mardi 9 janvier 2018

LES LÉGIONS DE POUSSIÈRE de Brandon Sanderson (Phooka)


Editions Pocket
Trad: Mélanie Fazi
512 pages
8.95 euros



Joel est un élève de la prestigieuse académie Armedius et un passionné de Rithmatique, cet art qui permet de dessiner d’une simple craie des figures quasi impénétrables et de donner vie à des créatures fantastiques. Mais Joel ne possède pas ce talent.
Ayant tout de même réussi à devenir l’assistant de l’éminent professeur Fitch, il se trouve dans le secret de l’enquête sur les disparitions qui frappent les étudiants rithmaticiens de l’université, apparemment attaqués par des crayolins, ces voraces êtres de poussière de craie. Mais comment est-ce possible, ici, si loin de la ligne de front de Nebrask, défendue par les meilleurs Rithmaticiens ?
Joel n’appartient peut-être pas à leur caste, mais sa persévérance va lui ouvrir les portes des mystères de cette curieuse magie et en changer à jamais la pratique…





Autant vous le dire tout de suite, une fois de plus la magie de Brandon Sanderson a opéré. Alors je ne vais pas recommencer une fois de plus à hurler au génie, parce que vous allez finir par en avoir marre ou ne pas me croire, mais au fond de moi il y a la Phooka groupie qui trépigne et sautille dans tous les sens. Quel génie ce Sanderson. Oops pardon, ça m'a échappé.

Bref, Sanderson crée un nouveau principe de magie basé sur des dessins à la craie alliant géométrie et art. La géométrie pour se protéger à l'intérieur de cercles dessinés à la craie, l'art pour attaquer en créant des "crayolins", sorte de petits monstres qui vont "manger" le cercle du gars d'en face. C'est la Rithmatique. Bon évidemment pour être doué il faut savoir dessiner correctement et même mieux que ça et c'est justement le point faible de Melody. Elle n'arrive même pas à tracer un cercle correct. Du coup, elle fait une bien piètre Rithmacienne et doit suivre des cours de rattrapage pendant l'été avec le professeur Fitch.
Joel lui est très doué en dessin, ses cercles sont parfaits, les défenses positionnées exactement là où il faut mais le problème c'est que Joel n'est pas Rithmaticien. Seulement il est fasciné par cette magie et essaye d'en apprendre le plus possible, quitte à entrer en douce dans certains cours auxquels il n'est pas censé assister.
Si vous voulez en savoir plus sur la Rithmatique, je vous conseille de lire la chronique de Dup qu'elle a, de plus, illustrée. Car oui, tout est expliqué par des schémas très clairs qui séparent chaque chapitre. Ainsi, petit à petit, au fil des pages le lecteur devient un expert en Rithmatique.

La vie suivait son cours dans l'école d'Armédius. L'été arrivait et Joel devait choisir le cours qu'il aimerait suivre pendant la période estivale. Evidemment son rêve serait de suivre un cours de Rithmatique, mais ceux-ci sont réservés exclusivement aux "élus". Alors le directeur de l'école, décide de le nommer assistant auprès du professeur Fitch. Assistant, pas élève. Il n'entrave donc pas les règles. Mais au fait, pourquoi le professeur a t'il besoin d'un assistant? C'est ce que Joel va découvrir très vite. En effet, des jeunes élèves Rithmaticiens se sont fait attaquer et ont disparu. C'est mauvais pour la réputation de l'école, la meilleure de toutes les îles. Alors le principal a nommé Fitch, un Rithmaticien expert pour aider la police et Joel se retrouve mêlé à l'enquête. Il fait aussi la connaissance de Melody qui apprend tant bien que mal à dessiner chez Fitch (plutôt mal d'ailleurs).

Si Dup semble être passée à côté des personnages du récit, moi je les ai trouvés bien attachants. A leur manière c'est vrai. Joel a l'habitude de passer inaperçu, il est le "bizarre" de l'école. Il ne doit sa place qu'à sa mère, femme de ménage dans cette école et à son père qui y travaillait aussi avant ...
Il n'est pas "des leurs", il ne fait pas partie des riches et si personne ne le rudoie, personne non plus ne cherche sa compagnie. Il est transparent pour tous, ce qui se ressent en tant que lecteur, mais c'est volontaire. Idem pour Melody qui est une bien mauvaise Rithmaticienne, elle essaie de se faire oublier pour que sa médiocrité ne se remarque pas trop. Par contre difficile d'échapper à son sale caractère. Mais elle me plaît moi Melody. Justement, elle est là où elle ne voudrait pas être. Elle ne se sent pas à sa place, mais elle "fait avec". Elle a une sacré force de caractère.

Tout ce petit monde va se débattre au milieu de cet imbroglio épais que constitue la disparition de certains élèves. La magie se mêle au suspense et c'est un cocktal très réussi. Une fois de plus, Sanderson a réussi à m'emporter avec lui dans son récit.  Quel génie ce Sanderson. Rhooo, puis zut:  Quel génie ce Sanderson!!
Voilà, c'est dit. J'espère qu'on lira bientôt la suite, mais ce qui est vraiment bien c'est que ce premier tome se termine vraiment. C'est à dire, pas de cliffhanger, il y a une vraie fin qui ne nous laisse pas sur notre faim. Mais on a toujours envie de dévorer du Sanderson alors ...

Bref, j'ai adoré !!!!!! Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!
(Ça c'est une conclusion non?)


11 commentaires:

  1. Hein ? Quoi ? Comment ça se fait que je connaisse pas ce Sanderson ? C'est une erreur impardonnable à réparer au plus vite !

    RépondreSupprimer
  2. je n'ai jamais lu de romans de cet auteur, pourtant souvent ils ont attiré mon regard en librairie, il a l'air top lui, mais zut encore une nouvelle saga :'( jamais de OS? Je retiens le titre en tout cas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en OS tu as Elantris et ne pas lire Brandon Sanderson, nan c'est juste pas possible! Franchement lance toi !!:)

      Supprimer
  3. Chouette, encore un Sanderson qu'il me reste à découvrir ;)

    RépondreSupprimer
  4. Un chouette roman jeunesse, je l'ai offert à mon filleul, il l'a dévoré.

    RépondreSupprimer
  5. Grande fan de Sanderson moi aussi, avec une préférence pour ses romans adultes ; je suis en plein dans le tome 3 des Archives de Roshar et vu le nombre de pages, on en a pour son argent ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plongée dans le T2 du Livre des Radieux (le T4 de Roshar en français). C'est un tuerie cette série. Un des meilleur livre que j'ai lu, un must!

      Supprimer
  6. J'ai commencé ce bouquin sans être emballée du tout. Pour finir je me suis laissée avoir. C'est pas fou-fou non plus mais Sanderson semble avoir un certain don pour accrocher son lecteur, même s'il est de base pas hyper convaincu par le pitch. C'était mon premier de l'auteur je retenterai

    RépondreSupprimer