mercredi 31 janvier 2018

[GpP2018] Mnémos vous offre...






Accrochez-vous, y'a du lourd !!!


Un exemplaire de Sénéchal 1 de Grégory Da Rosa





Un exemplaire du tome 1 des Soeurs Carmine de Ariel Holzl






Un exemplaire du tome 1 du Chant des épines de Adrien Tomas






Un exemplaire de Baron noir de Olivier Gechter





Un grand merci à eux !!!




mardi 30 janvier 2018

[GpP2018] Fleuve Éditions vous offre...








un exemplaire de VICES de Gipsy Paladini 





et un exemplaire de Irrévocable de Andreas Pflüger





Un grand merci à eux !

lundi 29 janvier 2018

THE CIRCLE # 1 de Sara B. Elfgren et Mats Strandberg



LES ÉLUES


Éditions Pocket
592 pages
9,30 euros


Le pitch :

Une nuit de pleine lune, un astre brille au-dessus de la forêt d'Engelsfors, en Suède. Six lycéennes sont mystérieusement attirées, dans une marche somnambule, jusqu'à un vieux parc d'attractions à l'abandon. Là, une prophétie leur est révélée. Elles sont les Élues, un groupe de sorcières liées les unes aux autres.
À Engelsfors, le Mal est puissant, actif. Il les cherche, les chasse. Si elles apprennent à maîtriser leur pouvoir, si elles restent unies et arrivent à faire front ensemble, elles pourront le vaincre. Mais comment former un cercle soudé quand tout les oppose ?






Engelfors, petite ville suédoise sinistrée, coincée entre des forêts et... des forêts. Une ville où tout un chacun n'a qu'une envie, la quitter parce qu'il ne s'y passe jamais rien. Survient alors un premier "suicide" au lycée. Or le lecteur est omniscient et c'est ainsi que les auteurs nous confrontent avec l'aspect fantastique, et horrifique il faut bien le dire. Une ambiance lourde et malsaine qui m'a tout de suite fait penser aux romans de Stephen King.

Et puis, comme si de rien n'était, malgré les suicides, nous découvrons des tranches de vie de six différentes adolescentes que rien ne rapproche, plus ou moins impactées par ces décès. Il y a toujours quelque chose qui cloche dans l'ambiance, dans certains faits, mais on ne sait pas bien sur quel pied danser. 

Un jour, non une nuit plus exactement, nos six filles manipulées par une force incontrôlable se retrouvent toutes, en pyjamas, au milieu d'un vieux parc d'attractions désaffecté depuis belle lurette. Est présent également Nicolaus, le vieux gardien du lycée qui se présente comme leur "guide" même s'il n'en sait pas plus et qu'elles, elles doivent être des sorcières ! Qu'elles auraient dû être une et non six. Qu'elles ont des pouvoirs et qu'elles vont devoir affronter le mal qui se condense à Engelfors ! Oui, là où il ne se passe jamais rien !

Minoo, Rebecka, Ida, Anna-Karin, Linnéa et Vanessa.
Incrédulité, scepticisme, mépris, colère, excitation, avidité, chacune réagit à sa manière, et comme elles sont fondamentalement différentes cela va apporter une touche de chaos dans leur apprentissage de la magie. 

Les auteurs continuent à dérouler le fil de leur histoire en passant de l'une à l'autre et c'est incroyablement addictif. Il faudra un autre "suicide" pour qu'elles comprennent que les choses s'accélèrent et que pour faire front il va falloir qu'elles s'unissent. Et ce n'est pas gagné vu les inimitiés franches. 

Chaque fille apporte une sensibilité et un vécu qui permet d'aborder un sacré panel de sujets importants à l'adolescence. L'acceptation de soi, de la différence, l'anorexie, la timidité maladive, le problème des familles recomposées et le combo gagnant alcool-drogue-sexe. Tout cela se glisse subtilement sans que cela fasse donneur de leçon. C'est très bien fait.

The Circle est passionnant, plein de rythme et de suspense qui font de ce roman un vrai page turner. J'ai avalé ce pavé en deux jours tant j'étais prise au jeu et tant le sort de chacune de ces filles m'importait. Elles ne sont pas toutes autant développées, creusées, et je pense que celles mises un peu à l'écart auront la part belle au prochain tome. Une saga que je poursuivrais avec plaisir !



dimanche 28 janvier 2018

[GpP2018] DENOËL vous offre...






Un exemplaire de Récidive de Sonja Delzongle




Un grand merci aux Éditions Denoël !



samedi 27 janvier 2018

Janvier 18 chez Sonatine





Sonatine Éditions
384 pages
21 euros





Le pitch :

Années 1930, Londres. Cameron McCabe travaille au montage d’un film, lorsque son producteur lui demande de couper toutes les scènes dans lesquelles intervient une jeune actrice, Estella Lamare. Elle joue pourtant un rôle de premier plan. McCabe a du mal à comprendre cette décision aussi surprenante que soudaine. Le lendemain, le corps sans vie d’Estella est retrouvé dans la salle de montage.

McCabe décide alors de mener seul son enquête. Il nous raconte ses pérégrinations dans le monde du cinéma, l’in- compétence de la police, et compte les suspects, nombreux autour de lui.
Tout à coup, son récit s’arrête. Et l’affaire prend une tournure tout à fait inattendue.



L'avis de l'éditeur :

Culte !

Publié en 1937 et inédit en France, Coupez !, qui évoque les intrigues particulièrement élaborées d’un Paul Auster, est d’une modernité tout à fait exceptionnelle. L’identité de l’auteur, qui est restée un mystère pendant des décennies, a elle-même donné lieu à une enquête passionnante relatée en annexe de l’ouvrage.


Cameron McCabe est un pseudonyme.
Coupez ! est son seul roman publié sous ce nom.



vendredi 26 janvier 2018

Un petit mot de Thomas Geha sur son prochain roman ...



Thomas Geha étant l'un de nos parrains, il est LE parrain du "Mois de" et à l'origine de notre Vénérabilité 😎, nous sommes toujours à l'affût de nouvelles concernant ses écrits. Et ces derniers temps d'ailleurs, nous étions en manque! Il faut dire qu'on adore ses romans, et si vous ne connaissez pas Thomas, vous n'avez qu'à piocher dans la liste ci-dessous:


Donc nous avons torturé Thomas pour lui soutirer des infos, sur son prochain bébé et voilà ce qu'il nous en a dit:


Coucou les Vénérables :)



Pas de problèmes pour parler de mon roman, Des Sorciers et des Hommes.

C'est un roman de Fantasy, dans une veine un peu sword & sorcery. Je ne sais plus si je n'avais pas fait lire le premier texte à l'une d'entre vous (peut-être Emma) [note de Phooka: Tu nous en as touchés quelques mots mais je n'ai pas lu de texte ]. IL s'agit d'un roman à épisodes, qui fonctionne un peu comme une série TV. On y retrouve deux personnages principaux. L'un s'appelle Hent Guer, c'est un "barbare" qui vient d'une île assez mystérieuse, Scalèpe. Les Scalépiens sont réputés pour être un peuple adepte de la la razzia, assez cruel, très religieux aussi. Ils ont un panthéon composé de trois cents démons (à prendre aux sens de divinités). Hent Guer, après un court passage à Cadisse, île principale de l'heptarchie insulaire d'Évandir, arrive sur la Grande île de Colme. C'est le début de la première histoire, celle qui raconte sa rencontre avec Pic Caram, un "sorcier aux rubans". Car la magie existe, différents types de sorciers aussi, mais ils sont devenus assez rares. Les deux hommes s'allient, parce que le sorcier a besoin d'une protection efficace. Qui plus est, les deux hommes se retrouvent sur leurs envies, et ces envies, au fond, sont assez simples : ils souhaitent devenir le plus riche possible, pour pouvoir profiter tranquillement de la vie. Et pour cela, nos deux lascars sont prêts à tuer, voler, spolier, pour parvenir à leurs fins. On suit donc leurs aventures, celles qui les amènent à s'enrichir. Il y a quatre épisodes axés en majorité là-dessus. Ils s'amusent bien, sans s'intéresser aux victimes. Or, il faut toujours se méfier des victimes. Les victimes se souviennent de leurs méfaits. Et parfois, le roman va se placer du côté des victimes. Contrairement à ce que pourrait laisser croire le Pitch de départ, mon but était de rester loin de tout manichéisme, de toujours renverser les préconçus sur les personnages et cela, jusqu'au bout cette histoire. Plein de personnages très différents défilent dans ce roman. Hommes comme femmes.

J'avais d'autres projets que celui-ci, dont un roman sur cette même île de Colme d'ailleurs (il viendra plus tard) mais c'est celui-ci qui s'est imposé au finish devant tous les autres. Tout est parti d'une nouvelle qu'on m'a demandé d'écrire pour une anthologie (dirigée par Fabien Lyraud) aux éditions de l'Instant, avec comme sujet la sword & sorcery. On me l'annonçait bien payée, chez un nouvel éditeur qui promettait pas mal... bref, comme je n'avais pas écrit depuis un moment, je me suis dit "pourquoi pas". Puis, en fait, le projet à capoté, j'ai récupéré mon texte, avec plus aucune idée de quoi en faire. Comme je m'étais bien amusé avec ces personnages et que j'avais déjà les idées pour au moins une suite, j'ai écrit le deuxième texte, pour le plaisir (et je les ai publiés en avant première dans l'anthologie Dyrméa aux éditions Elenya). Et comme ces deux textes m'avaient permis d'échafauder un plan encore plus vaste, je me suis attelé à l'écriture d'une fresque de sword & sorcery, je pense pas si habituelle que cela. Bien sûr, il y a l'ombre de Fritz Leiber qui plane au-dessus de Pic Caram et Hent Guer, mais il y a aussi d'autres figures tutélaires moins évidentes que je me suis amusé à convoquer par petites touches : Cela va de Steinbeck, bien entendu (Des souris et des hommes est un de mes romans favoris), à Modiano, en passant par Yourcenar... Je voulais que chaque épisode ait une structure et un point de vue différents pour que les liens s'emboîtent et deviennent quasi évidents au fur et à mesure des textes, un peu comme dans les feuilletons que l'on suit, saisons après saisons. J'espère y être parvenu. Le but final est de faire passer un bon moment de lecture, divertissant, aux lecteurs et lectrices, ni plus, ni moins.
Bref, le roman sort en mai. Il n'est pas énorme (je ne suis pas un auteur de pavés), dans les 250/300 pages. Je n'ai pas encore d'infos sur la couverture pour le moment mais l'artiste choisi me fait baver d'envie. Je pensais pouvoir aller à Angers au festival ImaJn'Ere pour le présenter en avant première, mais je risque de ne pas pouvoir m'y rendre cette année, hélas. 

Voilà vous savez tout. Je vous joins la carte de mon île en pièce jointe.


Thomas Geha 






Vous je sais pas, mais nous on en bave déjà !!!


[GpP2018] Les Éditions Milan vous offrent...





Un exemplaire de Grisha de Leigh Bardugo




Un grand merci aux Éditions Milan




jeudi 25 janvier 2018

Les éditions Milady changent ...



Voici le communiqué officiel que nous avons reçu.

Pour information, les éditions "poche" de fantasy et SF seront maintenant éditées sous le label Bragelonne.


Leur mot sur Facebook:


Et leur communiqué officiel:


CHASSE ROYALE # 1 de Jean-Philippe Jaworski



ROIS DU MONDE  # 2




Série : Les rois du monde, livre audio 2.1
Durée : 14 h et 35 min
Version intégrale
Date de publication : 14/04/2016
Langue : Français
Éditeur : Audible Studios



Le pitch :

Voici neuf ans que le haut roi Ambigat m'a admis à la cour du Gué d'Avara. Voici neuf ans que j'ai trouvé ma place parmi les héros bituriges. Toutefois, quoiqu'il demeure redoutable, le souverain vieillit. Sa force vitale s'épuise et les royaumes de la Celtique déclinent. Nos troupeaux sont malades. Nos blés pourrissent sur pied. Les jeunes fils du souverain meurent... La disette et le mécontentement grondent au sein des tribus. Si les dieux se sont détournés du haut roi, que feront les chefs des nations clientes ? Certains ne rêvent-ils pas de renverser Ambigat, de s'emparer du pouvoir, de restaurer la prospérité ? 
Et moi, Bellovèse ! Moi qu'Ambigat a jadis privé de son père et de son royaume ! Moi qu'Ambigat a naguère voué à la mort ! Moi qu'Ambigat a fini par admettre parmi les siens ! Quel parti épouserai-je ? Deviendrai-je un chasseur de roi ? Ou serai-je le jeune roi traqué par la meute ? 








Ayant découvert un narrateur exceptionnel en la personne de Jean-Christophe Lebert, je continue ma découverte des récits de Jean-Philippe Jaworski via Audible

Cela fait neuf ans que Bellovèse a été accepté à la cour Biturige du Gué d'Avara, toléré par le Haut Roi Ambigat son oncle, mais également l'assassin de son père. Il s'est assagi. Bellovèse a désormais femme et enfants, un domaine, du bétail. Tout baignerait si ce n'est que les dieux semblent refuser leurs faveurs à Ambigat ces derniers temps. Le bétail meurt, les récoltes pourrissent et la disette menace dans les pays celtiques. Vous rajoutez à cela des remous et des mésententes entre les druides et c'est l'ambiance générale qui se gâte. De jeunes chefs de clans adverses vont bien sûr tenter d'en profiter pour destituer le Haut Roi. Ségovèse, le petit frère de Bellovèse leur emboîte le pas, se revendiquant plus Turon que Biturige. Bellovèse est partagé entre ses deux filiations, Turon par son père, Biturige par sa mère…

Ce tome 2 de la série Rois du monde se démarque complètement du premier Même pas mort par son rythme. Là où le premier était lent avec énormément de va-et-vient dans la chronologie des faits,  ce Chasse royale est vif. Tout s'y déroule avec une rapidité ahurissante, ces 288 pages 14 heures et 35 mn nous content seulement deux ou trois jours. Entre la fameuse chasse royale fort trépidante en forêt après un cerf pas tout à fait classique et la trahison des clans envers Ambigat qui tourne à la guerre rangée, le lecteur l'auditeur n'a pas le temps de souffler qu'il est à la fin de l'ouvrage. Je parlerais bien d'un page-turner, mais cela me semble peu adapté au format audio !

Ce récit est intense, on patauge dans la boue et le sang. Bellovèse présentera plus d'une fois son profil gauche… signe d'hostilité des Celtes. Il va y avoir pas mal de pertes, forcément, et si certaines m'ont réjouies, j'en ai pleuré d'autres. Que de tripes versées et de têtes tranchées ! Ces dernières souvent accrochées en guise de trophée autour de l'encolure de son cheval. Qu'ils ont fière allure ces Celtes avec leurs faces blanchies à la chaux et peinturlurées de bleu de guède. Ils sont farouches et fiers, de vrais guerriers qui manient aussi bien l'épée que le javelot ou la lance.

Découvrir l'art de la guerre de cette époque fut vraiment captivant. On sent bien à travers ces lignes, le travail de recherche de l'auteur sur cette période peu connue de notre histoire de France. Découvrir les us et coutumes de l'époque, si différentes et cependant si logique au vu du contexte.

L'écriture de M. Jaworski est toujours aussi sublime et riche. Ce sentiment de s'instruire tout en se divertissant est pour moi un des points forts de cet auteur. Moi qui suis peu friande de récits historiques de manière générale, je dois avouer que n'importe quelle période m'irait avec lui ! Je m'inscris donc dans la longue liste de ses fans car cette deuxième incursion dans son univers est à nouveau un coup de coeur. D'ailleurs à l'heure où j'écris cette chronique, j'ai fait une pause dans cette série pour écouter Gagner la guerre et je me régale tout autant. Je comprends mieux aujourd'hui les dires de Joyeux-Drille à qui j'avouais ne pas avoir lu un seul de ses romans : "Il FAUT lire Jean-Philippe Jaworski !". À mon tour de le clamer… N'est-ce pas Phooka ?!


mercredi 24 janvier 2018

Comment gagner les lots GpP2018 ?



Bon les mémés étant ce qu'elles sont (c'est à dire gâteuses) , elles ont oublié de préciser comment gagner tous les lots GpP2018 (et il y en a un paquet croyez-moi !).

D'abord vous les reconnaîtrez au logo (là juste en dessous):


Ensuite à leur noms. Ils s'appellent tous [GpP2018] XXXX vous offre ...

Les billets vont sortir tout au long du mois et jusqu'au 15 février, date de clôture du GpP2018.

Et comment faire pour gagner?

En gros: RIEN, NADA, QUE DALLE !

Tous ceux qui votent pour le GpP2018 ICI sont automatiquement dans la boite pour le tirage au sort.


Ca va c'est pas trop compliqué? 😁

[GpP2018] FOLIO SF vous offre ...




3 exemplaires du Bâtard de Kosigan tome 1 de Fabien Cerutti




Un grand merci à FOLIO !

mardi 23 janvier 2018

Put*** 8 ans !!



 8 ans, put*** 8 ans !!!
Je vais être bientôt aussi gâteux vieux sage que les vénérables !!!!



Merci à tous ceux qui nous suivent et qui nous permettent d'exister.

lundi 22 janvier 2018

PRINCE CAPTIF - L'Intégrale - de C. S. Pacat




Éditions Bragelonne
630 pages
25 euros


Résumé :


Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable dentité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…









Quand vient l'heure d'écrire la chronique, à chaque fois je me dis que je ne prendrai plus d'Intégrale en partenariat (et à chaque fois je craque, oui je sais !), tant l'exercice s'avère trapu. Cependant, pour ce cas précis je ne regrette pas car si je n'avais eu à lire que le tome 1, je me serais sans doute arrêtée là et serait passée à côté d'une belle découverte.

Deux royaumes voisins Vère et Akielos, il y a fort fort longtemps unifiés, sont aujourd'hui rivaux, plus ou moins jaloux des richesses de l'autre et donc l'équilibre entre guerre et paix est toujours instable. Pour l'heure, c'est plutôt la paix qui semble l'emporter. La mort récente du souverain d'Akielos, puis la prise de pouvoir du fils bâtard en lieu et place du prince légitime Damianos bouscule cet équilibre précaire. Mais le nouveau roi n'est pas à une félonie près et offre son demi-frère à Laurent, prince de Vère, en guise d'esclave de plaisir… 

Il faut savoir que c'est un cadeau somptueux, les esclaves d'Akielos sont très prisés par les Vérétiens. Outre le fait qu'il flatte le royaume voisin, il éloigne le prétendant au trône et met ce dernier dans une situation plus que précaire. En effet c'est Damianos qui a tué lors de la dernière guerre, il ya six ans, le frère aîné de Laurent alors âgé de onze ans. C'est ainsi que Damianos, rebaptisé Damen, se retrouve au service de Laurent.

Il faut savoir également que la donne établie par C. S. Pacat dans ces royaumes prône l'homosexualité, l'hétérosexualité étant tout juste tolérée, comme un mal nécessaire. On s'y marie, il faut bien procréer, mais les plaisirs de la vie ne se trouvent qu'ailleurs. Soit, c'est une donne comme une autre. La société qui en découle est ma foi surprenante, mais tient la route telle que décrite par l'auteur.

Là où j'ai eu plus de mal, au début de cette lecture c'est avec les deux personnages principaux. Un Laurent que l'on a du mal à cerner, peu sympathique, froid, caractériel, limite bipolaire. À l'inverse un Damen effacé, complètement sous le charme de la beauté de ce dernier se retrouve un peu, passez-moi l'expression, le cul entre deux chaises : il doit s'en rapprocher et s'en faire un allié pour reconquérir son trône, mais il ne faut surtout pas que Laurent découvre sa véritable identité sous peine d'être décapité sur le champ. Il en a fortement envie mais c'est un peu comme jouer avec de la dynamite, il reste donc très passif, attentiste. Il se laisse battre, dorloter, offrir à d'autres, et c'est… euh, énervant.

Heureusement l'intrigue développée par l'auteur prend le pas sur cette relation chaotique, la plume est agréable et finalement on se retrouve accroché à cette histoire pour savoir comment tout cela va évoluer. Les luttes fratricides croisées que l'on découvre laissent pantoise, les magouilles politiques et jeux de pouvoir pervers sont à l'honneur. En cela, l'intelligence retorse de Laurent est magnifiée ! Mais le Régent qui gouverne son royaume en attendant sa majorité n'est pas en reste non plus. Difficile d'apprécier ce dernier avec ses penchants pédophiles affichés, même si dans cet univers cela semble peu choquer. :P

Alors, quand en plus les deux personnages principaux prennent de l'épaisseur, une fois passé le tome 1, ce roman devient un véritable page-turner. Damen se révèle enfin en véritable prince-guerrier conquérant. Une grosse brute capable de tant de douceur, moi je ne peux que l'aimer. Quant à Laurent, toujours aussi froid et calculateur, on discerne rapidement des félures dans sa carapace. Bon, je dois avouer que je m'en suis méfiée quand même jusqu'à la fin de ce serpent !

C'est ma première incursion dans ce qui s'appelle, paraît-il, de la romance M/M et ma foi, j'ai beaucoup apprécié cette lecture. Je dois quand même signaler que dans le tome 3, la romance prend nettement le pas sur l'intrigue et risquerait d'en déstabiliser plus d'un. Je pense qu'il faut le savoir avant de commencer ce pavé sous peine d'être déçu. Le cadre fantasy au demeurant fort bien traité, sert de support à une romance homosexuelle compliquée, belle et poignante.



dimanche 21 janvier 2018

[sortie] LA PART DES OMBRES Tome 02 de Gabriel Katz


La part des ombres
 Tome 02 




(Quelle couverture hein?)

La clôture du spin-off littéraire de Gabriel Katz !
Dans le royaume de Goranie déchiré par l'occupation, la nasse se resserre autour de la rébellion naissante. Sous la poigne du redoutable chef de guerre Akhen Mekhnet, les Traceurs sont en chasse, et la fragile résistance menée par celui qu'on appelle le Fantôme semble vivre ses dernières heures. 
Mais rien n'est encore joué. La lutte se poursuit sur tous les fronts, par le sang, la diplomatie ou la trahison, de forêts en marécages, de chaumières en palais... Pourquoi la princesse Miljena, après avoir échappé à un mariage forcé, est-elle retournée d'elle-même épouser une brute sanguinaire ? Où se trouve le dernier témoin du massacre qui a donné naissance à la révolte ? Dans un jeu de miroirs et de faux semblants, le roi, le gouverneur et les grandes figures de cette guerre civile s'affrontent pour le contrôle du pays.

Il sort le 8 février 2018 aux Editions Scrinéo.

vendredi 19 janvier 2018

3ème droite de François Descraques



Voilà bien un article qui me titille depuis longtemps mais que je recule car je ne sais pas trop comment aborder le sujet ...

François Descraques vous connaissez ? Mais siiiiii, le scénariste, réalisateur et acteur du Visiteur du Futur, mais aussi auteur de La meute  avec son pote (et un de nos chouchous) Slimane Baptiste Berhoun ( les Yeux ).

Donc François Descraques c'est lui:




Petite parenthèse extraite de ma chronique sur La meute:


Tout le monde connaît la web-série Le visiteur du futur ? Non? Ça c'est pas possible !! C'est une tuerie cette série ! Alors vous allez me faire le plaisir d'aller ICI et de regarder les 4 saisons (non pas la pizza, ni la musique !) ! Et plus vite que ça !
Commencez donc par le premier épisode: La canette | Le Visiteur du Futur » 

Parce que Les visiteurs c'est une série géniale et originale, qui commence doucement et dont la complexité augmente au fil des épisodes, jusqu'à devenir inlâchable.  De plus, cette série est servie par des acteurs fabuleux et que perso j'adore que ce soient Florent Dorin, Raphaël Descraques, Justine Lepottier ou Mathieu Poggi. Mais mon chouchou restera toujours Slimane-Baptiste Berhoun (le docteur Castafolte)

C'est bon? Vous commencez à situer ??

Bon, ça c'est fait.

Alors c'est quoi 3ème droite?

C'est un nouveau concept de lecture en quelque sorte.
François Descraques publie un feuilleton, Ok ça c'est pas nouveau, sous forme de thread sur Twitter. Ha, ça c'est nouveau non?




Ça se passe

ça ressemble à ça:


C'est le "premier chapitre en quelque sorte.

On développe et on obtient ça:





et on lit le récit au fil de ces courtes phrases.

L'effet est incroyablement bluffant et addictif !! On a l'impression que le héros s'adresse directement à nous et son récit est bizarre, de plus en plus bizarre au fil du temps, jusqu'à devenir carrément flippant. On se sent super concerné, comme si un pote vous racontait une histoire. Du coup, impossible de le lâcher, on veut savoir. Bon sang, mais que se passe-t'il dans ce  fichu appartement. On rencontre petit à petit le proprio, les voisins. Tous aussi "zarbis". On se fait chahuter, malmener, on frémit, on cogite, on sursaute même. Surtout quand François Descraques alimente son histoire par des photos ou des petites vidéos. Flippant, vraiment!

C'est mon gamin qui m'a fait découvrir ce truc. Et il est accro. Il adore lire ce récit (qui n'est pas fini à ce jour). Et croyez-moi ce sont des heures de lecture. Quand on dit que les jeunes ne lisent pas .. Peut-être faut-il simplement trouver le "truc" qui les fait lire et François Descraques a trouvé !!
Au début quand il m'a fait voir, en vieille mémé que je suis, je me suis dit "Mais c'est quoi ce machin? S'il pense que je vais lire ça il peut courir!". J'ai lu les premières phrases, mouais, puis les suivantes, et les suivantes et les suivantes. Impossible de lâcher! J'étais devenue accro ! Un rythme d'enfer, un suspense incroyable, des retournements de situations de ouf. Et toujours cette impression d'être "dans le récit".

Pour tester, j'ai fait suivre le lien à Dup, une autre mémé réfractaire à twitter (bon il lui a fallu quelques explications pour qu'elle s'en sorte), mais une fois lancée ... silence radio. Pendant toute une après-midi, pas de news, pas de mail. Dup avait-elle disparu ? Non, en fait elle s'est enfilée les 11 premiers chapitres, pestant et jurant parce que la suite n'était pas encore dispo.

Alors là, j'ai été convaincue définitivement qu'il fallait en parler ici.  Ce 3ème droite est vraiment à découvrir, mais pas seulement pour son aspect "technique" de feuilleton "twitteresque" non, mais aussi et surtout pour son récit hors du commun. Vous allez vous régaler croyez-moi et je suis sûre que tôt ou tard ce sera publié, mais ça perdra sans doute un peu le charme de le lire en ligne et d'avoir l'impression que le héros ne s'adresse qu'à vous et vous confie ses plus terribles secrets. Il faudra l'adapter c'est sûr, mais je le lirai aussi sous cette forme car ce sera forcément différent.

3ème droite, rappelez-vous. A lire absolument !! Mais vraiment, jetez-y un oeil !!! Faites moi plaisir et venez nous en parler ici.

jeudi 18 janvier 2018

LA BELLE SAUVAGE de Philip Pullman



LA TRILOGIE DE LA POUSSIÈRE

# 1

LA BELLE SAUVAGE



Éditions Gallimard
530 pages
22 euros


4ème de couv :

À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ?Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm.Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s'affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.






Philip Pullman je l'ai découvert grâce à mes gamins alors ados, il y a un peu plus d'une dizaine d'années. Voir l'engouement que suscitait la trilogie À la croisée des mondes qui passait de mains en mains me titillait. Cela provoquait même maintes engueulades, car untel ne lisait pas assez vite et provoquait une attente intolérable du tome suivant, que du coup je m'étais mise dans la ronde pour le lire à mon tour... et quel plaisir !

Je piaffais donc pour lire cette nouvelle trilogie, sans cacher l'inévitable crainte d'être déçue. Et bien je vous rassure de suite : zéro déception ! C'est même un coup de coeur. J'ai avalé ce pavé en un rien de temps, regrettant déjà de ne pas avoir les deux suivants sous la main.

L'immersion dans le monde singulier de Philip Pullman se fait immédiatement, dès que l'on croise le premier personnage affublé de son inséparable dæmon ! De suite tous les souvenirs reviennent et bien sûr on cherche Lyra et Pantalaimon. À la place on fait la connaissance de Malcom et Alice. Malcom, onze ans, vit dans l'auberge de ses parents : La Truite. Il les aide en salle ou en cuisine dès qu'il le peut. Un bon petit gars, serviable, observateur, inventif et débrouillard. Alice, seize ans, est embauchée comme petite main à la cuisine de l'auberge. Elle est plus introvertie, c'est une taiseuse. Mais lorsqu'elle prend la parole, ses remarques sont cinglantes. Malcom évite le plus possible d'échanger avec elle.

Lorsqu'il a du temps libre, après ses devoirs et ses coups de main à l'auberge, Malcom traverse le fleuve avec son canoë La belle sauvage pour proposer ses services aux sœurs de l'Abbaye d'en face ou pour observer le menuisier qui y travaille quotidiennement. C'est ainsi qu'il rencontrera Lyra, un nourrisson confié à la garde des sœurs. Malcom sera immédiatement sous le charme de ce bébé gazouilleur ou brailleur suivant l'heure de son précédent repas.

Les événements se bousculent avec une tentative d'enlèvement de l'enfant et les éléments qui se déchaînent : intempéries, crues, inondation du siècle. Malcom se retrouve à prendre en charge Lyra, heureusement aidé par Alice, à bord de La belle sauvage. Objectif, rallier Londres loin en aval pour confier le nourrisson à son papa, l'Abbaye sous les eaux n'assurant plus sa sécurité. Ce périple nautique apportera son lot d'aventures trépidantes et fantastiques, dans tous les sens du terme. On découvrira également comment Lyra a débarqué au Jordan's College. 

La plume de Philip Pullman est toujours aussi belle et addictive. Ses personnages terriblement attachants, même Alice ! Son univers reste unique et s'y replonger ne procure que du bonheur. Si vous avez aimé À la croisée des mondes, plus aucune hésitation à avoir, foncez !


mardi 16 janvier 2018

THE REGIMENT: L'histoire vraie du SAS livre 1 de Legrain et Brugeas


The Regiment - L'Histoire vraie du SAS
Tome 1 Livre 1




Editions Le Lombard

Public : 15+

Paru le : 06 octobre 2017
Pagination : 64 pages
Prix de vente public : 14.45€ - 21.7CHF


L'histoire vraie du SAS, les forces spéciales de l'armée britannique. 
Pour faire face à l'écrasante supériorité de l'Afrikakorps de Rommel, des officiers ont l'idée de créer un petit régiment d'hommes surentraînés, voué à combattre exclusivement derrière les lignes ennemies. Après une période d'entraînement et de missions de reconnaissance, le SAS lance ses premiers raids sur les aérodromes allemands. 




Venez faire la connaissance de Stirling, Paddy et Jock. Trois personnages haut en couleurs mis en avant dans ce premier tome. Stirling l'écossais, est le fondateur du SAS. C'est dans son lit d'hôpital qu'il a l'idée de ces commandos.  Il fait appel à Paddy, l'irlandais, une forte tête et à Jock, l'Australien, conteur de cette histoire. Une histoire vraie donc, se passant en Afrique au début de la seconde guerre mondiale. Le SAS, des commandos, est créé pour faire face aux forces de Rommel en Egypte.

Si vous voulez connaître  tous les détails, un dossier de 8 pages est inclus à la fin de la BD et c'est ma foi fort instructif, mais surtout indispensable à la fois pour prolonger le récit et pour le comprendre un peu mieux.

Le récit commence à cent à l'heure. On fait connaissance des hommes, des commandos. On suit rapidement leur entraînement et on se retrouve immédiatement propulsé dans l'action. Un peu trop vite à mon goût, je dois le reconnaître, car j'avais encore du mal à savoir qui était qui. Cependant au bout de quelques pages, j'avais pris mes marques et je les suivais avec beaucoup d'intérêt. Leurs caractères si différents sont particulièrement bien fouillés et retranscris, mais ce qui étonne sans doute le plus c'est la qualité du dessin qui rend les scènes de combat si réelles et intenses







Les personnages sont incroyablement réussis. C'est réaliste et sublimé, le tout à la fois. Le caractère des protagonistes transpire à travers leur silhouette. Et les scènes de combat sont d'une fulgurance éblouissante. Rien n'est caricatural, le ton est très "juste" (du moins à mon humble avis, n'étant pas une experte sur le sujet)

Sans être un coup de coeur, je me suis retrouvée à lire cette BD d'une traite, puis à lire le dossier historique dans la foulée, et voulant en savoir plus, j'ai ensuite fouiné sur le net pour découvrir un peu plus les différents personnages. J'étais donc bel et bien ferrée par le récit.

The regiment est une BD très réussie. Son point fort est sans aucun doute la qualité du graphisme. Evidemment le récit est passionnant, mais bon c'est une histoire vraie. Il n'empêche que le découpage, très nerveux donne beaucoup de rythme à l'histoire au risque parfois de perdre de lecteur. J'ai dû faire "marche arrière" plus d'une fois. A mon avis, le "cahier" historique aurait dû être placé au début pour imprégner le lecteur avant la plongée dans cet univers. En ce qui me concerne, j'aurais été un peu moins perdue au début.

Les passionnés d'histoire y trouveront beaucoup de plaisir, mais pas qu'eux. C'est un récit très "humain" et réaliste. Une autre façon de découvrir l'histoire.



lundi 15 janvier 2018

Place au GpP 2018 !




2018


Ouverture officielle du 8ème GpP 








Comme chaque année nous venons vous demander de nous aider à élire


The Best Book, dans chaque catégorie du blog : SFFF / Thriller-Polar / Jeunesse-YA


Voici donc réunis dans un unique billet tous nos coups de cœur de l'année écoulée.






Ce 8ème GpP comptabilise donc les mois de janvier à décembre 2017.

Et comme les années précédentes, les "monstres sacrés" à savoir :

* Brandon Sanderson en SFFF

* Franck Thilliez et Stephen King en Thriller-Polar ne participent pas :

on les considère d'entrée de jeu en tête de liste vu qu'ils s'y retrouvent immanquablement chaque année.


Place aux autres donc !






























































COMMENT FAIRE POUR PARTICIPER ?

Rien de plus facile !



⇛ Un mail avec l'intitulé "GpP 2018" (il peut y avoir d'autres concours en cours) sur 
bookenstock(point)concours(at)gmail(point)com


- Vous pouvez voter AU MAXIMUM pour trois titres par catégorie (une série compte pour un titre)

Classez les par ordre de préférence.


Sera attribué 5 points au premier choix, 3 points au second et 1 point au troisième


-Vous pouvez voter pour une, deux ou trois catégories.


Comme chaque année, les auteurs et les éditeurs ont le droit de voter !
Nous aussi d'ailleurs :))


Et comme pour les concours, un minimum de courtoisie et de politesse est demandé.
Comme pour les années précédentes, les "votes spams" seront comptés comme nuls.





Nous sommes le 15 janvier.
Vous avez jusqu'au 15 février 2018 !




On va essayer bien évidemment de trouver plein de cadeaux, histoire d'enrichir nos PAL. 


Les cadeaux s'afficheront en haut à gauche de la page du blog ;)