jeudi 26 janvier 2017

LES SEIGNEURS DE BOHEN de Estelle Faye





Éditions Critic
Sortie le 2 mars 2017


Le pitch :


« J'avais seize ans quand j'ai quitté la steppe. Mais je ne vais pas vous narrer mon histoire. Je ne vais pas non plus vous relater les exploits de grands seigneurs, de sages conseillers, de splendides princesses et de nobles chevaliers. Je croyais, quand j'étais jeune, que c'était dans ce bois qu'on taillait les héros. Je me trompais. 

Je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l'escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wenceslas le clerc de notaire, condamné à l'enfer des mines, et qui dans les ténèbres trouva un nouvelle voie... Et de tant d'autres encore, de ceux dont le monde n'attendait rien, et qui pourtant y laissèrent leur empreinte. Leur légende. 

Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra. »



L'avis de Dup :

L'empire de Bohen est dirigé par le vieil empereur Iaroslav 1er qui siège dans son palais d'Ambre Vert, au centre de Serna Chernik, la capitale. Partout dans l'empire, des nobles élevés au rang de margrave, gèrent en son nom les terres, les ressources, le commerce. Mais ces nobles complotent également, car l'un d'eux montera bientôt sur le trône. En effet, l'empereur n'a eu que des filles, point d'héritier mâle.

La grandeur et la richesse, bref toute l'économie de Bohen repose sur le lirium, un matériau noble, pur, provenant des mines de Katow-Ser. Le lirium est extrait par des bagnards qu'on épuise à la tâche, mais qu'importe, le stock pioché dans la population est renouvelé sans cesse... Katow-Ser est gardé par les Soeurs de l'Épée, seconde armée impériale.

C'est Ioulia la perdrix, la changeforme des Steppes, esclave au service de l'empereur, comme tous les changeformes, qui va nous conter les destins de plusieurs personnages venus d'horizons différents. Ils vont se croiser, s'entrecroiser -ou pas- mais tous vont œuvrer, sciemment -ou pas- pour faire vaciller l'empire. Les seigneurs de Bohen aurait pu s'appeler La révolution de Bohen. Estelle Faye va nous faire la démonstration qu'avec de tous petits rus on peut faire un gros fleuve.

Ainsi nous suivons le charismatique Sainte-Etoile, ex-futur moine, devenu bretteur hors pair, vagabond dans l'âme, pas fier de tout les pans de son passé, qui dialogue en permanence avec son démon intérieur Mordred. Leurs échanges sont savoureux.
L'énigmatique Sorenz, le mercenaire, le chien de guerre qui sème la terreur avec ses troupes, car ensemble ils manient la poudre et les engins explosifs. Il nous réservera bien des surprises le beau Sorenz.
La jeune Maëve des ports des Havres qui quitte son océan la mort dans l'âme, mais c'est pour lui, pour épauler l'impératrice dans sa tâche : maintenir loin des côtes les Navires Noirs. Un petit clin d'oeil à Robin Hobb bien sympathique. Ces navires qui viennent du temps des Wurms, un peuple de dragons maintenant disparu qui siégeait en Bohen, bien avant le premier empereur. Maëve la morguenne, la petite sorcière capable seulement d'invoquer et cristalliser le sel ! Maëve cœur d’artichaut trop tendre : Lantane, Nasha, Sigalit...
Mais ce n'est pas tout, il y aura Wenceslas et sa soeur Sélène, Janosh le frère de Sigalit, un mage Essène qui pratique la magie des mots, des runes.
TOUS, je dis bien TOUS, sont attachants.

A chaque chapitre la narration change de personnage et c'est le piège, on veut le retrouver, et le roman se transforme en page-turner. L'histoire dans laquelle nous entraîne Estelle Faye est juste passionnante. Sentir cette révolution frémir, s'élever, se faire saper, se soulever à nouveau, gronder, enfler jusqu'à exploser dans un final grandiose, j'ai adoré !

L'univers qu'a créé l'auteur est incroyablement riche, équilibré et on va le silloner aux côtés de nos personnages. Des monts de Sicambre à la forêt tropicale de Bejev, des marais de l'Ouave aux mines de Katow-Ser, des ports des Havres aux mangroves de Bo-Chaï. Chaque description est magique, les paysages sublimes, grâce à une écriture très visuelle.

Et j'ai gardé le meilleur pour la fin ! Chaque région a ses croyance, sa magie, ses démons... et oui, c'est bien Estelle Faye à la plume et je vous promets qu'elle nous enrichit d'un coup notre bestiaire démoniaque ! Ainsi nous croisons des vodianoïs dans les marécages, des ashrays -démons aqueux des rivages salés, des hales -démons de givre dans les Sicambres, des goules dans les mines, des golems dans les fleuves, des brauk, des Div, des sirines...et j'en ai sans doute oublié. On côtoie des vouivres, des selkies, des spectres, etc!

J'en ai les yeux qui brillent encore, la tête qui bourdonne et surtout une seule envie, retourner en Bohen. Estelle Faye nous offre là un one-shot incroyablement riche, complexe, dense, passionnant. Quel merveilleux coup de coeur ! L'épilogue donne un petit espoir, une ouverture vers un éventuel retour dans cet univers... je croise les doigts très fort.




Hop, lecture inscrite au challenge de la Licorne
7ème roman de Fantasy


Fantasy : 3 points
> 400 pages (518 en nibouk) : 1 point
612 pages en version papier on me glisse dans l'oreillette :)
auteur femme : 1 point
française (cocorico) : 1 point

Jackpot !!! merci Estelle :))

6 commentaires:

  1. Déjà qu'il me tardait de le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Gniiiiiiiiiih, je défaille. Un roman chorale aux personnages attachants, signé Estelle Faye, du voyage dans un univers qui a l'air super riche, une révolution ... et puis en plus il y a un navire sur la couverture (depuis Les Aventuriers de la Mer, j'ai une petite bête en moi qui lève le nez dès qu'il y a un vague ressemblance avec de la fantasy maritime de loin dans le brouillard) et en plus c'est un one shot. Bref, vendu ! Et comme ça je pourrai voter pour lui au GpP2018 ^^

    RépondreSupprimer
  3. Jackpot sur toute la ligne ma chère Dup ! ce bouquin a tout pour plaire ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je viens justement de terminer sa trilogie La Voie des Oracles avec la ferme intention de lire ses autres romans ! Celui-ci prend donc la tête de liste, c'est top ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  5. Holala !!!
    Moi qui suis une grande fan des créatures du merveilleux, ce livre est fait pour moi.
    Et puis j'adore Estelle.
    Bref : il me le faut.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne serai pas surprenante lol tu m'as aussi donné envie de le lire.
    Il est donc noté.
    Je vais finir par faire une WL spéciale Dup et Phooka je suis sûre qu'elle va exploser ;)

    RépondreSupprimer