samedi 31 décembre 2011

NOS COUPS DE CŒUR de DECEMBRE





COUPS DE CŒUR SFFF



COUPS DE CŒUR Thriller/Polar

COUPS DE CŒUR Jeunesse:


Le MMM est fini


Nous voilà fin décembre, le MMM se termine :(( .



Il a été riche en échanges profonds, très argumentés.
Voici les liens de ces échanges :

MMM Tome 1
MMM Tome 2

Nous remercions les participants et bien sûr Michaël pour sa disponibilité.

Ce MMM donne la fausse impression d'un essoufflement en fin de course, mais je pense que c'est justement les courses de fin d'année qui en sont la cause : nous, vous et lui étant malgré tout moins disponibles !

La parole est à lui, pour une dernière* bafouille !

* j'espère pas !



MM :


Ouf, bientôt la fin de décembre, la fin de l’année et la fin de mon MMM.

J’ai pris plaisir à échanger avec vous. À répondre à vos questions. Cet échange fut très intéressant, fort agréable et intense. Vos questions m’ont amené à m’interroger, encore plus profondément, sur mon acte d’écrire. À me demander, notamment, si je détestais vraiment les chiens hé hé.

C’est donc la fin. Snif !

Mais une nouvelle année va commencer. 2012 s’ouvrira sur la fin (enfin !) de mon prochain polar (j’en suis au dernier chapitre), passera peut-être par la fin d’un règne qui a plombé nos mentalités et s’achèvera avec la fin du monde (dixit ces chers Mayas).

Tout semble avoir une fin, donc.

Vu la conjoncture, je ne vous souhaiterai pas une bonne année 2012 (au risque d’entendre une flopée de Benoît Poelvoorde en herbes me répondre : Bonne année mon cul ! ), mais je vous souhaite, plutôt, de réussir à vous réserver des zones de lumière, des instants de bonheur, des moments de sérénité et de lucidité. De mon côté, quand je pense à tous les livres qui me restent à écrire, quand je songe aux moments où je rencontrerai certain(e)s d’entre vous, j'ai la certitude d'être encore heureux...

J’espère que vous avez passé également un agréable et intéressant mois de décembre sur cette page. Grand Merci à Dup et Phooka pour cette idée d’entrevue originale et, pour voir lu certains passages des autres entrevues, ma foi, passionnante et (au risque de me répéter) intéressante.

Michaël Moslonka

vendredi 30 décembre 2011

LE FANTÔME de L’OPÉRA en BD de Christophe Gautier



Le Fantôme de l'Opéra

Volume 1 - Première partie

Par : Christophe Gaultier
D'après l'œuvre de Gaston Leroux
Couleurs de Marie Galopin
Genre : Policier
Collection : Fétiche
Date de parution : 24 / 03 / 2011
56 pages
13,9 €


Présentation de l'éditeur:


Paris, 1878. Des drames inexpliqués secouent l'Opéra Garnier : un machiniste est retrouvé pendu au bout d'une corde et le grand lustre se décroche en pleine représentation. Un mystérieux «fantôme de l'Opéra» hante les lieux, se livrant à un étrange chantage...



L'avis de Phooka:


Le fantôme de l'Opéra ..tout le monde a entendu parler de cette œuvre de Gaston Leroux, même si peu sans doute l'on lu.  Gaston Leroux, pour ma part, j'ai lu Le mystère de la chambre jaune et Le parfum de la dame en noir mais comme un fait exprès, je n'ai pas lu Le fantôme de l'Opéra même si j'en connais les grandes lignes l'ayant vu sans doute sous forme de film ou de téléfilm...
Du coup je découvre cette BD inspirée du roman original avec une certaine fraicheur d'esprit (j'ai pas dit simplicité hein! :)).
Premier feuilletage, le graphisme me saute aux yeux et me rebute presque.
Et puis ... je commence à la lire pour de bon et là dès la première page je comprends un peu mieux ce graphisme. Directement inspiré des tableaux impressionnistes peints à cet époque, XIXième siècle, on y retrouve clairement  par exemple la lumière et les traits des tableaux d'Edgar Degas, en particulier ses danseuses de ballets. Je ne suis pas du tout spécialiste de l'art, mais même à moi justement ça m'a sauté aux yeux, c'est dire!  Regardez les planches ci-dessous et dites moi si je me trompe!


Du coup à travers le graphisme, la BD prend toute son importance et sa saveur. Il colle au récit de manière surprenante et y rajoute une touche de noirceur délicieuse!

Le récit vous le connaissez:
L'Opéra change de directeur et l'ancien directeur explique au nouveau qu'une certaine loge doit toujours rester libre et qu'il faut payer un écot chaque fois au fantôme de l'opéra. Évidemment , le nouveau directeur ne prend pas au sérieux les conseils de l'ancien et ne va en faire qu'à sa tête. Une série d'évènements bizarres va chambouler l'opéra ..
Scénario très classique, mais il faut se souvenir que le roman a été écrit en 1910. On se fait prendre par l'histoire et par les personnages. Les couleurs sombres toutes imprégnées de noirceur ne font que rajouter à l'angoisse qui monte petit à petit.
Je n'aurais pas cru dire ça au début lorsque je l'ai feuilletée, mais c'est une BD très réussie, qu'on dévore en un rien de temps et  j'ai hâte d'en lire la suite!!

jeudi 29 décembre 2011

Lecture commune : Les chroniques des Féals de Mathieu Gaborit



Dans le cadre de notre Mois de Mathieu Gaborit et du partenariat associé,
 nous proposons une lecture commune des chroniques des Féals:



Dup et moi avons aussi acheté cette intégrale, donc nous serions ravies si les bénéficiaires du partenariat ont envie de se joindre à nous . Tout ceux qui ont envie de lire cette saga sont les bienvenus. On commencerait vers le 20/25 janvier pour publier nos billets fin février (grosso modo)

Ceux qui sont intéressés peuvent s'inscrire en com sur ce billet.

(Il s'agit d'une vraie LC avec discussion par mail au fur et à mesure de notre avancement, on vous expliquera tout ça en détail si vous êtes inscrits)

Participants:


Si nous n'avons pas votre adresse mail, merci de nous envoyer un mail à l'adresse du blog! ;)

Les résultats du partenariat MATHIEU GABORIT



LES HEUREUX ÉLUS SONT :


EloDesigns
( Une proposition de lecture commune suit dans le prochain billet les filles ;) )






N'oubliez pas:

- De nous prévenir lorsque vous recevrez les livres ET lorsque vous publierez vos articles (avant le 25 février 2012)
- De faire de la pub pour notre Mois de Mathieu Gaborit ET de venir lui poser vos questions !



Bonne lecture!


Un grand merci aux éditions Bragelonne et  Folio SF !!!



mercredi 28 décembre 2011

NOCTURNE 2 : Toiles et Démence





J'adore cette couverture ! Oui, je sais, je me répète, j'en ai déjà parlé il y a quelques temps ICI, mais vraiment cette illustratrice Céline Simoni me plait et je vais sans doute faire un billet un de ces jours sur ses réalisations, pour les flemmards du clic ! ;) 



TOILES ET DÉMENCE
" Lorsque dix plumes engendrent le fléau..."


1) JUNGLERIES de Jonathan Reynolds 
Marvin est un cabossé de la vie, mal dans sa peau, mal dans sa vie, rejeté de partout. Plus rien ne lui sourit et sa seule famille, son père est mort il y a peu d'un cancer. Il décide donc d'en finir, il a le flingue pour. Mais avant de passer à l'acte il veut s'amuser une dernière fois, comme quand il était petit, dans ce parc d'attractions familial Jungleries.
Sauf que, on ne veut pas le laisser entrer sans enfants ! Là Marvin pète un câble et entre par la force grâce à son revolver. Marvin veut jouer comme avant, sauf que tout est trop petit, il est trop grand, trop gros. Il n'est pas à sa place dans ce tableau. Alors il va créer son propre tableau, sa jungle à lui....à coup de pétard.
C'est trash, c'est dément, et Marvin rit...
Et Marvin a gardé la dernière balle pour lui.
Petite note : c'est un fanzine franco-québécois. Et c'est un délice de tomber sur des expressions qui en les lisant, sonnent avec l'accent québécois.
Ex : Y en as-tu des malades dans le monde, non ? :))

2) DE L'IMPORTANCE DU MODÈLE de Samia Dalha 
Peintre dénigré, raté, en permanence rabaissé par sa vieille mère acariâtre chez qui il vit encore, Thomas Devereaux à 38 ans. Mais il a trouvé l'inspiration, tout est dans le modèle. Il faut qu'elle soit belle, jeune et sage... comme le sont les dames de compagnie qui se succèdent auprès de sa mère.
Cette nouvelle et sa chute, à la limite du fameux Psychose est tout simplement énorme ! A lire absolument !

3) LE RETABLE D'AR'MAGRAA de Marc Oreggia
Rien ne va plus dans la région de Rousselune. Tous les habitants semblent envoûtés, déboussolés depuis qu'un étrange tableau est apparu dans la chapelle, enchâssé dans un immense retable. Le Grand Conseil du Palabre va dépêcher le magicien grand Cabraal de démêler cette affaire... 
Nouvelle déjantée et pleine d'humour, dont la structure comme l'imagination m'a beaucoup plu, malgré une chute euh, typiquement "nouvellique" ! :)

4) LE BOURREAU DE BARTIMÉE de Stéphane-Paul Prat
Bartimée est un châtelain, royaliste en Vendée à l'époque de la guerre des chouans. Mais il est aussi artiste peintre à ses heures. En quelques pages on revisite l'Histoire de cet affrontement sanglant entre royalistes et républicains, oui, une époque de démence.
Une nouvelle qui se savoure, teintée de fantastique, de surnaturel, et même si la fin est prévisible, elle se dévore comme une gourmandise.

5) CÉLÉBRITÉ EXPRESS de David Baquaise
Un jeune peintre qui attend la célébrité qui ne vient pas. Qu'à cela ne tienne, il va la provoquer car comme chacun sait, la célébrité à titre posthume marche mieux...Il va faire une ultime toile et "disparaître" tragiquement le jour de l'achèvement de cette dernière.
Un autre homme, magasinier, est obsédé par cette toile qui représente pour lui toute la vie qu'il aurait pu avoir s'il n'avait pas été aussi lâche devant ses responsabilités.
Mais que fait ce revolver au premier plan du tableau qui semble les attirer tous les deux...

6) ACCOUCHEMENT FUNESTE de Hubert Vittoz
Celle là, j'ai adoré ! La vengeance d'un peintre sur celle qu'il a aimé et qui l'a rejeté : "peintre raté !"
Peintre raté ? Elle va voir ce qu'elle va voir Eléanore ! Eléanore ? Eléane-plomb oui ! Elé-âne-plomb, Eh-laid âne-plomb.
Il part dans un délire jubilatoire de création afin d'enlaidir la belle, et la chute, je vous laisse la découvrir !
Énorme !  Ma préférée je crois.

7) LES SENTINELLES DE TEGENARIA de Julie Conseil
Tegenaria est une sorte de centre de détention psychiatrique. On y parachute les détenus estimés déments.
Dans cette nouvelle il est question d'un autre type de toiles... des toiles d'animaux velues à huit pattes. Mais d'une taille supérieure à celle d'un humain sinon ce ne serait pas drôle ! Ce sont les gardiennes, elles sont à l'extérieur et veulent rentrer...
Cette nouvelle est... euh, glurp. Frissons garantis pour les arachnophobes !

8) HERE I STAND AND FACE THE RAIN de Frédéric Gaillard
Quelle imagination ! Un homme de 1893, pris au piège par son ami peintre, transformé en être à deux dimensions dans une toile. Il a vécu plus d'un siècle enfermé sous le vernis, exposé dans un musée à voir défiler des visiteurs sourds à ses cris de détresse. Cent ans plus tard, une nuit, une brèche dans le vernis lui permet de s'échapper. Et c'est un être de peinture qui va déambuler dans sa ville un siècle après... trop fort !

9) LE DERNIER CINÉMA SUR LA GAUCHE de Nicolas Handfield
Et si on allait se faire une toile ? Oui mais, le dernier cinéma sur la gauche, ce n'est pas un cinéma pour draguer, ou juste passer une heure ou deux. Ici on honore le Dieu Cinéma comme il se doit...
Nouvelle spèc, très spèc, gore, très gore...mais c'est bien trouvé, j'ai adoré.

10) LA MYGALE AMOUREUSE de Elsa Bouet
Ah, je me disais aussi ! La plupart des auteurs ayant répondu à l' AT : Toiles et Démence ( At = Appel à Texte...je fais la pro hein ? mdr, merci MM ), ont joué sur la toile = tableau.
Une sur la toile d'araignée
Un sur une toile = film
Et la toile du web alors ???
Et bien elle a été réservée pour la fin ! Et quelle fin ! Les prédateurs du web...
Non, je n'en dirai pas plus, z'avez qu'à lire ce fanzine de ouf.


En conclusion, je vais faire mon méa-culpa :


- J'ai soutenu haut et fort que je n'aimais pas la SF...Thomas Geha a réussi à me prouver le contraire !
- J'ai soutenu que le genre "nouvelles" n'était pas ma tasse de thé... et bien ce fanzine Nocturne vient de me prouver le contraire. J'ai A-DO-RÉ !!!

Je remercie chaleureusement Auddrel pour ce partenariat et je signe avec enthousiasme pour le suivant.


L' AT ( je continue ma frime :)) du prochain Nocturne :

Griffes et Décrépitude

Miammm !



mardi 27 décembre 2011

TIME RIDERS de Alex Scarrow



Tome 1



Editions Nathan Jeunesse
432 pages
14,90 euros




Présentation de l'éditeur:

Ne jouez pas avec le temps...

Liam O'Connor aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter.

Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l'Histoire.



L'avis de Phooka:

Liam, Maddy et Sal sont trois ados qui auraient du mourir. Quelques secondes avant leur mort, un "deal" leur est proposé: survivre mais consacrer leur vie à "défendre l'Histoire". Oui , la défendre car le voyage dans le temps a été inventé dans un futur proche et certaines personnes mal intentionnées peuvent l'utiliser pour modifier le cours de l'Histoire. Le but des Time Riders est de déceler la plus infime modification et d'aller immédiatement "tout remettre en place".

Liam vient du passé,1912, tandis que Maddy et Sal nous sont un peu plus contemporaines. Cette équipe, sous la supervision d'un "ancien", Foster, va apprendre à observer le présent pour y déceler la moindre anomalie et éventuellement intervenir pour rétablir l'Histoire.  Leur QG est installé à New York, dans une boucle temporelle de 2 jours commençant le ... 10 septembre 2011. 
Très vite (trop à mon avis) ils vont se retrouver confronté non pas à une modification mineure de l'Histoire, mais bien à une énorme anomalie puisqu'ils vont se retrouver subitement dans un New-York du 10 septembre 2011 ... dominés par les Nazis.

Une histoire de voyage dans le temps et une uchronie. Malheureusement pour moi, c'est un domaine que j'adore et du coup je n'ai pas pu m'empêcher de relever énormément de défauts dans ce roman. Mais avant d'en parler, je tiens à signaler que je vais donner mon point de vue d'adulte fan du genre et que pour un ado la lecture en sera très probablement différente et je pense que c'est une bonne série jeunesse.

Mais...

Mais les uchronies du genre "les allemands ont gagnés" la guerre, ça a déjà été vu et revu et pas des moindres, voir par exemple Le maître du Haut-Chateau de Philip K. Dick (lien). Bien sûr ce dernier ne s'adresse pas du tout au même public, mais il est quand même difficile d'en faire totalement abstraction. Le problème majeur de Time Riders c'est que l'auteur ne tient pas assez compte des paradoxes temporels. Le passé est tellement modifié que son impact sur le futur aurait du être beaucoup plus fort. Bien sûr à un moment on se retrouve dans un New-York post-apocalyptique,  donc oui c'est modification majeur. Oui mais voilà, celui qui est à l'origine de tout a tellement modifié l'histoire que peut-être ses parents ne se sont pas rencontrés et qu'il n'est pas né? Ou que peut-être à cause du cours de l'Histoire complètement changé, la machine à remonté le temps qu'il a utilisé n'a pas été inventée? Si ces pistes avaient été envisagée, ça aurait été un grand roman. Au lieu de ça, on se cantonne à un roman d'action, sans trop de réflexion et c'est dommage à mon goût.  Sans compter que, même en dehors de ces problèmes de paradoxes qui sont sous-estimés, d'autres points sont un peu "faciles". Les trois ados acceptent cette idée très vite et s'adaptent incroyablement vite, je suis étonnée que cette équipe de trois soit la seule au monde (et si elle ne l'est pas alors pourquoi les autres équipes ne cherchent pas eux aussi à restaurer le "vérité" de l'Histoire puisque eux en sont aussi affectés). Le récit est linéaire et totalement prévisible.

Bref, si vous avez lu tout ce qui précède, vous vous dites "houlaaaa, elle n'a pas aimé du tout". C'est vrai, j'ai été déçue car le début du roman est très prometteur (aller "récupérer" des membres de l'équipe quelques secondes avant leur mort est une excellente idée). Le traitement de l'histoire laisse lui à désirer. Du moins pour un adulte. Or soyons clair, ce récit est destiné à des ados et en tant que tel, il plaira j'en suis certaine. Il y a de l'action, du mystère, du suspens, trois héros sympa, donc tous les ingrédients pour intéresser nos ados accros aux jeux vidéos!  Ce livre est fait pour eux et je suis persuadée qu'ils vont le dévorer.


Tome 2 à paraître en Mai 2012
Tome 3 à paraître en septembre 2012

Et zou et de 1 pour mon Winter Time Travel!   




D'autres avis: petit-lips, Belledenuit, Heclea

lundi 26 décembre 2011

Partenariat spécial "Le mois de Mathieu Gaborit"



Partenariat complet !


Vous pensiez que Noël était fini?
Sur Bookenstock c'est tous les jours Noël !!

Cette fois on vous propose, un partenariat spécial: Mathieu Gaborit .

On se répète, mais nous n'avons pas la moindre intention de concurrencer les sites spécialisés en partenariat ! C'est juste un partenariat exceptionnel dans le cadre de notre "Mois de Mathieu Gaborit" qui aura lieu en Février.

Les éditions Folio SF s'associent donc à Bookenstock pour vous offrir  

  3 exemplaires de:
 Bohème
385 pages

Genre: Steampunk 
Après la révolution industrielle, l'Europe a été submergée par une substance étrange et dangereuse, l'écryme. Reliées par un fragile réseau de traverses d'acier, seules quelques cités gouvernées par l'aristocratie capitaliste émergent dans cette mer corrosive. Mais sous le joug de la Propagande, la révolte gronde... Quand un dirigeable porteur d'une précieuse cargaison clandestine s'échoue dans l'écryme, c'est Louise Kechelev, avocate-duelliste et fille de révolutionnaires praguois, qui est chargée de récupérer la cargaison. Dans la même zone, un régiment de hussards en mission de reconnaissance a été décimé par une mystérieuse crise de folie. Seul survivant, le commandant Léon Radurin doit fuir les foudres de la Propagande. Pour Louise et Léon, c'est le début d'un voyage sans retour aux confins des traverses, où se murmure le nom d'une cité perdue : Bohème.  



Mais ce n'est pas tout!
Les Editions Bragelonne s'associent aussi à nous pour vous offrir

5 exemplaires de :
Les chroniques des Féals

602 pages

Synopsis:




Il est un endroit légendaire, au cœur de l'Empire de Grif', dont on ne parle qu'à voix basse : la Tour Écarlate. Un donjon de pierre rouge entouré de crainte et de mystère. Cette tour est la demeure des phéniciers. Ces mages, depuis la nuit des temps, gardent un terrible secret qui s'avérera vital dans la guerre qui s'annonce. Januel est l'un d'eux. Il a été choisi pour faire renaître le phénix de l'empereur, afin de sceller l'alliance des royaumes contre leur ennemi surgi du domaine des morts : la Charogne. Mais c'est un drame qui attend le jeune homme et qui le jette sur les routes, seul face à son destin... 



Le principe de ce partenariat:

*Nous envoyer un mail pour annoncer que vous avez bien reçu le livre.
*Lire et chroniquer ce roman pendant le mois de février et au plus tard le 20 février (avec les liens vers Bookenstock).
*Annoncer le Mois de Mathieu sur votre blog (de la façon dont vous le souhaitez)
*Venir participer au Mois de Mathieu Gaborit  en posant une ou plusieurs questions (ou commentaires) à Mathieu pendant son "Mois de ...".

Pour y participer, vous devez nous envoyer un mail à l'adresse suivante:

lemoisde[at]gmail[point]com
avec:

  • l'adresse de votre blog
  • votre pseudo, si vous en avez un sur livraddict/facebook/bit-lit.com/google+ etc..
  • votre nom et adresse (ben vi c'est mieux si vous voulez recevoir le livre!)
  • classez ces deux livres par ordre de préférence


et puis éventuellement un bonjour et merci, on n'est pas contre! :))


Les envois peuvent se faire en France métropolitaine.

On sélectionnera les heureux bénéficiaires dès que possible, mais vu la période "festive" ne nous en voulez pas si on ne réagit pas au plus vite, comme on en a l'habitude. On fera au mieux pour que vous ayez du temps pour lire. Donc en tout cas si vous êtes intéressés ne trainez pas à postuler !!!

Le mois de Février sera Le MOIS DE ...



Mathieu Gaborit





"Petite" bibliographie ( source Wikipédia

* Les Chroniques des Crépusculaires, Éditions Mnémos (collection Légendaire), cycle de fantasy en trois tomes :
- Souffre-Jour (1995),
- Les Danseurs de Lorgol (1996),
- Agone (1996).
Le livre a ensuite été réédité en un seul volume revu et augmenté, chez le même éditeur, dans la collection grand format « Icares ». En 2003 est parue une édition en poche chez J'ai lu, une nouvelle fois relue et retravaillée. Puis, une nouvelle édition grand format paraît en mai 2007 chez l'éditeur d'origine, Mnémos, sous le titre Les Royaumes crépusculaires - l'intégrale, suivie en 2009 d’un « livre-univers », ouvrage collectif publié sous le titre Abyme : le guide de la cité des Ombres et illustré par Gérard Trignac.
* Abyme, Éditions Mnémos (collection Légendaire), en deux tomes :
- Aux Ombres d’Abyme (1996),
- La Romance du démiurge (1997).

De même que les Chroniques, Abyme a ensuite été réédité en un seul volume chez le même éditeur en collection "Icares" (en 2000), puis en poche chez J'ai lu (en 2003). Le jeu de rôle Agone (voir ci-dessous) est un jeu de rôle de fantasy flamboyante qui s'inspire de ces deux romans, en y ajoutant certains éléments. Mathieu Gaborit a participé à sa conception.

* Bohème, Éditions Mnémos (collection Science-Fiction), cycle steampunk en deux tomes :
* Les Rives d’Antipolie (1997),
* Revolutsyia (1997).
* Confessions d'un automate mangeur d'opium (1999), Éditions Mnémos, co-écrit avec Fabrice Colin. Ce roman a reçu le prix Bob Morane – Imaginaire 2000, dans la catégorie "Meilleur roman francophone".
* Les chroniques des Féals, éditions Bragelonne, une trilogie de fantasy :
- Cœur de phénix (2000)
- Le Fiel (2001)
- Le Roi des cendres (2002)
* Songe Ophidien, nouvelle parue dans le recueil Légendaire de Stéphane Marsan, Éditions Mnémos
Mathieu Gaborit a également collaboré à l'univers du jeu de figurines Rag'Narok de Rackham et a écrit deux romans se déroulant dans cet univers, vendus avec des figurines de personnages légendaires :
* La Faille de Kaïber (vendu avec la figurine du Syd de Kaïber, héros des elfes cynwälls)
* Les cendres de la colère (vendu avec la figurine de S'erum, héros des ophidiens)
* Arcanes féeriques – Carnets de voyage de Sinane l'enchanteur (2005), éditions Tournon, récit de fantasy illustré par Amandine Labarre.
* Faery City (2007), éditions La Mascara, roman graphique fantastique illustré par Amandine Labarre.
* Le Vitrail de jouvence, Fleuve Noir, 1998, nouvelle
* Chronique du soupir (2011), Éditions Le Pré aux clercs

**********

Si vous avez écrit des chroniques sur ces romans, donnez-nous les liens ici en commentaires, ou par mail à l'adresse du blog, ou sur FB, comme vous voulez.

PS: Nous n'irons plus chercher toutes les chroniques sur le net comme nous l'avons fait jusqu'à présent alors si vous souhaitez apparaître dans l'article sur Mathieu, contactez-nous. Nous n'avons plus le temps de fouiner partout (et puis nous avons remarqué que si nous devons aller chercher les chroniques c'est que les gens ne viendront pas participer au "Mois de..." et donc c'est inutile)

Et attention partenariat exceptionnel dans un moment! 





dimanche 25 décembre 2011

samedi 24 décembre 2011

Les sorties de janvier-février 2012 chez Gallimard Jeunesse


Un sélection des sorties qui peuvent vous (et nous) intéresser!


Les sept clés du pouvoir tome 2
de Garth Nix en Folio Poche



Skully Fourbery tome 3 en Folio Poche



Je m'appelle Mina 



Mathieu Hidalf et la foudre fantôme


Skully Fourbery tome 4 en GF


A comme Association tome 7

vendredi 23 décembre 2011

LES POILS MYSTÉRIEUX de Gordon Zola





Le résumé vous l'avez avec la 4ème de couv, juste au-dessus

L'avis de Dup :

Saint Tin à la place de Tintin,
son ami Lou à la place de Milou (sauf que l'ami Lou est un perroquet et non le fidèle fox, et que ce perroquet est un chaud lapin, rêvant sans cesse d'aventures à plumes.),
le capitaine Aiglefin remplace le capitaine Haddock,
et enfin le professeur Margarine en place du professeur Tournesol...


Tel est la donne de Gordon Zola. Et à priori on pourrait se dire que cela dervrait marcher. Acheté au salon de Sainté, j'ai abordé ce petit roman ( format 12 x 18 cm, 157 pages ) avec beaucoup d'enthousiasme. Il faut dire que le titre et la couverture appâte bien.
Mais voilà, arrivée au milieu je n'en pouvais plus ! Trop de jeux de mots, trop de blagues en permanence, du Gordon Zola quoi ! Et surtout un récit qui reste un pastiche complet de la BD dont il est issu, en tout cas dans cette première moitié. Donc aucune surprise et très vite un sentiment de lassitude. Pas en phase la Dup !


Une satisfaction cependant : je ne vais pas chercher à faire la collection des 23 romans écrits par l'auteur, correspondant  aux 23 BD connues du célèbre reporter. A dix euros la bête, mon porte-monnaie est ravi !


Oui, trop d'humour tue l'humour...

jeudi 22 décembre 2011

LE CYCLE DE LANMEUR Ti-Harnog de Christian Léourier



Partie 1: Ti-Harnog



Editions Ad Astra
437 pages
25 euros

Présentation de l'éditeur:


Quand les hommes de la planète Lanmeur accèdent au voyage spatial, ils ont la surprise de découvrir que d’autres humanités s’épanouissent dans l’univers. Un hasard ? Peut-être pas. Lanmeur lance alors l’idée du Rassemblement et envoie des contacteurs sur ces mondes plus ou moins avancés, avec pour mission de les intégrer à sa propre civilisation. Mais quel projet se cache derrière ces sociétés si différentes ? Qui sont les Rêveurs de l’Irgendwo, auxquels Lanmeur devra tôt ou tard se confronter ?

Voici réunis pour la première fois en intégrales les romans du cycle de Lanmeur, pièce maîtresse de l’œuvre de Christian Léourier. Avec Ti-Harnog, L’homme qui tua l’hiver et Mille fois mille fleuves… découvrez les trois premiers volets de cette fresque monumentale, véritable classique de la science-fiction française. Avec ces voyages au cœur d’incroyables légendes, de peuples étonnants et de nouvelles cultures, Christian Léourier embarque le lecteur à la rencontre de l’Autre, avec le talent d’imagination d’un Jack Vance et l’intelligence de récit d’un Asimov.


Lecture comme avec Acr0, Lune et ... Dup! Un petit mot sur l’organisation de nos lectures communes,avant de vous parler de ce roman.  Acr0, m'a fait découvrir ces "vraies" LC (comme je les appelle). Il s'agit de se mettre d'accord sur un découpage du livre , puis lorsqu'un des participants à cette LC a fini une partie, il envoie un mail aux autres avec un petit résumé et ses commentaires, questions et remarques sur cette partie. Ensuite à leur rythme, les autres participants ajoutent leur grain de sel à la discussion. C'est très enrichissant ! (Par contre il faut souvent lire plusieurs livres en parallèle car nous ne lisons pas tous à la même vitesse)

L'avis de Phooka:


Première partie de cette Intégrale consacrée au Cycle de Lanmeur et publiée par Ad Astra. J'ai commencé ce livre sans aucun à priori car je ne connaissais pas du tout et je n'avais même pas la moindre idée du sujet. J'ai, pour ma part, décidé de chroniquer déjà cette première partie (sans trop approfondir le sujet) , de même que Lune, alors que Acr0 et Dup feront directement une chronique de l'Intégrale quand on l'aura finie.

Twern est un "contacteur" de Lanmeur. Il est envoyé sur Ti-Harnog, une planète habitée pour "prendre contact" avec les habitants et en quelque sorte les évaluer pour savoir si il peuvent intégrer la grande "communauté" de Lanmeur. Lors de son approche, son vaisseau spatial s'écrase et se retrouve détruit. Twern s'en sort mais il se retrouve quasi sans ressources sur Ti-Harnog. Heureusement pour lui, les habitants sont accueillants et il va vivre avec eux. S'ils sont accueillants leur façon de vivre est vraiment peu ordinaire et Twern va devoir faire preuve d 'une grande capacité d’adaptation (sa formation de contacteur l'a entraîné pour ça)

Cette première partie, bien que n'étant pas totalement exempte de défauts, m'a fait découvrir un auteur que je ne connaissais pas. Un auteur dont l'imagination ne semble avoir aucune limite! Sa vision du monde de Ti-Harnog est vraiment incroyable, depuis le système de Castes (si rigides) jusqu'au sexe des habitants (je ne vous ne dirais pas plus, à vous de découvrir) en passant par les montures utilisées pour se déplacer, les artwenir, que Dup a comparé à un croisement entre une baleine et une autruche (si mes souvenirs sont bons ! mdr) jusqu'à ce qu'on lise qu'ils avaient un cou reptilien. A ce moment précis, personnellement, mon imagination a court-circuité et je n'ai pas pu me représenter la bestiole (remarquez je ne me représente pas vraiment non plus le croisement entre une autruche et un baleine! mdr mdr). Cette imagination de Christian Léourier lui permet aussi de nous faire rencontrer des groupes de personnages vraiment pas ordinaires, que ce soient les Saigneurs (et non je n'ai pas fait de fautes d'orthographe et on comprend au cours du roman le pourquoi de leur dénomination) ou les Horcs, mais aussi des individus qui vont se révéler pleins de surprises. Samildanach en particulier nous a toutes surprises !

Malgré tout, qui aime bien châtie bien et j'ai quelques petits reproches à faire à cette partie. Le principal étant pour moi les deux scènes de bataille dans lesquelles je ne suis pas "rentrée". Apparemment il en a été de même pour mes co-lectrices, si l'imaginaire de Christian Léourier nous a toutes convaincues,il semblerait qu'il soit moins à l'aise dans la partie épique du roman. Fort heureusement cela n'a en aucune manière gêné ma lecture. Mon second reproche, qui n'en est pas vraiment un, concerne toutes les questions que je me pose sur Lanmeur et Ti-Harnog. Je me doute bien que je vais obtenir des réponses pour Lanmeur dans les volumes suivants de ce cycle, mais je ne sais pas si on retrouvera Ti-Harnog et du coup je sens que je vais rester sur ma faim. J'ai trouvé la fin de cette première partie un peu rapide et j'aurais aimé en apprendre plus sur tous les protagonistes du récit. C'est sans doute mon côté amatrice de Fantasy et de long cycle qui est un peu frustrée du dénouement. J'espère que nous croiserons Twern dans un autre volume ...

En tout cas, ce qui est sûr c'est que cette première partie du cycle donne envie de découvrir la suite. Je me demande ce que va nous réserver l'imagination de Christian Léourier. Je m'en réjouis à l'avance. 

Nous en saurons plus quand nous commencerons la LC de la deuxième partie L'homme qui tua l'hiver. La suite au prochain numéro! :))


Voir aussi la chronique de Lune


Ne manquez pas une interview passionnante de Christian Léourier chez Le Traqueur Stellaire

mercredi 21 décembre 2011

C'est "e-Noël" chez Bragelonne




Une grosse sélection de titres entre 2,99€ et 3,99€ vous attend sur les plateformes habituelles : Immatériel, Feedbooks, iTunes, Amazon, Kobo, etc !

Pour bénéficier de cette offre, vous avez jusqu'au jeudi 5 janvier 2012 pour acquérir les e-books concernés. Et il y en aura pour tous les goûts, comme indiqué dans la série de vignettes suivantes.




source

mardi 20 décembre 2011

Inscription au Winter Time Travel Saison 2



Je l'avais raté l'année dernière. cette fois je m'inscris (bon OK à la dernière minute mais quand même !)

C'est toujours Lhisbei qui organise et c'est toujours pendant l'hiver donc du 21 décembre au 21 mars inclus. 3 mois donc pour lire de l'uchronie et du voyage dans le temps. Miamm!


Hop je pique la présentation sur le RSF blog:

Qu'est-ce que l'uchronie ? C'est simple : l'uchronie est une fiction qui imagine ce que serait le monde si un évènement du passé avait divergé de l'histoire officielle. Que ce serait-il passé si les Allemands avaient gagné la Seconde Guerre mondiale ? Que ce serait-il passé si Hitler avait intégré l'école des beaux-arts de Vienne ? Vous trouverez des uchronies dans les romans historiques, de SF, fantasy, fantastique, en littérature générale (Le complot contre l'Amérique de Philip Roth, La part de l'autre d'Éric-Emmanuel Schmitt par exemple) et même en polar (Le Club des policiers yiddish de Michael Chabon). La littérature jeunesse et la BD ne sont pas en reste (Jour J, Block 109). Pour vous aider à choisir vos cibles, vous pouvez consulter quelques sites de références : Uchronies.net, la page Uchronie de Wikipedia, ActuSf qui liste 10 uchronies incontournables, PocheSF, La porte des mondes, l'article de Stéphanie Nicot et Eric Vial de 1986 ou le billet récapitulatif de l'année dernière. Et en règle générale : là où vous trouvez un point de divergence avec l'histoire vous trouverez de l'uchronie.

et le chouette logo qui va bien avec:


Pour le moment les romans que j'envisage sont:


Time Riders de Alex Scarrow
Sans Ame (Le protectorat de l'ombrelle tome 1) de Gail Carriger
Sans forme (le protectorat de l'ombrelle tome 2) de Gail Carriger

Liste probablement évolutive, parce que y'a pas mal d'autres livres qui me tentent (des "Fabrice Colin" par exemple, mais pas que .. et il me faut un peu de temps pour plonger dans ma bibli :)) ! 

LES ENFANTS D'EVERNIGHT de Andoryss et Yang



Tome 1: De l'autre côté de la nuit



Editions Delcourt



Présentation de l'éditeur:

Pour échapper à la pension, Camille fait un voeu la veille de son treizième anniversaire, celui de ne jamais se réveiller. Sitôt endormie, elle se retrouve transportée à Evernight, le monde des rêves. Perdue dans cet univers étrange, elle est prise en charge par le marchand de sable. Mais très vite, la jeune fille comprend qu'elle n'est pas la bienvenue... Car, aucun humain n'est toléré à Evernight !




L'avis de Phooka: 


Voilà une très belle BD avec laquelle je me suis régalée. Le scénario tient franchement la route, à tel point que j'aurais bien vu un roman à la place de la BD et je sais que me serais régalée tout autant et peut-être même encore plus. Oui sans doute encore plus, car le monde créé par les auteurs est incroyablement complexe et riche. Et si le graphisme de la BD permet de faire passer beaucoup d'informations, il n'en reste pas moins que le lecteur est un peu perdu au début. 
Camille fait le vœux de partir car elle ne veut pas aller en pension comme son père l'a prévu. Pendant son sommeil elle se retrouve donc projetée dans ce monde étonnant d'Evernight. Un monde onirique dans lequel les humains n'ont pas leur place .. sauf trois d'entre eux. Trois humains qui ont un rôle important sur Evernight, qui complotent et ont un comportement étrange. Le reste de la population a des traits animaliers, des costumes chamarrés et des coutumes propres. Camille se retrouve pourchassée, "sauvée" par un personnage mystérieux à qui elle fait confiance un peu vite peut-être. A tort ou à raison?
On suit Camille avec plaisir, à la fois parce que c'est une gamine de 13 ans sympa, mais surtout parce que le lecteur a envie de découvrir le monde mystérieux dans lequel elle a échoué.  Comme elle, on ne comprend pas ce qui se passe, comme elle, le lecteur regarde autour de lui et est ébloui par la beauté mystérieuse et envoutante de l'endroit, et comme elle, le lecteur essaye d'appréhender l'endroit et de comprendre les règles qui régissent Evernight.

Le graphisme de cette BD est magnifique, les dessins sont aussi complexes que le scénario et le lecteur est vraiment transporté dans ce monde visuellement étrange

C'est à la fois superbe et perturbant car on y est perdu. C'est un monde riche et fascinant et comme il s'agit d'un premier tome, il faut du temps pour que tout "se mette" en place, mais une fois entré dans cet univers on n'a qu'une envie: en savoir plus. La fin laisse présager d'un récit encore plus extraordinaire pour la suite.

Je serai là pour le tome 2 c'est certain!





Pour en savoir plus:


Les enfants d\'Evernight, Tome 1 : De l\'autre côté de la nuit par  Andoryss
Les enfants d'Evernight, Tome 1 : De l'autre côté de la nuit
Les enfants d\'Evernight, Tome 1 : De l\'autre côté de la nuit
Critiques et infos sur Babelio.com




lundi 19 décembre 2011

L'ENFANT DU PREMIER MATIN de Nicolas d'Estienne d'Orves



Editions XO
629 pages
21.90 euros


Résumé :

Valentin serait un enfant comme les autres s'il n'était hanté par de terribles cauchemars.
Parfois même, prémonitoires. Depuis la mort de son père, les nuits du petit garçon sont devenues un enfer. Valentin est atteint d'un rare syndrome, qui semble n'affecter que les enfants nés le 11 septembre 2001. Dernière lueur d'espoir pour Lucie, sa mère : une clinique spécialisée américaine. Mais là-bas, dans le Wisconsin, les mystères se succèdent : pourquoi Valentin semble-t-il déjà connaître les autres petits malades ? Pourquoi parlent-ils entre eux une langue oubliée de tous ? Avec la disparition des enfants, les pièces d'un effrayant puzzle se mettent en place.
Le Grand Secret va-t-il enfin être dévoilé ? Valentin serait-il celui qui peut lever, après des millénaires, une antique malédiction ?



L'avis de Dup :


Ce pavé de 630 pages m'a tenu en haleine plusieurs jours... et oui, les nuits blanches ne sont plus pour moi ;)
Sur la couverture, on lit THRILLER. Pour moi, ce livre n'a rien d'un thriller même si c'est un véritable page-turner et qu'il se lit à cent à l'heure. C'est un roman fantastique fortement teinté d'ésotérisme, mais tellement bien amené qu'on y croit dur comme fer.

Construit en trois parties totalement inégales, la première faisant 488 pages, la seconde 88 et la troisième 53.

La première partie alterne les chapitres entre 2013 et 1891.
En 2013 on suit Valentin et sa maman, la jolie veuve Lucie Bénadrieux. Valentin est un gamin de tout juste douze ans, très attachant, tellement à part, tellement intelligent et féru de connaissances ésotériques. Normal se dit-on, la passion de son père écrivain reconnu aura déteint... Un gamin né le 11 septembre 2001, au moment même de l'effondrement des Twins Towers à New-York. Un gamin perturbé par de puissants cauchemars depuis la mort accidentelle de son père, mort qu'il a vécu dans sa tête avant la réalisation des faits. Il est donc suivi par un pédopsychiatre, Laurent Soulès qui s'y attache lui ausssi. Puis Valentin tombe malade, gravement malade, atteint d'une maladie orpheline, l'Abellite Spisciforme. Démarre alors pour Lucie, Laurent et Valentin une course contre la montre pour trouver un traitement. Le Vatican, un médecin exorciste, une clinique au fin fond du Wisconsin...
En 1891 on suit un journaliste, Yves de Saint-Alveydre, dit Saint-A. Il a tout juste quarante ans et s'ennuie à faire les chroniques mondaines. On lui propose d'enquêter sur les sectes sataniques oeuvrant en douce dans Paris. Il va rencontrer la mystérieuse Alizia et tomber sous le charme. Sauf qu'Alizia est une immortelle, elle est de la race des Néphiliens, de ceux qui peuplaient la terre avant le grand déluge. Elle va l'initier aux grands secrets, lui confier une quête et disparaître...

Pendant longtemps le lecteur se demande quel est le lien entre ces deux histoires...mais qu'importe, les deux sont haletantes, passionnantes, bref "inlâchables". Puis bien vite un lien ténu, le langage, l'énochien. Je n'irai pas plus loin sous peine de spoiler ce "thriller". Quasiment cinq cents pages pleines de coups de théâtres permanents, de questionnements sur lesquels on n'a pas le temps de s’appesantir tant ce récit est mené à un train d'enfer, comme une course en avant et non une fuite.

La deuxième partie est juste ahurissante, le rythme frénétique...
La troisième, la chute, l'explication...
Quelle imagination !!!

J'avais déjà goûté "du" Estienne d'Orves avec Les orphelins du mal ( Eh non, pas de chronique, c'était avant l'aventure du blog). J'avais bien aimé avec un léger bémol sur la fin que j'avais trouvé un peu tirée par les cheveux. Là c'est quasiment pareil, sauf que c'est juste ÉNORME !!! Une seule chose est vraiment sûre dans ma tête... je serai au rendez-vous pour le prochain !

Je remercie Newsbook et les éditions XO pour ce partenariat !

D'autres avis chez : joyeux-drille, Charlye, dolphyone, Florel

samedi 17 décembre 2011

Les sorties Orbit de janvier et février 2012



Janvier 2012 en Grand Format



La légende d'Eli Monpress, tome 1 : Le voleur aux esprits


Pour mémoire, Eli Monpress est un incorrigible voleur… Mais pas n’importe lequel : il est le plus grand de son temps. Car Eli est aussi un magicien puissant. Aujourd’hui il est sur le point de tenter le plus gros hold-up jamais réalisé : voler le roi de Mellinor, un pays dont les lois interdisent la magie…




Les Moorehawcke, tome 3 : Le prince rebelle de Celine Kiernan


Wynter Moorehawke a bravé les dangers pour retrouver Albéron, le prince rebelle. Mais elle comprend bientôt que la politique est une discipline venimeuse…
Après Le Royaume empoisonné et Les loups cachés, l’Irlandaise Celine Kiernan clôture sa trilogie en beauté. Un cycle subtil et habilement mené, qui se déroule dans le Sud de la France…

Janvier 2012 en poche (chez Le Livre de Poche/Orbit)



La malerune - Intégrale de Pierre Grimbert et Michel Robert


Résumé tome 1: La stabilité du monde repose sur deux runes magiques : la Malerune et la Belle Arcane. Mais un jour, les pouvoirs destructeurs de la Malerune sont déclenchés. Unique espoir pour rétablir l'équilibre : retrouver la Belle Arcane. Et le temps presse. Parmi des dizaines de chevaliers qui se sont déjà mis en quête, seul Eras de Garamont, parti il y a trois ans, semble toucher au but. Envoyés au château de Garamont, Zétide le vieux mage et Hogo le monstrueux lycante font la connaissance de la fille d'Eras. La quête doit se poursuivre : le sort du Troisième Monde est en jeu.









L'épée des ombres, tome 3 : L'épée dans la glace rouge de JV Jones


Précision publication : Une référence de la fantasy, et la suite des aventures de Raif, l’archer banni de son clan, et de Ash de la Marche. Aujourd’hui le Mur opaque a été fissuré, et les Éteints menacent de revenir dans le monde des vivants.

A noter que le poche réunit les tomes qui avaient été coupés en grand format, retrouvant ainsi le rythme anglo-saxon de publication.





Les Moorehawcke, tome 1 : Le royaume empoisonné de Céline Kiernan


Lorsque la jeune Wynter Moorehawke revient à la cour avec son père, elle découvre un royaume plongé dans la peur, les intrigues et les chambres de torture : le roi Jonathon est devenu un tyran qui oppresse tous ceux qu'il a jadis aimé. Son fils héritier Alberon a disparu, la révolte gronde et on parle même d'une mystérieuse machine sanglante...
Aujourd'hui, le temps est venu pour Wynter de choisir. Entre son père et ses rêves, son ami et son roi, son devoir ou son amour.


Février 2012 en Grand Format





Jill Kismet, tome 2 : La prière du chasseur de Lilith Saintcrow

Après Mission nocturne, Jill Kismet, chasseuse spécialisée en créatures démoniaques reprend du service. Cette fois-ci elle est appelée par la police pour résoudre des meurtres monstrueux de prostituées.Une aventure décapante signée Lilith Saintcrow, auteur best-seller.



Survivre à une invasion robot de Daniel H Wilson
Que faire dans un combat main contre pince ? Comment démasquer un robot qui se fait passer pour un humain ? Comment résister à une attaque de drones ?
Février 2012 en poche 




Le roi corbeau, tome 3 : Tuck de Stephen R Lowhead


11e siècle, Angleterre.
Chassé de la terre de ses ancêtres, Bran le Roi Corbeau et sa bande de hors-la-loi ont élu domicile dans la forêt des Marches. Mais ils ne peuvent se cacher indéfiniment ; ils doivent agir et être prêts à mourir pour libérer le peuple de l’Elfael. Bran et Frère Tuck imaginent alors un plan désespéré pour se débarrasser des barbares normands, et chevauchent ensemble vers le nord afin de rallier les tribus galloises à leur cause.
Largement dépassés en nombre, ils n’auront d’autre choix que de s’en remettre à leur ruse, leur connaissance inégalée de la forêt et leur légendaire talent à l’arc !





Danny Valentine, tome 2 : Par delà les cendres de Lilith Saintcrow


Quand les morts appellent, elle répond. Être chasseuse de prime n'est pas de tout repos, mais ça paye les factures. Et ça permet à la nécromancienne Dante Valentine d'oublier ses problèmes... comme sa bataille avec son côté mi-démon et le souvenir de la mort de son amant. Des psions à travers toute la ville sont sauvagement assassinés et un spectre du passé que Dante pensait avoir enterré revient hanter ses nuits en quête de vengeance. Dommage qu'elle ne sache pas en quel démon -ou ami- avoir confiance. Dommage aussi que ses pires cauchemars soient en train de se réunir pour envoyer une chasseuse de prime sensass au tapis. Et ce n'est que le début. Le Diable vient d'appeler. Il est à la recherche de l'amant de Dante... celui qu'il a tué...

vendredi 16 décembre 2011

LES CHANTS DE LA TERRE de Elspeth Cooper



Tome 1: La chasse sauvage




Éditions Bragelonne
475 pages
28 euros 


Présentation de l'éditeur:



Gair est condamné à mort.

Il est le seul à entendre le Chant, une terrible magie qui le déchirera de l'intérieur s'il n'apprend pas à la maîtriser. Pourchassé par les Chevaliers de l'Eglise qui veulent le jeter au bûcher, Gair a pour seul espoir un ordre secret que des siècles de persécution ont presque anéanti : les Protecteurs du Voile, l'unique rempart contre les démons du Royaume Caché. Mais le Voile entre les mondes est en train de faiblir. Bien avant d'y être prêt, Gair devra combattre pour sa propre vie, pour l'Ordre du Voile et pour la femme dont il est tombé amoureux ...




L'avis de Phooka:

Voilà exactement le genre de roman que j'adore et que je dévore (d'ailleurs je l'ai lu quasiment d'une traite une nuit ... bonjour la tête le matin pour aller au boulot..)

Et pourtant...

Et pourtant on peut difficilement trouver moins original comme histoire. Un jeune homme, Gair, est condamné par l'Eglise pour exercice de la magie. Magie qu'il ne domine pas du tout, mais qui est en lui. Grâce au soutien d'un mystérieux inconnu, il va échapper au bûcher et fuir la ville en compagnie d'un vieil homme, Alderan,  qui va se révéler être bien plus qu'il ne le parait. Il doit fuir car s'il se trouve encore sur le territoire des Chevaliers de l’Église à la tombée de la nuit, il sera pris en chasse et tué. Alderan va l'aider et bien plus que ça, il va lui proposer un avenir. Avenir, Gair n'en envisageait même pas, lui l'enfant abandonné qui n'a même pas de nom de famille car personne ne connait ses parents. Il va rejoindre une école "de magie" dans laquelle il va apprendre à apprivoiser "le chant", cette source de pouvoir.

Je vous l'avais dit, le scénario est incroyablement classique et presque convenu. Alors pourquoi est-ce que ce roman scotche le lecteur? Plusieurs raisons à cela:

L'écriture. Belle, poétique, prenante. Les lignes se dévorent, les unes après les autres. Par petites touches l'auteur nous fait découvrir le monde qu'elle a créé, elle nous fait toucher du doigt ce "Chant de la Terre". On découvre ses personnages petit à petit, avec leurs faiblesses, leurs secrets profondément enfouis et leurs forces aussi.  Gair, ce jeune homme, qui aurait du devenir un de ces chevaliers de l’Église, si sa magie ne l'avait pas trahie. Combattant, fier et foncièrement bon, il voit le monde avec candeur, sans être naïf. Voilà, la vision qu'il a de lui même lorsqu'il s'observe dans un miroir après son sauvetage inespéré du bûcher:
Des meurtrissures lui fleurissaient  tout l'abdomen, du sternum au pubis: bleu violet, vert mousse, noir pourpré comme les iris.
Je trouve ça magnifique, et très emblématique du roman. Viennent ensuite les occupants de l'école de magie,membres de l'ordre du Voile, maîtres et élèves. Alderan, le vieux mage érudit, si secret, on se demande ce qu'il cache, Aysha, Tanith et tous les autres, dont je ne veux pas parler en détails pour vous laisser le plaisir de les découvrir.

Les personnages sont aussi un point fort de ce roman. Ils sont puissants et attachants. L'auteur a sa façon bien à elle de nous les faire découvrir. Un puzzle qui se met en place petit à petit et il n'est pas toujours facile de savoir si tel ou tel protagoniste cache des secrets inavouables. Même les membres de l’Église, pourtant présentée comme le Mal, ont des comportements qui laissent planer le doute. Finalement quelqu'un a sauvé Gair lors de son procès. Qui? Pour quelle raison? Autant de questions qui se posent tout le long du roman. De même, pourquoi Alderan l'a aidé à fuir? Rien n'est simple, rien n'est joué d'avance.Et le parcours initiatique de Gair va être jonché de douleurs aussi bien physiques que morales. Le lecteur ne peut pas être indifférent.

Le scénario tient la route, il est cohérent et tout en restant classique, il réserve au lecteur pas mal de surprises. Il tient en haleine et il est bien difficile de reposer le livre. Car si tout se passe plutôt en douceur, le force de l'esprit est plus forte que celle des armes, mais il n'en reste pas moins que le suspense est bien présent.

Et si les rites de la religion sont  un peu trop proches de ceux de la religion catholique. C'est sans aucun doute volontaire, puisque cette religion est elle aussi noyautée par le fanatisme et l'inquisition, et elle en est très proche, en particulier en ce qui concerne la chasse aux sorcières et à la magie. Mais le Saint Sacrement aurait pu être différent, quoique ... je soupçonne l'auteur de faire un peu d'humour et de dérision !:) Mais pour rassurer ceux qui ne sont pas fans de religions, ce n'est qu'un détail car si elle est présente en toile de fond, elle n'est pas LA raison du roman.

Évidemment le livre en tant qu'objet  est de toute beauté, non seulement la jaquette dont l'aspect, la couleur illustrent parfaitement le roman, mais comme c'est une édition reliée, le livre en lui-meme est superbe (c'est la première fois que j'ai en main un livre relié Bragelonne).

Stéphane Marsan, présente ce roman comme son coup de cœur de l'automne, très loin (dans le style) de son précédent coup de cœur, Farlander. Je ne peux qu'être d'accord avec lui et j'attends son prochain coup de cœur avec impatience!


Ce livre est bourré de magie (dans tous les sens du terme), de poésie, d'amour, de batailles, d'aventures et de mystères. Il est servi par une écriture magnifique (et magique elle aussi). L'histoire est classique, oui, mais elle emporte le lecteur et lui procure plaisir, bonheur et évasion. Franchement que voulez-vous de plus? Moi je sais ... LA SUITE !!!!!!!!



PS: Le livre préféré de Gair est un roman appelé Corum , est-ce un hommage à Michael Moorcock?