mercredi 30 avril 2014

Résultats BIS du concours CAHIR



Une personne ne s'est pas manifestée...
Une Dup énervée...
Un choipeau épuisé :)


Les gagnants de :



dessiné par Alexandre Dainche


Blandine L.
Emma T.
AcrO
Mariejuliet
Jean-Michel G.

Aranae

Zou, les illustrations de Cahir partent ce jour de chez moi !



Bilan du Mois de Fabrice Colin et le mot de la fin




Encore un mois qui se termine, comme ça passe vite, surtout en si bonne compagnie. Un grand merci à Fabrice Colin pour sa disponibilité et sa franchise.

Ce Mois de a donné vie à 3 tomes d'interview:


Et a des jolies chroniques:





Nahe
Ramettes

Myrddin (lien non reçu)












De plus Olivier a lu pour ce Mois de:





Un dernier mot de Fabrice:

Chers amis (et ce pluriel masculin me désole, parce que sans les femmes, le livre n'existerait déjà plus).


J'ai été ravi de ces quelques jours passés en votre compagnie. Je ne peux que vous remercier de votre présence, de votre insatiable curiosité, de vos facéties et de votre franchise - en un mot, de votre générosité considérable.
De mon côté, je n'ai pu vous répondre avec toute la célérité et le sérieux qui s'imposaient. J'en suis sincèrement désolé. Ces trois dernières semaines ont été compliquées pour moi : j'ai visité pas moins de quinze collèges en neuf jours avant de partir visiter des contrées dans lesquelles les connexions Wifi étaient quasi inexistantes. Sans compter que j'étais en famille, et que les miens râlent tout le temps (à raison) parce que je passe trop de temps devant mon ordinateur. Je ne sollicite pas d'excuses : j'offre seulement une explication.
J'espère néanmoins que cet échange vous aura permis d'en apprendre un peu plus sur moi et, peut-être, qu'il vous aura donné envie de me lire. Mon but personnel, vous l'aurez compris je l'espère, c'est que les gens lisent tout court. Plus que jamais, je suis convaincu que la lecture est une activité fondamentale, qu'elle rend les gens meilleurs, plus sensibles et plus ouverts (des études scientifiques l'attestent désormais, ce qui fait ma joie). J'essaie d'apporter ma contribution à la création d'un paysage littéraire agréable et varié. On ne peut qu'échouer dans cette entreprise - même si parfois en des proportions infimes et sublimes - mais c'est ce qui la rend fascinante et vitale.
Blogueurs, lecteurs, votre rôle est fondamental et unique. Continuez de partager, de lire et de faire lire. Par les temps qui courent, cela me semble plus important que de voter, par exemple, c'est un avis tout personnel mais croyez-moi, je pourrais le développer.
Un grand merci pour finir à Book en Stock et à ses fidèles animatrices, et à vous toutes et tous, qui avez eu la patience et la gentillesse de me lire.
A bientôt sur FB, Twitter, sur mon blog et dans mes livres si le cœur vous en dit.
F/.

mardi 29 avril 2014

DIVERGENTE 3 de Veronica Roth





Editions Nathan
468 pages
16,90 euros




Résumé :

Et si une révélation, à l’instar d’un choix, pouvait tout changer? Et si l’amour et la loyauté vous forçaient à faire des choses que vous n’auriez jamais fait? La société basée sur les factions en laquelle Tris Prior croyait est maintenant détruite, fracturée par la violence et les batailles pour le pouvoir, marquée par les pertes et les trahisons. Alors, quand Tris se voit offrir la chance d’explorer le monde au-delà des frontières qu’elle a toujours connues, elle est prête. Tris et Tobias trouveront peut-être de l’autre côté de la Clôture une nouvelle vie plus simple, libre des mensonges compliqués, des loyautés emmêlées et des souvenirs douloureux. Mais la nouvelle réalité de Tris est encore plus effrayante que celle qu’elle vient de quitter. Les anciennes découvertes sont rapidement devenues vides de sens. Les nouvelles vérités fracassantes modifient les sentiments de ceux qu’elle aime. Et une fois de plus, Tris doit se démener pour comprendre les complexités de la nature humaine — et se comprendre elle-même – tout en faisant face à des choix impossibles concernant le courage, l’allégeance, le sacrifice et l’amour. 


L'avis de Dup :

Contrairement à Phooka dans sa chronique précédente, je ne vais pas me triturer la cervelle pour éviter de spoiler les tomes précédents... je fais : ATTENTION SPOILERS ! :))

J'avais adoré le tome 1, un peu moins le tome 2 mais j'avais été accrochée malgré tout par une fin de ouf qui laisse complètement sur sa faim, le parfum piquant de l'incompréhension, le besoin vital de savoir. Aussi me suis-je ruée sur ce tome 3 dès que je l'ai eu en main.

Evelyne, la mère de Tobias ( ex Quatre ), à la tête des Sans Faction a pris le pouvoir sur la ville. Après les rébellions qui l'ont secouée, la ville est soumise à son régime de fer : couvre-feu, loi martiale et surveillance à outrance des leaders des anciennes factions. La vidéo d'Edith Prior, bien que bannie et refutée, continue à accaparer les esprits. Tris, Tobias et quelques amis décident alors le tout pour le tout : partir, quitter la ville, franchir ce fichu grillage. 

C"est alors la découverte du reste du monde. De l'existence d'autres villes, d'un gouvernement au dessus de tout ça, mais surtout d'une immense base de surveillance. Ce que l'on supputait dans les tomes précédents s'avère la triste réalité. Leur ville, "Chicago", n'était qu'une expérience à l'échelle d'une population, étalée sur plusieurs générations. Laquelle, je vous laisse le découvrir. Je vous laisse juste imaginer l'état d'esprit que l'on peut avoir lorsqu'on réalise que l'on était que des cobayes, épiés vingt-quatre heures sur vingt-quatre...

Tris comprend enfin sa différence, cette fameuse Divergence. Est-elle prête à l'accepter, à accepter tout ce que cela implique dans cette nouvelle société ? D'un autre côté, ils doivent bien trouver leurs places dans ce nouveau monde... Mais lorsque cette différence va s'immiscer également dans leur couple, l'épreuve sera plus grande encore.

Alors que lors des deux premiers opus on suivait l'aventure à travers les yeux de Tris, ce troisième tome est construit sur une alternance entre les visions de Tris et de Tobias. Cela a permis de ferrer la lectrice que je suis et heureusement car je m'ennuyais un brin. Il n'y a quasiment pas d'action, et cette impression de faire du surplace, de patiner est désagréable. J'avoue néanmoins que le final de cette trilogie concoctée par l'auteur rattrape cette déception. Une fin imprévisible et émouvante, scotchante, déstabilisante... et je pourrai en aligner encore beaucoup des adjectifs de la sorte ! 

Un tome 3 qui clôt cette dystopie marquante et qui sortira en librairie très bientôt. Le premier tome fut un énorme coup de coeur, les suivants se laisse lire avec plus ou moins de plaisir. Alors, que vous conseiller ? Procurez vous déjà le tome 1, Veronica Roth se chargera de la suite :))


lundi 28 avril 2014

LA FILLE DE BRAISES ET DE RONCES Tome 3 de Rae Carson


La fille de Braises et de Ronces
Tome 3 : Le royaume des larmes




Éditions Robert Laffont 
Collection R
Sortie le 10 avril 2014
Grand format 
 pages 
16,90 €




Présentation de l'éditeur :




La reine Lucero-Elisa, porteuse de la Pierre Sacrée du Destin, est en fuite. À la Porte des Ténèbres, ses ennemis ont enlevé Hector, l'homme qu'elle aime et le commandant de sa garde. Son royaume est au bord de la guerre civile, ses propres soldats ont même ordre de l'abattre... Pour reconquérir son trône et sauver Hector, Elisa doit mener ses trois fidèles compagnons au coeur d'un pays de neige, de glace et de magie destructrice. Les terribles secrets qu'elle découvrira durant ce périple pourraient bien changer le cours de l'Histoire...




L'avis de Phooka:


Voilà une chronique bien difficile à écrire. Non pas que le roman ne m'ait pas plu, bien au contraire, mais comme je ne veux pas faire de spoiler c'est vraiment un challenge de rédiger un avis sur un tome 3, qui plus est le dernier tome de la trilogie, sans trop en dire. En gros je pourrais dire:

  • Si vous avez aimé les deux précédents opus, allez y les yeux fermés (quoique 1/ ce ne soit pas évident de lire les yeux fermés et 2/ si vous avez lu les deux premiers c'est évidement que vous lirez celui-ci )
  • Si vous n'avez pas lu cette série, c'est sans doute parce que vous attendiez que la trilogie soit complètement éditée en français. C'est chose faite maintenant alors qu'est ce que vous fichez là , vous devriez déjà être chez votre libraire !
Bref, tout ça pour dire que c'est à la fois un immense plaisir de retrouver Elisa, Hector et les autres dans le dernier (et génial) volet de leur (géniales) aventures. Cette série m'a fait de l’œil dès le premier tome avec son héroïne un peu pataude, rondouillarde, pas très "finaude", mais qui va grandir dans sa tête et dans son corps jusqu'à devenir une reine dans le tome 2. Elle va vivre des aventures vraiment incroyables et c'est grâce à son intelligence et sa propension à se faire de vrais amis, qu'elle pourra surmonter toutes les épreuves qui vont se dresser devant elle. Et croyez-moi des épreuves elle va en voir, de toute sortes. Des épreuves dont elle va triompher par son simple bon sens et son sens de l'amitié. Elle va s'imposer et oser prendre le pouvoir pour faire face aux difficultés, quitte parfois à froisser quelques égos au passage, mais c'est pour le bien de tous. Des décisions parfois difficiles, mais qu'elle n'hésite pas à prendre pour dompter l'adversité et redonner la paix à tout le royaume. Bref, une femme forte comme peu d'héroïnes le sont, et c'est vraiment pour ça qu'Elisa restera un personnage à part dans ma tête. Pas le genre super nana, très forte, vaguement masculine mais très belle que l'on croise dans la plupart des romans. Non, Elisa, elle a mal aux mollets lors des longues marches, elle est jolie mais pas belle, elle s'est faite du muscle à force de marcher dans le désert , ce qui a fait fondre sa graisse du premier tome, mais elle reste "enrobée". Elle est intelligente mais pas instruite, bref ça pourrait être beaucoup de femmes et ça la rend incroyablement attachante, on ne peut que ressentir de l'empathie pour elle.

Voilà, je me rends compte que j'ai fait un énorme paragraphe rien que sur Elisa, rien sur ce tome en particulier parce que comme dit au tout début: si vous avez aimé les deux premiers, vous serez forcément séduit par celui-ci donc je n'ai pas à vous convaincre de l'acheter, vous l'avez forcément déjà sur vos étagères.

Ceux que j'aimerais convaincre, ce sont ceux qui ne connaîtraient pas encore cette série. Relisez mes deux premières chroniques si vous voulez en savoir un peu plus sur l'histoire elle-même.
Ça se passe là:
Et moi je vous dis que si vous ne connaissez pas cette trilogie, vous avez bien de la chance parce que vous allez découvrir une héroïne vraiment pas comme les autres, mêlée à des aventures époustouflantes qui feront d'elle la maîtresse du monde (ou presque), on peut y rajouter un peu de romance, mais c'est juste une petite épice très discrète et pas dominante du tout. Tout le reste est parfaitement dosé, la plume est fluide et la lecture des trois tomes de cette série n'est que pur plaisir. Vous avez tout à découvrir et des heures de plaisir devant vous. Alors vous attendez quoi ?



dimanche 27 avril 2014

Sortie de Lucian d' Isabelle Abedi




Chez Bayard Jeunesse
Le 25 avril 2014

Rebecca, 16 ans, est attirée par un inconnu qui semble la suivre. Alors qu’elle cherche à se rapprocher de ce garçon, Rebecca apprend que le mystérieux jeune homme, Lucian, est amnésique. Pourtant, il fait des rêves étranges sur le passé de Rebecca, et des rêves prémonitoires qu’elle voit se réaliser avec stupeur. Rebecca et Lucian passent une nuit ensemble, mais il se volatilise dès le lendemain. Quelques jours plus tard, sa mère décide de l’envoyer vivre chez son père, aux États-Unis. Là-bas, Rebecca retrouve son ancien professeur d’anglais qui lui révèle que Lucian est un ange, son « accompagnateur ». Il la conduit auprès de lui. Les jeunes gens filent le parfait amour. Mais le père de Rebecca les sépare... Retrouvera-t-elle son ange gardien?

samedi 26 avril 2014

Sortie de Le Wunderkind - tome 2 de G.L. d’Andrea



G.L. d’Andrea
La Rose et les trois clous
Le Wunderkind - tome 2


Chez Bayard Jeunesse
le 17 avril 2014

La chronique du tome 1


Caïus Strauss, qui a été kidnappé à la fin du volume 1 par Herr Spiegelmann, s’évade. Il retrouve le quartier Dent de Nuit livré au chaos. La guerre fait rage entre Herr Spiegelmann, ses Chasseurs, son armée de Cagoulards et de Phobiques,et tous ceux qui s’opposent à son pouvoir : Buliwyf le lycanthrope, Pilgrind et Rochelle l’éthérée… Une guerre dont le Wunderkind est le principal enjeu. Caïus prend ainsi peu à peu conscience de l’étendue de ses pouvoirs — immenses au point de l’effrayer — et comprend enfin pourquoi même ceux qu’il considère comme des « amis » sont prêts à le tuer plutôt que le voir basculer dans l’autre camp. Ses prodigieux pouvoirs peuvent faire de lui un monstre mais également un sauveur. Car on a besoin de lui ! Une guerre bien plus dévastatrice fait rage de l’autre côté de la Mer d’Hidirac, charriant vers le Dent de Nuit des hordes de réfugiés, sortes d’hybrides dénaturés. Et puis il y a la Mer ellemême, que les Sages appellent Le Jardin, frontière entre les mondes, qui a englouti au fil des siècles des milliers de naufragés dont les souvenirs ont nourri poissons et coquillages. Ces derniers se sont ensuite métamorphosés pour donner naissance à une entité monstrueuse que seul le Wunderkind est, peut-être, en mesure d’affronter…

vendredi 25 avril 2014

Résultats du concours THUNDER de David S. KHARA



Le choipeau de Bookenstock ne chôme pas en ce moment !

J'espère qu'il ne va pas se mettre en grève car un futur concours s'annonce...rester par là !

Vous avez été nombreux à participer, merci ! 

Inutile de dire que tout le monde a trouvé les bonnes réponses :)

Alors, trève de blabla, voici les noms des heureux gagnants :

recevront donc Thunder  de David S. Khara
Quand la menace gronde


Fernando B.
Vavi Bouquine
Delcyfaro


Bravo et merci à vous de nous communiquer vos coordonnées à la même adresse mail que celle de votre participation.

Même remarque que le concours précédent : aucun mail ne sera adressé aux gagnants, s'ils ne se sont pas manifestés dans la semaine qui suit, leur lot sera à nouveau tiré au sort.



Partenariat spécial Olivier Gay 3/3 - Rageot



Les éditions Rageot et Bookenstock s'associent
pour vous proposer en partenariat....

et là c'est presque un scoop,
le prochain roman jeunesse 
d'Olivier Gay

Le noir est ma couleur.



Le pitch :

Adolescents, Alexandre et Manon sont dans la même classe mais s'ignorent. Lui, bad boy séducteur et boxeur, attend avec ses copains au fond que les cours finissent. Elle, est la meilleure élève. La plus secrète aussi. Un jour, pour gagner un pari, Alexandre invite Manon à boire un pot. Au détour d'une ruelle, il la découvre attaquée par une dangereuse créature. Il vient à son secours. Mais qui est vraiment Manon?

Attention : 
ce roman ne paraîtra que début juin dans les librairies, 
mais pour ce partenariat, 
il sera disponible chez vous à partir de mi-mai. 

Les règles du partenariat, encore et toujours :




Merci de lire attentivement les règles 
de ce partenariat EN ENTIER avant de postuler !



Pour y participer, vous devez nous envoyer un mail à l'adresse suivante:


lemoisde[at]gmail[point]com


avec:

* l'adresse de votre blog
* Le livre pour lequel vous postulez
* votre pseudo, si vous en avez un sur livraddict/facebook/bit-lit.com/google+ etc..
* votre nom et adresse
* Les résultats du partenariats seront annoncés dans un billet cette semaine. Nous ne prévenons pas les bénéficiaires par e-mail.


Si vous ne remplissez pas ces critères vous serez automatiquement écartés...



Les règles sont toujours les mêmes :

* Nous envoyer un mail pour annoncer que vous avez bien reçu le livre.

* Lire et chroniquer ce roman au plus tard le 25 juin ,( avec les liens vers Bookenstock dans votre chronique ), et nous envoyer votre lien également.

Annoncer le Mois de Olivier Gay sur votre blog au début du mois de juin.

Venir participer au Mois de Olivier Gay en posant plusieurs questions (ou commentaires) pendant son "Mois de ...".



Le partenariat restera ouvert au minimum 24 heures. Notre choix se basera sur des critères totalement subjectifs tels le "plouf plouf" ou le "choipeau" voire même le "ça sera toi qui ..."





Partenariat spécial Olivier Gay 2/3 - Le Masque



Les éditions Le Masque et Bookenstock vous proposent
de lire en partenariat le dernier roman policier de 
Olivier Gay :
Mais je fais quoi du corps ?




Les règles de ce partenariat, encore une fois :




Merci de lire attentivement les règles 
de ce partenariat EN ENTIER avant de postuler !



Pour y participer, vous devez nous envoyer un mail à l'adresse suivante:


lemoisde[at]gmail[point]com


avec:

* l'adresse de votre blog
* Le livre pour lequel vous postulez
* votre pseudo, si vous en avez un sur livraddict/facebook/bit-lit.com/google+ etc..
* votre nom et adresse
* Les résultats du partenariats seront annoncés dans un billet cette semaine. Nous ne prévenons pas les bénéficiaires par e-mail.


Si vous ne remplissez pas ces critères vous serez automatiquement écartés...



Les règles sont toujours les mêmes :

* Nous envoyer un mail pour annoncer que vous avez bien reçu le livre.

* Lire et chroniquer ce roman au plus tard le 25 juin ,( avec les liens vers Bookenstock dans votre chronique ), et nous envoyer votre lien également.

Annoncer le Mois de Olivier Gay sur votre blog au début du mois de juin.

Venir participer au Mois de Olivier Gay en posant plusieurs questions (ou commentaires) pendant son "Mois de ...".



Le partenariat restera ouvert au minimum 24 heures. Notre choix se basera sur des critères totalement subjectifs tels le "plouf plouf" ou le "choipeau" voire même le "ça sera toi qui ..."






Partenariat spécial Olivier Gay 1/3 - Midgard




Les Éditions Midgard et Bookenstock vous proposent 
pour ce partenariat le choix entre les deux romans de fantasy 
de Olivier Gay




Le pitch :
Dans sa jeunesse, l'empereur Marcus mena de nombreuses guerres et étendit son territoire avec l'aide d'un combattant et général hors pair, Rekk. Ses méthodes impitoyables et sa propension au massacre contribuèrent à pacifier les provinces et à annexer les jungles de Koush, au sud - mais provoquèrent également la haine du peuple. Afin de s'attirer leurs bonnes grâces, l'empereur exila donc Rekk le Boucher aux confins de l'empire. Vingt ans plus tard, Marcus est vieux et malade. Il n'a qu'un fils, Theorocle, qui lui cause plus de soucis que de fierté. Les familles nobles intriguent dans l'ombre pour préparer sa succession. Quant à Rekk, ce n'est plus qu'un nom avec lequel les mères effraient leurs enfants le soir.





Le pitch :
Rekk le boucher, Rekk le sanguinaire est en train de croupir au fond d’une geôle crasseuse. Il n’est plus que l’ombre de lui-même. Et pourtant le meurtre de sa fille reste impuni. Sa soif de vengeance le ronge. Shani n’était alors qu’une servante, elle passait presque inaperçue mais par amour et par amitié, elle libérera le Boucher et ensemble ils mettront l’Empire à feu et à sang. Plongez dans une aventure où les combats titanesques croisent les intrigues de cour, où la barbarie côtoie l’amour et où une heroïc-fantasy digne de Gemmell flirte avec le polar. Voyez comment une simple servante est venue défier un Empire... Dernier tome pour cette sensationnelle histoire qui devrait plaire autant aux amateurs de roman à suspens qu’aux amateurs de fantasy musclée.



- sachant qu'ils se suivent et qu'il vaut mieux avoir lu le premier tome avant le second :P. 

- sachant que seront privilégiées les demandes en format numérique plutôt que papier    .


Je reprends le speach fait le mois dernier...

Et maintenant le blabla des règles... qui pourrait se résumer à ça : 

Annoncer ce mois2 début juin, avec lien(s)
Votre chronique avant fin juin, avec lien(s)
DES questions, des commentaires, bref venir tailler la bavette avec l'auteur quoi !



Merci de lire attentivement les règles 
de ce partenariat EN ENTIER avant de postuler !



Pour y participer, vous devez nous envoyer un mail à l'adresse suivante:


lemoisde[at]gmail[point]com


avec:

* l'adresse de votre blog
* Le livre pour lequel vous postulez + son format
* votre pseudo, si vous en avez un sur livraddict/facebook/bit-lit.com/google+ etc..
* votre nom et adresse ou simplement votre mail pour les formats numériques 
* Les résultats du partenariats seront annoncés dans un billet cette semaine. Nous ne prévenons pas les bénéficiaires par e-mail.


Si vous ne remplissez pas ces critères vous serez automatiquement écartés...



Les règles sont toujours les mêmes :

* Nous envoyer un mail pour annoncer que vous avez bien reçu le livre.

* Lire et chroniquer ce roman au plus tard le 25 juin ,( avec les liens vers Bookenstock dans votre chronique ), et nous envoyer votre lien également.

Annoncer le Mois de Olivier Gay sur votre blog au début du mois de juin.

Venir participer au Mois de Olivier Gay en posant plusieurs questions (ou commentaires) pendant son "Mois de ...".



Le partenariat restera ouvert au minimum 24 heures. Notre choix se basera sur des critères totalement subjectifs tels le "plouf plouf" ou le "choipeau" voire même le "ça sera toi qui ..."






2/3 et 3/3 arrivent...

Le mois de juin 2014 sera le mois de...



Olivier Gay



Encore un chouchou de Bookenstock, enfin de Dup pour l'instant, qui nous fait le plaisir de venir papoter avec nous pendant un mois. Et quel mois, le plus redoutable, le dernier avant notre pause estivale ! Celui donc où l'on se lâche, où l'auteur n'a point de répit ! Et bien oui, il faut bien qu'on ait notre dose avant de faire relâche !!! Et bien sûr, toujours zéro joker sur Bookenstock et ça, il ne le sait pas encore, mais ce n'est pas grave, il a signé :))

Sa biblio bookenstockienne :



Comme d'hab on compte sur vous pour venir l'assaillir de questions !
Et comme d'hab, nous attendons les liens vers vos chroniques.
Et comme d'hab encore, restez par là, un partenariat approche !



jeudi 24 avril 2014

WIZARDS Tome 1 de Diane Duane



Wizards Tome 1
L'initiation


Editions Lumen
Nbre de pages : 336
Prix de vente : 15 €
Parution : 6 mars 2014
Thèmes : Magie - Aventure - Fantasy


Soudain, quelque chose interrompit son mouvement. Un petit livre perdait un fil, et son ongle s’était accroché dessus. Elle plissa les yeux. Ah ! Un de ces guides consacrés aux métiers : Comment devenir pilote, Comment devenir chercheur, infirmier, écrivain… Mais celui-là s’intitulait… Comment devenir un sorcier en dix leçons ! Nita extirpa le volume du rayonnage, ébahie, et se plongea dans la lecture. Non, impossible ! se dit-elle au bout d’un instant. Elle referma le livre et le tint serré dans sa main, immobile, en proie à un mélange de confusion, d’incrédulité… et d’euphorie. Si c’était une plaisanterie, elle était géniale. Et si ce n’en était pas une… »


L'avis de Phooka:


Autant vous le dire tout de suite, j'étais extrêmement curieuse de découvrir ce Wizards des éditions Lumen. D'abord parce que c'est une nouvelle maison d'édition et que c'est toujours intéressant de voir ce qu'elle propose et ensuite parce que le pitch m’intriguait. 
Du coup, à peine reçu, j'ai eu le 'malheur' de le feuilleter et d'en lire les premières pages ... Vous devinez bien sûr ce qui va suivre .. Les premières pages ont défilé toutes seules jusqu'à la 150 , puis je n'avais plus le choix, je l'ai fini. J'adore quand un livre me fait cet effet !

Le fait de se laisser embarquer ainsi dans ce roman s'explique facilement. C'est à la fois sa plus grosse qualité et ... son plus gros défaut. En effet, le récit commence sur les chapeaux de roue. On rencontre l'héroïne, Nita, dès les premières pages. Une Nita bien mal en point, se faisant tabasser à l'école par une bande de filles qui maltraite tout le monde. Nita est plutôt du genre réservé, mais ne peut pas s'empêcher de répondre aux provocations quitte à se prendre une raclée. Et c'est en essayant d'échapper à ses persécutrices qu'elle se réfugie dans la bibliothèque où elle trouve un livret de magie ... Et c'est là le "hic" et le coup de génie de l'auteur. Au lieu de faire tergiverser son héroïne pendant des jours pages, elle y croit très vite et devient une sorcière le jour même. Idem quand elle va rencontrer Kit, sorcier lui aussi et ainsi de suite. Chaque nouvelle étape dans sa vie de sorcière, Nita va l'accepter sans autre forme de procès. Et ce qui pourrait être quand même troublant, voire même agaçant, se révèle en fait être un énorme atout en terme de "vivacité" du récit. En effet, parti de ce principe, il n'y a du coup aucun temps mort, ni aucune tergiversation. Et si au début, cela peut surprendre le lecteur, au final cet état de fait confère un rythme soutenu au roman tout au long de ce premier tome (alors que généralement les premiers opus ont plutôt un rythme lent le temps de faire connaissance avec tous les protagonistes).


Le lecteur suit donc les aventures trépidantes de Nita, jeune sorcière en apprentissage (rapide) et de Kit jeune sorcier un peu plus avancé que Nita mais à peine. Nita et Kit sont des jeunes gens plutôt "à part" à l'école, réservés et repliés sur eux-même, pas le genre  à traîner en bande ou à être entouré de copains. Non, plutôt le genre à être traité de paria et victimes des gros caïds du lycée. Ils ne se connaissaient pas "avant" et se rencontrent un peu par hasard. Dans cette aventure, ils sont aidé par Khairelikoblepharehglukumeilichephreidod'engouni, Fred pour les intimes, un héros peu ordinaire que je vous laisse découvrir. Ces trois-là vont devoir faire face à une énorme menace en la personne du dévoreur d'étoiles, ils vont rencontrer des pérytons, sortes d'humains-loups hyper hargneux, une lotus qui les aidera et des taxis qui les pourchasseront, et même un dragon. Bref, ils ne s'ennuient pas une seule seconde ... et le lecteur non plus.

Courses-poursuites, batailles, magie, ruses et humour, tous les ingrédients sont réunis pour donner un excellent livre jeunesse. Un rythme d'enfer et une jolie plume  pour couronner le tout . J'aurais adoré le lire à 12 ans, mais je me console en me disant que je me suis tout autant régalée à .. hum euh ..un peu plus d'ans! :)




mercredi 23 avril 2014

Résultats du concours CAHIR de La Dernière Terre



Les gagnants de :



dessiné par Alexandre Dainche
et désignés par mon choipeau sont :

Blandine L.
Emma T.
AcrO
Mariejuliet
Jean-Michel G.

 Les filles, j'ai besoin de vos adresses !
Le mâle, je l'ai déjà :)


Rq : Aucun mail ne sera envoyé aux gagnants. En cas d'absence de nouvelles, dans une semaine sera procédé un nouveau tirage au sort pour les lots non réclamés.





mardi 22 avril 2014

CORPUS PROPHETAE de Matt Verdier




Éditions Mnémos
424 pages
21 euros

4ème de couv :

Sur autorisation du Saint-Siège, Montalescot, le meilleur biographe de sa génération, est choisi pour revenir sur les traces du messie et infiltrer son entourage. Ce voyage, le plus importante de sa carrière, le précipite dans un road trip dément à travers le temps et le secret de la chrétienté. Dans cette sombre enquête au plus proche du Christ, il va croiser des personnages troubles aux secrets bien gardés, mais il devra aussi affronter ses propres démons… Prisonnier d’un présent qu’il déteste, traqué par un passé qui l’a brisé et rattrapé par un futur impossible, il entrouvre la porte d’un des plus grands mystères de l’humanité.



L'avis de Dup :

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ÉNORME COUP DE CŒUR !
Ne perdez pas de temps, foncez de suite acheter ce bouquin, il est énorme !!!

Au sens propre d'abord, parce que 420 pages chez Mnémos cela équivaut bien à un 600 pages chez les autres à cause du format ; du vrai grand format, de la police ; plus petite que celle utilisée classiquement partout, et vous rajoutez à cela des marges très réduites et vous comprenez pourquoi.

Énorme par la qualité de l'intrigue développée. Le thème en est pourtant galvaudé tant on a pu lire de romans sur la réalité du Christ et de tout ce qui entoure les origines de la chrétienté. Là où l'auteur fait fort, fait différent des autres, c'est qu'il jongle avec différentes époques par le biais de voyages temporels, car dans le futur on aura inventé cette fameuse machine à remonter le temps ! Si la majorité du roman se situe fin des années 70... mais de 2000 et non de 1900, quelques passages ont lieu bien sûr dans les années 30, mais aussi, accrochez vous, dans les années 4000 ! Et je peux même vous dire que ce qu'on y découvre n'est pas joli-joli, même que ça fait froid dans le dos...
Bref, une vision de l'avenir fort lointain glaçante, une vision de l'avenir proche très crédible. Une situation qui permet de commenter avec humour et cynisme le présent actuel, qui permet également d’échafauder quelques évolutions du monde de la chrétienté assez... euh, osées ! Et non, je ne vous dirai rien, zavez qu'à lire cette pépite. Juste que cela m'a fait beaucoup rire. Quel utopique ce Matt Verdier !

Énorme pour la profondeur des personnages. J'ai adoré ce Vincent Montalescot. Un homme cabossé par la vie, qui patauge pour s'en sortir, et qui malgré toutes les épreuves que lui fait subir l'auteur, reste profondément humaniste. J'ai vraiment souffert avec lui...mais je ne vous dirai pas pourquoi, là non plus ! Le destin d'Edgar Kain, le mentor de Vincent, est lui aussi tragique et prend aux tripes, même si parfois on ne sait pas de quel côté le ranger : les gentils ou les méchants ? Quant aux méchants, l'auteur sait en créer des pas sympas du tout, voire même psychopathes pour certains, là je pense à Gabriel. Mais la palme revient à Cornelia Giasparone dont je vous tairai le rôle... mais alors elle, quelle saloperie ! Scusez, mais il n'y a pas d'autres termes qui la définissent mieux.

Énorme également par l'écriture totalement maîtrisée de l'auteur. Et c'est un premier roman ! Maîtrise de l'équilibre entre l'action très présente, allant parfois à un rythme infernal qui empêche littéralement le lecteur de reposer le livre, et des moments de réflexions profondes nécessaires pour comprendre le pourquoi de l'évolution proposée, le pourquoi de cette situation. Mais maîtrise également de l'équilibre entre les dialogues et la narration. Certains passages sont magnifiques, je n'ai pas arrêté de prendre des notes, mais maintenant il va falloir que je fasse un choix pour ma chronique :(
L'aube et son armée de nuages bruns n'avaient fait qu'une bouchée de la nuit, répandant une lumière infectieuse pour guider les proies dans leur fuite. Pour aider les braconniers dans leur traque.
Ou alors, comme je le disais à Phooka, comment plomber l'ambiance en deux petites phrases :
La morsure de la nuit cicatrisait au-dessus du bois qui ceignait la Golspie House. Une aube d'outre-tombe s'apprêtait à sortir de son caveau pour infecter le monde, au-delà des Highlands.
Et une petite dernière, car celle là, elle me fait trop rire :
Il avait la mine grave. Ses traits semblaient tous se rejoindre sur son front en une sorte de réunion de crise. 
Énorme je vous dis !!!


Retenez bien ce nom, Matt Verdier, je pense qu'on va en entendre beaucoup parler. Je ne sais de quelle année du futur nous vient cet ovni d'auteur, mais s'il daigne rester quelques temps parmi nous, ce sera avec grand plaisir que je lirai ses prochains romans !


lundi 21 avril 2014

Sortie de FINAL FANTASY VII






FINAL FANTASY VII – On the Way to a Smile contient sept histoires courtes qui font suite au jeu vidéo




Auteur : Kazushige NOJIMA
Editions Lumen
Nbre de pages : 288
Format : 14 x 22,5 cm
Prix de vente : 19,90 €
Parution : 3 avril 2014
Thèmes : Aventure - Fantasy


FINAL FANTASY VII. Comment Denzel a-t-il perdu ses parents ? Pourquoi Cloud s’éloigne-t-il de Tifa après l’ouverture du Septième Ciel ? Dans quelle quête Barret s’embarque-t-il en compagnie de Cid ? Yuffie parviendra-t-elle à combattre la maladie qu’on appelle désormais Géostigma ? Red XIII trouvera-t-il sa place parmi les hommes ou parmi les bêtes ? Retrouvez les personnages emblématiques du légendaire RPG dans les deux années qui suivent les événements de FINAL FANTASY VII, et faites encore un bout de chemin avec eux…

dimanche 20 avril 2014

Sortie de Dualed d'Elsie Chapman




Editions Lumen
Auteur : Elsie Chapman
Nbre de pages : 352
Format : 14 x 22,5 cm
Prix de vente : 15 €
Parution : 6 mars 2014
Thèmes : Dystopie - Survival
A partir de 14 ans

Toi ou ton double... Un seul pourra survivre Dans la ville fortifiée de Kersh, avant d’atteindre son vingtième anniversaire, chaque citoyen doit éliminer son Alter ego, un jumeau génétiquement identique, élevé dans une autre famille. Le compte à rebours se déclenche un beau matin, et chacun a trente petits jours pour affronter son autre moi. West Grayer est fin prête. Elle a quinze ans, et s’entraîne depuis des mois et des mois pour affronter son Alt. Survivre, c’est accéder à une vie normale, terminer ses études, avoir le droit de travailler, de se marier, de mettre au monde des enfants. Mais un grain de sable imprévu vient gripper la machine, et West se met à douter : est-elle vraiment la meilleure version d’elle-même, celle qui mérite un avenir ? Pour rester en vie, elle doit cesser de fuir… son double d’abord, mais aussi ce qu’elle ressent, et qui a le pouvoir de la détruire. 

Frénétique et imprévisible, le premier roman d’Elsie Chapman est un thriller qui vous prend à la gorge, une chevauchée infernale de la première à la dernière page.


samedi 19 avril 2014

Les éditions LUMEN






Lumen c'est une nouvelle maison d’édition à destination de la jeunesse, des adolescents et des jeunes adultes


Alors évidemment ça nous "parle" sur Bookenstock.

Voici ce qu'en dit leur dossier de presse:


Des textes de qualité, une langue impeccable, des traductions fidèles : 

une littérature jeunesse qui prend ses lecteurs au sérieux 

Lumen, c’est...

• Des romans d’évasion et de divertissement jeunesse, adolescents et jeunes  adultes

• 16 titres en 2014, dont 10 nouveautés

• Des ouvrages en grand format, couverture souple

• Un prix de vente abordable (15 €)

À retrouver en librairie dès le 6 mars




Les premières sorties:



Wizard Tome 1


Auteur : Diane Duane
Nbre de pages : 336
Format : 14 x 22,5 cm
Prix de vente : 15 €
Parution : 6 mars 2014
Thèmes : Magie - Aventure - Fantasy


Soudain, quelque chose interrompit son mouvement. Un petit livre perdait un fil, et son ongle s’était accroché dessus. Elle plissa les yeux. Ah ! Un de ces guides consacrés aux métiers : Comment devenir pilote, Comment devenir chercheur, infirmier, écrivain… Mais celui-là s’intitulait… Comment devenir un sorcier en dix leçons ! Nita extirpa le volume du rayonnage, ébahie, et se plongea dans la lecture. Non, impossible ! se dit-elle au bout d’un instant. Elle referma le livre et le tint serré dans sa main, immobile, en proie à un mélange de confusion, d’incrédulité… et d’euphorie. Si c’était une plaisanterie, elle était géniale. Et si ce n’en était pas une… »



Auteur : Ari Marmell
Nbre de pages : 416
Format : 14 x 22,5 cm
Prix de vente : 15 €
Parution : 3 avril 2014
Thèmes : Aventure - Dark fantasy - Magie

Dans une autre vie, elle s’appelait Adrienne Satti, mais à présent, elle n’est plus que Widdershins. Gamine des rues, devenue noble, puis voleuse – la vie ne l’a pas épargnée. Orpheline très jeune, elle a connu la pauvreté et le luxe les plus extrêmes. Revenue aux ruelles sombres d’où elle était sortie, elle a désormais une réputation de voleuse parmi les plus intrépides… Mais ses talents suffiront-ils à la sauver de la ténébreuse conspiration qui ronge inexorablement les entrailles de la cité de Davillon ? Découvrez Widdershins, l’aristocrate devenue voleuse, qui connaît mille façons de couper une bourse et autant de charmer ducs et barons dans les salons de la noblesse !

vendredi 18 avril 2014

CENT VISAGES de Thomas Geha








Editions Rageot
Sortie le  08 avril 2014
9.90 euros
224 pages




2025, aux environs d’Évry. Adolescent, Gregor appartient à la frange marginalisée de la population. Alors qu’il pénètre dans un entrepôt en quête de nourriture, il surprend le criminel Cent Visages et est agressé par un inconnu qui lui injecte un produit dans le bras. Gregor s’échappe grâce à une clandestine qui lutte contre le pouvoir autoritaire en place et l’entraîne à Paris chez les militants de la Capucine. Mais ne cherchent-ils pas à l’instrumentaliser ? Et quels liens les relient à Cent Visages ?

Dans un État policier qui abuse du contrôle biométrique, Cent Visages (ou Sans Visage ?), qui a trouvé un procédé pour voler les identités, est le criminel le plus redouté. Lui fait face Gregor, qui tente de recomposer son histoire familiale. Un thriller d’anticipation de Thomas Geha où chacun se cache derrière un masque.


L'avis de Phooka (et mini-Phooka)



On ne va quand même pas vous présenter Thomas Geha, ici, sur Bookenstock. Si par hasard un de nos blogolecteurs était tombé dans une faille temporelle et avait raté les deux "Mois de" qui lui étaient consacrés, je lui conseille d'aller jeter un oeil ici. Thomas Geha c'est un de nos chouchous et il a même réussi à convertir Dup à la SF, excusez du peu, alors ça si c'est pas un talent de ouf je ne sais pas ce qu'il vous faut ...

Cette fois-ci Thomas se lance dans du "jeunesse" et pas chez n'importe qui, mais chez Rageot, ce qui constitue quand même un joli gage de qualité. Son roman est une dystopie, on reste dans de la SF donc, mais de la SF proche aussi bien au niveau de la civilisation (malheureusement) que de la date. On se retrouve donc dans notre futur immédiat. Un futur dans lequel les inégalités n'ont fait que se renforcer, au point qu'un fossé infranchissable s'est creusé entre les "pauvres", les "réfracs" qui vivent dans des ghettos, et les riches qui eux vivent dans le luxe dans les villes. Villes inaccessibles pour les réfracs puisqu'ils n'ont pas de système biométrique de reconnaissance.  Ce système biométrique est d'ailleurs à la base du clivage de cette société, ce n'est pas uniquement la richesse qui fait fracture mais aussi, et surtout, le refus d'être "pucé" et ainsi d'être fiché et traçable à chaque moment de votre vie. Mais cette "pseudo" liberté a un prix et il est élevé. Vous ne faites plus partie de la société, vous n'avez plus le droit d'existence, vous devez vous cacher et éviter à tout prix de vous faire repérer. D'où les ghettos et la pauvreté ... A cette époque la liberté a un prix vraiment exorbitant.

Gregor est un "réfrac"; Jeune ado, il vit depuis toujours dans le ghetto avec sa mère adoptive, Faustine. La vie est dure, la nourriture difficile à trouver. Il a l'habitude d'aller parfois piller des entrepôts dans l'espoir de trouver de quoi manger pour lui et les siens. Jusqu'au jour où il va rencontrer Cent visages, ce mystérieux personnage masqué dont les agissements font trembler les clandestins, car il a la possibilité de "voler leurs identités". A partir de cette "rencontre" mouvementée, la vie de Gregor va changer du tout au tout. Il est obligé de fuir et son seul espoir réside dans une organisation clandestine: La Capucine.

A travers ce récit, Thomas Geha, nous offre une vision du futur très sombre, mais aussi très réaliste. Il y pointe les défauts de notre société: clivage, fracture sociale, pistage etc.. Notre société de plus en plus Big Brother. Mais il y montre aussi des excès plutôt "drôle" tels ces parisiens qui se baladent dans la rue avec des casquettes au logo clignotant ou des vêtement au dos desquels on voit des publicités holographiques. La "Geha's touch", un peu d'humour dans ce monde de brute. Mais de l'humour ciblé et furieusement réaliste quand on voit actuellement les gens qui se promènent avec leurs fringues de marques à grand renfort de logos immenses ...


Je suis surprise par contre d'avoir lu que Thomas Geha faisait un hommage au anciens héros masqués,mais ne vous y trompez pas, il ne s'agit pas de Robin des bois. Car si Cent visages est effectivement masqué, ses vraies motivations n'ont rien à voir avec l’altruisme...Il est plutôt du côté sombre de ce type de héros. Et si Cent visages, le roman, parle bien de Cent visages, le criminel, le vrai héros est bel et bien Gregor que le lecteur suit tout au long de ses péripéties. Il va se retrouver au coeur de l'action, un peu malgré lui et va devoir non seulement prendre parti, mais aussi décider de son futur et de celui de beaucoup de gens. Et tout ceci ne se fera pas sans risque.

A travers Gregor, nous découvrons cette société pourrie, la vie de villes et la vie des champs, les "résistants", les sans noms, bref c'est un joli cliché d'une société qu'on ne souhaite pas et un joli livre à mettre dans les mains de nos ados et pré-ados ... au cas où !

Bien sûr, tous les points sont exagérés, amplifiés, parfois un peu "faciles". Pour un adulte, ça peut parfois sembler un peu trop caricatural, mais il s'agit d'un roman jeunesse après tout et le contexte marquera les esprits à coup sûr. Un roman "social", mais sur fond d'aventure trépidante, le tout agrémenté de la jolie plume de Thomas Geha, permettant ainsi de faire réfléchir nos mômes sans leur prendre la tête. Mon "cobaye", mini-Phooka, 12 ans est une cible idéale. Il a incroyablement réagi à ce roman, pestant, s'insurgeant, les inégalités l'ont vraiment rendu "dingue", je suis sûre que pour Thomas ça aurait été un plaisir que de voir mon gamin lire Cent visages et y réagir aussi fortement. La conclusion de sa lecture a été "il a drôlement du talent cet auteur".

Et je crois que je vais rester sur ces mots car quoi de mieux que "Il a drôlement du talent cet auteur" !



Un autre avis chez Lune




Présentation de la biblio de Thomas/Xavier
Interview 1 de Thomas/Xavier
Interview 2
Interview 3
Interview 4
Interview 5
Bilan du mois de Thomas
Son mot de la fin et quelques réponses de plus

jeudi 17 avril 2014

M.O.N.S.T.R.E. - Tome 2 - de Hervé Jubert



LARMES DE SIRÈNE


Éditions Rageot
220 pages
9,90 euros

4ème de couv :

Onde fait partie du groupe M.O.N.S.T.R.E. mais cultive aussi un espace mental secret. Son tempérament d'artiste, sans doute...
Elle évacue son stress par impulsions, comme une bombe électromagnétique, et déclenche parfois contre son gré des catastrophes électroniques...
Sentimentale, elle attire Milo. Protectrice, elle parvient à communiquer avec une sirène.
Mais qui est le traître qui les menace tous ?
Et s'il y avait un monstre en vous ?



L'avis de Dup :

Wow ! Et bien je peux vous dire que Hervé Jubert est passé à la vitesse supérieure avec ce tome 2. Alors que le précédent était "bien mais sans plus", là, tout est monté d'un cran.

Les personnages sont plus profonds, on apprend à mieux les connaître. Surtout Onde et Milo se dévoilent et prennent de l'ampleur. Ils accaparent notre cœur et les épreuves qu'ils traversent en sont pour nous également. J'ai une énorme tendresse pour ces deux ados, leurs peines, leurs fêlures résonnent au fond de moi. Amitié, trahison, amour, jalousie sont bien exploités par l'auteur.


© livrement.com




L'intrigue elle aussi est beaucoup plus complexe. Dans cet opus qui concerne Onde, il s'agit d'une sirène qu'il leur faudra sauver puis protéger du chasseur invisible et manipulateur. D'autant qu'il a des alliés ce chasseur, et pas des moindres... Manipulation, doute, trahison, déception sont l'autre versant des émotions charriées par ce récit.

L'argent n'étant toujours pas le facteur limitant nous sillonnons la planète tantôt en hydravion ( là, la crédibilité en a pris un coup : Milo capable de piloter, décoller mais surtout atterrir, amerrir, simplement grâce aux heures passées plus jeune sur un flight-simulator...mouais ) en direction du Tchad, vers les lacs d'Ounianga, en plein désert. Tantôt en jet privé pour se rendre dans la station de ski de Ruapehu, en Nouvelle Zélande. Je vous conseille d'ailleurs de suivre leurs déplacements via Google Earth, c'est superbe !

Le tout servi par une écriture fluide et agréable. Une sauce qui plaira à coup sûr à nos vos ados, mais assurément aux plus grands également. Moi j'en fais un coup de cœur... malgré le nombre de points d'interrogation et l'inconfort certain dans lequel l'auteur laisse notre équipe de MONSTRE dans les dernières pages ! Rhaaa ! Je n'attends plus qu'une chose, la suite, et vite ! 
Et toujours une superbe couverture signée Magali Villeneuve.