dimanche 31 janvier 2016

vendredi 29 janvier 2016

LA POUPÉE DE KAFKA de Fabrice Colin





Editions Actes Sud
258 pages
20 euros
Sortie: janvier 2016





Au cours d’un séjour à Berlin, la jeune Julie Spieler, en quête d’une improbable réconciliation avec son père, Abel – séducteur impénitent, époux volage, menteur invétéré et professeur de littérature allemande à la Sorbonne –, débusque la récipiendaire putative de textes inédits de Kafka, écrivain qui fait l’objet d’une folle idolâtrie de la part de son inconséquent géniteur. La jeune fille entame alors de difficiles tentatives d’approche auprès de cette vieille dame particulièrement revêche qui porte en elle toute la mémoire d’un siècle traversé de guerres, d’exils et d’horreurs. L’été suivant, contre toute attente, ces trois personnages se retrouvent dans un chalet, face au mont Blanc, pour dénouer les noeuds et secrets obscurs dont chacun a tressé sa vie.
De Paris à Berlin en passant par Prague, sous l’éternel regard de l’iconique Kafka ou dans l’inquiétante ombre portée d’une impériale montagne, le roman fait se rencontrer les vivants et tous les spectres qui les hantent sur une scène où les protagonistes se débattent comme pour échapper au cruel sortilège qu’ils ont eux-mêmes concouru à forger.
Convoquant une structure narrative limpide où le réalisme le dispute aux images mouvantes et la gravité à un humour féroce, Fabrice Colin mène ici une superbe enquête romanesque sur les liens qui nous lient et nous délient au fil d’une libératrice traversée des apparences.




L'avis de Phooka:



Au départ il s'agit d'une anecdote. Une petite fille qui perd sa poupée, un homme qui la rencontre et invente pour elle une histoire de voyage et de mariage que la poupée vivrait. Le tout au travers de lettres. Ce serait une jolie anecdote, et rien de plus, si l'homme en question n'était pas Kafka. Un Kafka amoindri par la maladie, dans sa dernière année de vie. Ces lettres, tout le monde les cherche sans succès, à l'image du Graal.

Voilà la base du récit de ce roman. Fabrice Colin nous entraîne à la rencontre d'une jeune femme, Julie, et son père Abel. Abel est prof de littérature allemande à la Sorbonne, passionné de Kafka depuis toujours. Il est menteur, coureur de jupons, et n'a jamais eu de temps à consacrer à Julie. Julie qui a perdu sa mère alors qu'elle était encore très jeune, va essayer une fois encore de se réconcilier avec son père. Mais celui-ci esquive sans arrêt, se justifiant toujours par des mensonges éhontés. Même lorsqu’il s'agit d'arriver trop tard à l'inhumation de sa femme ...

Julie décide alors de partir à la quête du Graal. Elle veut retrouver la petite fille de la poupée de Kafka. La piste passe par une vieille dame, Else, incroyablement revêche, décidée à ne pas dire un mot à Julie sur quoi que ce soit. Mais Julie a de la patience à revendre et elle va écouter Else. Ecouter d'abord son silence, puis les quelques mots qu'elle lui offre. Else raconte, tout et rien. Le vrai et surtout le faux, mais elle parle. Et on comprend que cette femme se tait par souffrance. Parler, même si c'est pour raconter des "bobards", ne lui apporte peut-être pas la sérénité, mais en tout cas un certain apaisement. Else a vécu l'horreur, a provoqué l'horreur et le lecteur découvre cette femme petit à petit.
Et puis la "rencontre" a lieu dans un chalet de villégiature en face du Mont Blanc. Par un effet du "hasard" ou peut-être des circonstances machiavéliques, Else, Abel et Julie se retrouvent réunis. Réunis par leurs mensonges et par leurs blessures. Difficile, sinon impossible de démêler le vrai du faux, le silence des paroles mensongères.
Julie est en quelque sorte le catalyseur, mais cette jeune idéaliste est elle aussi prise dans le maelström de la duplicité, voire de la sournoiserie.

Trois personnages incroyablement intéressants à suivre. Trois destins, sous le regard imperturbable de Kafka. Le récit se passe à plusieurs niveaux. Il y a une "simple" enquête: que sont devenues les lettres de Kafka à cette petite fille ? Qui est cette petite fille ? Else a t'elle rencontré Kafka ? De tout ceci découlent les relations entre Abel et Julie, puis Else et Julie et finalement Else et Abel. Trois relations basées sur le mensonge et qui ne peuvent que s'effondrer. Trois personnalités hors du commun, le menteur impénitent, la capricieuse et l'idéaliste. Tous cachent quelque chose et ils vont devoir apprendre à ne plus mentir ...

Fabrice Colin, nous prouve une fois de plus, mais était-ce nécessaire, toute l'étendue de son talent. D'auteur de fantasy, SF, de jeunesse, scénariste de BD et éditeur, le voilà maintenant chez Actes Sud avec un magnifique roman qui se lit avec plaisir et intérêt. La découverte de la nouvelle facette de Fabrice Colin est un grand moment de bonheur. Je ne peux que vous conseiller de le découvrir!



Le mois de Fabrice Colin sur Bookenstock

jeudi 28 janvier 2016

À L'INTÉRIEUR de Jodi Picoult





Éditions Michel Lafon
604 pages
19,95 euros





Le pitch :


Quand votre fils ne vous regarde jamais dans les yeux… comment savoir s’il est coupable ?
Adolescent atteint du syndrome d’Asperger, Jacob Hunt ne possède pas le mode d’emploi pour communiquer avec les autres. Enfermé dans sa bulle, il est pourtant d’une intelligence prodigieuse. Un sujet le passionne plus que tout : la criminalistique. Il parvient souvent à se rendre sur des scènes de crime, où il ne peut s’empêcher d’expliquer aux policiers comment faire leur travail. En général, il tombe juste.
Mais lorsqu’un assassinat se produit dans le quartier, l’attitude de Jacob est un signe flagrant de culpabilité pour la police. Pour la mère et le frère de Jacob, l’intolérance et l’incompréhension qui ont toujours menacé leur famille resurgissent brutalement. 
Et cette question lancinante, qui ne laisse pas leur âme en paix… Jacob a-t-il, oui ou non, commis ce meurtre ?



L'avis de Dup :

Je viens de vivre trois jours hors du temps, dans une bulle aux côtés de la famille monoparentale Hunt. Et le moins qu'on puisse dire c'est que la vie avec eux n'est pas de tout repos. Jacob qui a maintenant 18 ans accapare toute l'attention. Il faut dire qu'avec sa pathologie, il est un peu comme une bombe à retardement, susceptible de partir en crise à la moindre contrariété. Emma, la mère, sait comment gérer cela, mais il n'en reste pas moins qu'elle doit rester à l'affût 24h sur 24. Théo, son jeune frère de 15 ans, en pâtit terriblement. Emma obnubilée par l'Asperger de Jacob est complètement aveugle de cette souffrance. Ces trois personnages m'ont fait tout à tour rire et pleurer, j'avais le coeur qui faisait des bonds comme si j'avais été embarquée sur un grand huit.

La dernière marotte de Jacob, après les chiens, puis les dinosaures, c'est la criminalistique. Il pourrait donner des cours à tous les inspecteurs et même aux services techniques de la PJ, car tout ce qu'il lit, il le retient. Et il a tout lu, tout vu. En quête de nouvelles énigmes à résoudre, il traque grâce à un scan radio tous les échanges hertziens des différents services : ambulanciers, pompiers, policiers, et dès qu'il y a une scène de crime, il y est. Seulement, il agace... Alors, lorsque la dernière scène de crime concerne celle de son amie et qu'en plus, il est le dernier à l'avoir vu, il n'y a qu'un pas que l'inspecteur Rich saute.

La marotte de Théo, c'est grosso modo tout ce qui lui permet d'échapper aux tensions chez lui. Il rôde la nuit, le jour, autour des maisons des autres, observant les vies normales des familles banales sans frère Asperger. Parfois même il rentre dans ces foyers endormis pour mieux s'en imprégner, pour rêver. Il se sert un thé, s'installe au salon et se fait son film. Mais parfois, souvent, il ne peut s'empêcher de chiper un petit quelque chose.

Quant à Emma, la maman, elle n'a guère le temps d'avoir une marotte. Vivre avec toutes les contraintes imposées par Jacob l'occupe tout le temps. Par exemple, chaque jour de la semaine a un code de couleur qu'elle se doit d'appliquer que ce soit vestimentaire ou culinaire. Cela entraîne des scènes épiques ! Sinon, elle gagne sa vie en s'occupant d'une chronique dans un magazine. Elle est Tatie Em qui répond aux lecteurs, la rubrique courrier du cœur. Ironie du sort, elle qui a tant de mal à faire face à sa vie donne des conseils aux autres !

Lorsque Jacob va être accusé du meurtre de Jess, une nouvelle organisation va s'imposer au sein de la famille avec la présence d'Oliver Bond, le tout jeune avocat qui va s'impliquer corps coeur et âme pour défendre ce singulier "enfant". Son humour allégera un peu la situation et chacun va traverser ce long tunnel avec toujours au fond de sa pensée la question fatidique : coupable ou non coupable ? 
Les chapitres sont courts, ils alternent entre tous les protagonistes Jacob, Théo, Emma, Oliver et Rich, l'inspecteur. C'est juste passionnant.

Décrit avec puissance et légèreté tout à la fois, cette immersion dans la vie de tous les jours aux côtés d'un gamin autiste Asperger fut pour moi une expérience inoubliable que je vous conseille vraiment de faire. Parce que toutes les facettes de cette pathologie sont abordées, décortiquées, expliquées. Parce qu'on comprend les difficultés du gamin atteint, mais aussi celles de son entourage. On voit les difficultés d'adaptation de la société face au handicap. Mais on comprend également que pour rien au monde les familles ne voudraient s'en décharger, parce qu'une fois qu'on a connu un Jacob, on ne peut que les aimer tous. 
À l'intérieur est une superbe leçon de vie et de courage que je ne peux que vous conseiller. Immense coup de cœur.


mercredi 27 janvier 2016

RÉCAP DES LOTS À GAGNER en participant au GpP 2015 !



VOICI LES 17 CHOIX QUI S'OFFRENT À VOUS !

17 MÉGAS COUPS DE COEUR
DE L'ANNÉE 2015

Et vous serez 35 à choisir !



1



2



3



4



5



6



7



8



9



10




11
2 Super 8 2015
Lesquels ?
Surprise !!!
La liste et non le choix  ICI


12



13



14




15



16



17





17 bonnes raisons de voter pour le GpP 2015 !






Pour ceux qui ont déjà participé, commencez à potasser cette liste :

Vous sera demandé de l'établir selon votre choix préféré 
ainsi que la liste de ceux que vous avez déjà.

La liste des 35 zélus sortira début février ;)

mardi 26 janvier 2016

GpP2015 : Scrinéo vous offre...



Surprise !
ActuSF n'était pas le dernier annonceur !!!

C'est au tour des Éditions Scrinéo de vous gâter

avec ces trois coups de coeur :
















Un grand merci aux Éditions Scrinéo.


Pour participer, il suffit de voter pour le GpP2015 


Les gagnants seront tirés au sort parmi les participants/votants au GpP2015.


Aucune réclamation ne sera acceptée. Nous ne sommes pas responsables si par malheur votre livre cadeau était perdu par La poste.

A vos claviers ! VOTEZ !!!


Un récap de tous les lots sortira bientôt !



lundi 25 janvier 2016

LA COMPLAINTE DES FILLES DE LOT de Morgan Caine





Rokh Éditions
epub
483 pages sur ma Kobo




Le pitch :


Trois hommes sont retrouvés mutilés à Boston. Vivants, mais proprement émasculés. Quand la presse révèle qu’il s’agit tous de pédophiles, le public prend fait et cause pour cet étrange criminel, qu’elle surnomme le Glaive de Dieu.


Le caractère chirurgical des mutilations intrigue Red. Il est bien ennuyé, mais il doit encore soupçonner Jordan Adams. Elle serait bien capable de rendre une justice aussi étrange ! Mais quand un spécialiste de la Bible est retrouvé assassiné dans sa loge après une de ses conférence sur l’inceste biblique, Red craint une escalade dans les crimes. Le temps presse, il propose à Jordan de l’aider à mener l’enquête.

Flanqué du toujours inénarrable Watson, ils vont plonger tous les trois dans les plus terribles méandres de l'âme humaine. Et Jordan va devoir affronter de nouveau les démons de son propre passé…




L'avis de Dup :

Le tandem d'inspecteurs de Morgan Caine, Red et Watson a fort à faire depuis peu à Boston : ils traquent un serial castrateur ! Un individu qui, l'un dans l'autre, tire bien son épingle du jeu vis à vis de l'opinion publique car ses cibles sont des pédophiles. Même Rita Flores, leur énergique capitaine au langage fleuri, a tendance à sourire. La presse le baptisera le Glaive de Dieu.

L'affaire se corse lorsque la dernière victime est un fier présentateur de télé connu et adulé. Serait-il pédophile lui aussi ? Alors que son agression libère les consciences, les plaintes s'empilent et la substitut du procureur elle même victime enfant de son propre père, éminent Juge aujourd'hui, va s'acharner sur son cas.

Mais rien n'est jamais simple avec cette auteur, car parallèlement à cette affaire, vient s'ajouter l'enlèvement d'une petite fille qui fait écho à une affaire de pédophilie datant de quelques années et toujours irrésolue.

La sémillante milliardaire Jordan Adams, dont le passé douloureux résonne à nouveau, va encore s'impliquer dans cette affaire aux côtés de Red et Watson. Pourtant Red ne peut s'empêcher de soupçonner Jordan d'être le Glaive... L'enlèvement transforme l'enquête en course contre la montre car le temps urge. Tout le monde court et le lecteur aussi, de pages en pages.

Les personnages récurrents de Morgan Caine sont toujours aussi nombreux, mais toujours aussi sympathiques et agréables à retrouver. Les intrigues sont multiples, tarabiscotées à souhait avec ce qu'il faut de fausses pistes pour dérouter et semer le lecteur. Et lorsqu'on arrive à la fin, c'est toujours avec effarement qu'on constate que tous les fils se rejoignent, sans aucune fausse note ! Morgan Caine est notre Mary Higgins Clark française et je lui souhaite autant de succès, car elle le mérite.

Mais tout ceci n'est que prétexte pour développer le sujet de la pédophilie qui tient à cœur l'auteur. Un sujet qui remue forcément car il touche nos fibres de parents, et qui va être fortement creusé et devenir le centre de ce roman. Parfois même au détriment du récit car certains passages ressemblent plus à des cours magistraux de psychologie, voire de psychiatrie. Elle a su néanmoins capter mon attention et ne pas me perdre en cours de route. Il me faut reconnaître que c'est la première fois que je vois ce sujet traité autant en profondeur. Celui des victimes bien sûr, mais celui des pédophiles eux-mêmes. Ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier et certains souffrent réellement de leurs pulsions. Le rôle de la société également, trop souvent prête à douter de la parole des enfants, surtout quand il s'agit de proches, or les statistiques sont accablantes. La prévention également, souvent impossible à réaliser, le loup faisant déjà partie de la bergerie, etc, etc.

C'est donc un roman sur un sujet difficile, mais que franchement je vous conseille de lire, car personne n'est à l'abri, vraiment. Sans faire de sensationnalisme, l'auteur nous permet d'y voir plus clair, de détecter les signes annonciateurs et de trouver dans cette noirceur quelques lueurs d'espoir qui sont plus que bienvenues. Oui, à lire assurément par tous les parents.


Les autres romans de Morgan Caine sur Bookenstock :

dimanche 24 janvier 2016

GpP2015 : ActuSF vous offre...



On "save the last dance" pour les éditions ActuSF !

Ils vous proposent :



de Jean-Laurent Del Soccoro





1 exemplaire de L'Héritière
de Jeanne-A. Debats





1 exemplaire de Métaphysique du vampire
de Jeanne-A. Debats





Un grand merci aux Éditions ActuSF.


Pour participer, il suffit de voter pour le GpP2015 




Les gagnants seront tirés au sort parmi les participants/votants au GpP2015.


Aucune réclamation ne sera acceptée. Nous ne sommes pas responsables si par malheur votre livre cadeau était perdu par La poste.


A vos claviers ! VOTEZ !!!



Ceci est le dernier lot annoncé.
Un récap arrive...  bientôt !




samedi 23 janvier 2016

6 ans !









  • 6 ans que le blog existe.
  • 6 ans que Dup et Phooka y travaillent d'arrache-pied.
  • 6 ans qu'elles échangent des dizaines de mails par jour pour que tout roule
  • 6 ans qu'elles prennent leur pied en publiant des chroniques et en partageant leurs coups de coeur mais aussi leurs déceptions.
  • 6 ans qu'elles organisent leur légendaire GpP
  • 6 ans qu'elles entretiennent des liens avec auteurs et éditeurs


Et surtout 6 ans, qu'elles vous ont VOUS lecteurs de bookenstock. Sans vous, le blog ne serait rien.

Merci !


vendredi 22 janvier 2016

DRAGON DE GLACE de G.R.R. Martin illustré par Luis Royo







Editions Flammarion Jeunesse
120 pages
12.90 euros





L’histoire de Dragon de glace se déroule dans le même univers que celui de la célèbre saga de George R. R. Martin, Le Trône de fer, qui a inspiré la série télévisée Game of Thrones produite par HBO. Les somptueuses illustrations de Luis Royo, artiste peintre renommé, enrichissent ce récit touchant et captivant des liens unissant une petite fille à son dragon.



L'avis de Phooka:



Chanceuse maman que je suis, mon gamin m'a offert ce livre pour Noël.

Il sait que j'aime la fantasy et que j'ai lu un bon bout de trône de fer (même si j'ai abandonné vers le tome 10). Du coup, quand il est tombé sur ce Dragon de Glace illustré par Royo, il a trouvé le cadeau idéal.


Adara est une petite fille de 7 ans un peu spéciale. Spéciale parce qu'elle est née au plus froid de l'hiver, alors qu'une bise terrible soufflait. Sa mère n'a d'ailleurs pas survécu à ce froid intense. Depuis son père se noie dans le travail l'été et dans l'alcool l'hiver; Adara, elle, ne supporte pas l'été. Elle n'aime que le froid, l'hiver et la glace. D'ailleurs ses mains sont glacées en permanence et son tempérament aussi. Adara est une petite fille à part, sans amis, enfin presque. car lorsque l'hiver vient (oui ,oui, je sais "winter is coming"), apparaît alors le Dragon de Glace. Elle est la seule à s'en approcher. Elle le fait en secret car personne ne doit connaître la relation qu'elle a établit avec le dragon qui par ailleurs est la terreur de tous les villageois. Tout ceux qui voient le dragon de glace périssent c'est bien connu ...

Mais le pays d'Adara est menacé par une terrible guerre et les ennemis ont des dragons de feu. En quantité ! Les pauvres dragonniers amis qui essayent de se défendre, ne peuvent pas grand chose face à une telle armée ...

Dragon de Glace est un conte, sombre et émouvant. Il se lit d'une traite et vous emmène très loin. Le histoire se passe soit disant à Westeros (mais peu importe en fait) bien avant le Trône de fer. 



Le récit coule tout seul, superbement écrit et sans doute bien traduit, il m'a réconciliée avec GRR Martin. 

Tout le livre est magnifiquement illustré par Luis Royo. Un illustrateur que j'adore et qui par son talent sublime réellement ce conte.




Bref, une jolie pépite à mettre dans toutes les mains à partir de 10 ans. Il trônera pour vote plus grand plaisir dans votre bibliothèque !


Note pour les fans du trône de fer: Non,non, tout le monde ne meurt pas à la fin dans ce livre là. Il reste quelques survivants ...



jeudi 21 janvier 2016

HACKER # 3 de Meredith Wild



Acte 3
VERTIGES CHARNELS


Éditions Michel Lafon
313 pages
17 euros



Résumé :


Après leur dernière dispute, Blake est décidé à ne plus jamais laisser Erica s’éloigner. Mais sa nature le rattrape malgré lui. Erica lui a offert toute sa confiance et son amour, pourtant Blake en veut toujours plus. Cette fois, Erica a compris que l’homme de sa vie cache des désirs secrets plus sombres qu’elle n’imaginait… Acceptera-t-elle d’aller jusqu’au bout des fantasmes de son amant pour consolider leur relation ? Et d’envisager son ultime demande, inattendue et follement… romantique ?

Il en demande toujours plus.

Elle n’a aucune limite…

L'avis de Dup :

Voici donc mon avis sur ce troisième volet de la saga Hacker. Ne cherchez pas de lien vers le tome 2, il est passé à la trappe. Ceci-dit, comme j'aime faire les choses bien (*siffle*), j'ai quand même lu ce second volet juste avant. Et donc, il se pourrait bien que ma chronique d'aujourd'hui mélange un brin les deux.

On retrouve donc le couple choc de cette saga. Erica toujours aussi brillante et têtue traverse malgré tout aisément la phase de torpillage systématique de son site internet. Bien aidée par Blake, mais aussi par une équipe qui s'étoffe autour d'elle. Et notamment parmi les nouveaux venus se glisse la tentation : James. Si gentil, si beau...J'ai eu très peur à la perspective du fameux triangle honnis, mais non, Meredith Wild s'en tire bien. Rien n'est lassant, la situation reste sous contrôle.

Parce que le contrôle, c'est bien le domaine de Blake. Mâle dominant s'il en est, il faut qu'il contrôle tout et c'est bien là la cause de toutes les frictions. Parce que dès qu'il s'agit de son site, sa création, son bébé, Erika ne tolère aucune ingérence. C'est même à la limite du cliché qui la fait paraître sotte et têtue inutilement parfois, refusant les conseils judicieux et pleins de bons sens.  J'avoue qu'elle m'a un brin escagacée parfois la donzelle. Son manque de discernement est considéré à juste titre par Blake comme un manque de confiance or c'est un peu la base de tout dans un couple. Erika va devoir apprendre à faire des concessions...

Cependant il faut reconnaître que les obstacles créés par l'auteur et qui jalonnent sa vie professionnelle et amoureuse sont ardus et Erika a fort à faire avec ce véritable parcours du combattant. Elle ne s'ennuie pas et le lecteur non plus. La relation entre nos deux personnages quant à elle, contrôle oblige, glisse voire même bascule vers le BDSM alors qu'il n'en était absolument pas question dans le premier opus. Et c'est dans ce domaine qu'Erika se surprendra elle-même, à trouver beaucoup de satisfaction et de plaisir dans la soumission, dans la punition. 

Si la plume reste légère, certaines scènes le sont beaucoup moins. Ce roman est donc à réserver pour un public averti et surtout consentant. L'auteur se permet même de finir sur un cliffhanger qui donne vraiment envie d'enchaîner sur la suite. Ce coup ci je n'attendrai pas le tome 5 ! :))






mercredi 20 janvier 2016

GpP2015 : Super 8 vous offre...




Super 8 Éditions font dans la SURPRISE !

Ils proposent 5 lots de 2 livres de leur production 2015 !

Vous ne saurez pas à l'avance lesquels et
tout le monde n'aura pas la même distribution

:))

Comme de toute façon jusque là tout est génial chez eux, 
 ce ne peut être que des supers lots !



Pour mémoire, voici le catalogue 2015




NB : On les a tous chroniqués sur Bookenstock !!!



Un grand merci aux éditions Super 8 !


Pour participer, il suffit de voter pour le GpP2015 


Les gagnants seront tirés au sort parmi les participants/votants au GpP2015.


Aucune réclamation ne sera acceptée. Nous ne sommes pas responsables si par malheur votre livre cadeau était perdu par La poste.
A vos claviers ! VOTEZ !!!


D'autres lots seront annoncés pendant tout le mois de janvier.

mardi 19 janvier 2016

PHOBOS 2 de Victor Dixen


Phobos 2

 Il est trop tard pour oublier


Editions Robert Laffont
Collection R
490 pages
17.90 euros




Reprise de la chaîne Genesis dans
3 secondes...
2 secondes...
1 seconde... 

Ils croyaient maîtriser leur destin. 

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d'avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. 

Elle croyait maîtriser ses sentiments. 

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé. 

Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.





L'avis de Phooka:




Vu l'excellente surprise que fût le tome 1, il est évident que j'allais me jeter sur la suite avec avidité. Et avec avidité, j'ai tout dévoré et me voilà revenue au point de départ, c'est-à-dire en train d'attendre la suite ... 

Suite au coup de théâtre de la fin du tome précédant, nos douze concurrents doivent prendre une décision drastique: vont-ils aller sur Mars malgré les risques et une mort quasi certaine ou restent-ils sur le Cupidon qui fera son retour vers la Terre, sachant que les réserves en nourriture et en oxygène ne seront pas suffisantes ...
La décision n'est pas facile et des dissensions se font sentir.

Evidemment ils tentent leur chance (sinon y'aurait pas de livre hein !:)), surtout qu'un atout supplémentaire s'est ajouté à leur jeu. Des improbables alliés leur promettent (j'allais dire leur promettent la lune ...) d'agir sur Serena, la psy en tête du projet Genesys et future vice-présidente des Etats-Unis. Mais voilà, Serena est une femme retorse comme je n'en ai jamais vue et la tenir en laisse n'est pas si simple. Les douze jeunes gens ont en permanence une épée de Damoclès sur la tête. Serena peut à tout moment dépressuriser leurs habitats et seuls les deux alliés ont le pouvoir d'empêcher ça ... à condition de ne pas se faire prendre. 
Le pire dans l'histoire c'est que les douze doivent faire bonne figure en permanence car ils sont filmés 24h/24. Rien de ce qui se passe en coulisse ne doit transparaître sur les écrans. C'est le marché qu'ils ont passé avec Serena. Sur Terre, le programme Genesys confine à la folie. Les gens sont scotchés sur leurs télés. Les aventures des six couples nouvellement formés déchaînent les passions. L'argent coule à flot. et il faut que ça continue si Leonor et ses amis veulent avoir une chance de survivre.

La tension monte et le suspense devient vraiment insoutenable. J'ai plusieurs fois pensé à "The Thing" même si on n'en est pas là ... du moins pas encore. Les relations entre les protagonistes sont variées. On a bien sûr "les douze", nos six jeunes couples sur Mars, qui se sont mariés, qui vivent sur la planète rouge sous l’œil des caméras. Leurs relations avec la ô combien dangereuse Serena, sont cordiales lorsque les caméras sont là, froides et distantes hors champ.  Nous suivons aussi les machinations de Serena sur Terre. Elle fait vraiment froid dans le dos. Et puis, isolés de tous, les deux "alliés" improbables, qui ont la preuve des manigances de Serena et qui doivent à tout prix lui échapper.
C'est un vrai piège à lecteur car vous suivez une fois les candidats, puis Serena, puis les deux alliés, puis on revient aux candidats etc... Impossible de reposer le livre.

Au fil des pages, on sent le piège se refermer et une fois encore l'auteur nous laisse sur un cliffhanger incroyablement frustrant. Comme je l'avais déjà dit dans ma chronique du tome 1, je pense sérieusement que certains auteurs sont des sadiques qui aiment torturer leurs lecteurs en les laissant sur une fin de livre terrible. On a envie de hurler de rage, mais la seule chose à faire va être d'attendre patiemment la suite.