lundi 23 octobre 2017

L'IMAGINAIRE et [ THOMAS GEHA auteur et libraire ]


Les réponses de 

THOMAS GEHA, auteur et parrain de notre "Mois de", 
mais aussi libraire passionné d'Imaginaire!

pour





Comment vous présenteriez-vous en quelques mots ?



Eh bien, je suis quelqu’un qui aime tout ce qui touche aux mots, j’aime donc lire, écrire, compulser des ouvrages, fouiner dans les étalages, les brocantes quand je peux, aller chez les bouquinistes (espèce en voie de disparition), ce qui fait que je suis devenu, dans le désordre, mais assez spécifiquement dans les genres de l’imaginaire, libraire, écrivain, éditeur, et même «prof » à l’université Rennes 2.



L'adresse de votre blog (si vous en avez un)






Quand et comment avez-vous découvert l'Imaginaire?



Si je me rappelle bien, j’ai découvert l’imaginaire à l’école primaire avec Tistou les pouces verts de Maurice Druon (j’étais dans une école catholique, pas étonnant d’y retrouver ce texte, très beau au demeurant), puis dans un CDI de collège avec La voie Martienne d’Isaac Asimov. Mais la découverte la plus marquante, qui m’a sans doute fait prendre conscience qu’il y avait tout un tas de publications de ce genre, c’est la découverte dans ma bibliothèque de village des romans de Jimmy Guieu. Ce n’est pas tant la qualité littéraire des bouquins qui m’ont frappé (à 13/14 ans… hum, on s’en fout un peu beaucoup), mais les images que ces livres procuraient. Il me semble qu’aucun type de livre ne m’avait alors procuré cette sensation de tant voyager. 



Sous quelle forme? (Roman, BD, films ?)



Bon, là, du coup, j’ai un peu répondu à la question : sous forme de romans. Si j’adore la BD, cette passion est plus récente. Quant aux films, je dirais que l’image la plus saisissante est celle d’un extrait de film que j’ai vu dans Temps X, avec des fourmis intelligentes qui sortaient d’un coffre et grimpaient sur le corps d’un type. J’ai longtemps cherché le titre de ce film. C’était Phase IV, de Saul Bass, d’après l’oeuvre de Barry Malzberg. Ensuite, j’ai sans doute été plus marqué par des séries et des dessins animés (Capitaine Flam, Albator, Jayce et les conquérants de la lumière…).



Quel est/sont vos ou votre plus ancien(s) souvenirs d'Imaginaire ?



Je suis incapable de situer un souvenir précisément dans le temps. Ou quasiment incapable. 

Je dirais donc un poème (mon premier) que j’avais écrit à l’école primaire. Pas de bol pour vous je m’en souviens, là :

Les étoiles étaient pâles
La lune avait peur
Tout au fond de son coeur
Mais qu’est-ce qu’elles virent
Avec un grand sourire ?
Une petite araignée
Une petite araignée empaillée
Qui se perdait et périssait
Depuis des années
Dans l’immensité de l’univers étoilé.



Voilà, ça pose le bonhomme !



Qu'est ce que l'Imaginaire apporte à votre vie de tous les jours?



Je voudrais être prosaïque : de quoi me nourrir. J’en ai fait mon activité professionnelle. Mais si j’en suis là, c’est parce que l’imaginaire a nourri mon enfance, mon adolescence et bien sûr ma vie d’adulte. Il continue de le faire. Alors, donc, je peux le dire avec certitude : l’imaginaire construit ma vie, chaque jour, pas après pas, et j’en suis heureux.



Quels sont vos auteurs/livres préférés (5 maxi ;))



Purée, vous êtes dures les Vénérables. 5 ? Comme je suis aussi lecteur de littérature blanche, je vais me contenter ici de noms liés aux littératures de l’imaginaire :

Jack Vance, Robert Heinlein, Fritz Leiber, Théodore Sturgeon, Clifford Simak.

Parce que les auteurs américains m’ont fait aimer la SF, avant que je ne découvre l’imaginaire français. Là, mes auteurs préférés (z’avez vu, je triche) sont Christian Léourier, Julia Verlanger, Théo Varlet, Mélanie Fazi, Nathalie Dau…

Il y en a trop en fait, et choisir, c’est sacrifier, je n’aime pas ça.



Etes vous polyvalent dans l’Imaginaire ou plus attiré par certains sous-genres (sans idée péjorative) plus que d’autre ? En gros lisez-vous plutôt du fantastique ou de la fantasy ou de la SF. Pourquoi ?

Je lis de tout en imaginaire, du plus populaire au plus élitiste. C’est ce qui fait aussi la force des bouquins d’imaginaire, il y a d’excellentes œuvres dans tous les domaines. Je ne vois aucune raison de bouder le pur plaisir du divertissement, comme je ne vois aucune raison de bouder le plaisir intellectuel. 



Si quelqu'un qui veut découvrir l'Imaginaire vous demande conseil. Avec quels romans/supports lui conseilleriez-vous de commencer?



Là, c’est le libraire qui parle, mais tout dépend de la personne que j’ai face à moi. Chaque personne est différente, et il n’y a pas d’oeuvre universelle pour commencer. Certaines peuvent s’en rapprocher, comme le roman de Daniel Keyes, Des fleurs pour Algernon. 



Comment choisissez-vous vos lectures ?



Au gré de mes envies. Je fonctionne beaucoup au feeling. Après, j’ai cet avantage d’être libraire, je reçois beaucoup de livres et je peux choisir mes lectures sans me préoccuper du portefeuille. Ce qui ne veut pas dire que je n’achète pas de livres : je suis un de mes meilleurs clients.



L’imaginaire, nous blogueurs on le lit, on en parle. Des idées pour en faire plus ?



Il y a déjà un prix de blogueurs, beaucoup d’articles et de présence sur la toile, la plupart se déplacent dans les festivals. C’est déjà énorme. Peut-être les blogueurs associés (ça sonne bien non?) devraient-il réunir la crème de leurs coups de coeurs sur un méga salon. L’union fait la force, n’est-ce pas ? Et ce serait une première je crois ! 



Une anecdote en rapport avec l'Imaginaire?



Ce n’est pas une anecdote, mais une fierté. Quand j’étais ado, je me délectais du cycle de Lanmeur de Christian Léourier (plus que de Fondation d’Isaac Asimov que je lisais au même moment) et j’ai eu la chance de le rencontrer et de rééditer ce cycle (avec un tome totalement inédit) dans ma petite maison d’édition, Ad Astra, avec un Grand Prix de l’Imaginaire au bout. Je trouve ça bien, quand l’imaginaire, en quelque sorte, réalise vos rêves de gosse !




  1. Oh punaise !!! j'adore l'idée du salon des blogueurs associés.
    Sinon j'ai une question un peu plus général… à l'auteur : est-ce que tu trouves plus facile d'écrire de la fantasy type Le sabre de sang ou de la SF type Alone ?

    Et on t'attend à Angers pour le prochain ImaJ'nère ;)




    1. Salut à toi !
      Si tu aimes l'idée des Blogueurs Associés, y'a plus qu'à la mettre en place :)
      Pour ce qui est de ta question, je ne crois pas que l'un ou l'autre soit plus facile (ou difficile), c'est juste le contexte qui change. Le plus difficile c'est sans doute de passer de la Fantasy à la SF et de se réhabituer aux codes de chaque genre. Du coup, j'ai du mal à ne pas avoir 1000 projets en même temps, c'est parfois paralysant parce qu'on devient incapable d'en choisir un :D
      Sinon, je serai à Angers, of course, et serai ravi de t'y revoir :)
  2. J'ai toujours dans mon immense PAL "American Fays" que Phooka m'a offert. Est-ce le fait que tu n'es pas tout seul derrière la plume qui me bloque ?
    Que pourrais-tu me dire pour débloquer cette situation ?




    1. Salut Ô Grande Vénérable !
      C'est le livre que j'ai écrit sous mon vrai nom pour faire plaisir à ma maman qui croyait que j'avais honte de mon vrai nom. Mais le meilleur argument que je puisse trouver pour que tu le lises, c'est que j'ai un bouquin de sword & sorcery qui sort en mai 2018... et que donc tu auras, non pas un, mais deux livres de retard (Sans compter mon petit fascicule La grande guerre contre les os aux éditions Le Carnoplaste, mais c'est une petite novella). Des bises :)
  3. Je suis bien d'accord avec Mypianocanta, ce serait un plaisir de te revoir aux imaJinere d'Angers ! j'avais adoré les compagnons du foudre que tu m'avais recommandé et le cycle de Lamneur est également au programme de mes futures lectures.
    J'aimerai bien aussi te voir dans ta librairie, par ex. si je viens et que je te dis que je voudrais un livre avec un univers imaginaire, que j'aime l'histoire, le mystère avec un suspens insoutenable, la magie et des personnages attachants, d'emblée, tu me conseilles quoi ? (on enlève les grands classiques quand même ! hein).
    Vous faites des animations, des rencontres d'auteurs, des dédidaces ... Est ce qu'on peut avoir le nom de cette librairie pour venir te saluer à l'occasion ? :D
  4. @Licorne : Je serai aux ImaJnère en 2018, j'espère donc aussi que l'on se reverra.
    Pour la librairie, celle où je travaille s'appelle "Critic", comme l'éditeur du même nom, et c'est à Rennes.
    Quant au livre que je te conseillerais... eh bien peut-être la série de Ben Aaronovich, Le dernier apprenti sorcier. Ou alors du Pour Anderson genre La Saga de Hrolf Kraki
    .
  5. Parmi tes nombreux, et très tentants métiers, une préférence ?




    1. Non, c'est bien le problème !
  6. Est-ce que ça change quelque chose au métier de libraire d'avoir aussi une casquette auteur ?
    Est-ce que cela crée une gêne d'organiser sa propre promotion du coup ?

    Et as-tu déjà eu un client critiquant tes écrits sans savoir que tu en étais l'auteur ? Si oui, comment le vis-t-on (au-delà de l'aspect prendre une critique) ? C'est amusant ? Gênant ? Révèles-tu alors ta véritable identité ? (si avec ça tu ne te sens pas un super-héros) ^^




    1. Bonjour Thrr-Gilag. La casquette auteur ne change rien à mon métier, la grande majorité de la clientèle ne sait pas que j'écris des livres. Parfois, certains le découvrent, par hasard, ou parce qu'un collègue cafte. Mais en règle générale, j'évite de le dire. Evidemment, ceux qui savent sont quand même assez nombreux et suivent mes actualités ; quand je publie un nouvel ouvrage, je dois admettre que je le vends très bien au magasin. C'est un avantage certain. Ensuite, je ne me conseille jamais : j'ai essayé, je ne vends jamais le livre :) Du coup je suis mon plus mauvais vendeur on dirait bien... Sinon, effectivement, j'ai déjà eu des clients qui m'ont dit ne pas avoir aimé mes livres sans savoir que j'en étais l'auteur. Je relativise facilement, l'inverse est également vrai. Ca ne me gêne pas, donc en règle générale, je ne relève pas et tout se passe bien !
  7. Oh, dites ! C'est quand les ImaJnère ???
    Peut-être que...




    1. En avril, je n'ai plus les dates, mais autour du 8 ou 9 je crois.
  8. Salut Thomas, juste un petit mot pour te féliciter de tes oeuvres (avec une plume trop rare à mon goût^^) et pour te remercier d'avoir ré-édité puis édité Christian Léourier, dont j'adore les romans.
  9. @Xapur. Merci Xapur, c'est très gentil de ta part ! C'est vrai que j'ai fait une longue pause après avoir une période où j'ai beaucoup écrit et publié. J'ai recentré quelques petites choses qui me semblaient importantes et désormais, je m'y suis remis avec enthousiasme. Par exemple, je voulais depuis longtemps proposer du contenu gratuit pour mes lecteurs les plus assidus et c'est ce que je fais sur mon blog avec mes Suites Apocalyptiques, dont une "saison" s'est achevée. Il y en aura une deuxième avec cette fois un roman à épisodes. Puis une troisième pour laquelle j'espère pouvoir faire participer les lecteurs (j'ai des idées en cours de développement^^). En parallèle, je me remets à la publication traditionnelle, mais pour l'instant en continuant d'explorer les possibilités des formes courtes, comme avec La grande guerre contre les os (fascicule des ed. Le Carnoplaste), mais aussi mon prochain roman chez Critic (roman à épisodes, pur ne pas dire recueil/fix-up) et même... une élégie que je peaufine pour un éditeur plus "local". Pour Christian Léourier, ne me remercie pas, c'est son talent qui a tout fait !
  10. Bonsoir
    Il est beau ce poème d'enfant.

    Je ne vous ai encore jamais lu mais l'envie est là. Je sais que vous dites être votre plus mauvais vendeur mais je tente tout de même la question : lequel de vos romans ou recueils me conseilleriez vous?
    Je lis quasi de tout et en tout cas, de plus en plus régulièrement de la fantasy, et la SF est elle aussi de plus en plus de la partie.

    Merci!




    1. Bonjour C'era una volta :)
      J'ai beaucoup écrit de poésie depuis que je suis enfant. Bizarrement, j'ai quasi cessé depuis que j'écris des romans professionnellement.
      Pour répondre à votre question, je dirais qu'il y a sans doute deux bonnes portes sur mes écrits. La première est mon roman A comme Alone (depuis publié en intégrale sous le titre Alone) parce qu'il s'agit une aventure post-apocalyptique je crois assez entraînante et humaine en même temps. Ensuite, je dirais mon recueil Les Créateurs, qui contient une demie douzaine de nouvelles de genres assez différents. Le recueil montre bien ma palette d'écrivain, du moins je le suppose d'après les retours qui m'en ont été faits !
      Merci pour votre message, qui fait plaisir.
    2. Dup
      Quasi tous les écrits de Thomas sont chroniqués sur le blog C'era ;)
    3. @Thomas Geha : merci :) Les récits portant en eux une belle humanité me touchent particulièrement. Alors Alone me semble tout indiqué pour commencer. Mais je garde en tête le recueil.
      Quant aux poèmes, peut-être qu'enfant, ce format court vous correspondait mieux pour faire passer une émotion, une sensation, une image... J'sais pas ^^

      @Dup : j'ai cru le comprendre :) Sous peu vacances, je pourrai passer plus de temps sur vos avis.
  11. Bonjour Thomas, en parcourant le catalogue des éditions Critic je viens de me rendre compte que je n'avais lu aucun titre, alors que je les vois passer souvent en salon... Est-ce que tu aurais un titre à me conseiller en particulier pour découvrir ta maison d'édition ? Je lis de tout :-)




    1. Bonjour Andrée,
      Essaie peut-être le thriller fantastique "Passé Déterré" de Clément Bouhélier. C'est le plus frais dans ma tête de lecteur, et j'ai pris une bonne petite baffe. je le dis d'autant plus facilement que je ne suis intervenu en rien dans le processus éditorial et que je l'ai lu, donc, comme lecteur lambda :)
  12. "Je ne vois aucune raison de bouder le pur plaisir du divertissement, comme je ne vois aucune raison de bouder le plaisir intellectuel." Tu résumes très bien ce que je pense moi aussi. J'en ai assez de l'éternel débat "la littérature doit se contenter de faire plaisir" vs. "la littérature ne doit servir qu'à s'élever." Pourquoi choisir ? En tout cas, tes réponses aux différentes sont très intéressantes. :)




    1. Bonjour Kathy,
      Ce ne sont effectivement pas des paroles en l'air :) En librairie, si j'ai bien constaté quelque chose, c'est que les goûts de chacun sont tous différents, parce que nous sommes tous différents. Je conseille aussi bien du pur divertissement que des OLNI (Objets Livresques Non Identifiés) et j'y prends autant de plaisir. Parce que, sans arrière pensée, j'ai pris autant de plaisir à les lire (voire à les écrire parce que je pense que ma biblio est un peu à l'image de ma façon de lire). What else ? Rien :)

      1. Bonsoir,

        Merci pour ces réponses instructives et drôles, déjà, ensuite, eh bien j'ai l'impression de remonter le temps, il y a quelques années déjà, lorsque tu étais en interview ici et que tu m'avais fais l'insigne honneur de m'avoir cité dans les blogs que tu lisais. A l'époque je me sentais toute fière de cette citation, et un peu honteuse de ne pas t'avoir lu (étant donné que je ne suis pas trop post-apo/ambiance effrayante, pas du tout fantastique, et bien plus SF que fantasy).

        Eh bien ça a mis du temps, mais j'ai récemment lu ta nouvelle "les tiges" de l'anthologie destination univers de la défunte (et si aimée, paix à son âme) édition griffe d'encre (on l'aura compris j'ai encore un gros train de retard, mais pour multiplier les casquettes tu ne m'en voudras pas je crois de m'éparpiller moi aussi en étant incapable de choisir -quelle idée !). Je t'ai enfin lu, oui, hourra, lol.
        Donc je peux en profiter pour te dire que j'ai adoré l'originalité et la densité de ton univers, j'aurais aimé en lire plus, je sais que c'est lié à "la guerre des chiffonneurs" mais le côté aventure/roman jeunesse de ce dernier ne me tente pas, je sais que ce n'est pas mon truc. Je viens de découvrir à l'instant l'existence de "sous l'ombre des étoiles", qui je pense sera plus dans mon registre, reste encore à descendre cette gargantuesque PAL et on en reparle dans quelques années ? lol

        Merci pour l'échange (et d'avoir lu ce pavé jusqu'au bout) :)
      2. Bonjour Lael. Je me souviens bien de cela et je le souviens bien de ton blog, que j'aimais beaucoup. Bon, avec le temps, j'ai arrêté d'aller sur les blogs, plus par manque de temps que par désintérêt, mais De temps en temps je fais le tour comme on fait la tournée des bars :-) ensuite, je ne sais pas pourquoi tu considères la guerre des chiffonneurs comme un jeunesse ? C'est du roman adulte. Complètement, même. C'est juste que ce roman, c'est comme de regarder un épisode de firefly, enfin j'espère ! Sous l'ombre des étoiles a un ton différent, est pour adultes aussi, mais je le conseillerais plus facilement à des ados. En tout cas, j'ai sans doute écrit de la SF plus que d'aucun autre genre, ma biblio en témoigne assez facilement, je crois, mais il faut aimer les nouvelles ! Ravi en tout cas de ton message,je te souhaite plein de réussite !

30 commentaires:

  1. Oh punaise !!! j'adore l'idée du salon des blogueurs associés.
    Sinon j'ai une question un peu plus général… à l'auteur : est-ce que tu trouves plus facile d'écrire de la fantasy type Le sabre de sang ou de la SF type Alone ?

    Et on t'attend à Angers pour le prochain ImaJ'nère ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à toi !
      Si tu aimes l'idée des Blogueurs Associés, y'a plus qu'à la mettre en place :)
      Pour ce qui est de ta question, je ne crois pas que l'un ou l'autre soit plus facile (ou difficile), c'est juste le contexte qui change. Le plus difficile c'est sans doute de passer de la Fantasy à la SF et de se réhabituer aux codes de chaque genre. Du coup, j'ai du mal à ne pas avoir 1000 projets en même temps, c'est parfois paralysant parce qu'on devient incapable d'en choisir un :D
      Sinon, je serai à Angers, of course, et serai ravi de t'y revoir :)

      Supprimer
  2. J'ai toujours dans mon immense PAL "American Fays" que Phooka m'a offert. Est-ce le fait que tu n'es pas tout seul derrière la plume qui me bloque ?
    Que pourrais-tu me dire pour débloquer cette situation ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Ô Grande Vénérable !
      C'est le livre que j'ai écrit sous mon vrai nom pour faire plaisir à ma maman qui croyait que j'avais honte de mon vrai nom. Mais le meilleur argument que je puisse trouver pour que tu le lises, c'est que j'ai un bouquin de sword & sorcery qui sort en mai 2018... et que donc tu auras, non pas un, mais deux livres de retard (Sans compter mon petit fascicule La grande guerre contre les os aux éditions Le Carnoplaste, mais c'est une petite novella). Des bises :)

      Supprimer
  3. Je suis bien d'accord avec Mypianocanta, ce serait un plaisir de te revoir aux imaJinere d'Angers ! j'avais adoré les compagnons du foudre que tu m'avais recommandé et le cycle de Lamneur est également au programme de mes futures lectures.
    J'aimerai bien aussi te voir dans ta librairie, par ex. si je viens et que je te dis que je voudrais un livre avec un univers imaginaire, que j'aime l'histoire, le mystère avec un suspens insoutenable, la magie et des personnages attachants, d'emblée, tu me conseilles quoi ? (on enlève les grands classiques quand même ! hein).
    Vous faites des animations, des rencontres d'auteurs, des dédidaces ... Est ce qu'on peut avoir le nom de cette librairie pour venir te saluer à l'occasion ? :D

    RépondreSupprimer
  4. @Licorne : Je serai aux ImaJnère en 2018, j'espère donc aussi que l'on se reverra.
    Pour la librairie, celle où je travaille s'appelle "Critic", comme l'éditeur du même nom, et c'est à Rennes.
    Quant au livre que je te conseillerais... eh bien peut-être la série de Ben Aaronovich, Le dernier apprenti sorcier. Ou alors du Pour Anderson genre La Saga de Hrolf Kraki.

    RépondreSupprimer
  5. Parmi tes nombreux, et très tentants métiers, une préférence ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est bien le problème !

      Supprimer
    2. ^_^ De là à rêver de posséder un don d'ubiquité peut-être ?

      Supprimer
  6. Est-ce que ça change quelque chose au métier de libraire d'avoir aussi une casquette auteur ?
    Est-ce que cela crée une gêne d'organiser sa propre promotion du coup ?

    Et as-tu déjà eu un client critiquant tes écrits sans savoir que tu en étais l'auteur ? Si oui, comment le vis-t-on (au-delà de l'aspect prendre une critique) ? C'est amusant ? Gênant ? Révèles-tu alors ta véritable identité ? (si avec ça tu ne te sens pas un super-héros) ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Thrr-Gilag. La casquette auteur ne change rien à mon métier, la grande majorité de la clientèle ne sait pas que j'écris des livres. Parfois, certains le découvrent, par hasard, ou parce qu'un collègue cafte. Mais en règle générale, j'évite de le dire. Evidemment, ceux qui savent sont quand même assez nombreux et suivent mes actualités ; quand je publie un nouvel ouvrage, je dois admettre que je le vends très bien au magasin. C'est un avantage certain. Ensuite, je ne me conseille jamais : j'ai essayé, je ne vends jamais le livre :) Du coup je suis mon plus mauvais vendeur on dirait bien... Sinon, effectivement, j'ai déjà eu des clients qui m'ont dit ne pas avoir aimé mes livres sans savoir que j'en étais l'auteur. Je relativise facilement, l'inverse est également vrai. Ca ne me gêne pas, donc en règle générale, je ne relève pas et tout se passe bien !

      Supprimer
  7. Oh, dites ! C'est quand les ImaJnère ???
    Peut-être que...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En avril, je n'ai plus les dates, mais autour du 8 ou 9 je crois.

      Supprimer
  8. Salut Thomas, juste un petit mot pour te féliciter de tes oeuvres (avec une plume trop rare à mon goût^^) et pour te remercier d'avoir ré-édité puis édité Christian Léourier, dont j'adore les romans.

    RépondreSupprimer
  9. @Xapur. Merci Xapur, c'est très gentil de ta part ! C'est vrai que j'ai fait une longue pause après avoir une période où j'ai beaucoup écrit et publié. J'ai recentré quelques petites choses qui me semblaient importantes et désormais, je m'y suis remis avec enthousiasme. Par exemple, je voulais depuis longtemps proposer du contenu gratuit pour mes lecteurs les plus assidus et c'est ce que je fais sur mon blog avec mes Suites Apocalyptiques, dont une "saison" s'est achevée. Il y en aura une deuxième avec cette fois un roman à épisodes. Puis une troisième pour laquelle j'espère pouvoir faire participer les lecteurs (j'ai des idées en cours de développement^^). En parallèle, je me remets à la publication traditionnelle, mais pour l'instant en continuant d'explorer les possibilités des formes courtes, comme avec La grande guerre contre les os (fascicule des ed. Le Carnoplaste), mais aussi mon prochain roman chez Critic (roman à épisodes, pur ne pas dire recueil/fix-up) et même... une élégie que je peaufine pour un éditeur plus "local". Pour Christian Léourier, ne me remercie pas, c'est son talent qui a tout fait !

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir
    Il est beau ce poème d'enfant.

    Je ne vous ai encore jamais lu mais l'envie est là. Je sais que vous dites être votre plus mauvais vendeur mais je tente tout de même la question : lequel de vos romans ou recueils me conseilleriez vous?
    Je lis quasi de tout et en tout cas, de plus en plus régulièrement de la fantasy, et la SF est elle aussi de plus en plus de la partie.

    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour C'era une volta :)
      J'ai beaucoup écrit de poésie depuis que je suis enfant. Bizarrement, j'ai quasi cessé depuis que j'écris des romans professionnellement.
      Pour répondre à votre question, je dirais qu'il y a sans doute deux bonnes portes sur mes écrits. La première est mon roman A comme Alone (depuis publié en intégrale sous le titre Alone) parce qu'il s'agit une aventure post-apocalyptique je crois assez entraînante et humaine en même temps. Ensuite, je dirais mon recueil Les Créateurs, qui contient une demie douzaine de nouvelles de genres assez différents. Le recueil montre bien ma palette d'écrivain, du moins je le suppose d'après les retours qui m'en ont été faits !
      Merci pour votre message, qui fait plaisir.

      Supprimer
    2. Quasi tous les écrits de Thomas sont chroniqués sur le blog C'era ;)

      Supprimer
    3. @Thomas Geha : merci :) Les récits portant en eux une belle humanité me touchent particulièrement. Alors Alone me semble tout indiqué pour commencer. Mais je garde en tête le recueil.
      Quant aux poèmes, peut-être qu'enfant, ce format court vous correspondait mieux pour faire passer une émotion, une sensation, une image... J'sais pas ^^

      @Dup : j'ai cru le comprendre :) Sous peu vacances, je pourrai passer plus de temps sur vos avis.

      Supprimer
  11. Bonjour Thomas, en parcourant le catalogue des éditions Critic je viens de me rendre compte que je n'avais lu aucun titre, alors que je les vois passer souvent en salon... Est-ce que tu aurais un titre à me conseiller en particulier pour découvrir ta maison d'édition ? Je lis de tout :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Andrée,
      Essaie peut-être le thriller fantastique "Passé Déterré" de Clément Bouhélier. C'est le plus frais dans ma tête de lecteur, et j'ai pris une bonne petite baffe. je le dis d'autant plus facilement que je ne suis intervenu en rien dans le processus éditorial et que je l'ai lu, donc, comme lecteur lambda :)

      Supprimer
  12. "Je ne vois aucune raison de bouder le pur plaisir du divertissement, comme je ne vois aucune raison de bouder le plaisir intellectuel." Tu résumes très bien ce que je pense moi aussi. J'en ai assez de l'éternel débat "la littérature doit se contenter de faire plaisir" vs. "la littérature ne doit servir qu'à s'élever." Pourquoi choisir ? En tout cas, tes réponses aux différentes sont très intéressantes. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kathy,
      Ce ne sont effectivement pas des paroles en l'air :) En librairie, si j'ai bien constaté quelque chose, c'est que les goûts de chacun sont tous différents, parce que nous sommes tous différents. Je conseille aussi bien du pur divertissement que des OLNI (Objets Livresques Non Identifiés) et j'y prends autant de plaisir. Parce que, sans arrière pensée, j'ai pris autant de plaisir à les lire (voire à les écrire parce que je pense que ma biblio est un peu à l'image de ma façon de lire). What else ? Rien :)

      Supprimer
  13. Bonsoir,

    Merci pour ces réponses instructives et drôles, déjà, ensuite, eh bien j'ai l'impression de remonter le temps, il y a quelques années déjà, lorsque tu étais en interview ici et que tu m'avais fais l'insigne honneur de m'avoir cité dans les blogs que tu lisais. A l'époque je me sentais toute fière de cette citation, et un peu honteuse de ne pas t'avoir lu (étant donné que je ne suis pas trop post-apo/ambiance effrayante, pas du tout fantastique, et bien plus SF que fantasy).

    Eh bien ça a mis du temps, mais j'ai récemment lu ta nouvelle "les tiges" de l'anthologie destination univers de la défunte (et si aimée, paix à son âme) édition griffe d'encre (on l'aura compris j'ai encore un gros train de retard, mais pour multiplier les casquettes tu ne m'en voudras pas je crois de m'éparpiller moi aussi en étant incapable de choisir -quelle idée !). Je t'ai enfin lu, oui, hourra, lol.
    Donc je peux en profiter pour te dire que j'ai adoré l'originalité et la densité de ton univers, j'aurais aimé en lire plus, je sais que c'est lié à "la guerre des chiffonneurs" mais le côté aventure/roman jeunesse de ce dernier ne me tente pas, je sais que ce n'est pas mon truc. Je viens de découvrir à l'instant l'existence de "sous l'ombre des étoiles", qui je pense sera plus dans mon registre, reste encore à descendre cette gargantuesque PAL et on en reparle dans quelques années ? lol

    Merci pour l'échange (et d'avoir lu ce pavé jusqu'au bout) :)

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Lael. Je me souviens bien de cela et je le souviens bien de ton blog, que j'aimais beaucoup. Bon, avec le temps, j'ai arrêté d'aller sur les blogs, plus par manque de temps que par désintérêt, mais De temps en temps je fais le tour comme on faut la tournée des bars :-) ensuite, je ne sais pas pourquoi tu considères la guerre des chiffonniers comme un jeunesse ? C'est du roman adulte. Complètement, même. C'est juste que CZ roman, c'est comme de regarder un épisode de firefly, enfin j'espère ! Sous l'ombre des étoiles a un ton différent, est pour adultes aussi, mais je le conseillerais plus facilement à des ados. En tout cas, j'ai sans doute écrit de la SF plus que d'aucun autre genre, ma biblio en témoigne assez facilement, je crois, mais il faut aimer les nouvelles ! Ravi en tout cas de ton message,je te souhaite plein de réussite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, mon correcteur de téléphone n'aime pas Chiffonneur ! Grrr !

      Supprimer
    2. Coucou Thomas, j'ai modifié ton chiffonneur ;)
      Maintenant faut soit que tu m'expliques ce que tu entends par "C'est juste que CZ roman," ou que tu me dises comment modifier la chose =D

      Supprimer
  15. Sympa d'avoir parmi nous, les blogo-lecteurs de l'imaginaire, un libraire-auteur-poète !

    RépondreSupprimer