dimanche 15 octobre 2017

L'IMAGINAIRE et [ CHUT MAMAN LIT ! ]




Les réponses de



pour







Comment vous présenteriez-vous en quelques mots ?
Ahlala, j’ai toujours un peu de mal avec les présentations, qu’est ce qui peut être intéressant de raconter ? 36 ans, je vis en région parisienne avec ma petite famille. J’ai commencé mon blog en même temps que des trajets d’1h matin et soir en Transilien pendant lesquels je dévore des livres surtout SFFF pour m’échapper un peu de ce trajet très monotone (sauf en période de grève/panne technique/malaise voyageur où là c’est l’anarchie et je suis surtout énervée de ne pas pouvoir lire tranquillement !)

Je lis presque exclusivement de la littérature de l’Imaginaire, par contre j’aime beaucoup varier les formats et mes bibliothèques sont aussi bien pleines de livres que de BD ou de Manga avec maintenant une petite place pour les comics et les romans graphiques. J’aime beaucoup faire de nouvelles découvertes livresques et après avoir lu de nombreux auteurs de SF anglosaxonne, j’apprécie de découvrir en ce moment des auteurs français de SF et de Fantasy qui nous propose de superbes univers originaux et particulièrement riches.



L'adresse de votre blog (si vous en avez un) :
https://chutmamanlit.blogspot.fr/

Un petit blog sans prétention qui me permet de partager mes avis sur mes livres lus (bien sûr ^^) mais aussi d’écrire des articles sur les illustrateurs dont j’aime le travail dans le monde de l’Imaginaire et de parler des mangas/comics/BD qui me font de l’œil.



Quand et comment avez-vous découvert l’Imaginaire ? Sous quelle forme? (Roman, BD, films ?)
En y réfléchissant, je dirais que, comme Obélix, je suis tombée dedans quand j’étais petite 😉 L’Imaginaire, je l’ai tout d’abord découvert avec le club Dorothée du mercredi et sa bonne dose de mangas : les chevaliers du zodiaque, Dragon Ball ou Jayce et les conquérant de la lumière. J’ai d’ailleurs adoré redécouvrir plus tard la plupart de ces mangas en format papier.

C’est aussi mes premières lectures sous format BD avec Astérix et Tintin mais surtout Bilbo le Hobbit que mes parents m’avaient acheté en version illustrée et les Picsou Géant que je dévorais dès leur sortie !

Mais l’Imaginaire, c’est surtout mes parents qui me l’on fait découvrir, grands fans de SF, j’ai grandi entre les livres d’Asimov, Orson Scott Card et Edmond Hamilton. Je me rappelle encore la première fois où j’ai regardé avec eux LA trilogie Star Wars. Sans avoir tout compris, j’avais adoré les courses poursuites avec le Faucon Millénium et les sabres laser !



Quel est/sont vos ou votre plus ancien(s) souvenirs d'Imaginaire ?
Un souvenir en particulier qui me revient systématiquement quand on me parle d’Imaginaire et de rencontre c’est lorsque mes parents m’ont offert Bilbo le Hobbit de J. R. R Tolkien adapté en BD… Ma première rencontre avec un univers Fantasy complet entre magie, quête et dragons : j’ai été fasciné et la BD a été lue et relue. Finalement elle a longtemps été ma référence en Fantasy !





Qu'est ce que l'Imaginaire apporte à votre vie de tous les jours?
Comme beaucoup je pense, c’est un moyen d’évasion… quand une lecture peut vous emmener aussi bien en Terre du Milieu que sur Midkemia ou sur Terminus en quelques pages et vous y faire vivre de multiples aventures, pour moi c’est le must du divertissement. J’adore découvrir de nouveau monde, rencontrer de nouveaux personnages, ne pas savoir si au détour d’une page je vais me retrouver face à face avec un dragon, un elfe ou un cyborg. J’aime qu’un livre m’entraîne loin du monde que je connais et l’Imaginaire m’apporte toujours ce changement de ton, de monde et de point de vue qui me fait voyager et rêver.



Quels sont vos auteurs/livres préférés (5 maxi ;))
J’ai quelques auteurs fétiches qui m’ont beaucoup marqué :

J. R. R. Tolkien tout d’abord et sa trilogie du Seigneur des Anneaux. J’ai d’ailleurs redécouvert récemment la trilogie avec la nouvelle traduction de Daniel Lauzon : un pur délice littéraire !





Anne McCaffrey, grande dame de la SF/Fantasy dont j’ai particulièrement aimé la Ballade de Pern et sa trilogie de La Transe du Crystal.




Et des livres qui m’ont transporté, émerveillé, fait voyager et que je relis régulièrement :
Légende de David Gemmell : ma rencontre avec Druss et sa hache a été marquante !



A la croisée des mondes de Philip Pullman : une trilogie de Fantasy YA qui m’a chamboulé.





Etes vous polyvalent dans l’Imaginaire ou plus attiré par certains sous-genres (sans idée péjorative) plus que d’autre ? En gros lisez-vous plutôt du fantastique ou de la fantasy ou de la SF. Pourquoi ?
Je lis tous les genres de l’Imaginaire sans à priori de départ et même si je suis fan de lectures de l’Imaginaire depuis longtemps, je découvre toujours de nouveau genre. Ces dernières années, j’ai ainsi navigué entre la dystopie YA, l’urban fantasy (très bonne découverte, un genre que j’adore), la Hard SF (un genre exigeant avec lequel j’ai un peu de mal) et l’uchronie (celui-là me plait particulièrement).

Cependant, ma plus grande découverte ces deux dernières années, ce sont les auteurs francophones de l’Imaginaire. Jusqu’à maintenant je lisais beaucoup d’auteurs anglosaxons et je ne connaissais que peu d’auteurs francophones. Aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir découvert la plume d’auteurs tels que : Oren Miller, Chloé Chevalier, Jeanne A-Debats, Stéphane Przybylski ou Roxane Dambre qui m’ont fait découvrir un Imaginaire différent du monde de la littérature anglosaxonne mais qui n’a rien à lui envier.



Si quelqu'un qui veut découvrir l'Imaginaire vous demande conseil. Avec quels romans/supports lui conseilleriez-vous de commencer ?
Je trouve que c’est toujours une grande responsabilité de conseiller quelqu’un qui a envie de découvrir les lectures de l’Imaginaire : si on fait un mauvais choix, la personne pourrait être dégoûtée de ce style de lecture. Mais, comme j’aime beaucoup partager mes coups de cœur livresque et en fonction du style que la personne a envie de découvrir (je mets systématiquement de côté les saga trop longues, histoire de ne pas décourager le lecteur dès le départ avec une saga au long court) :

- En YA : la trilogie Scorpi de Roxane Dambre


- En fantastique : Le tyran des songes d’Oren Miller


- En SF : La transe de Crystal d’Anne McCaffrey


- En Fantasy : Légende de Robert Sylverberg & Co un recueil de nouvelles regroupant les plus grands auteurs de Fantasy chacun dans son univers fétiche.




Comment choisissez-vous vos lectures ?
Mon choix de lecture se fait selon trois critères pas toujours objectifs, je l’avoue 😉 mais c’est pas grave, j’assume !

- Un de mes auteurs fétiches sort un nouveau livre… je l’achète directement sans me poser de question. Je suis fidèle à certains auteurs comme Peter F. Hamilton, Roxane Dambre ou Oren Miller, en qui j’ai confiance pour me faire rêver avec leur dernier né !

- Ou alors, mon côté superficiel prend le dessus et je tombe amoureuse d’une couverture… Je trouve que certaines couv’ vous accrochent tellement que vous ne pouvez pas résister à l’envie de découvrir le livre qui est caché derrière. Je suis particulièrement fan des illustrations d’Aurélien Police ou de Dan Dos Santos.

- Ou en suivant les conseils des autres blogueurs. C’est sur ces conseils notamment que j’ai découvert beaucoup d’auteurs français de l’imaginaire mais aussi les maisons d’éditions de l’Imaginaire telles que Le Bélial et sa superbe collection Une Heure Lumière ou les collections NAOS et Helios des Indés de l’Imaginaire.


L’imaginaire, nous blogueurs on le lit, on en parle. Des idées pour en faire plus ?
Je pense qu’il n’y a rien de mieux que d’en parler encore et encore, pour faire connaitre les auteurs de l’Imaginaire mais aussi les maisons d’éditions qui se sont spécialisée dans ce style de lecture et qui nous propose un choix toujours plus large et éclectique de lectures. Donner la parole aux auteurs, aux illustrateurs mais aussi aux éditeurs ou aux traducteurs permet de mettre toujours plus en avant cette littérature qui a beaucoup été classée comme bas de gamme en France.

Après le blogueur a une portée limitée mais à notre niveau, ce que je trouve le plus intéressant est de pouvoir parler des nombreux supports de l’Imaginaire. Il y a les livres, bien sûr mais également les romans graphiques, les mangas, les BD, les comics, les anthologies, etc… Finalement ce que l’on essaye c’est de donner toujours plus envie à des lecteurs de découvrir les littératures de l’Imaginaire dans toute leur diversité et leur originalité en essayant d’éloigner les clichés attachés à cette littérature qui somme toute a énormément évolué ces dernières décennies !



Une anecdote en rapport avec l'Imaginaire ?
Un rêve plutôt : Je rêve qu’un grand prix littéraire comme le Goncourt ou le Renaudot soit décerné à un livre de l’Imaginaire et à un auteur de l’imaginaire. Pour faire évoluer un peu ces prix littéraires que je trouve sclérosés et mettre en avant ce style littéraire trop longtemps mis de côté !


A la fin de ce Mois de, nous répondrons à notre tour au questionnaire mais aussi à vos questions: Quelle question souhaiteriez-vous éventuellement nous poser (aucune obligation)
Comme je suis curieuse, j’aurais aimé savoir comment avait commencé votre collaboration et la création de votre blog !








  1. Coucou,

    j'ai l'impression que tu aimes beaucoup les dragons ou c'est une impression?
    Sinon, petite question : j'ai découvert oren miller lors de la table ronde des halliennales, elle a l'air super sympa et surtout elle a bien vendu ses romans. Je me demandais, pour commencer, lequel tu recommande?



    1. Salut Zaphrina !
      Pour les dragons, c'est un concours de circonstance ;) Mais j'avoue que pour moi c'est une des créatures qui représente le mieux l'imaginaire... avec les licornes ^^
      J'ai eu l'occasion de rencontrer Oren Miller plusieurs fois et de l'interviewer et je l'ai trouvé très sympa et accessible. Si je dois te conseiller un de ses livres, sans hésiter le tyran des songes, un de mes coups de coeur ! C'est du fantastique où l'auteure revisite les personnages de la mythologie grecque.
  2. Merci pour tous ces conseils lecture que j'ajoute à ma wish list :-) Je n'ai pas vraiment de question à te poser, je te dirais juste que j'apprécie beaucoup ton travail, en particulier les photographies qui illustrent tes articles que je trouve très joliment mises en scène, c'est un vrai plaisir à regarder :-)



    1. Merci beaucoup, ça fait plaisir 😊😊😊
      Ma wishlist ne fait que grandir egalement avec ce mois de ! Je sais ce que je vais demander au père Noël 😉
  3. Bonsoir,
    La Hard SF, j'ai du mal à me représenter précisément ce que c'est. As-tu des titres à me proposer qui me permettraient de découvrir ce "sous genre" de l'Imaginaire?

    Merci :)



    1. C'est un style SF assez spécifique ou l'auteur nous parle SF en suivant rigoureusement la réalité scientifique des faits qu'il décrit. Je n'ai encore jamais eu de coup de cœur avec ce type de livre SF mais j'ai été très marquée par Rama d'Arthur C. Clarke. En ce moment j'essaye de lire un "classique" de hard SF Existence de David Brin (mais j'avoue j'ai un peu de mal) 😁 C'est vraiment un style très spécifique...
    2. C'est donc un roman SF qui construit son intrigue autour des sciences dites dures sans s'en éloigner par rapport aux connaissances actuelles si j'ai bien compris. Y a pas de déviations futuristes quant aux données présentes.
      Me demande si les sciences cognitives en font partie, parce qu'une intrigue qui tournerait autour de ça, j'avoue que ça me plairait bien.
      Sinon je note Arthur C.Clarke, merci :)
    3. Oui les sciences cognitives font partie intégrante de ce style de SF. Par contre, j'aurais du mal à te donner des titres...je pense quand même au cycle Fondation d'Asimov et sa création de la psychohistoire même si pour moi on est plutot dans le space opera que dans le hard SF... Ce n'est peut être pas le meilleur exemple mais j'ai encore une biblio limité dans ce style de SF alors que j'ai lu beaucoup de Space Opera ^^
    4. Je me permets de squatter votre conversation ;)
      En Hard SF (qui reste relativement abordable pour un novice en sciences dures) et qui m'a particulièrement marqué, c'est la Trilogie Martienne de Kim Stanley Robinson qui parle de la colonisation de Mars après avoir fait des essais en Antarctique (chose dont on entend parler de temps en temps).
      On y trouve pas mal de psychologie (du fait que la population au départ est restreinte et dans un environnement clos, puis comment se sentent les 1er colons vis à vis des autres), de la politique (quand la colonisation se fait plus grande), des sciences plus dures (sur la façon dont on terraforme, etc)
      Il y a donc moyen que tu trouves ton bonheur C'era ;)
    5. Tu as raison de squatter :D
      J'ai le premier tome de la trilogie dans ma PAL donc pas encore lu !
    6. Merci à toutes les deux pour l'effort de réponse à ma question et pour les pistes lecture :) (mon Dieu il va vraiment me falloir gagner au loto pour faire l'acquisition de tous les titres recommandés dans ce mois des blogueurs! ahah)

      Asimov me fait un peu peur, je crois que c'est parce que ses romans ont été écrits il y a longtemps et que je crains que ses histoires soient... (je ne trouve pas le mot...). Mais je sais que c'est un à-priori à la con et que je dois me botter le popotin :p

      Snow, ce que tu me racontes-là me rappelle tellement un film que j'ai vu il y a longtemps et dont le titre m'échappe maintenant!... Va falloir que j'enquête... ^^
  4. Mais heu, Snow a été plus rapide que moi (bon elle a une bonne heure d'avance donc c'est moi qui ne suis pas la discussion d'assez près :P ) mais oui "La Trilogie Martienne" c'est vraiment du très bon, et il n'y a pas que des sciences "dures" (physique, chimie, géologie... les trucs comme çà), il y a aussi des sciences "molles" (oui c'est bizarre, mais c'est en opposition au terme sciences dures) comme de la sociologie, de la psychologie, de la politique.
    Et sinon Asimov est un "classique", mais dans le bons sens du terme, ça ne fait pas "vieux" à la lecture...
    Tu as Stephen Baxter, Greg Bear, Greg Egan aussi qui font de la Hard SF... (Y'en a encore d'autres, mais bon là t'as déjà des auteurs "classiques" de Hard SF ;) )



    1. Je plussoie pour Asimov. J'ai relu quelque uns de ses recueils de nouvelles récemment et je trouve que son style vieilli bien. Son cycle Fondation reste un classique SF très abordable 😉
    2. Dans ma période hard science, je lisais beaucoup Greg Bear et Greg Egan, c'est du bon ! Basé sur de la 'vraie' science. Asimov bien sûr, le maître incontesté
    3. pouah Greg Egan, faut s'accrocher !
      Je me souviens encore d'avoir prix "Axiomatique" un recueil de nouvelle en lecture d'été à côté de la piscine ! ça c'était vraiment Hard avec de la physique quantique et tout... (et pourtant j'ai fait de la quantique mais là j'étais bien perdue ! )
  5. Grande adepte du choix des livres en fonction de la couverture, je m'insurge contre l'adjectif "superficiel" ! ;o) Plus sérieusement, j'aime beaucoup l'univers de ton blog et je te remercie de toutes ces idées partagées : que de titres à noter ! de bons moments en vue...



    1. Hihi, j’adore choisir un livre juste sur sa couv’ et son titre de temps en temps... pour partir dans l’inconnu sans filet !
      merci beaucoup 😊
    1. Un beau blog que je ne connaissais pas pourtant on participe au même challenge Littérature de l'imaginaire !
    2. Les trajets longs sont une véritable plaie... heureusement que, sauf incident, tu arrives à les mettre à profit :) Il n'y avait quand même pas beaucoup de "bon" dans le Club Dorothée, mais il a permis d'entretenir ou de faire naître l'envie d'en savoir un peu plus.
      AH ! La Ballade de Pern, un classique que je n'ai pas encore lu (oups). A la Croisée des Mondes m'a aussi chamboulée (tout comme à la relecture), j'espère me jeter prochainement dans la suite. J'approuve, nous avons de très belles plumes françaises/francophones !
      Je plussoie Légendes, je le possède et je le trouve bien conçu pour mettre le pied à l'étrier à un lecteur.
    3. oh oui c'est génial de ne pas se restreindre, il y a tellement de genres de l'imaginaire, et tellement de supports ! Tu me rappelle que je voulais lire la Transe de Crystal depuis belle lurette et j'avais oublié.

      Sinon comme toi je découvre finalement les auteurs francophones depuis peu, même si j'ai paradoxalement commencé ma découverte par la Horde du Contrevent. Je pense que ça tiens à la fois à la présence majoritairement anglosaxonne dans les rayons, qu'au fait qu'ils représentent beaucoup de "classiques" qui nous attirent forcément quand on découvre un genre.




20 commentaires:

  1. Coucou,

    j'ai l'impression que tu aimes beaucoup les dragons ou c'est une impression?
    Sinon, petite question : j'ai découvert oren miller lors de la table ronde des halliennales, elle a l'air super sympa et surtout elle a bien vendu ses romans. Je me demandais, pour commencer, lequel tu recommande?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Zaphrina !
      Pour les dragons, c'est un concours de circonstance ;) Mais j'avoue que pour moi c'est une des créatures qui représente le mieux l'imaginaire... avec les licornes ^^
      J'ai eu l'occasion de rencontrer Oren Miller plusieurs fois et de l'interviewer et je l'ai trouvé très sympa et accessible. Si je dois te conseiller un de ses livres, sans hésiter le tyran des songes, un de mes coups de coeur ! C'est du fantastique où l'auteure revisite les personnages de la mythologie grecque.

      Supprimer
  2. Merci pour tous ces conseils lecture que j'ajoute à ma wish list :-) Je n'ai pas vraiment de question à te poser, je te dirais juste que j'apprécie beaucoup ton travail, en particulier les photographies qui illustrent tes articles que je trouve très joliment mises en scène, c'est un vrai plaisir à regarder :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ça fait plaisir 😊😊😊
      Ma wishlist ne fait que grandir egalement avec ce mois de ! Je sais ce que je vais demander au père Noël 😉

      Supprimer
  3. Bonsoir,
    La Hard SF, j'ai du mal à me représenter précisément ce que c'est. As-tu des titres à me proposer qui me permettraient de découvrir ce "sous genre" de l'Imaginaire?

    Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un style SF assez spécifique ou l'auteur nous parle SF en suivant rigoureusement la réalité scientifique des faits qu'il décrit. Je n'ai encore jamais eu de coup de cœur avec ce type de livre SF mais j'ai été très marquée par Rama d'Arthur C. Clarke. En ce moment j'essaye de lire un "classique" de hard SF Existence de David Brin (mais j'avoue j'ai un peu de mal) 😁 C'est vraiment un style très spécifique...

      Supprimer
    2. C'est donc un roman SF qui construit son intrigue autour des sciences dites dures sans s'en éloigner par rapport aux connaissances actuelles si j'ai bien compris. Y a pas de déviations futuristes quant aux données présentes.
      Me demande si les sciences cognitives en font partie, parce qu'une intrigue qui tournerait autour de ça, j'avoue que ça me plairait bien.
      Sinon je note Arthur C.Clarke, merci :)

      Supprimer
    3. Oui les sciences cognitives font partie intégrante de ce style de SF. Par contre, j'aurais du mal à te donner des titres...je pense quand même au cycle Fondation d'Asimov et sa création de la psychohistoire même si pour moi on est plutot dans le space opera que dans le hard SF... Ce n'est peut être pas le meilleur exemple mais j'ai encore une biblio limité dans ce style de SF alors que j'ai lu beaucoup de Space Opera ^^

      Supprimer
    4. Je me permets de squatter votre conversation ;)
      En Hard SF (qui reste relativement abordable pour un novice en sciences dures) et qui m'a particulièrement marqué, c'est la Trilogie Martienne de Kim Stanley Robinson qui parle de la colonisation de Mars après avoir fait des essais en Antarctique (chose dont on entend parler de temps en temps).
      On y trouve pas mal de psychologie (du fait que la population au départ est restreinte et dans un environnement clos, puis comment se sentent les 1er colons vis à vis des autres), de la politique (quand la colonisation se fait plus grande), des sciences plus dures (sur la façon dont on terraforme, etc)
      Il y a donc moyen que tu trouves ton bonheur C'era ;)

      Supprimer
    5. Tu as raison de squatter :D
      J'ai le premier tome de la trilogie dans ma PAL donc pas encore lu !

      Supprimer
    6. Merci à toutes les deux pour l'effort de réponse à ma question et pour les pistes lecture :) (mon Dieu il va vraiment me falloir gagner au loto pour faire l'acquisition de tous les titres recommandés dans ce mois des blogueurs! ahah)

      Asimov me fait un peu peur, je crois que c'est parce que ses romans ont été écrits il y a longtemps et que je crains que ses histoires soient... (je ne trouve pas le mot...). Mais je sais que c'est un à-priori à la con et que je dois me botter le popotin :p

      Snow, ce que tu me racontes-là me rappelle tellement un film que j'ai vu il y a longtemps et dont le titre m'échappe maintenant!... Va falloir que j'enquête... ^^

      Supprimer
  4. Mais heu, Snow a été plus rapide que moi (bon elle a une bonne heure d'avance donc c'est moi qui ne suis pas la discussion d'assez près :P ) mais oui "La Trilogie Martienne" c'est vraiment du très bon, et il n'y a pas que des sciences "dures" (physique, chimie, géologie... les trucs comme çà), il y a aussi des sciences "molles" (oui c'est bizarre, mais c'est en opposition au terme sciences dures) comme de la sociologie, de la psychologie, de la politique.
    Et sinon Asimov est un "classique", mais dans le bons sens du terme, ça ne fait pas "vieux" à la lecture...
    Tu as Stephen Baxter, Greg Bear, Greg Egan aussi qui font de la Hard SF... (Y'en a encore d'autres, mais bon là t'as déjà des auteurs "classiques" de Hard SF ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plussoie pour Asimov. J'ai relu quelque uns de ses recueils de nouvelles récemment et je trouve que son style vieilli bien. Son cycle Fondation reste un classique SF très abordable 😉

      Supprimer
    2. Dans ma periode hard science, je lisais beaucoup greg Bear et grag Egan, c'est du bon ! Basé sur de la 'vraie' science. Asimov bien sûr, le maître incontesté

      Supprimer
    3. pouah Greg Egan, faut s'accrocher !
      Je me souviens encore d'avoir prix "Axiomatique" un recueil de nouvelle en lecture d'été à côté de la piscine ! ça c'était vraiment Hard avec de la physique quantique et tout... (et pourtant j'ai fait de la quantique mais là j'étais bien perdue ! )

      Supprimer
  5. Grande adepte du choix des livres en fonction de la couverture, je m'insurge contre l'adjectif "superficiel" ! ;o) Plus sérieusement, j'aime beaucoup l'univers de ton blog et je te remercie de toutes ces idées partagées : que de titres à noter ! de bons moments en vue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, j’adore choisir un livre juste sur sa couv’ et son titre de temps en temps... pour partir dans l’inconnu sans filet !
      merci beaucoup 😊

      Supprimer
  6. Un beau blog que je ne connaissais pas pourtant on participe au même challenge Littérature de l'imaginaire !

    RépondreSupprimer
  7. Les trajets longs sont une véritable plaie... heureusement que, sauf incident, tu arrives à les mettre à profit :) Il n'y avait quand même pas beaucoup de "bon" dans le Club Dorothée, mais il a permis d'entretenir ou de faire naître l'envie d'en savoir un peu plus.
    AH ! La Ballade de Pern, un classique que je n'ai pas encore lu (oups). A la Croisée des Mondes m'a aussi chamboulée (tout comme à la relecture), j'espère me jeter prochainement dans la suite. J'approuve, nous avons de très belles plumes françaises/francophones !
    Je plussoie Légendes, je le possède et je le trouve bien conçu pour mettre le pied à l'étrier à un lecteur.

    RépondreSupprimer
  8. oh oui c'est génial de ne pas se restreindre, il y a tellement de genres de l'imaginaire, et tellement de supports ! Tu me rappelle que je voulais lire la Transe de Crystal depuis belle lurette et j'avais oublié.

    Sinon comme toi je découvre finalement les auteurs francophones depuis peu, même si j'ai paradoxalement commencé ma découverte par la Horde du Contrevent. Je pense que ça tiens à la fois à la présence majoritairement anglosaxonne dans les rayons, qu'au fait qu'ils représentent beaucoup de "classiques" qui nous attirent forcément quand on découvre un genre.

    RépondreSupprimer