lundi 30 septembre 2013

Les résultats du partenariat: LE CYCLE DE LANMEUR





Alors autant vous le dire tout de suite, vous étiez vraiment très nombreux à vouloir découvrir ce cycle de Lanmeur et Christian Léourier. Une très bonne chose en absolu, mais des choix cornéliens pour nous ... :((

Deux conséquences:

1/ Nous avons dû, entre autre, sélectionner sévèrement les demandes. Nous avons donc "recalé" ceux qui avaient été déjà servis par des partenariats dans les mois précédents, même si ce sont des fidèles de Bookenstock et des auteurs de chroniques sérieux (on pense en particulier à Olivier, Licorne et Nahe, sorry guys).

2/ Le deuxième problème majeur (déjà discuté avec la plupart d'entre vous sur facebook), c'est que tout le monde demandait le tome 1 pour découvrir le cycle. Après discussion avec ceux qui l'ont lu (merci Lune, Lelf ...) et avec Xavier d'Ad Astra, il s'avère que le tome 1 et le tome 2 de l'intégrale peuvent absolument se lire dans n'importe quel ordre. C'est peut-être un poil moins vrai pour le tome 3, mais ça n'est pas non plus un vrai problème. Du coup, nous avons choisi de vous distribuer les 3 tomes, même si vous ne connaissez pas Lanmeur. Cette fois c'est le total hasard qui décide. Si cela vous pose un problème, prière de nous le dire AU PLUS VITE, nous le donnerions à un autre demandeur. Sans commentaire de votre part, nous considérerons que "ça roule" ! :)

Bon trêve de blabla, voici les résultats:


















Encore un grand merci aux éditions Ad Astra pour leur générosité !



Petit rappel pour les bénéficiaires du partenariat:

* Nous envoyer un mail pour annoncer que vous avez bien reçu le livre.

* Lire et chroniquer ce roman au plus tard le 25 Novembre,( avec les liens vers Bookenstock dans votre chronique ), et nous envoyer votre lien également.

Annoncer le Mois de Christian Léourier sur votre blog au début du mois de novembre.

Venir participer au Mois de Christian Léourier en posant une ou plusieurs questions (ou commentaires) pendant son "Mois de ...".


Bilan et fin du mois de Karine Giébel



Les bonnes choses ont hélas toujours une fin.
Nous voici le dernier jour de septembre.
Ainsi donc s'achève 

L' Episode 1 de la Saison 3
DU MOIS DE.

Celui-ci était consacré à 
KARINE GIEBEL




Un mois de passionnant, passionné

Avec ses interviews participatives


Avec son lot de chroniques venant du partenariat








Avant de lui laisser la parole, je voulais juste lui dire un petit mot.
Connaissant sa discrétion sur le net et les réseaux sociaux, 
sa présence sur Bookenstock est un immense honneur pour nous,
pour moi, fan de toujours.
Ce petit mot le voici : merci. 



Voilà, septembre touche à sa fin et le temps est venu de laisser la place à un autre auteur ! 
J’espère que vous avez apprécié autant que moi cet échange informel. 

Pour ma part, ce fût un exercice fort intéressant qui m’a permis de voir ce qui interpellait le plus les lecteurs, ce qui les étonnait, ce qui les marquait. Ce fût également pour moi l’occasion de réfléchir à certaines choses, de me poser certaines questions et… d’y répondre ! 

J’ai été très touchée par l’intérêt que vous avez tous porté à mes romans et à mes personnages. Par vos compliments et votre enthousiasme. 

Je remercie Dup et Phooka d’avoir pensé à moi pour cette expérience. 
Merci à tous de me lire, encore et encore. Et rendez-vous au prochain opus…

dimanche 29 septembre 2013

Les sorties YA chez Nathan en septembre 2013



Ever Dark
de Veronica Rossi


26 septembre 2013


Après leur séparation forcée, Aria et Perry laissent éclater leur passion au grand jour. Ils doivent pourtant se rendre à l’évidence : la tribu de Perry n’accepte pas la présence d’Aria, une Sédentaire. Aria décide alors de rejoindre seule la tribu des Cornans. La route est dangereuse mais, là-bas, la jeune fille pourra obtenir des informations sur le Calme Bleu, le seul endroit où l’Ether ne frappe pas, laissant aux hommes une chance de survie.


RÉSEAUX de Vincent Villeminot

Diptyque -Tome1




12 septembre 2013


À Bruxelles, Sixie Van de Vogh est une jeune fille de 15 ans tourmentée. Tous les matins, elle poste sur le DKB les cauche-mars effrayants qui ont hanté sa nuit. Et certaines de ses visions funestes s’accomplissent… Sorcière ?
Beaucoup de gens s’intéressent à elle. Un de ses amis, Théo Chaplin, la suit assidûment sur le DKB et semble chercher à ca-cher son admiration… Amoureux ?
Sur le DKB des films reproduisent les cauchemars dangereux de Sixie, meurtres compris… Snuff movies ?
À Barcelone, Cèsar Diaz, 24 ans, alias Nada#1, millionnaire anarchiste, créateur d’une association de joueurs reproduit gran-deur nature dans les capitales européennes des parties de jeux vidéos subversives… Il souhaite embaucher Sixie pour la pro-chaine partie… Terroriste ?
À Paris, Jérémy poste sur le DKB un cauchemar qui semble avoir servi de plan d’action à des terroristes qui ont posé une bombe à Paris place Monge, au coeur du quartier latin… prémonition ou complot ?
Nada#1 confie à Sixie la mission d’aller place Monge pour une reconstitution des attentats qui servira de bande-annonce pour la prochaine partie. Piégée, arrêtée elle est interrogée.
Tous ces acteurs se retrouvent désormais réunis dans une vaste intrigue ponctuée d’arrestations, de traques, de « parties » et de morts. Mais qui tire vraiment les ficelles de ce drame ?

samedi 28 septembre 2013

Les sorties d'octobre 2013 chez Nathan Jeunesse


Time Riders Tome 5 : Les brumes de Londres
d'Alex Scarrow



03 octobre 2013



Liam aurait dû mourir en mer en 1912, Maddy d’un accident d’avion en 2010, Sal dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Dé-sormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne détruisent l’Histoire.

Traqués par des cyborgs tueurs venus du futur, les Time Riders doivent abandonner New York. Ils se réfugient finalement à Londres, à la fin du XIXe siècle. Mais alors que leurs certitudes volent en éclats au sujet de l'Agence qui les emploie, ils croisent le chemin de Jack l'Eventreur…


Beyonders Tome 3: La voie de la prophétie
de Brandon Mull


31 octobre 2013


Jason et Rachel ne sont pas nés à Lyrian. Ils n'y ont pas gran-di. Mais après tant de batailles et tant de pertes, tant de triomphes et tant de périples, et au nom des amitiés qu'ils ont forgées dans ce monde fantastique, les deux adolescents considèrent désormais cette terre comme la leur. Sur la voie de la prophétie livrée par l'oracle, malgré leur mince chance de succès, ils mènent chacun une quête aux côtés de coura-geux et puissants alliés. Prêts à devenir des héros, ceux dont la terre de Lyrian a besoin, même s'ils doivent en mourir.



vendredi 27 septembre 2013

Partenariat spécial Le cycle de Lanmeur de Christian Léourier


COMPLET
Résultats lundi




Dans le cadre du Mois de Christian Léourier qui aura lieu en novembre 2013, les éditions Ad Astra et Bookenstock vous proposent de découvrir les 3 tomes du cycle de Lanmeur.




Si vous voulez en savoir plus, les chroniques associées sont ci-dessous:

Un très très grand merci aux éditions Ad Astra




Merci de lire attentivement les règles 
de ce partenariat EN ENTIER avant de postuler !


Pour y participer, vous devez nous envoyer un mail à l'adresse suivante:


lemoisde[at]gmail[point]com


avec:

* l'adresse de votre blog
* Le tome pour lequel vous postulez 
* votre pseudo, si vous en avez un sur livraddict/facebook/bit-lit.com/google+ etc..
* votre nom et adresse (ben vi c'est mieux si vous voulez recevoir le livre!)
* Les résultats du partenariats sont annoncés dans un billet cette semaine. Nous ne prévenons pas les bénéficiaires par e-mail.


Si vous ne remplissez pas ces critères vous serez automatiquement écartés...



Les règles sont toujours les mêmes :

* Nous envoyer un mail pour annoncer que vous avez bien reçu le livre.

* Lire et chroniquer ce roman au plus tard le 25 Novembre,( avec les liens vers Bookenstock dans votre chronique ), et nous envoyer votre lien également.

Annoncer le Mois de Christian Léourier sur votre blog au début du mois de novembre.

Venir participer au Mois de Christian Léourier en posant une ou plusieurs questions (ou commentaires) pendant son "Mois de ...".


Le partenariat restera ouvert au minimum 24 heures, et plus probablement tout le week end pour que chacun ait sa chance. Notre choix se basera sur des critères totalement subjectifs tels le "plouf plouf" ou le "choipeau" voire même le "ça sera toi qui ..."



Le mois de novembre 2013 sera le mois de ...



Christian Léourier





C'est avec un immense plaisir que nous accueillerons ce très grand auteur en novembre. Nous sommes ravies et honorées de sa présence.

Si vous ne connaissez pas encore la plume de Christian Léourier alors il est grand temps d'y remédier. Ne perdez pas de temps.

Voici quelques uns de ses ouvrages, la liste est loin d'être exhaustive, il ne s'agit que de ceux chroniqués sur ce blog:



Attention partenariat en approche!


jeudi 26 septembre 2013

FIN du Challenge "Giébel or not Giébel". BILAN .


ET VOILÀ, C'EST FINI !
Petit challenge sympathique ma foi
Quasiment tout le monde a joué le jeu

Pour retrouver les différents récap je vous invite à suivre ce lien







CATÉGORIE AMATEUR 

 *GOÛTEUR




** GOURMAND



CATÉGORIE PRO

 *GOÛTEUR



 **GOURMAND




 ***BOULIMIQUE


J'aime votre peur

Nadia : Purgatoire des innocents



**********************************************
BILAN : 

* Catégorie CHAMPION :

Je crois qu'on peut désigner le champion toute catégorie en la personne de Olivier ! D'autant qu'une 4ème chronique doit voir le jour très prochainement. Lui nous a fait un été très Giébel !!!

* Catégorie JE ME SURPASSE :

Lune
Phooka

* Catégorie LES YEUX PLUS GROS QUE LE VENTRE :

(-2)
Syannelle
Nadia 
(-1)
Dup
Wal
Myrddin

* Catégorie J'EN FOUS PAS UNE :))

Syannelle
Deligirl1
Boulevard Livresque ( attention, toi, c'est un partenariat ta lecture...)

Et tous les autres, on va les mettre dans... 
* Catégorie CHECK : CHOSE PROMISE, CHOSE FAITE !


RÉCOMPENSES :


Les éditions 12-21 proposaient donc d'offrir 5 ouvrages de Karine Giébel en format numérique pour doter ce Challenge.
- Sont déjà répartis 2 livres pour Olivier et Lune.

J'ai donc procédé à un tirage au sort parmi la catégorie méritante restante...
Et cela donne :

Phooka 
( Ben oui, quand même ! Elle je ne l'ai pas tirée au sort... je vous rappelle que je l'ai inscrite d'office ! )
Izagh
Licorne

Vous me laissez votre choix en commentaire de ce billet siouplé que je les fasse parvenir à qui de droit, en sachant que TOUS les romans de Karine Giébel sont disponibles en ebook !


Il me reste à vous remercier tous pour votre participation. 
Je vous rappelle que Karine est encore dispo quelques jours
sur Bookenstock,
 pour répondre à vos questions.
 C'est ICI que ça se passe.




Nos coups de cœurs de septembre 2013






Et donc sélectionnés pour le GpP de 2013



COUPS DE CŒUR SFFF




(Le cycle de Lanmeur tome 2)








Silo

COUPS DE CŒUR THRILLER-POLAR

Rien ! 

COUPS DE CŒUR YA/ Jeunesse








mercredi 25 septembre 2013

CONCOURS : Saskia 3



On continue à vous gâter sur Bookenstock 

Et ce, grâce aux Editions Scrineo Jeunesse encore une fois.

Un livre, des affiches et des marque-ta-pages !

Venez jouer, rappelez vous notre devise : On n'est pas à l'abri d'un coup de bol !




Le pitch :

Après l’attaque du Nid, c’est la débâcle. Obligée de se réfugier à Arion, Saskia héberge les survivants. Mais Tod est gravement blessé, et de nouvelles attaques fragilisent le petit groupe. Saskia ne peut plus reculer : il lui faut trouver le Surclan, et éclaircir le mystère du Cercle des Cent.

Elle part donc à la recherche de ses ennemis, sans rien soupçonner, ni de leur puissance, ni de leurs effrayants secrets…


Lire le premier chapitre :  ICI

La chronique de Dup : ICI  ah ben non, pas encore :P Ben si finalement ! ICI

Nos avis sur les tomes précédents :




Place au concours maintenant 

La dotation :

1er lot : Un exemplaire du livre + une affiche + un MP
2ème lot : Une affiche + un MP
3, 4 et 5ème lot : Un MP

Les règles :


1) Un mail avec le libellé Concours Saskia 3 sur bookenstock(point)concours(at)gmail(point)com
2) La réponse à la question suivante : C'était quand le Mois2 Marie ?
3) Votre pseudo et vos coordonnées 
4) Un minimum de courtoisie
5) Et c'est tout !


Les éditions Scrinéo expédient en France et en Belgique.
Nous ne sommes en aucun cas responsables en cas de perte d'un lot par la poste.
Résultats le ou les jours suivants la clôture.



Clôture du concours le 9 octobre à minuit 
( Sortie officielle du livre le 10 octobre )

Bonne chance à tous


mardi 24 septembre 2013

UN MONDE POUR CLARA de Jean-Luc Marcastel




Editions Blackmoon
352 pages
16,50 euros


Résumé :


2027. En France. Après une catastrophe nucléaire succédant à tant d'autres, l'écologie est plus que jamais au centre des préoccupations. Les Enfants de Gaïa est une puissante secte extrémiste qui mêle discours religieux et spiritualité. Invitée par son meilleur ami Léo, Diane participe à l'une de leurs manifestations anti-nucléaire. Mais la marche pacifique tourne au combat de rue, et Diane, grièvement blessée, tombe dans le coma... 


Dix ans plus tard, la jeune fille se réveille. Pendant son sommeil, le monde s'est transformé. Les Enfants de Gaïa sont à la tête du pays. Ils sont tout puissants. Et ils ont fait de Néo Lutécia, construite sur les ruines de Paris, la cité écologique idéale. Diane apprend qu'elle est devenue l'icône de la Révolution Verte, une incarnation vivante de Gaïa aux yeux de ses fidèles...



L'avis de Dup :

Jean-Luc Marcastel nous projette dans le futur, 2027. Après Tchernobyl, puis Fukushima, c'est la France qui revendique tristement la troisième place de l'horrible podium. Avec toutes les conséquences que cela implique. Outre les morts directes, il y a celles induites par des cancers divers : Diane a perdu sa sœur jumelle Clara, Léo sa mère. Le parti écologique fait des adeptes et peut désormais jouer dans la cour des grands.

Plus par amitié que par conviction, Diane accompagne Léo à une manif anti-nucléaire dans les rues de Paris. La manif dégénère, elle prend une balle anti-émeute dans la tête, sombre dans le coma et se réveille dix ans plus tard...à Néo Lutécia ! Les écolos sont au pouvoir, Paris Lutécia a bien changé de visage. Plus un bruit, plus de pollution, de la verdure à foison. Mais Diane n'est pas au bout de ses surprises, et elles ne vont pas toutes être à son goût...

Avec ce roman pour ados, Jean-Luc Marcastel quitte complètement son habit de conteur qui m'avait tant enchanté dans ses Chroniques d'Occitània ( voir La geste d'Alban 1 et 2 ). C'est une plume tout autre que nous avons là et qui s'adaptera sûrement très bien au public à qui il est destiné. La moins jeune que je suis n'a cependant pas été convaincue. Je suis restée trop réaliste devant l'imaginaire développé par l'auteur, avec une sensation de too much permanente qui m'a empêchée d'accrocher. Too much également les personnages de Diane et de ceux qui gravitent autour.  Dup et la SF, ce n'est pas encore gagné...

Ceci dit le thème abordé, l'écologie donc, est traité de façon originale. En prendre tous les bons côtés, les pousser à l'extrême, au détriment de toutes les autres valeurs qui font la société moderne d'aujourd'hui, est pas mal vu. Toutes les conséquences que cela implique lorsqu'on respecte la charte à la lettre sont simplement terrifiantes. Nul doute que ce roman fera cogiter nos chers ados, à l'âge où lorsque l'on croit à de grandes idées, on ne veut en aucun cas soulever les œillères que l'on s'est placées. Si j'ai mis en gras le moderne, c'est pour souligner toute son importance dans ce roman. Imaginez juste vos ados avec une interdiction totale de téléphone portable, d'ordi et d'internet...

En résumé, un roman que je ne regrette pas d'avoir lu, même s'il ne m'a pas transporté comme d'autres écrits de cet auteur, pour pouvoir le conseiller à son public désigné. Et même si ce roman se suffit à lui même, la fin laisse présager une suite.



lundi 23 septembre 2013

Résultats du partenariat Le projet Bleiberg





Voici les heureux bénéficiaires du partenariat.
Un grand merci à 10-18.

Nahe
Emilie
Dup
Wal
Thalyssa
Chica Nessita

N'oubliez pas de nous prévenir à la réception du roman, puis donnez nous le lien de votre chronique (avant le 30 octobre).


Bonne lecture !

PISTEUR d'Orson Scott Card


Pisteur: Livre 1 - Partie 1


Éditions J'ai Lu
Semi poche
313 pages
14 euros

Présentation de l'éditeur:

Rigg sait garder les secrets, le sien en particulier : il est un pisteur, capable de traquer n’importe qui en suivant des traces que lui seul perçoit.
À la disparition de son père, le garçon est stupéfié de découvrir que ce dernier lui cachait bon nombre de choses : des informations sur son passé, son identité, son destin. Alors qu’il mesure toutes les perspectives qu’offre son étrange talent, son existence tout entière va prendre une nouvelle tournure…



L'avis de Phooka:

Orson Scott Card est un auteur que j'adore, mais que je n'ai pas encore eu l'occasion de chroniquer sur ce blog. Je garde, en particulier, un excellent souvenir de sa série: Les Chroniques d'Alvin le Faiseur. Oui, je sais, tout le monde s'attend à ce que je cite Ender, mais moi c'est Alvin que j'aime le plus ! :)

Donc quand sa nouvelle série, Pisteur, est sortie chez J'ai Lu je me suis précipitée dessus. Initialement Pisteur tome 1, Pathfinder, a été publié en un seul volume dans sa version originale, mais J'ai Lu l'a coupé en deux et la suite devrait sortir en octobre. Heureusement que la sortie de cette deuxième partie est très proche de la première car je crois que sinon j'aurais râlé ...

Pisteur est vendu comme un roman de SF, mais ne vous attendez pas à de la SF classique, ni à du space opéra. Pisteur est plutôt de la science-fantasy, très fortement teintée de Fantasy d'ailleurs. Le roman est découpé en chapitres, jusque là rien d'original, mais chaque chapitre commence par deux ou trois pages contant le voyage interstellaire de Ram , pilote d'un vaisseau spatial de colonisation, apparemment chargé de sauver l'humanité. Ces passages sont constitués de dialogues assez obscurs avec un "sacrifiable".  Voyage dans le temps, paradoxe, la discussion est franchement difficile à suivre. On ne voit pas trop où l'auteur veut en venir, mais j'espère et je suppose que tout va s'éclaircir par la suite.

Puis arrive le récit principal, celui de Rigg, Umbo et Miche. Rigg est un jeune homme élevé en forêt par son père. Rigg est un pisteur, il "voit" les traces laissées par les gens, même des années plus tard. Il a un don. Son père, un érudit, lui a appris à s'en servir mais il lui a aussi enseigné bien plus que n'importe quelle école. A la mort de celui-ci, Rigg se retrouve seul et il va aller de découvertes en découvertes. En cela, il va être aidé de deux personnes très différentes. Umbo, un jeune garçon de son âge, élevé dans son village. Lui aussi a un don que le père de Rigg a aidé à développer. En cours de route, ces deux-là vont rencontrer Miche. Miche, un homme solidement bâti au cœur grand comme ça. Ancien soldat il s'est converti en aubergiste et le chemin des deux garçons va les amener chez lui.

Trois personnages extrêmement attachants que le lecteur va suivre avec intérêt voire même passion d'un bout à l'autre du roman. Comme toujours Orson Scott Card s'attache au détail, crée un monde captivant et des héros fascinants. La minutie de sa plume lui permet de dépeindre avec une étonnante précision, le paysage ainsi que les sentiments. Evidemment ne vous attendez pas à de grandes batailles ou à des scènes épiques. Non, ce n'est pas le genre. Ici tout est en petites touches, sobre et précis. Orson Scott Card nous fait entrer dans les personnages, nous fait ressentir leurs émotions, leurs doutes, leurs joies. Du coup, le lecteur est vraiment très proche de ces trois protagonistes et sincèrement il me tarde de lire la suite du récit. Nul doute, qu'un destin exceptionnel attend Rigg, mais qu'en sera t'il de ses compagnons, Umbo et Miche. Seront-ils sacrifiés, ou suivront-ils son chemin ?

Je me suis vraiment régalée avec Pisteur, même si, je dois le reconnaître, les courts passages SF dans le vaisseau spatial m'ont laissée franchement perplexe. La partie "fantasy" est vraiment très agréable à lire, passionnante et touchante, par contre la partie SF reste très opaque mais cela n'a jamais entamé mon plaisir de lecture. J'espère juste avoir quelques explications par la suite. Suite que j'attends avec très grande impatience.



dimanche 22 septembre 2013

Troisième page de l'ITV de KARINE GIEBEL !




Troisième volet de l'ITV participative de

Karine Giébel

Pour lire les pages précédentes, c'est ICI et

Photo de Melania Avanzato


Elle est prête,
Nous aussi. 

Relayez l'info, car vous le savez bien :
 plus on est de fous, plus on lit !


Son petit mot pour vous accueillir :


Qu’elles soient directes ou alambiquées, 
Timides ou insolentes, 
Poétiques ou terre à terre, 
Brèves ou à rallonge… 

Qu’elles soient de style ou de fond, 
Drôles ou embarrassantes, 
Pratiques ou théoriques… 

Qu’elles soient de principe, 
de point de vue, 
de temps, de feeling, 
De goût ou de choix…

J’attends vos questions.

Pour les questions pièges, j’ai préparé mes jokers… Et pour les questions de vie 
ou de mort, je promets de faire vite ! 

Alors, à vos claviers… 




***********************************************************

Dup :

C'est beau ce que vous a dit là Jacqueline, j'en serai presque jalouse. D'autant que je considère Marianne presque comme ma meilleure amie, enfin assurément ma meilleure amie de papier.

C'est d'ailleurs avec elle que je partirai sur une île déserte...il paraît même qu'elle ne sera plus si déserte que ça mon île d'ailleurs, vu que Licorne me rejoindrait ! :))

Et vous, quel serait le livre que vous emmèneriez sur la dite île ?

En tout cas je suis ravie de lire que vous planchez sur le suivant. Pas de panne d'inspiration, c'est donc pour le plus grand bonheur de vos fans.

A ce propos, n'est-ce-pas frustrant pour vous, en tant qu'auteur de voir à quelle vitesse nous "avalons" vos livres, sur lesquels vous avez passé tant de temps ?


Karine :

Bonjour Dup,

Bien sûr que non, ce n'est pas frustrant lorsque les lecteurs me disent qu'ils ont dévoré un roman en quelques jours (voire en quelques heures s'il est court !). Car c'est un beau compliment pour l'auteur, ça veut dire que le roman les a vraiment captivés.

Le livre que j'emmenerais sur une île déserte ?... Je crois que ce serait Des Souris et des hommes de John Steinbeck. Mais j'ajouterais volontiers quelques titres ! Et puis, je crois aussi que j'emmènerais un livre vierge et un stylo...

A bientôt Dup, et merci.

 Hiiii, je sais ! Ce n'est pas un livre que je mettrai dans ma valise, mais Karine :))

Lune :

Je suis désolée je n'ai pas pu suivre l'interview pour cause de travail intensif, donc excusez moi si la question a déjà été posée : dans la nouvelle J'aime votre peur, on ne connait pas l'identité du "méchant" tout en étant dans sa tête. Comment avez vous eu cette idée ?

Karine :

Bonjour Lune,

L'exercice de la nouvelle n'est pas simple surtout lorsqu'il s'agit d'une nouvelle "thriller" ou polar car il faut, en très peu de pages, instaurer un climat d'angoisse, créer du suspens et trouver une chute inattendue.
Pour J'aime Votre Peur, on sait qu'il y a un loup dans la bergerie mais on ne sait pas qui est le loup, même si on est souvent dans sa tête. ça m'a semblé être une bonne façon de ménager un suspens fort pour le lecteur jusqu'à ce que je dévoile la solution et là, le suspens bascule sur autre chose.
Je ne sais plus trop comment m'est venue l'idée...! Comme toutes les autres, je pense, c'est à dire qu'elle a été le fruit de mon imagination machiavélique !!

Bonne journée, Lune.


Je me suis remise de ma lecture de Purgatoire des innocents :) Je compte maintenant m'attaquer à J'aime votre peur.
Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas rassurée par cette lecture ;)
Je n'ai pu lire l'entièreté également des questions/réponses donc sorry si cela fait une redite mais mise à part l'écriture, quels sont vos autres passions dans la vie ? Sport ? Cuisine ?
Quel est votre style de musique ?
Merci d'avance


Karine :

Bonjour Myrddin,

Peut-être est-ce le titre de la nouvelle qui vous inquiète ?! C'est logique après tout ! Mais après Purgatoire des Innocents, je pense que vous pouvez foncer tête baissée !

En matière de musique, j'ai des goûts assez hétéroclites. Ça va de Bach à Metallica, c'est vous dire ! L’important, c’est que la musique me touche et m’apporte des émotions, un peu comme les livres d’ailleurs.

Je n’ai plus tellement le temps d’avoir beaucoup d’activités étant donné mon agenda et le fait que je travaille toujours. Mais je continue d’aimer la lecture, le cinéma, la photographie. Et passer du temps avec les gens qui me sont chers.
Par contre, je suis une piètre cuisinière !

Bonne journée


Bonjour Karine. Désolée de ne pas vous avoir remerciée plus tôt pour votre réponse, mais la rentrée a été chargée ! Je viens de terminer "Juste une ombre", et le mot qui me vient à l'esprit c'est ANGOISSANT, vous savez jouer avec nos peurs de façon subtile, quand on ferme le livre, on regarde par dessus son épaule en frissonnant ! et je mets sur ma liste le "Purgatoire des innocents". Une question : avez-vous lu "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee, et si oui, qu'en pensez-vous ? C'est l'un des livres que j'emmènerai sur une île déserte… A bientôt et merci de mettre nos nerfs à rude épreuve, ce n'est pas si désagréable !

Karine :

Bonjour Izagh,

Vous n'avez pas à vous excuser, nous avons tout le mois de septembre pour converser !
Ravie que Juste une Ombre vous ait plu... En effet, c'est un roman angoissant, basé sur nos peurs, celles que nous avons tous tendance à ressentir.

Oui, j'ai lu "Ne tirez pas sur l'Oiseau Moqueur" et c'était il y a quelques mois seulement. Une lectrice me l'avait gentiment offert. J'ai aimé ce roman, je me suis attachée aux personnages et notamment à Scout et Atticus. C'est un roman engagé qui traite d'un sujet crucial de façon délicate et juste, sans caricature.
Toutefois, pour ma part, si je ne devais emporter qu'un seul roman sur une île déserte, ce ne serait pas celui-là (cf une de mes précédentes réponses !).

Bonne journée

Mic N :

Chère Karine,
Dans votre oeuvre, je remarque que la mort rôde toujours, compagne de désespoir de vos personnages, hantés par une violence sourde et contenue. Si votre plume est noire, vous êtes aussi, une formidable créatrice de suspense à l'image d'un William Irish. Voilà quelques questions que je souhaite poser à ma romancière préférée :
- Lisez-vous les faits divers pour trouver l'inspiration ?
- Comment travaillez-vous? Vous êtes plutôt du matin ou du soir et quand vous commencez un nouveau bouquin êtes-vous du genre "grosse bûcheuse", style j'écris d'un seul jet ? Enfin, l'inspiration vous vient-elle facilement, n'avez-vous pas peur de la page blanche ?
- Dernière question : ce qui me frappe particulièrement chez vous, c'est votre capacité à écrire différemment suivant le sexe de vos personnages. Comment vous vient cette facilité de vous mettre dans la peau d'un homme puis dans celle d'une femme ? C'est bluffant !
Avec tous mes remerciements. MIC du blog "Noir Suspense".
Un grand merci aussi à Book en Stock bien sûr.

Karine :

Bonjour Mic N,

Tout d'abord, un grand merci pour votre message et les beaux compliments que vous m'y faites.

Non, je ne lis pas les rubriques faits divers pour m'inspirer.
En fait, les histoires que j'écris sont toutes le fruit de mon imagination. Et comme je l'ai peut-être déjà écrit précédemment, ma véritable source d'inspiration, c'est l'être humain.
Et puis, bien sûr, la société dans laquelle je vis...

Je n'ai plus la peur de la page blanche. En fait, je ne force jamais mon inspiration, je laisse venir les choses. Et il m'arrive parfois de rester un long moment sans écrire. La première fois que cela m'est arrivé, j'ai eu peur, pensant que cette longue pause marquait la fin, pour moi, de l'écriture. Mais un beau jour, je m'y suis remise, et j'ai compris par la suite que ces pauses sont nécessaires pour moi et qu'elles sont bénéfiques à mon écriture. Et que pendant les moments où je n'écris pas, mon imagination, elle, continue à inventer des histoires qui, un jour, deviendront des romans.
Donc, aujourd'hui, je ne m'inquiète plus lorsque je ne parviens pas à écrire ou même lorsque j'ai l'impression de n'avoir aucune idée car je sais que c'est réversible. Le tout étant d'attendre le bon moment.

J'écris plutôt le soir et une partie de la nuit, mais il m'arrive aussi d'écrire la journée. Lorsque je commence à écrire un roman, je suis un peu lente au début, sur les premiers chapitres. Comme s'il fallait que je rentre dans mon histoire et que je familiarise avec mes personnages. c'est comme si j'apprenais à les connaître. Une sorte de période d'échauffement avant la course de fond.
Mais cette période ne dure pas longtemps et ensuite, je plonge tête première dans mon histoire et je suis en apnée tant que je ne l'ai pas terminée !
Mais là encore, je ne me force à rien : je peux rester sans écrire un ou deux jours comme je peux passer huit heures d'affilée à écrire...

En effet, quand j'écris, j'essaie de me glisser dans la peau des mes personnages. Qu'ils soient féminins ou masculins ! Ce n'est pas toujours facile, évidemment, vu que certains de mes personnages sont très différents de moi. Et ce n'est pas qu'une question de sexe : certains personnages féminins peuvent être très éloignés de moi, alors que je peux me sentir proche de certains personnages masculins.
En fait, pour parvenir à cela, je crois qu'il faut savoir observer les gens. Et quand je dis "observer", ce n'est pas juste regarder attentivement. C'est essayer de les comprendre vraiment, essayer de deviner ce qu'il y a au fond d'eux, derrière leur façade, derrière leurs sourires ou derrière leur violence. Et c'est quelque chose que j'ai toujours tenté de faire naturellement. Et c'est cela qui me permet, lorsque j'écris un roman, de me glisser dans la peau de mes personnages.

Bonne journée,


Bonsoir Karine,

Je vous découvre depuis un peu moins de 4 mois, en ayant commencé par "Les Morsures de l'Ombre" et cette originalité qu'est la vôtre de ne pas vouloir de fin heureuse ni de gentilles victimes m'ont emballé. En enchaînant avec "Juste une Ombre" et "Purgatoire des Innocents" j'ai retrouvé ce même bonheur de ne jamais trouver ou tardivement la fin de vos livres noirs et en plus ce furent des facettes et des orientations nouvelles et bien sombre de l'âme humaine et de ses travers. Je lis à présent en simultanée "J'aime votre peur" et "Meurtres pour Rédemption", c'est dire que je ne me lasse pas de vos créations et de votre style narratif. De nombreuses questions vous ont été posées ici et vos éclairages sont des plus instructifs, je voulais vous en remercier et savoir si votre jugement sur l'humain en général et ses aspects tordus est définitivement négatif ? Verra t'- on dans un de vos prochains livres se distinguer enfin une ou un héroïne ou héros trouvant grâce à vos yeux ? Ne serait-ce que provisoirement lol ? En tout cas je conviens être devenu un accroc à Karine Giébel...


Karine :


Bonjour Olivier,

Merci pour votre message enthousiaste ! Je suis ravie que vous fassiez désormais partie de mes fidèles lecteurs.

Oui, mes univers sont très sombres vous avez raison. Pourtant, votre question m'étonne...
Dans mes romans, j'explore (ou du moins j'essaie d'explorer) les différentes facettes des Hommes et si je n'occulte pas les plus noires, j'ai l'impression de ne pas non plus occulter les plus belles ! Elles s'affrontent, se mélangent, se succèdent...
Car dans mes histoires, mes personnages sont capables du pire mais aussi du meilleur, non ?
L'exemple type étant Marianne, je crois.

Ce qui, au final, veut dire que ma vision de la nature humaine n'est pas négative, sans toutefois être naïve ou candide.


Et la souffrance des autres me touche de plein fouet.

C'est pour cela que je souris toujours en lisant les critiques ou commentaires qui me jugent - sans me connaître mais au travers de ce que j'écris - comme une sorte de personne froide, insensible voire sadique. Car c'est précisément l'inverse ; pour écrire ce que j'écris, il faut être sensible à la souffrance et à la vulnérabilité de l'autre.


J'espère que Meurtres pour rédemption vous plaira et éclairera la réponse que je viens de vous faire.


A bientôt,

Lis Tes Ratures :

Bonjour Karine,
Juste un petit mot pour vous dire que je suis clairement fan !
Je viens de terminer "purgatoire des innocents" et "Maîtres du jeu" => Des œuvres tout simplement géniales !!!

Je termine actuellement "meurtres pour rédemption" et encore une fois, j'adore !

Je vous ai découvert avec "Les morsures de l'ombre" et depuis, j'essaie de me procurer l'ensemble de vos écrits.

Un grand bravo à vous et vraiment j'espère avoir, un jour, l'opportunité de vous rencontrer !!!
D'ailleurs, il y aura-t-il, à tout hasard, des rencontres prévues en PACA dans les mois à venir ??

Nadia

Karine :
Bonjour Nadia,

Merci pour votre message et vos beaux compliments !
Très heureuse de lire que mes romans vous ont plu et captivée.

Oui, j'ai pas mal de déplacements prévus en PACA. Je ne sais pas où vous êtes exactement, mais vous pouvez consulter toutes les dates sur le lien suivant :http://www.auteursendedicaces.fr/auteurs/karine-giebel-2/.
Je serai très prochainement dans les Alpes Maritimes et dans le Var.

Alors, j'espère moi aussi pouvoir vous rencontrer !

A bientôt et bon week-end.

Mic N :

Un grand merci chère Karine d'avoir pris le temps de me répondre. C'est formidable quand les auteurs prennent le temps de partager un petit moment avec le lectorat, ce n'est pas toujours le cas ! Quelle simplicité, quelle disponibilité, quelle intelligence de votre part. Bravo ! Je me réjouis de votre succès, il est amplement mérité et sachez que chaque jour, de nouveaux lecteurs découvrent vos romans et la grande majorité sont très enthousiastes... Enfin, un dernier petit mot, j'ai contacté il y a quelques semaines France Loisirs, je viens d'avoir une réponse aujourd'hui, apparemment (j'écris bien sûr au conditionnel) mais sachez que votre dernier roman "Purgatoire des Innocents" est en passe d'apparaître dans un prochain catalogue. J'espère qu'ils ne m'ont pas raconté de fadaises ! Avec tous mes remerciements, MIC.

Karine :
Bonjour Mic,

c'est moi qui vous dis merci, ainsi qu'à l'ensemble des lecteurs qui sont venus ici me poser des questions ! C'était très intéressant.
Pour France Loisirs, je ne suis pas au courant. Ils avaient acheté juste une Ombre et les morsures de l'ombre mais je n'ai pas encore eu d'informations me précisant qu'ils étaient intéressés par Purgatoire des Innocents.
Je vais de ce pas poser la question à mon éditeur et si j'obtiens une réponse rapidement, je vous la communiquerai !

A bientôt,
Chica Nessita :

Bonjour Karine !

Je vous ai découverte cet été grâce à nos chers Phooka & Dup (que je remercie grandement pour ce nouveau "Mois De" qui me fait rêver et agrandir ma Wish! ^^). C'est avec "juste une ombre" que je fais mon entrée dans votre monde et j'ai été tout simplement scotchée, soufflée et bouleversée. J'avais entendu dire que vous aviez une plume avec un côté assez sombre mais je ne m'attendais pas à cela et les mots qui me viennent sont tout simplement : grandiose, bluffant, génialissime. J'ai dévoré votre roman et en suis ressortie profondément ébranlée. (je suis d'ailleurs plus que ravie de ne pas avoir eu à me balader dans les rues la nuit depuis! XD).Si j'ai aimé que votre roman me percute à ce point, je me pose tout de même une question depuis ma lecture: d'où vous est venue cette idée? Cette intrigue avec l'Ombre et le fait que personne ne croie Cloé et qu'elle se retrouve presque seule face à cela ?
Vous savez, je suis devenue presque paranoïaque au fur et à mesure de ma lecture ^^ Lorsque Cloé est seule chez elle mais se sent observée, voit l'ombre dans le jardin etc... je ne pouvais m'empêcher de frissonner et regarder autour de moi ^^ Et alors pour peu qu'il y ait un craquement ou grincement suspect, j'étais presque prête à hurler tellement j'étais sur les nerfs ! mdr
J'ai eu la chance d'avoir "le Purgatoire des Innocents" cet été. J'ai hâte et en même temps j'ai l'impression de ne pas être encore remise de "Juste une ombre" ^^ Et vous, quel est le dernier livre "coup de poing" que vous ayez lu ? Qui vous a bouleversée ? En ce qui me concerne, je pense que vous resterez longtemps en haut de mon hit-parade dans cette catégorie XD

En tout cas, merci à vous de prendre le temps de nous répondre et merci à Dup & Phooka qui nous offrent la possibilité de vous découvrir par ce biais! Je viens de dévorer les premières pages de l'ITV et j'en redemande! :D

Bien à vous,
bonne journée!



Karine :

Bonjour,

c'est moi qui vous remercie pour votre commentaire très enthousiaste ! je suis ravie que Juste une Ombre vous ait conquise et j'espère qu'il en sera de même pour Purgatoire des Innocents, même si ces deux romans sont, à mon sens, assez différents.

Pour Juste une Ombre, comme souvent, je suis partie d'une simple idée de départ : un harcèlement de la part de quelqu'un qu'on ne voit pas et qui pourrait tout aussi bien se révéler être de la paranoïa. La solitude que l'on ressent lorsqu'on est seul(e) à voir la menace, à la sentir. Et la chute, brutale, de quelqu'un qui va voir sa vie basculer dans l'horreur. Avec ce roman, j'ai joué avec nos peurs à tous, nos peurs profondes et viscérales...
Mais l'idée ne m'est pas venue parce que j'avais été suivie ou parce que j'avais l'impression que quelqu'un était rentré chez moi ! Comme toujours, c'est mon imagination qui a fait son office.

Le dernier livre en date qui m'a bouleversée, c'est Blaze d'un certain Richard Bachmann. Si vous ne l'avez pas encore lu, foncez... !

Bonne journée à vous,

Phooka :

Bonjour Karine

A mon tour, il est grand temps que je me réveille pour des questions. Alors je me lance:

1/ j'ai l'impression que vous êtes assez discrète sur le net. Est ce une volonté? De la timidité ? Autre chose ?


2/ Que pensez vous de la nuée de blogs dit "littéraires" qui fleurissent en ce moment? est ce une bonne ou une mauvaise chose ? Est-ce juste un effet de mode ou un réel changement dans la perception du livre ?

3/ Ma question favorite à chaque '"Mois de": Quel est le livre que vous auriez adoré écrire?

J'arrête là pour le moment, encore merci d'avoir pris le temps de nous répondre.
Phooka


Karine :


Bonjour Emmanuelle,

Enfin, une question de votre part !

En effet, je ne suis pas très présente sur internet. En fait, je n'aime pas me mettre en avant, je préfère autant que faire se peut, rester dans l'ombre. Mais aujourd'hui, c'est quasiment mission impossible !
C'est donc effectivement une question de personnalité. Je suis heureuse qu'on parle de mes livres, mais je préfère qu'on ne parle pas trop de moi.
Je suis quelqu'un d'assez secret et réservé. C'est peut-être une forme de timidité.

Je pense que l'explosion du nombre de blogs littéraires sur la toile fait partie d'un tout. On aime aujourd'hui partager sur internet ses centres d'intérêt, ses activités, ses coups de coeur (ou ses coups de gueule !), ses réflexions, etc.

Je ne pense pas que les blogs littéraires soient une mauvaise chose.
A condition, bien sûr, que l'on garde toujours un minimum de respect pour les auteurs dont on commente les romans. On a le droit de ne pas aimer un roman, mais ce n'est pas une raison pour s'en prendre parfois violemment à celui ou celle qui l'a écrit... Chacun a le droit de s'exprimer mais chacun a droit au respect.
Certains blogueurs se croient critiques littéraires ce qui me fait parfois sourire ! Mais ce n'est heureusement pas le cas de vous, Phooka et Dup ! Et c'est très appréciable, d'ailleurs, de lire sur votre blog en avant propos que vous donnez juste votre ressenti de lecture.
Il arrive aussi qu'on retrouve au moment de la sortie d'un roman (ou même avant...) un résumé complet de l'histoire. Un résumé trop complet puisque parfois l'intrigue est déflorée. J'ai eu pas mal de retours de lecteurs mécontents au moment de la sortie de Purgatoire des Innocents à cause de ce problème.

Pour les auteurs, surtout ceux qui débutent ou ne bénéficient pas d'une large diffusion en librairie, les blogs littéraires peuvent être un excellent bouche à oreille et donc une aide précieuse. Et puis, au final, parler des livres c'est toujours bien !

Le livre que j'aurais aimé écrire ?... mon livre préféré (je crois que je l'ai déjà cité lors d'une de mes réponses) : Des souris et des hommes.
Une force incroyable concentrée en si peu de pages...

Bonne journée,

Karine
Phooka :

Bonjour Karine

Merci beaucoup pour votre réponse qui m'a vraiment emballée! :)

J'ai une autre question à vous poser (quand je suis lancée , on me m'arrête plus !)

Durant ce Mois de qui vous est consacré, j'ai vraiment été très surprise par la force de l'enthousiasme des internautes qui sont venus vous poser des questions. On a eu déjà beaucoup de Mois de et beaucoup d'enthousiasme, mais j'ai vraiment été étonnée de voir à quel point les gens AIMENT vos livres et surtout vos personnages. C'est sans doute, la force de vos personnages qui donnent cet élan incroyable. Comment expliquez vous cela ? Avez-vous le même type de retour pendant les salons/dédicaces ? Est ce quelque chose qui vous touche ?

A bientôt
Phooka


Karine :

Bonjour Phooka,

Vous avez raison, les lecteurs me parlent souvent de mes personnages et de l'attachement qu'ils suscitent en eux. Je crois en effet que les personnages sont un point fort dans mes livres. Parce que j'essaie vraiment de les développer au maximum, de les fouiller tant que je peux, et du coup, je pense que le lecteur a l'impression de les connaître.
Or, quand on s'attache à un personnage dans un roman, on a envie de savoir ce qui va lui arriver et donc on a envie de tourner les pages ! En tout cas, c'est comme ça que je le ressens en tant que lectrice.
Bien sûr que ça me touche quand les lecteurs viennent me parler de mes personnages, viennent me dire qu'ils les ont aimés. Car c'est moi qui les ai créés...

Bonne journée Phooka.


Les sorties de septembre 2013 chez Lokomodo/Asgard/Midgard/Les Lucioles

Alterations
Michel Rozenberg


 Sortie le 23/09/2013
Editions Lokomodo
6 euros


 La peur est substance suprême. Distillée au compte-gouttes, elle devient la plus malicieuse des sangsues et s’insinue dans nos moindres failles. Au départ d’anodines situations, l’auteur nous prend par la main en toute innocence tout au long de ces dix récits mettant en scène des personnages pris au piège de réalités cauchemardesques où la raison n’a plus de prise. À coups de mots simples et justes, de phrases courtes et percutantes, il nous mène sur un terrain miné où il nous lâchera sans scrupules, à l‘endroit de la rupture sans appel avec réalité et rationnel, dans un univers aux règles altérées. Notre mémoire portera désormais une trace indélébile, celle du doute. Prix Robert Duterme 2004, décerné par l’Académie Royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Crépuscules
Anaïs Cros



Sortie le 23/09/2013
Editions Lokomodo
9.90 euros 

La suite très attendue de la série Les Lunes de Sang ! Grâce au soutien d’Amhiel et Evrahl, Listak a réussi à libérer le dragon Shertane, prisonnier au sommet du mont Nekron. Désormais nos héros ont un allié de poids pour tenter de contrer les sombres machinations de Morsech et de l’Âme Blanche. Mais ce puissant compagnon suffira-t-il à leur permettre de sauver Roseraie et le royaume de Mortelune d’une guerre méticuleusement orchestrée ? À quel prix Listak parviendra-t-il enfin à mettre un terme aux agissements de son frère ? Les loups blancs hurlent dans le crépuscule et certains sacrifices devront être faits…


Les parias d’Engelar
Aurore Perrault




 Sortie le 23/09/2013
Editions Midgard
13 euros 


Engelar, dernier bastion d’une humanité qui a survécu à la Grande Catastrophe. Kairo, l’explorateur, rentre chez lui après des mois d’absence, porteur d’une nouvelle qui va changer la vie des habitants de la cité. Dès son arrivée, il est intercepté par la milice : l’église n’aime pas les surprises. Dans les sous-sols, les Parias se terrent, isolés de leurs semblables par les pouvoirs du Prophète : l’église n’aime pas les gêneurs. D’autres les rejoignent, par choix ou après avoir déplu aux puissants : l’église n’aime pas les rebelles. Pourtant, les actions de tout un groupe pourraient bien changer l’ordre des choses et faire éclater certains secrets poussiéreux au grand jour…


Palace Athéna
Jonas Lenn

  Sortie le 23/09/2013
Editions Asgard
16 euros 

Paris, 1889, l’Exposition Universelle vient d’ouvrir ses portes. Trois enquêteurs hors normes poursuivent un mystérieux tueur dont les méfaits semblent liés à la mythologie grecque. Tandis qu’ils se lancent sur les traces d’une étrange actrice de cabaret, d’inquiétants phénomènes se multiplient dans la capitale. Et si tout cela était lié à un retour des dieux antiques ?


Suzy Online
Anne Rossi



Sortie le 23/09/2013
Editions Les Lucioles
8 euros 

Lou rêve de devenir écrivain, comme Suzy Biggs, sa romancière préférée. Alors, quand elle apprend la mort de celle-ci, son monde s’écroule ! Pas pour longtemps ; elle découvre bientôt le fantôme informatique de la romancière sur son ordinateur. Suzy lui propose un marché : continuer à faire vivre ses histoires sous son nom. Ravie, Lou accepte, mais son succès usurpé la met vite mal à son aise. Et quand Suzy se met en tête de se mêler de sa vie privée, pire, de ses amours, l’histoire tourne au vinaigre !