de quitter ce
lieu maudit. Il leur indique également un indice pour trouver la première relique, celle du comte Negatov, le premier vampire de Scream Street.






LE SANG DE LA SORCIÈRE
Scream Street, n° 2
La guerre du sang.

Luke, Rhésus et Cléo se mettent en quête de la deuxième relique qui a appartenu à la première
sorcière de Scream Street. Mais ils doivent aussi régler le problème du réservoir de sang qui alimente le réseau de la ville, indispensable notamment à la famille des Negative et à la sorcière. Les trois amis découvrent que Sir Sneer a trafiqué le système pour couper l’arrivée du sang, ce qui provoque une réaction en chaîne…


vendredi 19 août 2011

AILES DE FEU de Laura Gallego Garcia




Editions BAAM!
221 pages

Sortie prévue le 31 août 2011



Résumé :

Ahriel est un ange, elle a pour mission d'éduquer et de protéger Marla, la jeune reine de Karish, un territoire florissant très convoité par ses ambitieux voisins.
Lorque l'émissaire d'un royaume limitrophe est retrouvé assassiné par une arme karishienne, il n'y a plus de doute possible : cette fois, le complot est entré dans l'enceinte même du palais. En intervenant pour y mettre fin, Ahriel risque bien de se brûler les ailes.

L'avis de Dup :

Laura Gallego Garcia m'avait déjà enchantée avec ses Chroniques de la tour, trilogie jeunesse prêtée par Phooka il y a quelques années pour élargir mes connaissances en Fantasy. C'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans ce nouveau roman jeunesse.

On va suivre principalement l'ange Ahriel qui est sur terre depuis la naissance de la princesse Marla, devenue trop tôt la jeune reine du royaume de Karish. Ahriel avec sa droiture d'ange est là pour éduquer la jeune fille, mais aussi pour la protéger. Les voisins sont jaloux de la prospérité de Karish, notamment le royaume de Saria.

Alors qu'Ahriel s’apprête à déjouer un terrible complot, les faits se retournent contre elle et elle va se retrouver emprisonnée dans l'affreuse prison de Gorlian. Celle dont la sinistre réputation dit qu'on n'en revient jamais. Une prison sans barreaux, sans geôliers et pour cause, c'est un monde à part. Un monde perverti par la magie noire où ses pouvoirs d'ange lui sont totalement inutiles.
Elle va devoir en premier lieu apprendre à survivre au milieu de tous ces bandits, malfrats, voleurs qui peuplent cette contrée maudite.

On va assister à sa "déchéance", mais parallèlement à son "humanisation". Elle qui était si froide et si sûre d'elle, sa droiture d'ange la rendait limite orgueilleuse, va découvrir incrédule que son coeur est perméable à bien des sentiments humains : le doute, la peur, la haine, l'esprit de vengeance, mais aussi ... l'amour !

Mais... qui dit Anges dit Démons, eh oui ! Et l'auteur nous offre un final en apothéose ! Magique, j'adore.

Une écriture fluide et très visuelle rend la lecture passionnante. C'est un roman jeunesse, pour "young-adulte" plutôt comme dit Phooka, qui finalement peut se targuer d'être tout public. Il se lit très vite et ne laisse pas indifférent, l’héroïne devenant tellement attachante. Le pendant  de cet aspect c'est que les autres personnages paraissent un peu ternes...
Mais, et oui, il y a un mais à mon bémol : l'épilogue laisse présager d'une suite et vous m'en voyez ravie. J'espère bien retrouver les autres afin de les découvrir un peu plus. 
Je serai donc au rendez-vous pour Ailes noires qui sortira en avril 2012 !  

D'autres avis parmi les "pistonnés" de Baam! :)) chez : karline05Aubeaccroc-des-livres 


jeudi 18 août 2011

Les sorties non-littéraires, quoique...du Pré aux clercs













Le Calendrier des fées 2012  Sandrine Gestin




Pour une année enchanteresse…

Le Calendrier des fées de Sandrine Gestin est désormais un rendez-vous incontournable des amoureux de la fantasy.

Inspirée par l'univers merveilleux, cette artiste talentueuse a créé douze tableaux qui mettront un peu de magie dans le quotidien. Fées évanescentes, princes et princesses tout droit sortis des contes et légendes, lutins malicieux et sirènes défilent au rythme des saisons.

La maîtrise des couleurs, le travail sur la lumière, le jeu sur la transparence illumine chaque page de ce calendrier grand format et lui confère une atmosphère particulièrement enchanteresse.

Chacune des illustrations est accompagnée de citations ou extraits d'écrivains célèbres tels que Zola, Baudelaire, Voltaire, Gautier ou encore George Sand, qui sont autant de pépites féeriques dont le lecteur pourra s'inspirer au fil des mois.

Sandrine Gestin est née à Quimper en 1969. Son talent d'illustratrice de fantasy est largement reconnu. Elle a notamment illustré les trois tomes deL'Encyclopédie du merveilleux et de La Petite Bibliothèque du merveilleux, tous parus aux éditions du Pré aux Clercs.








Agenda merveilleux 2012
Edouard et Stéphanie Brasey, Sandrine Gestin

Pour une année en compagnie des animaux féeriques et des êtres merveilleux !
Pratique et précieux, l'Agenda merveilleux 2012 est une belle invitation à découvrir le bestiaire fantastique.
Saison après saison, mois après mois, semaine après semaine, Édouard et Stéphanie Brasey égrènent à chaque page toutes les légendes et traditions des êtres merveilleux, qu'ils soient nains, sirènes ou fées, ours, dragons ou corbeaux.

Les illustrations inspirées et sensibles de Sandrine Gestin, qui mélange dessins en couleurs et crayonnés, donnent à cet agenda 2012 une atmosphère particulièrement féérique.

Édouard Brasey, écrivain et conteur, est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages consacrés à l'univers de la féerie, du merveilleux et du fantastique au Pré aux Clercs. Il co-signe l'agenda avec sa compagne, Stéphanie Brasey.
Sandrine Gestin est née à Quimper en 1969. Spécialiste reconnue de la fantasy et du monde féerique, ses peintures ont illustré de nombreux ouvrages, dont la série d'albums L'encyclopédie du Merveilleux.


Les sorties instructives du Pré aux clercs - Août / Octobre 2011













**********



Toutes les clés pour décrypter les prophéties mayas.

D'après le calendrier maya, un changement de vie cataclysmique approche à pas de géant : le solstice d'hiver 2012 marquera soit la fin du monde tel que nous le connaissons, soit l'aube d'un nouvel âge d'or.
Dans cette très belle édition de référence, Gerald Benedict, en véritable spécialiste, commence par brosser un panorama érudit et passionnant des origines de la civilisation maya, de sa culture, de sa religion et de sa conception du temps.
Puis il décrypte 21 prophéties : à partir d'extraits choisis de textes mayas, il met en lumière l'époque et le contexte de chaque prophétie, son sens général puis son sens dans l'histoire, et enfin ce que nous pouvons en retirer aujourd'hui.
Ces prophéties ont pour thèmes la destruction de la Terre, la transition vers un âge nouveau, l'unité de l'humanité, la technologie transcendée, l'évolution et les changements climatiques, et bien d'autres encore.
La vision du monde et les intuitions prophétiques mayas, étrangement pertinentes à notre époque, nous indiquent où chercher des solutions nouvelles aux divisions de notre société, qu'elles soient nationales ou internationales ; elles nous montrent sans fard la crise écologique qu'affronte notre planète. Un électrochoc salutaire.

Diplômé en théologie de l'Université de Londres, Gerald Benedict a enseigné la philosophie religieuse et la théologie dans diverses universités et facultés britanniques, avant de s'installer en France. Auteur d'un dictionnaire des religions et des croyances profanes (non traduit en français), il a remporté plusieurs prix littéraires pour ses romans, nouvelles et pièces radiophoniques.

**********



Toute la vérité sur les plus grands mystères de l'humanité

L'histoire regorge de phénomènes inexpliqués, de personnages énigmatiques et de monstres improbables, d'objets mystérieux et de textes qui n'ont toujours pas été déchiffrés.
Ce bel album invite à un voyage à travers le temps et dans l'histoire des civilisations pour découvrir en quatre parties toutes ces énigmes fascinantes : les sites, les personnages, les écrits et signes et, enfin, les objets.

Née à Rome, Irene Bellini est diplômée en droit. Elle dirige une société de communication tout en travaillant à la conception d'émissions télévisuelles. Avec Roberto Giacobbo elle a signé Stargate ? aux frontières de l'univers, le premier magazine TV consacré aux mystères de l'histoire et de l'archéologie.


Né à Bologne, Danilo Grossi travaille depuis des années à la production d'émissions pour les chaînes nationales italiennes (RAI). Passionné de mystères et d'archéologie depuis toujours, il collabore à Voyager aux limites de la connaissance.

**********



Pour tout savoir du monde fascinant de la sorcellerie

Les sorciers et les sorcières ensorcellent, intriguent, effraient, fascinent. Mais qui sont ces créatures qui osent défier les lois naturelles grâce à des formules magiques ? Créatures de rêves ou vieilles femmes repoussantes, incarnation du diable pour certains, guérisseurs pour d'autres, les légendes les plus folles vont bon train. Dans cet authentique grimoire de sorcellerie, Édouard Brasey explore le monde magique des diseurs de sort. Il livre tous leurs outils, formules, pentacles, pactes et philtres magiques pour exercer la sorcellerie au quotidien. Il remonte aussi l'histoire, du Moyen Âge et de la Renaissance - temps où la suspicion d'être sorciers vous menait au bûcher -, à la cour des rois, où pouvoir et magie noire s'alliaient à merveilles et invite le lecteur à s'imprégner de leur culture. Deux extraits de textes sulfureux consacrés aux sorciers adeptes de la magie noire viennent clore cet ouvrage richement illustré : Histoire de la démonologie et de la sorcellerie de Walter Scott et La Sorcière d'Henri de Numal.

Édouard Brasey est auteur de plus de trente livres consacrés aux mondes de la féérie et du merveilleux, et, notamment, de La Grande Bible des fées, du Traité de démonologie et du Grimoire des Loups-garous parus au Pré aux Clercs. Il cosigne l'ouvrage avec sa compagne, Stéphanie Brasey, jeune auteure.





mercredi 17 août 2011

LE SABRE DE SANG Tome 2 de Thomas Geha



L'histoire de Kardelj Abaskar




Editions Critic
314 pages
21 euros




Résumé :


Mon nom est Kardelj Abaskar.

Après m’avoir laissé pour mort, Tiric Sherna a fait son chemin, et en quelques années seulement, le voici devenu souverain d’un empire craint de tous. Même les fiers Qivhviens se sont inclinés devant la puissance du sabre de sang et de son porteur.
Recueilli par un équipage de pirates, j’ai essayé de me faire oublier. Oui, j’ai survécu et je n’ai pas dit mon dernier mot : Sherna a détruit ma vie et, foi de Shao, je détruirai la sienne. Je rendrai aux peuples du continent leur liberté perdue.


L'avis de Dup :

Attention, il y a sûrement des spoilers vis à vis du tome 1

C'est avec un immense plaisir que je me suis replongée dans le monde de Thomas Geha. De parcourir à nouveau les chemins, cette fois-ci aux côtés de Kardelj Abaskar que je croyais mort... lui aussi ! ( Oui, j'ai encore la fin du tome 1 en travers de la gorge ! Phooka pardonne, elle, moi j'hésite... )
Et quelle tristesse aussi de découvrir ce qu'est devenu mon ami Tiric Sherna. Complètement dévoré par sa soif de vengeance, métamorphosé par la magie malsaine de ce fichu Sabre de sang, il règne en grand Empereur sur tout le continent. Il a fait ployer sous son joug tous les peuples, même les Qivhviens. Aux côtés de Kardelj nous allons découvrir que l'Empire Shao règne en maître, mais à quel prix !!!

Kardelj, régénéré par son Fâps ( ça, c'est une invention géniale de l'auteur; qu'est-ce-que c'est ? Z'avez qu'à lire le tome 1 ! ), tente de revivre modestement, loin de sa patrie qu'il préfère oublier, même si au fond de lui bouillonne encore une terrible envie de vengeance. A l'inverse de Tiric, Kardelj est réfléchi, posé et plein de belles valeurs. Mais le destin, d'abord sous les traits d'une magicienne à qui il doit beaucoup, puis par sa rencontre avec Weijire, une Rimaol, sorte de petit être ailé issue d'un peuple lointain ( elle m'a beaucoup fait penser à la fée Clochette... en moins pestouille soit! ), lui intime d'arrêter le massacre. D'affronter Tiric et de briser la magie du Sabre de sang.

Kardelj va repartir sur les chemins, aidé par de surprenantes rencontres: de nouveaux amis, l'ennemi ou le geôlier d'avant deviennent des alliés improbables... La lutte va être sévère, la disproportion des forces le voue à l'échec. Mais il ira jusqu'au bout de ses capacités physiques, morales et même magiques ( z'avez qu'à lire le tome 1 !! ), pour libérer le monde de ce Tyran avec un grand T. La bataille finale est grandiose.

Et toujours, grâce à la plume de l'auteur, on est plongé, immergé dans ce monde si visuel, olfactif même. On a soif sur les chemins poussiéreux, on rêve d'un cours d'eau pour se décrasser un peu tant on pue, on stresse dans les ruelles mal famées des villes, on fait un écart pour éviter le coup de lame...un réel plaisir de lecture.

Cependant, mon coeur balance entre ces deux tomes...Le chemin parcouru par ces deux grands héros m'a passionné, et pourtant, d'avoir tant aimé Tiric au 1er et de le voir ainsi aussi odieux dans le 2ème m'a vraiment chagrinée, et j'ai espéré jusqu'au bout que...(arf, z'avez qu'à les lire...!!! ) 
Finalement, j'avoue : je suis rancunière, je ne pardonne pas !

D'autres avis moins rancuniers :)) chez : BlackWolfPhookaLelf