lundi 23 avril 2012

LE DERNIER APPRENTI SORCIER Tome 1 de Ben Aaronovitch



LES RIVIÈRES DE LONDRES


Editions J'ai Lu
Collection Nouveaux Millénaires
380 pages
18.50 euros


Résumé :

L'agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu'au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel. .. s'il n'était mort depuis plus d'un siècle ! Et Peter n'est pas au bout de ses surprises : recruté par l'énigmatique inspecteur Nightingale, il intègre l'unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer vampires, sorcières et autres créatures de la nuit ; faire respecter les divers accords passés entre les forces occultes de Londres ; réconcilier les divinités qui se partagent la Tamise, sans devenir esclave de leurs charmes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d'incantations bizarres et pour le moins rébarbatives. Peter doit en passer par là, s'il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres...


L'avis de Dup :

Si le résumé vous interpelle et si vous aimez l'humour anglais, tout en finesse et en retenu, ce livre est fait pour vous ! Même pas la peine de lire ma chronique, foncez chez votre dealer habituel ! Un régal !

Après ses deux ans de formation, l'agent Peter Grant craignait très fort de se retrouver affecté au service des Affaires en Cours, c'est-à-dire à trier des dossiers. Le fait d'avoir vu et échangé avec un fantôme sur une scène de crime le propulse sous les ordres du mystérieux Inspecteur Nightingale. Celui-ci l'emmène de suite interroger un suspect du dernier meurtre...

- Vous avez jeté un sort à ce chien, observai-je, alors que nous sortions de la maison.
- Un tout petit, rien de bien méchant, admit Nightingale.
- Alors la magie, ça existe, dis-je. Vous...vous êtes quoi au juste ?
- Un sorcier.
- Comme Harry Potter ?
Nightingale soupira.
- Non, pas comme Harry Potter.
- C'est quoi, la différence ?
- Je ne suis pas un personnage de fiction.

Et voilà, le ton est donné. Et Peter n'est pas aux bouts de ses surprises ! Mais pour devenir l'apprenti de Nightingale, il va devoir beaucoup travailler. Et il n'en a pas beaucoup le temps car l'enquête se corse, des forces surnaturelles surgissent de plus en plus dans Londres.
Quand enfin, après des heures et des heures à travailler la première incantation, Peter arrive à maîtriser son premier sort, même s'il s'est brûlé la paume de la main, c'est un : " Ben merde alors ! Je suis un sorcier !"
Tantôt il doit chasser des vampires, et là point de magie. C'est à coup de grenades au phosphore que l'on éradique cette denrée !  Les pompiers les "couvrent" en intervenant juste derrière eux pour circonvenir l'incendie provoqué par "une fuite de gaz"...

Mais les vampires ne sont pas les seules formes surnaturelles, bien évidemment. Et si l'auteur revisite les fantômes, les spectres ( et oui, c'est différent !), il en invente d'autres... que je vous laisse découvrir ! Tout se joue autour de la Tamise, ses quais, son port, son embouchure, ses affluents, et c'est tout simplement énorme comme idée ! Et quand la sorcellerie permet de remonter le temps, en temps réel, alors là, c'est le summum ! Génial !

Je me suis régalée avec ce tome 1, et j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres derrières. Les références fusent de partout : Monty Python, Donjons et Dragons, Star Wars, etc, références musicales aussi, et le tout servi avec un humour typiquement british. On aime ou on n'aime pas, moi cela me fait mourir de rire.

Nightingale vient de se prendre une balle en plein poumon :
- Continuez à respirer, lui dis-je. C'est une bonne habitude, ce serait dommage de la perdre. 
Il se retrouve à l'hôpital en USI ( Unité de Soin Intensif )
Une USI moderne est étrangement calme : les appareils de contrôle ne font du bruit que quand quelque chose ne tourne pas rond, et comme Nightingale s'oxygénait sans assistance, aucun respirateur ne jouait les Dark Vador à côté de lui.  J'adore !
Je n'ai regretté qu'une chose : ne pas connaître Londres sur le bout des doigts pour suivre les déplacements de ces personnages. Pour le prochain tome, je me procure un plan détaillé des rues et des rivières de Londres et de ses alentours.

Quant à ma conclusion... et bien elle est dans les premières lignes de ma chronique ! Je la résume en un mot : Foncez !

9 commentaires:

  1. Rhoooo tu me donnes envie de lel ire celui là!!

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, c'est contagieux ta chonique Dup, quand je pense que j'ai regardé et reposé 10 fois ce livre à la librairie samedi dernier... bon ben... j'y retourne...

    RépondreSupprimer
  3. Oh mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu !!! Je vais le prendre en librairie très vite ! Merci pour cette excellente critique qui donne trop envie !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas cette maison d'édition... j'aime bien la couverture !

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de faire rentrer ce livre dans ma PAL j'avoue que l'histoire m'intrigue. Si en plus tu nous ordonnes de Foncez il va pas rester longtemps dans ma PAL ^^

    RépondreSupprimer
  6. J'ai du lire ce livre pour le lycée et je ne l'ai pas trouvé passionnant, je me suis ennuyée du début jusqu’à la fin, excepté quelques passages rares.

    RépondreSupprimer
  7. Et donc! Je tombe ici suite à la publication de la chronique du tome 4...
    J'ai acheté le premier tome lors de mon dernier voyage à Londres en septembre dernier...
    Mince tu viens de me donner envie de me ruer dedans! Je pense que je vais faire de l'anglais très bientôt :-)
    Comme quoi, ta phrase est convaincante "Même pas la peine de lire ma chronique, foncez chez votre dealer habituel ! Un régal !"

    Je reviens vers la chronique une fois dévoré pour en discuter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends ton avis avec impatience alors ;)

      Supprimer
  8. je pense que cette saga so british peut se révéler addictive effectivement. Elle est entrée ( tout entière !) dans ma liste d'envies ;) Tout y est : Londres, la sorcellerie et si les Monty Python s'en mêlent j'ai hâte de découvrir ce premier opus !

    RépondreSupprimer